SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Ambre > Aides de Jeu > A travers les Ombres > Nouvelles ombres
Contribuer

Ambre

Nouvelles ombres

Nouvelles ombres

mardi 14 août 2007, par FX

Créer une ombre, ce n’est pas bien difficile, n’importe quoi peut servir d’inspiration. La liste de toutes les ombres créées par nos joueurs serait sûrement astronomiques, répétitives et sans grand intérêt, car les nouveaux joueurs préfèrent créer leurs ombres que de reprendre des ombres déjà faites. Le MJ, qui a à gérer beaucoup de PNJs, peut par contre s’intéresser à une liste toute prête d’ombres.

Note : lorsque les ombres sont trop longues à décrire, ou plus développées , un PDF est rattaché à leur lecture. Cette liste évolue régulièrement, jetez-y des coups d’oeil réguliers si les mises à jour vous intéressent.

Loom

Loom est composé à 95% d’eau, abrite trois continents dont un polaire pour une circonférence totale de 153 000 km.
Les zones habitées étant essentiellement des ports, et des havres, la faune y est importante, hétéroclite, et équilibrée. Loom est peuplé d’humains, de gargouilles d’eaux, et une foule de poissons, de mammifères marins et d’oiseaux. Il y a très peu d’insectes et de reptiles, et peu d’animaux terrestres.
C’est essentiellement le produit de la pêche qui nourrit la population, mais aussi l’élevage, l’agriculture et la chasse. Les hommes ne sont pas attirés par la conquête des terres intérieures, et les conflits sont rares. La population est assez oisive, plutôt portées sur l’art et la philosophie que sur le corps et le combat.
Loom est parcouru en long, en large et en travers par d’immenses bateaux cités atteignant facilement quelques kilomètres de long. Il existe aussi de nombreuses cités lacrustes.
Le feu et l’électricité ne fonctionnent pas sur Loom, et le son n’existe plus au delà d’un certain seuil de décibels. Aucun matériau organique ne peut couler, à cause d’une densité particulière de l’eau. La gravité est variable : à hauteur d’homme, elle est normale ; plus on monte, plus elle diminue.

Aegypta

Aegypta est une Ombre qui contient à la fois la puissance de la Marelle et du Logrus. En effet, le palais de Sekket-Anku renferme les vestiges d’une Marelle Brisée, et celui de Nether-Khertet l’influence d’un Logrus Dégénéré. Tous deux donnent énormément de réalité à l’Ombre, en plus de la précense des princes. Bleys et Fiona ont préféré faire croire qu’ils habitaient sur cette Ombre quand ils l’ont découvert, afin que les autres princes ne soient pas attirés par la réalité trop importante du lieu. Le passage entre les deux mondes, Sekket-Anku et Nether-khertet, a été pour une large part créé par Bleys et Fiona. Les deux rouquins ont étudié sur cette Ombre la plupart des mécanismes universels, comme Brand l’a fait plus tard dans les environs de Kashfa. Fiona est ensuite ensuite, mais Bleys est resté, parce qu’il aimait cette Ombre, et a modelé a jamais son histoire.

Emaze

Emaze est à l’origine une planète prison de l’Impérium, un empire spatial aux dimensions infinies. L’empereur est un être mythique qui a vécu plusieurs millénaires. Il est le maître des pouvoirs psi, et a élevé une religion. Ses plus fidèles reçoivent son enseignement et ont le pouvoir exécutif entre leurs mains. L’empereur, pour lutter contre les aliens et étendre son pouvoir a formé des troupes d’élite, formées génétiquement et dopées à coup de pouvoirs psi, que l’on appelle space marines. Les troupes bénies de l’Empereur répandent son pouvoir dans tout l’univers. Emaze a reçu une partie de tous les prisonniers choqués par les milices civiles défendant leur territoire. En effet, les space marines font rarement des prisonniers, et ne sont pas affectés à la surveillance des territoires conquis. La surface terrestre de cette planète est abandonnée aux robots et aux androïdes depuis la Désertification. L’androïde de l’Impérium est basé sur Twinrivers, la principale mégapole d’Emaze. C’est par les ordres de ce dernier que les androïdes de combat ont pris La population vivante, d’obédience humaine, s’était réfugiée dans les égouts et les canalisations des complexes urbains et se regroupaient en clans.

