SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Connaissance > Histoire > Moyen-Age > Chronologie de 301 à 500 après J.C.
Contribuer

 Connaissance

Chronologie de 301 à 500 après J.C.

lundi 28 août 2006, par Renault de Lusigny

301

  • Les salaires et les prix alimentaires atteignent à Rome leur plus haut niveau. Un édit de Dioclétien fixe un maximum pour le prix des denrées et des salaires.
  • Dioclétien fonde la tétrarchie (quatre empereurs). Lui même se charge d’administrer les provinces orientales depuis Nicomédie, en Asie Mineure. Rome cesse d’être le centre de l’empire, qui est divisé en douze diocèses et cent une provinces.
  • Généralisation de l’impôt dans l’empire romain (même en Italie).
  • Origine de la création de la principauté de Saint-Marin.
  • L’Arménie devient le premier pays au monde officiellement chrétien.
  • Décés de Saint Gatien évèque de Tours.

302

  • Construction des Thermes de Dioclétien.
  • Traité de Jamblique sur la magie et les sciences occultes.
  • Règne d’Ormizd II, roi de Perse (fin en 309/310)
  • Le roi arsacide Tiridate III, après avoir libéré l’Arménie des sassanides avec l’aide de l’empereur romain Dioclétien, se convertit au christianisme, sous l’inspiration de Grégoire l’Illuminateur. Il proclame le christianisme comme religion d’État environ vingt ans avant que l’empereur romain Constantin fasse du christianisme la religion officielle de l’Empire romain.

303

  • Les Augustes et les Césars sont réunis pour la première fois tous ensembles pour une fête en l’honneur du vingtième anniversaire de l’accession de Dioclétien.
  • Edit de Nicomédie interdisant le culte chrétien, qui incite les soldats à la non-violence et à la désertion.
  • Dioclétien ordonne la persécution des chrétiens, ferme les églises et confisque les livres sacrés, afin d’apaiser les dieux et d’obtenir leur intercession pour la protection de l’Empire (fin en 313).
  • La femme et la fille même de Dioclétien auraient été assassinées ou durent se sacrifier.
  • Arc de triomphe de Caius Galerius Valerius Maximianus à Salonique.
  • Eusèbe de Césarée : histoire universelle avec Tableau chronologique.
  • Martyre probable de Sainte Foy à Agen.
  • Martyre de saint Georges à Lydda (Palestine).
  • Mort de Saint Expédit.

304

  • Fondation de la colonie romaine de Constance.
  • Les Églises sont démantelées, le clergé arrêté, les chrétiens forcés à adorer les dieux païens sous peine de mort.
  • Dioclétien signe quatre édits ayant pour but de détruire le christianisme dans l’Empire.
  • Sainte Lucie mise à mort en Sicile pour avoir professé le christianisme.
  • Arc de triomphe de Dioclétien à Rome.
  • Décollation du soldat romain martyr Julien de Brioude
  • Martyre de sainte Luce à Syracuse ( ?), de sainte Agnès, du pape saint Marcellin, de saint Vincent de Saragosse à Valence, de l’officier romain saint Victor à Marseille, de sainte Eulalie à Mérida...

305

  • Régime de contrainte corporative : pour assurer l’approvisionnement de Rome, Dioclétien oblige les bateliers (navicularii) à transporter gratuitement les marchandises fiscales et les déclare responsable de la livraison.
  • 1er mai : Abdications volontaires des deux empereurs romains Maximien et Dioclétien.
  • Dioclétien se retire à Salone où il meurt en 314. -*Constance Chlore et Caius Galerius Valerius Maximianus prennent le titre d’Auguste et s’adjoignent deux nouveaux Césars d’origine illyrienne, Maximin Daïa et Sévère.
  • Dioclétien, même une fois retiré à Salone (Split), continue de recevoir un culte personnel digne d’un dieu vivant. À ce culte impérial s’ajoute celui de la déesse Rome, présente dans la majorité des villes, ainsi que d’Hercule et de Jupiter choisis comme protecteurs par chacun des deux empereurs.
  • En Occident, la cour impériale se transporte de Rome à Milan.
  • Lutèce prend le nom de cité des Parisii (v.305-310)
  • Palais de Dioclétien à Spalato (actuelle Split, en Croatie).
  • Arnobe défend le christianisme (Contre les païens).
  • Concile d’Illibéris (Elvire ou Alarife, en Andalousie), qui décrète le célibat des prêtres. Il condamne l’étroite fréquentation des Israélites. Les femmes chrétiennes n’ont pas le droit d’épouser des Juifs, à moins qu’ils ne se soient convertis. Les Juifs n’ont pas le droit d’accueillir à leur table des chrétiens, qu’ils soient laïcs ou prêtres, ne peuvent pas avoir d’épouses chrétiennes, ni bénir les champs des chrétiens (305-306).
    Concile de Cirta en Afrique. Les donatistes, dirigés par l’évêque de Numidie Donat, critiquent et condamnent ceux qui ont reniée leur foi pendant les persécutions.
  • Le César Maximin Daïa (305-313) persécute les chrétiens d’Égypte dont beaucoup se réfugient dans le désert et grossissent les rangs des anachorètes (ceux qui se mettent à l’écart) et des cénobites (ceux qui vivent en communauté), qui répandront par la suite la vie monastique dans tout le monde chrétien. Dans ces monastères se développe l’écriture copte qui favorise la propagation des textes chrétiens.
  • Tiridate III, converti par Grégoire l’Illuminateur fait du christianisme la religion nationale de l’Arménie.
  • Martyre de saint Serge en Syrie.
  • 19 septembre : Décapitation de saint Janvier, évêque de Bénévent, patron de Naples.
  • Porphyre de Tyr, philosophe syrien néoplatonicien (né à Tyr en 234, mort à Rome).

306

  • Le célibat devient obligatoire pour le haut clergé catholique.
  • Le christianisme s’impose en Grande Bretagne. Des évêques bretons participent aux conciles d’Arles (314), de Nicée (325) et d’Arminum (349).
  • Les Francs passent le Rhin, mais sont repoussés par Constantin Ier.
  • Jamblique romance la vie de Pythagore et vulgarise son œuvre.
  • 27 juillet : Mort de Constance Chlore à Eburacum (York). Sévère lui succède mais l’armée lui préfère son fils Constantin, proclamé à York. Constantin s’installe à Trèves. Galère lui donne le rang de César, mais il refuse de renoncer au titre d’Auguste. Maxence, fils de Maximien, suit l’exemple de Constantin et se proclame Auguste à Rome. Son père profite des circonstances pour reprendre le pouvoir. Avec six empereurs, dont cinq Augustes (Galère, Sévère-légitimes-Constantin, Maxence, Maximien-usurpateurs) et un César (Maximin Daia) le système tétrarchique s’effondre.
  • Sévère, précédemment César, est reconnu comme Auguste de l’Ouest par Galère.
  • Maxence, le fils de Maximien, est porté sur le trône par la Garde prétorienne et le peuple de Rome. Il prend peu après le titre d’Auguste.
  • Sévère se rend à Maximien à Ravenne après une tentative de marche sur Rome.
  • Maxence prend le contrôle de l’Italie, de l’Espagne et de l’Afrique.
  • Début du règne de Constantin Ier, empereur romain. >337

307

  • Galère est forcé d’abandonner une invasion de l’Italie du fait de la déloyauté de son armée.
  • Sévère, chargé par Caius Galerius Valerius Maximianus de renverser Maximien et Maxence est vaincu par Maxence. Abandonné par ses troupes, il se donne la mort.
  • Galère nomme Licinius Auguste en Pannonie et Rhétie. Il épouse la sœur de Constantin et aide son beau-frère à éliminer ses concurrents. Maximin Daïa, neveu de Galère, se proclame Auguste en Orient. Les luttes entre les six empereurs se prolongent pendant seize ans (307-323).
  • Rome : basilique de Constantin, commencée par Maxence sur le Forum romain. Reconstruction du temple de Vénus, détruit par un incendie.
  • Apologie d’Origène, écrite par saint Pamphile en prison.

