SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Château Falkenstein > Aides de jeu > Visites guidées > Portmeirion
Contribuer

Château Falkenstein

Portmeirion

Un Village très « falkensteinien »

lundi 25 mai 2009, par Pitche

Un Village très « falkensteinien »

SON FONDATEUR, SON BATISSEUR, SON CONCEPTEUR, TOUT A LA FOIS

Il n’est pas l’œuvre d’Aubéron, Seigneur Faës qui aidé de la thaumaturgie (magie dans Château Falkenstein) fit apparaître d’un coup, construit et meublé, Château Falkenstein, QG du Second Pacte mais celle d’une toute une vie, construit selon ses moyens financiers, celle de sir Clough William-Ellis (1883-1978), architecte de profession.

SON IDEAL ARCHITECTURAL

Ce qui le pousse à faire sortir de terre ce village construite de toutes pièces, proche de son rêve d’éclectisme architectural, c’est sa protestation contre la rigidité, l’épuration progressive de lignes qui annoncent le modernisme de l’Art Nouveau suivi de l’Art Déco.

Il veut tenter d’y réunir des éléments d’architectures hétéroclites et les fondre harmonieusement. C’est pour lui une « protestation vivante, de bois et de pierre, contre les dégâts commis au nom du sacro-saint progrès ».

Son « refuge de bâtiments déchus » comme il aime l’appeler, est ainsi fait de morceaux d’édifices sauvés de la destruction telle que des maisons styles grégoriennes, jacobites, victoriens. La place centrale doté d’un vaste étang qu’un campanile (clocher d’église isolé du corps du bâtiment, à la manière italienne ; petit clocher à jour, sur le faîte d’un bâtiment) et un dôme dominent s’imposant au regard qui est aussi capté par les 1 001 détails surprenants qui foisonnent ici tels que des statues hindoues, un bouddha géant, etc.

SA CONSTRUCTION

Sir Cloug Williams-Ellis acquit en 1925 un petit promontoire rocheux proche de Porthmadog, un lieux-dit nommé « Aber là » qui signifie « estuaire glacé ».

Il entreprit alors pendant près de 50 ans (de 1925 à 1972) l’édification in concreto de son rêve au gré des ses découvertes, coups de cœurs et moyens financiers, un petit village sans véritable plan d’urbanisme. Ceci lui permet d’oublier les « horreurs, destruction et sauvagerie » d’une Première Guerre mondiale qui l’a beaucoup marqué.

Il l’a bâti ressemblant au village de Portofino en Italie pour lequel il a eu le coup de foudre. On y retrouve sa couleur ocre si caractéristique présente à Portmeirion. Il y a aussi les teintes et les ressemblances de lieux visités lors de ses voyages en Autriche. Il suffit d’avoir voyagé au Tyrol pour y retrouver une nette et frappante similitude dans le style et les tons des peintures qui garnissent les façades.

L’ensemble possède un agréable et charmant aspect baroque-roccoco teinté de couleurs pastels.

LA SERIE TV « Le Prisonnier »

En 1967, Patrick McGohaan, alias n°6, faisait de Portmeirion son Village de sa série de 17 épisodes du Prisonnier qu’il a également réalisée.

Depuis sa première diffusion, elle a déstabilisé son public. Sa trame donne la part belle à toutes les polémiques ou délires car elle ne laisse qu’une multitudes de questions sans réponses : qui est n°6 ? qui sont les gardiens et leurs prisonniers ? pourquoi n°2 change-t-il à chaque épisode ? qui est n° 1 ? pourquoi cet habillage « début du siècle » et ces bonnes manières polies ? que sont ces sortes de ballons blancs qui étouffent littéralement toute tentative d’évasion ? etc.

Enfin, toujours est-il que cette série exerce toujours une puissante fascination. En effet, depuis la fin des années ‘60, il y a un tel afflux de visiteurs que des horaires de visites ont dû être aménagés et qu’un droit d’entrée a dû être fixé. Et aujourd’hui encore, Portmeirion reste l’un des endroits les plus visités du Pays de Galles et près de 10 000 personnes se réunissent tous les deux ans, 2 semaines avant Pâques, pour y tenir une convention autour du sujet passionnant et envoûtant du mystère de la série le Prisonnier.

POUR QUELQUES WEBLINKS DE PLUS

Sur Portmeirion, rendez-vous sur ce site officiel (en anglais of course) mais impressionnant de par sa qualité, son design et sa masse d’informations.

SOURCE ET CREDITS ILLUSTRATIONS

Métro du mercredi 14 janvier 2004, page 16 – 17, CHECK-IN
Illustrations : frysingerreunion.org/uk/ - www.portmeirion.co.uk - Amazon



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.