Emaze est à l’origine une planète marchande qui s’est très bien développée grâce à ses célèbres astroports. Toues les marchands importants sont un jour passés par cette planète, où les plus grands fixers exerçaient. Les dirigeants d’Emaze se sont opposés à la montée de l’Impérium, car la vision militaire de l’empereur ne faisait pas bon ménage avec les affaires commerçantes de cette planète. Lorsque l’Impérium est arrivé au pouvoir, il s’est souvenu de la résistace de cette planète et a décrété que tous les prisonniers civils seraient gardés sur cette planète. Rapidement, la planète a sombré dans le chaos, le banditisme a fait sa loi. L’economie s’est effondrée. L’Impérium, et l’empereur en particulier, est conscient du coût énorme de formation des space marines. Les programmes génétiques sont un calvaire à financer et à contrôler. C’est pourquoi l’idée de pouvoir recycler les populations rebelles à l’empire en soldats de combat a germé. Une troupe de scientifiques impérium a débarqué sur Emaze, solidement défendue par les Space Marines. Le premier androïde de combat a été construit assez rapidement, et laché dans les rues. Avec les morts causés par l’androïde, d’autres androïdes furent créés. Une fois que le principe fut bien installé, les scientifiques se penchèrent sur la création des commandants androïdes. Ceux-ci avaient plusieurs rôles : instructeurs et commandants des autres unités androïdes, mais aussi constructeurs et scientifiques. Un de ces chefs androïdes fut placé dans chaque grande ville d’Emaze, avec quatre androïdes de troupe, pour respecter la formation space marines. Ce dut le début de la fin. Quand les hommes s’aperçurent de la multiplication des androïdes, ils s’affolèrent. Ils contruisirent des droids et des robots assassins pour essayer de lutter. Mais les chefs réussirent à convertir les droids et les robots à sa cause, ce qui leur donna de la main d’oeuvre facile pour construire de nouveaux androïdes. Puis l’Impérium rappella les scientifiques et les Marines dans le vaisseau, qui sauta après quelques minutes de vol. Un marine était contre toute loi resté à terre. Il s’aperçut de la trahison de l’Impérium et de l’horreur de sa situation. Il appela la population restante à s’enterrer dans les souterrains et des tunnels enterrés. Ce qu’elle fit. Cette période fut appelée la Désertification. Le marine lutta contre les androïdes et appris aux plus brillants a se battre. Il permit aux scientifiques de connaitre les secrets cybernétiques et électroniques de l’Impérium et de former des troupes de résistance très efficace. Des raids vers les labos furent tentés pour apprendre le fonctionnement des androïdes. La surface terrestre fut abandonnée aux robots et aux androïdes depuis la Désertification. Ceux-ci se compilaient et se décompilaient à volonté, leur objectif étant de devenir les meilleurs combattants possibles. L’impérium se désintéressa de la planète, gardant les troupes de choc pour plus tard. Des prisonniers continuaient d’être envoyés, alimentant les androïdes en futurs androïdes. Quelques descentes furent tentées par les androïdes dans les souterrains, mais la résistance était trop efficace pour que cela vaille le coup.

La population vivante, d’obédience humaine, s’est réfugiée dans les égouts et les canalisations des anciens complexes urbains d’Emaze et se s’est regroupée en clans.

Slipsteam

"Les êtres normalement constitués arrivaient à peine à tenir debout face à la force éolienne, et s’abritaient le plus souvent dans des grottes. Aucune personne ne pouvait être considérée comme saine d’esprit. Les anciens ne faisaient que pleurer le temps jadis, et les autres semblaient vidés de tout espérance. Les seules personnes censées affichaient une attitude bourrue et agressive ; la plupart du temps, ils exerçaient les activités de pilotes ou de mécanos.
J’appris à manier les objets volants comme une seconde peau, et tombais amoureuse du vent. Rien ne souffre la comparaison avec ce souffle majestueux, invisible et insaisissable, sur lequel on peut voguer. Je devins chasseuse de primes, rôle très bien rémunéré à cause des inconvénients de déplacements. Le fait que quelqu’un dans cette ombre se soucie encore de faire respecter les lois me dépassait. Les policiers n’étaient que des androïdes programmés, toutefois capables d’évolution. Dans mon métier, j’en rencontrais parfois, soit lorsque je traquais un criminel, soit quand l’exercice de mes fonctions prenait des couleurs franchement illégales. Le châtiment classique consistait à emprisonner l’individu dans une cage en altitude. J’étais probablement la seule à m’être sortie de la morsure des vents avec un pareil traitement.
J’aimais cette ombre, me balader dans les grottes hantées des traces de l’ancienne civilisation."
- Windy, princesse d’Ambre, fille de Fiona.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.