308

  • Début du pontificat de saint Marcel Ier. >309
    • Marcel Ier succède à Marcellin après quatre ans de vacance du siège pontifical. Il réorganise le culte dans des bâtiments provisoires, les églises ayant été démantelées. La maison où il célébrait le culte aurait été transformée en écurie par Maxence et lui-même réduit à l’état de palefrenier.
  • Les Romains sous Constantin Ier battent les Germains sur le Rhin.
  • À Rome, Maxence prend le titre d’Auguste.
  • Le père de Maxence, Maximien, précédemment empereur, après une tentative pour déposer son fils s’enfuit auprès de Constantin Ier.
  • Galère, Dioclétien et Maximien se rencontrent à Carnuntum sur le Danube et s’accordent pour déclarer Maxence ennemi public.
  • Licinius est déclaré Auguste légal de l’Ouest.

309

  • Construction d’un pont en pierres sur le Rhin près de Cologne.
  • Début du pontificat de Saint Eusèbe. >310
  • Exil du pape Marcel Ier.
  • Temple de Romulus, fils de Maxence, sur le Forum.
  • Vision de l’empereur Constantin à Grand (Vosges).

310

  • Constantin fait construire la forteresse de Deutz, face à Cologne, pour protéger la ville des Germains.
  • Les Romains sous Constantin Ier battent les Francs.
  • Les pays occupés par les Francs en Gaule sont appelés Francia.
  • Maximien, chassé d’Italie, se suicide à Marseille poussé par Constantin après la conférence de Carnuntum.
  • Lactance systématise la rhétorique chrétienne.
  • Rome : construction de la basilique de Maxence qui servira d’exemple aux basiliques chrétiennes.
  • Basilique civile de Trèves.
  • Début du règne de Sapor II ou Chahpuhr II, roi de Perse. >272
  • Longue régence en Perse (310-335), Chahpuhr II étant arrivé au trône enfant.
    • Trêve avec Rome.
  • Martyre du pape Eusèbe exilé en Sicile avec son compétiteur Héraclius.

311

  • Election de l’évêque de Rome Saint Miltiade ou Melchiade. >314
  • L’empereur Galère promulgue un édit à Serdica (Sofia) accordant la tolérance sur le christianisme.
  • Le pape Miltiade recouvre les biens de l’Église confisqués en 303.
  • Ossius de Cordoue devient conseiller religieux de Constantin Ier (311-325).
  • Maximin Daïa et Licinius se partagent l’Est de l’Empire.
  • Maximin Daïa recommence à persécuter les chrétiens.
  • Schisme donatiste dans l’Église d’Afrique.
  • En Afrique, Cirta, détruite par une insurrection (311) est rebâtie par l’empereur Constantin et prend le nom de Constantine. Elle devient le chef-lieu de la province de Numidie, reconstituée.
  • Le 5 mai : Galère, empereur romain, à Serdica.
  • Mort de Sylvain : Saint catholique, évêque de Gaza.

312

  • Victoire de Constantin Ier sur Maxence, qui est tué à proximité de Rome, au Pont Milvius.
    • Constantin est vainqueur de Maxence successivement à Turin et à Vérone.
    • 28 octobre : Les guerriers de Constantin Ier, sous le signe du Christ, battent l’anti-empereur Maxence, à la bataille du pont Milvius.
    • Mort le 28 octobre : Maxence, empereur romain, lors de la bataille du pont Milvius près de Rome.
    • Au Pont Milvius, Constantin aurait placé un chrisme, ligature des deux premières lettres grecques de Jésus Christ sur le bouclier de ses soldats ; cet insigne lui aurait été révélé dans une vision miraculeuse « In hoc signo vinces ». Il se convertit au christianisme.
  • Le palais de Latran à Rome devient la résidence du Pape.
  • Quatre Augustes dans l’empire romain : Licinius à Smirnium, Maximin Daïa à Nicomédie, Maxence à Rome, Constantin en occident (312-337).
  • Persécution de Maximin Daïa en Orient.
  • Constantin règne sur l’Occident tout entier. Il réside en Gaule à Vienne et en Arles (312-314).
  • Impôt spécial sur les grands propriétaires fonciers dans l’Empire romain.
  • Le palais du Latran à Rome devient la résidence du pape.
  • Préparation évangélique, d’Eusèbe de Césarée (312-322).
  • Saint Alexandre devient évêque d’Alexandrie.
  • Concile de Carthage qui élabore la future doctrine donatiste. Donat, évêque de Casae Nigrae (Numidie), prône une utilisation rigoureuse des sacrements, et soulève les petits cultivateurs berbères contre les colons romains. Sa doctrine sera condamnée par le concile d’Arles en 314.
    Thermes d’Arles.
  • Martyre du philosophe Lucien d’Antioche à Nicomédie.

313

  • 13 juin : L’édit de Milan confirme la liberté de culte pour les chrétiens et la restitution des biens chrétiens confisqués.
    • Il autorise l’exercice public de la religion chrétienne.
    • La liberté religieuse devient totale dans l’Empire romain.
    • C’est la reconnaissance officielle du culte chrétien.
  • Arius démontre la nature humaine du Christ.
  • Licinius élimine le César Maximin Daïa, devenant le seul maître de la partie orientale de l’Empire.
  • Licinius épouse Constantia, la sœur de Constantin Ier. Ils s’accordent sur une politique de tolérance des chrétiens.
  • Décés de Dioclétien, empereur romain.

314

  • Guerre entre Constantin et Licinius.
  • Licinius, vaincu à Cibalis et Mardie en Thrace perd toutes ses possessions d’Europe.
  • Début du pontificat de Saint Sylvestre Ier. >335
  • Sylvestre organise l’Église. Macaire Ier, patriarche de Jérusalem (314-333).
  • Daphnus, évêque de Vaison-la-Romaine.
  • Onesius, évêque de Marseille.
  • La communauté chrétienne de Nice est bien établie.
  • D’après Lactance, les sciences naturelles sont néfastes pour la religion.
  • Le concile chrétien d’Arles, convoqué par l’empereur Constantin, reconnaît le service armé comme un devoir du chrétien et fixe la date officielle de Pâques.
  • Condamnation du Donatisme au concile d’Arles. L’Église officielle fait appel à la police impériale pour en venir à bout.
  • Un impôt sur le commerce et l’industrie est institué dans l’Empire romain.

315

  • Constantin et Licinius combattent les Sarmates, les Goths et les Carpes sur le Danube. Ils rétablissent la défense de la frontière.
  • Premier monastère fondé par Pacôme, près de Thèbes, en Égypte.
  • L’agneau devient le symbole de Jésus-Christ dans l’art.
  • La crucifixion est abolie comme châtiment dans l’Empire romain.
  • Premières basiliques dites constantiniennes : Saint-Pierre, Saint-Jean-de-Latran, Saint-Paul-Hors-les-Murs.
  • Une assistance aux pauvres est mise en place dans l’Empire romain.
  • Arc de Constantin, le plus grand arc de triomphe romain.
  • Construction d’immenses bains à Trèves (Thermes de l’Empereur).

316

  • Édit de Constantin en faveur des esclaves : il devient interdit de les punir par la crucifixion et de les marquer au fer rouge au visage (ils peuvent être marqués ailleurs ou porter un collier inamovible.
  • Naissance de Constantin II, empereur romain associé.

317

  • naissance de Constance II, empereur romain associé.

318

  • Athanase enseigne l’introduction de Dieu dans l’Humanité par Jésus.
  • À Byzance, l’empereur Constantin se convertit et l’Église est institutionnalisée.
  • Débuts de la prédication du prètre libyen Arius à Alexandrie. Il soutient que le Fils est une créature du Père, niant la consubstantialité des trois personnes de la Sainte-Trinité.

319

  • Constantin Ier interdit la séparation des familles d’esclaves lors d’un changement de propriétaire. Un synode condamne l’arianisme à Antioche.

320

  • Crispus, fils de Constantin, remporte une nouvelle victoire sur les Francs qui assure à la frontière rhénane près de vingt ans de tranquillité.
  • Donat rejette l’alliance de l’église et de l’État.
  • Naissance de Constant Ier, empereur romain associé.

323

  • Rome : Basilique de Saint-Agnès.

325

  • Constantin assure personnellement la protection du Danube. Il bat les Goths, les Vandales et les Sarmates.

330

  • 11 mai : Constantinople, construite sur le site de Byzance, devient officiellement la seconde capitale de l’Empire. (En fait la ville est en travaux depuis 324 et les travaux se poursuivent jusqu’en 336 avec l’utilisation en particulier de 40000 terrassiers goths).

