SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Battlestar Galactica > Inspirations > Battlestar Galactica, le jeu de plateau
Contribuer

Battlestar Galactica

Battlestar Galactica, le jeu de plateau

vendredi 16 avril 2010, par FX

Loin d’être un simple jeu de plateau sur une licence, BSG le jeu de plateau réutilise à très bon escient tous les éléments caractéristiques de la première saison pour proposer un gameplay collaboratif et stressant, sur fond de trahison tout de même, cylons oblige !

L’humanité est réduite à peau de chagrin. Quelques 40000 survivants résistent à une armée cylon qui a anéanti le reste de l’humanité. La propriété absolue est de maintenir les différentes ressources vitales pour la flotte : la population bien sûr, mais aussi le fuel, la nourriture et le moral.

C’est avec cette épée de Damoclès en tête que vous commencez la partie, un héros de la série en main. Chaque héros possède un certain nombre des 5 compétences disponibles, un pouvoir applicable à chaque tour, et une capacité spéciale utilisable une fois dans la partie.

Le but du Battlestar Galactica et du Colonial One est d’atteindre le but promis par le commandant Adama lors de son premier grand discours pour fédérer la flotte : : atteindre la Terre. Le jeu simule cette recherche par une nécessité cyclique de faire des bonds hyperspatiaux. Selon les cartes de navigation, ce saut rapproche la flotte de 1 à 3 points de la Terre. Ces cartes exigent en plus des sacrifices sur les ressources, et parfois aller le plus vite n’est pas la meilleure des solutions. Néanmoins, chaque bond vous permet de "remettre le plateau de jeu à zéro", en enlevant les vaisseaux cylons principalement.

Si tous les personnages servent sur le vaisseau pour éliminer les cylons, les "traîtres" ou les infiltrés sont déjà dans la flotte. Selon le nombre de joueur, il y a un ou deux cylons qui sont déterminés en deux phases : le début de la partie, et le milieu de partie (quand les cartes de navigation égalent ou dépassent 4 points). Le cylon peut travailler en sous-marin, mais il peut également se révéler, auquel cas il a accès à ses propres pouvoirs, et travaille à faire tomber le Battlestar de loin.

Le tour d’un joueur est très rapide, et se décompose en tirage de cartes, un mouvement et une action, et surtout la résolution des fameuses cartes crise qui amène sur la flotte tous les dangers. Pour résoudre les crises, il peut y avoir des tests à faire, tests que l’on résoud avec des cartes de compétences dépensées face cachée : les bonnes couleurs comptent pour du positif, les autres comptent pour du négatif. Les traîtres ont donc la possibilité de jouer des cartes négatives, mais pas trop : le destin participe de deux cartes tirées au hasard, à partir de trois cartes, l’équipage peut évidemment soupçonner un cylon dans ses rangs. Les crises peuvent aussi indiquer les progressions spatiales de la flotte cylon autour du Battlestar galactica. Comme dans la série, vous devrez survivre aux vagues de Raiders lancés par les Base Star cylon, empêcher les vaisseaux ennemis d’endommager les vaisseaux civils que vous protéger, et éviter de vous faire aborder par les centurions.

Tous les ingrédients de la série sont là, stress y compris. Pour ceux qui aiment jouer à débusquer les traîtres au sein de leurs amis, BSG Boardgame est le loisir parfait. Suivant le nombre de joueurs, les traitres cylon n’ont pas tant de pouvoir que cela, c’est pour cela qu’on a coutume de dire qu’il vaut mieux ne pas jouer trop bien la première moitié de la partie dès fois que vous passeriez cylon la seconde. Reste que l’amusement est toujours au rendez-vous, et la configuration du jeu totalement différente à chaque partie, selon les personnages présents et l’ordre des cartes de crise qui arrivent. Sur 10 parties que vous ferez, il serait très étonnant que deux se ressemblent...

Le lien avec le jeu de rôles, c’est bien sur l’univers, et aussi peut être la possibilité d’utiliser les cartes de crise pour construire son propre générateur d’aventures pour BSG.

A noter qu’une extension est sortie, amenant les éléments des deuxième et troisième saisons. Vous y verrez donc l’apparition du Pegasus, un nouveau vaisseau amiral pour la flotte, et vous pourrez mener la résistance contre les Cylons depuis New Caprica. Le jeu dure plus longtemps avec cette phase de résistance, mais donne aux cylons de bonnes chances de vaincre les humains. La compétence traîtrise développe aussi un nouveau panel d’effets plus ou moins gênants pour les humains. Une extension qui est loin d’être anecdotique, mais qui n’est pas essentielle pour profiter du jeu de base déjà très riche.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.