332

  • Ariaric, roi des Wisigoths, lance une attaque contre les Sarmates de la plaine, par la vallée du Maros, mais subit une défaite totale face aux Romains, accourus au secours des Sarmates. Les Romains sous Constantin Ier, avec à leur tête le futur Constantin II battent les Goths sur le Bas-Danube. Les Goths alliés à Rome protègent les frontières du Danube. Construction d’un pont sur le Danube pour faciliter le commerce entre les Wisigoths et Rome.

334

Les Goths protègent l’Empire romain contre une invasion vandale dans la région danubienne.

338

  • Les Romains alliés aux Goths arrivent à maintenir les frontières nord de l’empire.

341

  • Les premiers Wisigoths sont convertis à l’arianisme par l’évêque Ulfila.
  • Campagne de Constant Ier contre les Francs (jusqu’en 342). Constant établit un grand nombre de Francs en Toxandrie avec la charge de défendre l’accès du pays contre les autres envahisseurs.
  • Wulfila, évêque arien, commence l’évangélisation des Goths dans la région du delta du Danube.

346

  • Les Wisigoths sont convertis à l’arianisme par Ulfila (ou : Wulfila).

350

  • Les Huns envahissent la Perse et l’Inde.
  • Les Ostrogoths fondent un empire à l’est du Dniepr.

351

  • Sylvanus officier d’origine franque trahit Magnence.

352

  • Début de la guerre des Huns contre les Alains.
  • Les Alamans et les Francs battent l’armée romaine, prennent 40 villes et s’installent entre Moselle et Rhin.
    — *Il faut dire que pendant ce temps la guerre entre prétendants au trône impérial fait rage. Magnence est chassé d’ Italie par Constance II , lequel prend Aquilée .
  • Invasions des Germains en Suisse (352-353).

354

  • Fin de la guerre des Huns contre les Alains.
  • Les Alamans franchissent le haut Rhin et envahissent le pays des Helvètes ; Constance accourt et les chasse.

355

  • Les Alamans, tribu barbare germanique, traversent le Rhin et causent des ravages en Gaule orientale, notamment aux villes de Troyes, Lens et Autun. Attaque simultanées de Francs et des Alamans. La ligne du Rhin toute entière est forcée. Quarante-cinq villes, parmi lesquelles Trèves, Mayence et Cologne tombent et sont mises à sac par les barbares. L’invasion déferle jusqu’à Autun. Les Germains s’installent à demeure sur la rive gauche du Rhin, les Francs en Germanie supérieure et en Belgique orientale, les Alamans en Alsace.
  • Sylvanus chef franc rallié à Constance II en 351 est accusé d’avoir fomenté un complot contre l’empereur.
  • 11 août : Sylvanus se fait proclamer empereur par ses troupes à Cologne.
  • Septembre : Sylvanus est assassiné par des hommes de Constance II
  • 6 novembre : Julien, le frère de Gallus, est fait César par son cousin Constance II et épouse la fille de ce dernier, Hélène.
  • 1er décembre : Julien, quitte Rome pour prendre ses nouvelles fonctions en Gaule.
  • Sans argent et à son arrivée presque sans troupes, Julien l’Apostat parvient à débloquer Autun et à rallier à Reims le gros des troupes romaines. Il gagne la vallée de la Moselle, renforce son armée de contingents francs, réoccupe Trèves et Cologne, et revient hiverner à Sens.
  • Les barbares, dans un retour offensif, viennent l’y assiéger, mais la ville tient bon.
  • Décembre : Déportation du pape Libère par l’empereur Constance II.
  • Synode arien de Milan. Le pape Libère est exilé en Thrace pour avoir refusé les décrets des synodes ariens.
  • Constance désigne Félix II pour le remplacer.
  • Apparition des Huns en Russie méridionale. Sous Balamir (ou Balamber), les Huns avancent vers les territoires des Alains, peuple puissant établi entre la Volga et le Don, dont ils mettent l’armée en déroute lors d’une bataille sur les berges du Don (avant 375).

356

  • 24 juin : Julien disperse les Alamans qui assiégeaient Autun.
  • Julien s’empare de Cologne.
  • Invasion de la Rhétie par les Alamans. Concile arien de Béziers, réuni par Constance II. Les partisans du Credo de Nicée sont jugés et exilés (Athanase d’Alexandrie, Hilaire de Poitiers, etc.).
  • Athanase cherche refuge dans le désert de Haute Égypte.
  • Le culte des images non-chrétiennes est interdit dans l’Empire romain.
  • Constance II publie un décret ordonnant la fermeture de tous les temples païens de l’Empire romain.
  • Début de la construction de la première basilique Saint-Pierre à Rome.

357

  • 4 avril : Constance II accorde à Julien le commandement suprême des opérations militaires en Gaule.
  • 28 avril : Constance II entre à Rome pour la première fois pour fêter sa victoire sur Magnence, et pour s’adresser au Sénat et au peuple de Rome.
  • Julien défait les Alamans à Strasbourg (Argentoratum) et les rejette de l’autre côté du Rhin.
  • Les Alamans laissent de nombreux prisonniers, dont leur roi Chnodomar, que Julien envoie captif à Rome. Julien reprend l’offensive et par trois fois, franchit le Rhin et porte la guerre sur le territoire des Alamans (357, 358, 359) qui doivent déposer les armes. Il installe son quartier général à Lutèce.
  • A la bataille de Strasbourg, Julien ne peut réunir que 13 000 hommes.
  • Triomphe de l’Arianisme aux conciles de Sirmium (357-359) et de Rimini (359).
  • Le patriarche Athanase écrit une vie de saint Antoine. « Liber Contra Arianos », de Foebade d’Agen, adressé aux évêques de Gaule.
  • Fondation de la bibliothèque royale de Constantinople où est organisé un grand atelier de copie subventionné par l’État.

358

  • Capitulation des Francs face à Julien en Belgique actuelle puis intervention de ce dernier en Rhénanie .
  • Les Romains, après avoir vaincu les Francs Saliens, leurs permettent de s’établir en Belgique (Toxandrie, actuel Brabant). Il obtiennent le statut de fédérés. Invasion de la Pannonie par les Quades et les Sarmates. Constance II les repousse.
  • Le pape Libère, après avoir signé le formulaire de Sirmium rentre à Rome où il s’oppose à l’antipape Félix II, qui s’enfuit en Campanie.
  • Constance II envoie une ambassade en Perse dirigée par Procope (futur et éphémère empereur en 365).

359

  • Deux conciles séparés sont convoqués à Rimini et Séleucie. Chaque évêque de l’empire est forcé d’accepter un credo pro-arien imposé par les conseillers de Constance II.
  • Sapor II, le roi sassanide de Perse, envahit la Syrie et prend la ville romaine d’Amida (actuelle Diyarbakir en Turquie) sur le Haut Tigre après une dure bataille.
  • Constance II entame une campagne contre les Perses.

360

  • À Constantinople, un concile ratifie les altérations pro-arienne au concile de Nicée.
  • Le chat domestique commence à se répandre dans toute l’Europe.
  • Concile de Paris contre l’arianisme et pour la Trinité. Déclin de l’arianisme.
  • 15 février : inauguration de Sainte-Sophie par Constance II.
  • Saint Hilaire de Poitiers rentre de son exil en Asie Mineure.
  • Martin (futur saint) fonde le premier monastère de Gaule à Ligugé, près de Poitiers.
  • Construction du ou d’un des premiers bâtiments chrétien français encore debout le baptistère Saint-Jean à Poitiers, France.
  • Les Perses sous Sapor II prennent Sigara et Bezabde en combattant contre les Romains. L’armée romaine envahit la Mésopotamie, puis se retire devant la famine.
  • Février : Julien est déclaré Auguste par son armée à Lutèce (Paris).
  • Constance, aux prises avec les Perses, demande à Julien des renforts. Les soldats de l’armée gallo-germanique refusent d’obéir, se soulèvent et proclament Julien l’Apostat Auguste. Après avoir refusé, Julien finit par accepter et propose à Constance un partage de l’empire.
  • Devant son refus, Julien marche contre lui par la vallée du Danube. En arrivant à Naissus, il apprend la mort de son rival en Cilicie (361).
  • Nouvelle victoire de Julien contre les Alamans.
  • Premières incursions des Saxons sur les côtes de la Grande-Bretagne.

361

  • Julien à la tête d’une armée marche contre Constance II. L’affrontement n’aura pas lieu car le 3 novembre, Constance II, malade meurt à Mopsucrenae en Asie Mineure et désigne Julien comme successeur.
  • Début du règne de l’empereur romain Julien dit « l’Apostat », qui tente de restaurer le paganisme. Cependant il meurt en 363.
  • Julien procède à son avènement à une épuration générale du palais impérial. Il en chasse les fonctionnaires corrompus.
  • Mosaïques de Socrate et des Néréides à Apamée.
  • Soulèvement contre les chrétiens (361-363).

362

  • Julien l’Apostat rassemble une armée de 60 000 hommes, une flotte de cinquante navires de guerre et de mille bateaux de transport. Il s’assure la coopération du roi d’Arménie, Arsacès, et marche sur la Perse. De succès en succès, il pousse jusqu’à Ctésiphon. Chahpuhr II demande la paix, que résolu à en finir, Julien repousse.
  • Bientôt, harassé par la guérilla perse, l’armée romaine doit battre en retraite. Julien meurt lors d’une escarmouche (363).
  • Lors de son séjour à Antioche, Julien taxe les denrées d’alimentation.
  • Ambassade indienne auprès de Julien.
  • L’empereur Julien montre par ailleurs qu’il est païen et se proclame pour la tolérance envers toutes les religions.
  • L’empereur Julien publie un édit interdisant l’enseignement de la rhétorique et de la grammaire aux chrétiens.
  • Le Christ avec la barbe apparaît dans les tableaux.

363

  • Les Huns sont sur les bords de la Caspienne.
  • Rétablissement de la liberté des cultes par Julien l’Apostat. Il supprime les privilèges de l’Église chrétienne, lui interdit de recevoir des legs, enlève aux évêques leur droit de juridiction, ferme aux chrétiens l’enseignement des belles-lettres et l’accès des fonctions publiques. Le paganisme reprend son caractère de religion officielle, sous la forme du culte solaire. Julien rouvre les temples païens, permet aux païens de revendiquer les biens que Constantin et Constance leur ont enlevés au profit des chrétiens. Il constitue un clergé officiel, avec un pontife par province chargé d’en assurer la direction. La persécution garde cependant une forme exclusivement morale.
  • L’empereur Julien envahit la Perse et défait les Perses devant les murs de leur capitale, Ctésiphon.
  • Chahpuhr II repousse l’expédition de l’empereur romain Julien l’Apostat qui trouve la mort le long de l’Euphrate (26 juin).
  • Après la retraite des armées romaines et la mort de Julien, Jovien conclut un traité de paix à l’avantage de Sapor II. La Perse obtient les cinq satrapies transtigranes, une partie de la Mésopotamie et la suzeraineté sur l’Arménie.
  • Le chef des gardes Jovien est proclamé par les légions d’Illyrie à la mort de Julien l’Apostat. Il annule les décrets de Julien contre les chrétiens.
  • Début du règne de Jovien, empereur romain >364
  • Jovin de Reims est proclamé par ses légions en Gaule. Il refuse la pourpre.
  • Concile de Laodicée : le culte des anges est condamné comme idolâtrie.
  • Pétra est détruite par un tremblement de terre.
  • Martyre de sainte Libère à Grand (Vosges).

364

  • Mort de Jovien à Tyane, en Asie Mineure le 17 février (assassiné ?). Les officiers supérieurs, réunis en conseil, offrent l’empire au préfet du prétoire Salluste, un ami intime de Julien, qui refuse. Le choix se porte finalement sur Valentinien, un Pannonien qui est proclamé par ses troupes. Il s’associe avec son frère Valens.
    Début du règne de Valens en Orient, empereur romain associé >378
  • Début du règne de Valentinien Ier en Occident, empereur romain associé >375
    • Valentinien s’installe à Paris. Il crée la charge de défenseur de la plèbe. Son règne assure à l’empire quelques années de sécurité relatives.
    • Valentinien Ier, orthodoxe, se montre tolérant en matière religieuse.
    • Valens (arien) déclenche la première persécution antipaïenne.
  • Le chef-lieu de la province romaine des Alpes-Maritimes est transféré à Embrun, le déclin de Cimiez commence.

365

  • Les Alamans passent le Rhin gelé et atteignent Châlons-sur-Marne.
    • Valentinien accourt en Gaule, où il restera dix ans. En 365, il rejette les Alamans en Germanie.
      • Les Alamans envahissent la Rhétie. Quades et Sarmates se jettent sur la Pannonie et la Mésie inférieure, refoulent les troupes romaines de couverture et menacent un instant Sirmium. Valentinien Ier, accouru de Gaule, repousse les uns et les autres.
  • Valens triomphe de la tentative d’usurpation de Procope à Constantinople (365-366). Procope est exécuté.
  • 21 juillet : Violent raz de marée sur les côtes de la Méditerranée orientale.

366

  • Les Alamans défont les troupes impériales à Besançon et dévastent le pays. Jovin, maître de la cavalerie, les écrase à Châlons-sur-Marne.
  • Début du pontificat du pape saint Damase Ier. >384
  • Début du pontificat de l’antipape Ursin. >367
    L’Église Arménienne apostolique (dite grégorienne), qui relevait à l’origine de l’archevêque de Césarée, proclame son autocéphalie.
  • Table de Peutinger, carte routière du monde romain établie entre 335 et 366.

367

  • Premières incursions saxonnes en Bretagne. Les Scots d’Hibernie (Irlande) et les Pictes de Calédonie franchissent le mur d’Hadrien.
  • Valentinien s’installe à Trèves.
  • Gratien, fils de Valentinien, coempereur.
  • Le poète Ausone précepteur de Gratien.

368

  • Valentinien Ier, basé à Trèves, défait les Alamans sur la frontière du Rhin.
  • Les Alamans reprennent Mayence et dévastent à nouveau la rive gauche du Rhin. Valentinien franchit le Rhin, les écrase près de Rotweil et ravage méthodiquement leur pays.
  • En Bretagne, Valentinien et son général Théodose, d’origine espagnole, repoussent les Pictes et les Scots sur terre et les Saxons sur mer.
  • La fonction de defensor civitatis est créée dans l’Empire romain.
  • Jovin, consul.

369

  • L’empereur romain Valens force le roi des Wisigoths Athanaric à reculer dans les Serrorum Montes (Carpates du Sud-Est) et à accepter un traité qui lui est peu favorable sur la frontière du Danube.
  • L’évêque goth Wulfila (ou Ulfilas) compose un alphabet gotique à partir des lettres grecques et latines ainsi que de quelques runes germaniques.
  • Sapor II, le roi des Perses, occupe le royaume pro-romain d’Arménie.

370

  • Naissance d’Alaric Ier, futur roi des Wisigoths.
  • Les Huns détruisent l’empire des Alains et franchissent la Volga et le Don.
  • Soumission des Ostrogoths par les Huns. Les Wisigoths franchissent le Danube.
  • Les Goths, sous la pression des Huns, se scindent en deux groupes. Les Ostrogoths peuplent un vaste royaume à l’est du Dniepr sur les côtes de la mer Noire (recouvrant en partie l’Ukraine et la Biélorussie actuelles), tandis que les Wisigoths occupent la région à l’ouest du Dniepr jusqu’au Danube.
  • Présence saxonne attestée dans l’île des Bataves par Ammien Marcellin.
  • Loi de Valentinien et Valens interdisant les mariages entre « provintiales » et « gentiles » (Romains et Barbares) sous peine de mort (370 ou 375).
  • Edit de Valentinien et Valens interdisant l’importation de vin et d’huile vers le monde barbare.
  • Basile le Grand, nommé évêque de Césarée, lutte contre l’arianisme de l’empereur Valens.

371

  • L’empire des Ostrogoths est au mains des Huns. Les villes fortes du Danube, Sirmium au premier plan, contribuent à arrêter une invasion des Quades.
  • Le poète latin Ausone évoque un voyage sur le Rhin et la Moselle dans son œuvre La Mosselle.
  • Saint Martin est élu évêque de Tours.
  • L’Empereur d’Occident Valentinien I (364-375) légifère de façon tolérante sur les religions antiques, en estimant que les divinations par les entrailles ne peuvent être qualifiées de sorcellerie, et peuvent être pratiquées. Valentinien sera l’un des seuls Empereurs chrétiens à se montrer tolérant en matière de religion, tant à l’égard des cultes polythéistes que des "hérésies".

372

  • Valentinien vainc les Quades et les Sarmates et construit un limes contre les Alamans aux Champs Décumates.
  • Valentinien écrase les Maures en Afrique (372-374).
    • Révolte du prince Maure Firmus en Afrique. Sa révolte est matée par le maître de la cavalerie des Gaules Théodose dit l’ancien, père du futur empereur d’orient Théodose I.
  • Augustin adhère au manichéisme (342-373).
  • Saint Martin, évêque de Tours (372-397). Il fonde l’abbaye de Marmoutier et organise l’évangélisation des campagnes. Grégoire de Nazianze, nommé par son ami Basile évêque de Sasimes n’occupera pas le siège.

373

  • Saint Martin de Tours entreprend la christianisation systématique des campagnes gauloises.
  • Valens se convertit à l’arianisme et ordonne des persécutions contre les orthodoxes.

374

  • les Huns se jettent brusquement sur le royaume constitué depuis un siècle par les Goths dans l’Ukraine orientale. Le roi Ermanaric vaincu se tue.
  • Les Huns, conduits par le chef Balamber ou Balamin passent le Don et attaquent les Alains (paléoasiates) lors d’une bataille sur les berges du Don. Dispersés par les archers Huns, les Alains fuient vers l’ouest par groupes. Certains se joindront aux Goths fuyant vers les Balkans (ils reparaîtront ensuite en Pannonie), puis aux Vandales qu’ils suivront jusqu’à Carthage. Ils s’établissent aussi en Gaule, mais la majorité se rallie aux Huns comme peuple auxiliaire.
  • Simple catéchumène, Ambroise est nommé évêque de Milan par acclamation populaire. Il fait de la ville la rivale religieuse de Rome (375-397).

375

  • Les Wisigoths sous la pression des Huns demandent l’autorisation aux romains de passer le bas Danube. Les Wisigoths traversent le Danube.
    • Voici comment l’historien Ammien Marcellin, contemporain des évènements, relate les faits :
      "Toute la race des Goths-Tervinges se montra donc, sous la conduite d’Alaviv, sur la rive gauche du Danube, et de là envoya une députation à Valens (Empereur de 364 à 378 en Orient) , sollicitant humblement son admission sur l’autre bord, avec promesse d’y vivre paisiblement, et de lui servir au besoin d’auxiliaire. Déjà la renommée avait fait pénétrer à l’intérieur cette effrayante nouvelle, que des convulsions insolites se manifestaient chez les peuples du Nord ; que tout l’espace qui s’étend du pays des Marcomans et des Quades jusqu’aux plages du Pont-Euxin était inondé de populations barbares qui, poussées par d’autres nations, jusqu’alors inconnues, hors de leurs territoires, couvraient de leur foule vagabonde toute la rive du Danube. D’abord on n’accorda chez nous que peu d’attention à ces rumeurs, par la raison que nous ne recevons d’ordinaire avis de ces guerres lointaines que lorsqu’elles sont terminées ou assoupies. Le bruit ne laissait pas cependant de s’accréditer, et reçut bientôt une pleine confirmation par l’arrivée de l’ambassade barbare, qui venait avec instance implorer, au nom des peuples expulsés, leur admission en deçà du fleuve. La première impression de cette ouverture fut plutôt de satisfaction que d’alarme. Les courtisans employèrent toutes les formes d’adulation pour exalter le bonheur du prince, à qui la fortune amenait à l’improviste des recrues des extrémités de la terre. L’incorporation de ces étrangers dans notre armée allait la rendre invincible ; et, converti en argent, le tribut que les provinces devaient en soldats viendrait accroître indéfiniment les ressources du trésor." (Ammien Marcellin, Res gestae, XXXI,4)
  • Les Huns détruisent le royaume des Ostrogoths en Russie du sud.
  • L’empereur Valentinien Ier vient de Trèves pour soumettre les Quades rebelles en Slovaquie. Il meurt sur le Danube des suites d’une attaque, provoquée par sa colère devant la suffisance des émissaires quades (17 novembre).
    • Valentinien I fut le dernier empereur énergique en Occident, si l’on excepte Constance III (421) et dans une moindre mesure Majorien (456-461) et Anthémius (467-472). Ses deux fils, encore enfants, Valentinien II (4 ans) et Gratien (16 ans) deviennent Empereurs par la volonté de l’armée, alors que seul Gratien devait succéder à son père.
    • Valentinien laisse deux fils, Gratien, associé au pouvoir depuis 367, et Valentinien II, âgé de moins de quatre ans.
    • Les soldats, à l’instigation de l’impératrice Justine, contraignent Gratien à prendre Valentinien comme collègue.
    • Les deux frères se partagent l’Occident.
    • Début du règne de Valentinien II, empereur romain associé (Illyrie, Afrique, Italie).
    • Début du règne de Gratien, empereur romain associé (Bretagne, Gaule, Espagne).
    • A l’époque, et depuis 337 à l’exception de quelques années, l’Empire romain est co-dirigé par plusieurs Empereurs. Il était en effet impossible à un seul Empereur, chef des armées, d’être présent sur tous les fronts d’un Empire menacé à la fois sur le Rhin, le Danube, et l’Euphrate. Parfois, jusqu’à quatre Empereurs légitimes ont ainsi cohabités dans l’Empire, de 293 à 306. Cette division limite le risque d’usurpation de généraux, et permet tant à l’Occident qu’à l’Orient romain, démarqués par une frontière officieuse dans les Balkans, d’avoir son représentant sur place en cas de crise. Cependant, cette division peut créer des antagonismes, nuisibles pour l’Etat, en cas de mésentente entre les différents Empereurs.
  • En Afrique, le prince berbère dissident Firmus est livré aux Romains par son frère Gildon.
  • Gratien, conseillé par l’évêque de Milan Ambroise, persécute systématiquement les païens. Il confisque au profit du Trésor la fortune et les revenus des temples et enlève de la salle du sénat la statue de la Victoire. Il proscrit l’arianisme et le donatisme.
  • Saint Jérôme (347-420) se retire au désert de Chalcis, en Syrie (375-378).
  • Les mariages entre étrangers et habitants des provinces romaines sont interdits.
  • D’après Saint Basile, la propriété privée est un vol fait à la communauté.
  • Talmud de Babylone rédigé selon la tradition par Rav Ashi (v. 352-427) et ses successeur à l’académie de Sura jusqu’à Rabbina II (mort en 499). Commentaire de la Mishnah, il contient environ 2,5 millions de mots sur 5894 pages.
  • Forte poussée des Huns qui détruisent le royaume ostrogoth en Russie du Sud.
  • Les Huns conquièrent le royaume des Ostrogoths d’Ermanaric (Goths Greutunges). Ermanaric, incapable de défendre son peuple, se suicide. Son successeur Vithimir sera tué peu après dans la lutte contre les Huns et les Alains.
  • Les Amales (nom de la famille royale ostrogothe), se soumettent aux Huns et les servent comme auxiliaires.
  • Quand le chef Vinitharius (« vainqueur des Venèthes », peut-être Vithimir), essaye de se révolter, il est vaincu et tué sur le fleuve sud-ukrainien Erak ( ?) par Balamber et son allié Amale Gensimund. Le successeur d’Ermanaric, Hunimund (« protégé des Huns »), participera à l’écrasement des Suèves (Quades) ; son neveu, Vandalarius, se distinguera par l’expulsion des Vandales, et Thorismund, le successeur de Hunimund, perdra la vie au cours de la soumission des Gépides vivant dans le bassin des Carpates. Il sera le dernier représentant de la branche directe des Amales et ne sera pas remplacé pendant quarante ans.
  • Apparition d’une forme originale de fibules en forme de cigales dans les vestiges du Nord Caucase et de Crimée. Elles se répandent ensuite jusqu’à la mer Baltique par la vallée de la Vistule ou jusqu’à la plaine de Moravie dans la vallée du Danube.

376

  • Ausone, préfet du prétoire à Trèves (376-379).
  • Les ariens dépossèdent de son siège l’évêque de Nysse Grégoire (376-378).
    • Athanaric, roi des Goths Thervinges (« forestiers ») ou Wisi (« sages, braves »), installés en Roumanie actuelle depuis environ 270, décide de se défendre contre les Huns à l’annonce de la défaite d’Ermanaric en 375. Il installe sa ligne de défense sur les rives du Dniestr (Danaster), mais est surpris et mis en fuite en Transylvanie par les Huns qui ont traversé le fleuve (fin de l’été). Après avoir décimé les forces wisigothiques conduites par Alaviv et Fritigern, les Huns les chassent jusqu’au bas Danube, où ces derniers proposent à Rome d’entrer à son service si on les laisse passer le fleuve.
  • Automne : Les Wisigoths qui occupent une partie de la Dacie depuis 150 ans, demandent aux Romains, sous la pression des Huns, à traverser le bas Danube. La permission est accordée et ils franchissent en masse le Danube sous la conduite de leur chef Fritigern. L’empereur Valens les reconnaît comme fédérés. Mais la vénalité et la maladresse des fonctionnaires romains chargés de procéder à l’installation provoqueront un soulèvement général l’année suivante.
    • Une des exigences du pouvoir romain, mis à part le désarmement des réfugiés, est de disposer d’un grand nombre d’otages pour maintenir les Goths dans de bonnes conditions à l’égard de l’autorité impériale. Les enfants de ce peuple sont donc envoyés en Asie mineure pour être élevés à la romaine. Valens voulait sans doute utiliser la puissance militaire des Goths pour renforcer l’armée d’orient, l’Etat romain connaissant une crise du recrutement militaire (pour plus de détails, cf la rétrospective sur l’évolution de l’armée romaine à la fin de l’année 476).
    • Cependant, la corruption de l’administration de Valens provoque le mécontentement des réfugiés. Des observateurs romains ont décrit la misère des réfugiés et déploré leur exploitation par des fonctionnaires et généraux malhonnêtes.
  • Athanaric devra à son tour fuir de Transylvanie pour passer le Danube à la fin de 380. Il se réfugiera à Constantinople pour s’humilier personnellement devant l’empereur Théodose Ier (11/01/381).
  • Après leur victoire, les Huns s’occupent pendant une vingtaine d’années d’organiser leur empire euro-oriental. Les villages et les cimetières abandonnés dans la plaine du bas Danube témoignent de la fuite des Goths entre 376 et 381. Les Goths cachent leurs bijoux d’argent et d’or en Transylvanie et les y laissent.

377

- Le roi de Perse Chahpuhr II repousse les Huns dans le Caucase.

  • Le général barbare Mérobaud est nommé consul.
  • L’empereur Gratien déclare hérétiques les ennemis de l’Église catholique.

378

  • Les Huns envahissent la Thrace avec de nombreux autres peuples dont les Taifales. L’empereur Valens est défait et tué par les Wisigoths à Andrinople le 9 août.
    • 9 août : Bataille d’Andrinople, au cours de laquelle l’ empereur Valens est défait par les Wisigoths de Fritigern et tué. La Thrace est pillée, sauf les villes fortifiées, que les barbares ne peuvent prendre. Andrinople et Constantinople résistent. Théodose, un Espagnol envoyé par Gratien, a le temps d’intervenir pour reprendre la situation en main.
  • Chassés de l’Altaï par les Jéou-jan, le clan mongol des Huns Hephtalites émigre vers la Sogdiane.
  • Le roi de Perse Chahpuhr II réaffirme la domination perse sur les Kusana.
  • Le royaume d’Himyar au Yémen retrouve son indépendance vis-à-vis d’Aksoum.
  • Nouvelle invasion des Quades et des Sarmates en Pannonie, repoussée par Théodose Ier.
  • Les Alamans envahissent l’Alsace. Gratien les bat à Argentaria, près de Colmar, franchit le Rhin à leur suite et les contraint à la paix.
  • Achèvement par Valens de l’aqueduc de Constantinople commencé sous Constantin.
  • Le rituel catholique est fixé dans les Constitutions apostoliques.

379

  • Règne d’Ardachêr II, frère de Chahpuhr II, roi de Perse (fin en 383).
  • Pour lui porter assistance dans la crise interne de l’Empire, Gratien nomme l’espagnol Théodose Ier Auguste d’Orient.
  • Début du règne de Théodose Ier, empereur romain. >395
  • Théodose, par son expérience et son âge, exerce sur ses collègues Gratien et Valentinien II une véritable tutelle morale.
  • Théodose Ier prend en charge la guerre contre les Goths. L’empereur renonce à son ancien titre de ’grand prêtre’.
  • Ausone est nommé consul par Gratien.
  • Fondation de Grenoble (Gratianopolis).
  • Saint Jean Chrysostome écrit un traité sur l’éducation chrétienne des enfants.

380

  • Athanaric et sa suite se réfugient à Constantinople.
  • Début du règne de Niall, roi d’Irlande, fondateur de la dynastie de O’Neill. >405
  • Invasion des Vandales. Gratien doit leur abandonner, sous forme d’occupation permanente, une partie de la Pannonie supérieure.
  • Arrivée en Pannonie des Alains de Saphax, suivis de ceux de Sarus.
  • Condamnation de l’hérésiarque Priscilien au concile de Saragosse.
  • Baptême de Théodose Ier, qui bannit par un édit tous les cultes païens et la doctrine d’Arius.
  • L’empereur opte définitivement pour le dogme de la Trinité.
  • Saint Ambroise introduit le chant populaire dans le culte divin.
  • Diffusion du culte de la croix : Grégoire de Nazianze, décrivant l’église constantinienne des Saints-Apôtres à Constantinople, souligne le premier sa ressemblance avec la croix.

381

  • Le roi wisigoth Athanaric doit à son tour fuir de Transylvanie pour passer le Danube à la fin de 380. Il se réfugie à Constantinople pour s’humilier personnellement devant l’empereur Théodose Ier (11 janvier).
  • Les Skires (Germains orientaux) s’allient aux Huns.
  • Le nouvel empereur Théodose Ier convoque un concile œucuménique à Constantinople au cours duquel l’hérésie arienne est condamnée définitivement.
    • Gratien condamne aussi l’hérésie arienne en Occident.
    • Ier concile œcuménique de Constantinople (deuxième concile œcuménique) : condamnation de l’arianisme et des sabelliens. La doctrine de Nicée est confirmée, et la consubstantialité de l’Esprit avec le Père et le Fils affirmée. Instauration des patriarcats : Rome, Constantinople, Alexandrie, Antioche et Jérusalem. Le siège de Constantinople est placé au-dessus des autres sièges orientaux.
  • Grégoire de Nazianze, nommé patriarche de Constantinople, démissionne de son poste. Nectaire le remplace.
  • Interdiction aux particuliers des sacrifices païens.

382

  • Règne d’Alaric, roi des Wisigoths. Les Wisigoths, vaincus par Théodose Ier, sont installés par fœdus en Mésie et en Thrace avec le titre d’alliés du peuple romain, sous la condition de fournir un important contingent de troupes auxiliaires et d’assurer la défense de la frontière.
  • Les chrétiens qui ne reconnaissent pas le dogme de la Trinité sont persécutés.
  • Gratien déplace officiellement la cour impériale de Rome à Milan.
    • L’empereur se rend maintenant rarement à Rome.
  • Saint Jérôme, secrétaire du pape Damase (382-385).
  • Sermons sur la virginité de Jean Chrysostome.

383

  • Théodose Ier signe un traité de paix avec les Wisigoths leur accordant des terres et une autonomie politique contre des services militaires.
  • Les Scots d’Hibernie (Irlande) et les Pictes de Calédonie franchissent le mur d’Hadrien.
  • L’Espagnol Maxime, proclamé par les légions de Bretagne, renverse et tue Gratien à Lyon. Théodose Ier, pour épargner à l’Empire une guerre civile, reconnaît Maxime, à la condition qu’il n’inquiéte pas Valentinien II dans ses États.
    • Mort de Gratien, empereur romain.
    • Début du règne de Maxime, empereur romain usurpateur, en Occident >388
  • Le général Stilicon négocie la paix avec les Perses. Après le succès de sa mission, il épouse la nièce de l’empereur Théodose Ier.
  • Règne de Chahpuhr III, fils de Chahpuhr II, roi de Perse (fin en 388)
  • Décés de Ulfila ou Wulfila, évêque arien goth d’origine cappadocienne (né v.311).

384

  • Début du pontificat de Saint Sirice. >399
  • Symmaque, préfet de Rome, envoyé en ambassade à Milan pour demander le retrait des mesures anti-païennes de Gratien, revient sans avoir rien obtenu.
  • L’écrivain païen et préfet de Rome Symmaque crée un cercle littéraire.
  • Condamnation au concile de Bordeaux de l’hérésiarque Priscillien (néo-gnostique très ascétique).
  • Le général barbare Richomer, consul.
  • Edit de Théodose Ier fermant les temples de la vallée du Nil.
  • Mariage de Stilicon et de la nièce de Théodose, Serena.
  • Naissance de Honorius, premier empereur romain d’Occident. Naissance de Marie, fille de Stilicon.

385

  • Théophile, patriarche d’Alexandrie (385-412).
  • Théophile entre en lutte contre les païens et les membres de la célèbre école néoplatonicienne d’Alexandrie.
  • Première « décrétale » discipline de l’Église, promulguée par le pape Sirice, rappelant la primauté de l’autorité romaine et l’obligation du célibat des prêtres (10 février).
  • Interdiction aux particuliers des sacrifices païens.
  • Ammien Marcellin commence à écrire une histoire sur le modèle de celle de Tacite couvrant les années 96 à 378.
  • Exécution de Priscillien.
  • Mort de Ausone, poète, à Bordeaux (Bordeaux v. 310-385).

386

  • Invasion des Greuthunges sur le bas Danube. Battus par le général romain Promotus, ils regagnent leur pays.
  • Valentinien II, sous l’influence de sa mère Justine, autorise les réunions des ariens par une constitution impériale.
  • Maxime envahit l’Italie d’où il chasse Valentinien II qui se réfugie auprès de Théodose Ier.
  • La lutte contre les lois anti-païenne se révèle totalement infructueuse.
  • Libanius, un ami de l’empereur Julien et porte-parole des païens, fait une discours plein de passion à Antioche en défense de temples.
  • Saint Ambroise défend les droits de l’Église vis-à-vis de l’État.
  • Marcel, évêque d’Apamée, fait détruire le temple de Zeus Bélos dans sa ville.
  • Edification d’une colonne historiée à Constantinople pour célébrer une victoire de Théodose Ier.
  • Gildon, comte d’Afrique.
  • Conversion d’Augustin (août). Il met fin à ses projets matrimoniaux après la lecture de la vie de Saint Antoine Fondation de l’église Saint Paul Hors des Murs à Rome.
  • Mort de Saint Cyrille, père de l’Église (v.315-386).

387

  • L’empereur Honorius défend le port du pantalon à Rome.
  • Le médecin grec Oribase publie un traité sur les paralysies et les saignées.
  • Le roi de Perse Chahpuhr III traite avec l’empereur Théodose Ier pour le partage de l’Arménie (399).
  • Maxime empereur romain envahit l’Italie renverse Valentinien II, le frère cadet de Gratien, qui en appelle à Théodose Ier.
  • Baptême de saint Augustin par l’évêque de Milan saint Ambroise.
  • Décés de Sainte Monique, mère de saint Augustin à Ostie.

388

  • Règne de Bahrâm IV, fils de Chahpuhr II, roi de Perse ( fin en 399).
  • Théodose intervient en Italie. Battu à Siscia et à Poetovio, fait prisonnier à Aquilée, Maxime est décapité. Valentinien recouvre ses États ainsi que ceux de Gratien.
  • Mort de Thémistius ; philosophe et rhéteur ; à Constantinople (né en 317). Directeur de l’université de Constantinople, ami de Julien l’Apostat, précepteur d’Arcadius, il joua un grand rôle politique (sénateur et proconsul). Auteur de Paraphrases sur Aristote et du Discours.

389

  • Interdiction du culte romain de Vesta par l’empereur Théodose Ier.
  • Vahram IV, monte sur le trone de Perse.
  • Mort de Châhpûhr III, roi sassanide de Perse.

390

  • Les marchands et artisans de Salonique, ruinés, se soulèvent. Le commandant de la garnison et des officiers impériaux sont tués. Ayant ordonné le massacre de 7000 insurgés, l’empereur Théodose Ier se fait excommunier par saint Ambroise à Milan. Il est contraint à une expiation publique.
  • Le 6 août Théodose proclame un édile condamnant les rapports homosexuels par le bûcher.
  • Le 25 décembre, l’évêque Ambroise de Milan force Théodose Ier à faire pénitence publiquement pour le massacre de milliers de civils rebelles en Thessalonique.
  • À Bethléem, saint Jérôme révise la bible qu’il traduit en Latin (Vulgate).
  • « Res Gestae », de l’historien Ammien Marcellin, sur la période de 96 à 378.
  • Théodose Ier et le roi Sapor III de Perse signent un traité pour se partager l’Arménie.
  • Mort de Saint Grégoire de Nazianze.
  • Règne en Inde de Rudrasena sur l’empire Vakataka au Dekkan (390-395).
  • Rudrasena épouse Prabhavatigupta, fille de Chandragupta II.
  • Rédaction du Kamasutra à la fin du IVe siècle, attribué à Vâtsyâyana.
  • Règne de Ouazeb II, roi d’Aksoum.
  • Aksoum est à l’apogée de sa puissance : selon les auteurs byzantins, elle est en rapport avec Constantinople, l’Iran, l’Inde et Ceylan. Ses ambassades lui permettent de faire libérer en Perse un évêque emprisonné. Elle commerce par la mer Rouge, par les routes de caravanes remontant d’Égypte ou partant du Yémen vers la Mésopotamie. Elle exporte des émeraudes venues des cataractes du Nil (pays des Blemmyes), des épices, de l’encens et la casse à cinquante journées d’Adoulis, des bœufs, du fer et du sel de chez les Agao du pays de Sasou, au-delà du lac Tana.

391

  • L’empereur byzantin Théodose Ier le Grand fait de la religion chrétienne la religion d’État et interdit tous les cultes païens.
  • L’Église, nouveau corps dans l’Empire, prend une importance grandissante. Le paganisme subsiste cependant dans les campagnes.
  • Interdiction aux particuliers des sacrifices païens.
  • Le patriarche d’Alexandrie Théophile est charger d’appliquer l’édit de Théodose Ier, qui interdit aux païens l’accès à leurs temples et toutes les cérémonies du culte païen, dans le diocèse d’Orient. Les temples sont détruits ou transformés en églises. Les statues sont brisées ou transportées à Constantinople.
  • Incendie de la bibliothèque d’Alexandrie et destruction du Serapeum de Memphis sur ordre de Théodose Ier.
  • Théodose rétablit Valentinien II en Occident.

392

  • Théodose Ier impose une législation interdisant tout comportement païen dans l’Empire.
  • Théodose interdit toutes manifestations religieuses païenne (écoles philosophiques d’Athènes, jeux Olympiques, mystères d’Éleusis, etc.).
  • Valentinien II confie la défense de la Gaule au général franc et païen Argobast. Celui-ci devient par sa valeur et son expérience fort populaire dans l’armée. Valentinien qui supporte mal sa tutelle, le fait révoquer. Argobast refuse d’obéir et fait assassiner Valentinien, puis donne l’empire à l’un de ses amis, Eugène, haut fonctionnaire de la chancellerie impériale.
  • Début du règne d’Eugène, empereur d’Occident.
  • L’historien Aurélien Victor, préfet de Rome.

393

  • Derniers Jeux olympiques.
  • Les Jeux Olympiques « païens » sont suspendus pour la première fois de leur histoire millénaire par Théodose Ier.
  • Théodose Ier supprime les Jeux olympiques et ferme ou détruit les temples de dieux païens.
  • Statuts des colons, paysans attachés à la terre.

394

  • Début du règne d’Alaric Ier, roi des Wisigoths jusqu’en 410.
  • Révolte païenne d’Arbogaste contre Théodose.
    • Le paganisme est solennellement rétablit à Rome, les temples recouvrent leurs revenus et la statue de la Victoire reprend sa place au Sénat.
    • Théodose franchit les Alpes et vainc l’usurpateur Eugène à la bataille de la rivière froide (Frigidus), en Vénétie.
    • Eugène est pris et mis à mort. Argobast se suicide.
    • Théodose Ier est maintenant seul empereur.
  • L’empereur est un monarque absolu entouré de fonctionnaires régulièrement payés. Les ordres sont transmis par les préfets du Prétoire jusqu’aux comtes dirigeant les cités, par l’intermédiaire des vicaires dans les diocèses et des juges dans les Provinces. Les impôts, très lourds et compliqués, rentrent difficilement et les arriérés sont importants. La société est très hiérarchisée et les classes sont figées.
  • Il y a 200 000 hommes aux frontières et une armée de manœuvre de 50 000 hommes. Le soldat romain est souvent un barbare germanique.
  • Concile de Nîmes contre le schisme « félicien ». Concile de Bagaï en Afrique qui regroupe trois cent dix évêques donatistes.
  • Un obélisque, rapporté d’Égypte, est érigé sur l’hippodrome, à Constantinople.
  • Dernier texte hiéroglyphique connu.
  • dernière date à laquelle on sait aujourd’hui Grégoire de Nysse vivant.
  • Mort de Diodore de Tarse, théologien grec.

395

  • 17 janvier : Mort de Théodose le Grand (347-395), dernier souverain de l’Empire romain unifié.
  • Séparation de l’Empire entre ses fils :
    • Arcadius qui devient empereur d’Orient - capitale : Constantinople
    • et Honorius qui devient empereur d’Occident - capitale : Ravenne.
  • 27 avril : L’ empereur romain d’Orient Arcadius épouse Eudoxie, fille du Franc Bauto.
  • 27 novembre : Flavius Rufinus (parfois appelé Rufin), préfet du prétoire de Théodose Ier et régent de l’empire romain d’Occident pendant la minorité d’Honorius, est assassiné sur les ordres de son rival Stilicon, qui devient régent à sa place et nomme Eutrope, comme préfet du prétoire.
  • Dates non renseignées ou inconnues :
    • Début du règne d’Arcadius, qui devient le premier empereur romain d’Orient. (fin en 408).
    • Début du règne d’Honorius, premier empereur romain d’Occident. (fin en 423).
    • Honorius, fils de Théodose Ier, a onze ans. Le vandale Stilicon, maître de la milice et époux de la nièce et fille adoptive de Théodose Ier, Serena, devient régent de l’empire d’Occident pendant treize ans.
  • L’Empire romain est définitivement partagé en deux : l’Empire d’Orient et l’Empire d’Occident.
  • En Gaule, Stilicon inspecte et renouvelle les défenses de la frontière du Rhin.
  • Alors que Théodose Ier a retiré les légions des provinces orientales pour lutter contre l’usurpateur Eugène (394), et qu’il a amené les Wisigoths établis au Sud du Danube pour défendre la Mésie, les Huns profitent de la faiblesse de la frontière à l’est et sur le Danube inférieur. Au début de l’année, ils attaquent l’Empire romain sur deux fronts : ils traversent le Danube gelé et envahissent la plaine de Mésie en marchant jusqu’aux Alpes (janvier), puis peu après traversent le Caucase vers l’Asie Mineure et la Syrie (août-novembre). A la nouvelle de l’attaque hunnique, les bandes de Goths qui ravagent l’Illyricum, la Mésie et la Thrace déplacent avant la fin de l’hiver leurs campements vers le sud des Balkans, à l’intérieur de l’Empire.
  • Invasion des Wisigoths d’Alaric qui dévastent la Thrace et la Macédoine, imposent un tribut à Athènes puis sont détournés vers l’Occident.
    • Les Goths pillent Olympie.
  • Stilicon, venu par mer, combat les Wisigoths au mont Pholoé, dans l’ouest du Péloponnèse et les refoule de l’Empire. Il entre en conflit avec Rufin, ministre d’Arcadius en Orient sur la question de l’Illyricum oriental, détaché par Théodose Ier de l’empire d’Orient pour l’intégrer dans l’empire d’Occident. Stilicon se vengera des entraves faites à ses actions en Orient en faisant assassiner Rufin. Eutrope, successeur de Rufin, mènera la même politique d’obstruction. Les Wisigoths, installés en Illyricum oriental, seront détournés vers l’Occident (397).
  • La représentation d’anges ailés s’introduit dans le christianisme.
  • Rufinus (Rufin) aurait pris contact avec les Huns.

396

  • Début du règne d’Alaric Ier, roi des Wisigoths.
  • Les Huns traversent les Carpates et s’installe dans la plaine hongroise.
  • Afrique du Nord
    • Gildon, comte d’Afrique, tente de se rendre indépendant de Rome en se déclarant vassal de l’empereur d’Orient Arcadius. La même année, il est battu par son frère Mascezel, allié des Romains.
    • Saint Augustin évêque d’Hippone. Il s’attache à réunifier l’Église d’Afrique, notamment en luttant contre les donatistes dirigés par Primianus.
  • Proche orient
    • Le Liban passe sous domination byzantine.
      Construction de la voie Arcadienne à Ephèse (395-408).
      Le savant Mesrop (Mesrob Machtots) crée un alphabet arménien qui lui permet de traduire la Bible (la date officielle est 405).
    • Naissance d’Attila.
  • Les Huns occupent les plaines roumaines et la Pannonie.
  • Les Romains enrôlent des Francs et des Alamans pour défendre la frontière du Rhin.
  • Edit sur la fixité des curiales dans l’empire romain.

397

  • Révolte du Maure Gildon en Afrique à l’instigation d’Eutrope. Stilicon réprime la révolte. Eutrope, qui dirige les affaires d’Orient, nomme le chef wisigoth Alaric maître de la milice en Illyricum oriental.
  • Jean Chrysostome devient patriarche de Constantinople.
  • Sulpice-Sévère écrit sa Vie de Saint Martin, première vie d’un saint.
  • Saint Augustin écrit ses Confessions (397-401).
  • Mort de Saint Ambroise, évêque de Milan, aristocrate et théologien.
  • Mort de Saint Martin à Candes, en Touraine, né en Pannonie v. 316.

398

  • Edit sur l’hospitalité.
    • Un édit impérial oblige les propriétaires romains à céder le tiers de leurs domaines aux Barbares qui s’installent dans l’Empire.
  • L’empereur d’Occident Honorius épouse successivement les filles de Stilicon, Marie et Thermantia.
  • Exil de Jean Chrysostome, patriarche de Constantinople (398-404).

399

  • Mort du pape Sirice et début du pontificat de saint Anastase Ier. >401
  • Saint Anastase réussit à réconcilier les Églises de Rome et d’Antioche.
  • Le pape et d’autres évêques condamnent la doctrine d’Origène.
  • La fête de la nativité, fixée au 6 janvier, passe au 25 décembre, date où l’on célébrait la naissance du soleil.
  • Fermeture des écoles de gladiateurs à Rome.
  • Aurélianus est nommé préfet du prétoire à Constantinople (juillet). Il se place en opposant de Gaïnas.
  • Le chef goth Gaïnas ravage les environs de Constantinople.
  • Il s’allie aux déserteurs du soi-disant roi goth Tribigild, sur les deux rives du Bosphore.
  • Yazdgard Ier monte sur le trône de Perse. Marié avec une juive, il est tolérant envers le christianisme et entretient de bonnes relations avec les Romains.
  • Traité de paix entre la Perse et les Romains : partage de l’Arménie dont la portion orientale devient partie intégrante de l’empire Sassanide.
  • Naissance de :
    • 19 janvier : Pulchérie, impératrice d’Orient.
    • Genséric, roi des Vandales (ou en 389).
  • Mort de :
    • Sirice, pape.
    • Eutrope, ex-favori de l’empereur Arcadius, exécuté.
    • Évagre le Pontique, moine égyptien, le premier à donner une liste des péchés capitaux.
    • Fabiola, la première femme chirurgien connue meurt à Rome. Elle est aussi célèbre pour avoir ouvert des hôpitaux pour les pauvres.
    • Vahram IV, roi sassanide de Perse, lynché.

400

  • Europe
    • 12 juillet : Soulèvement de Constantinople, provoqué par la terreur que fait règner depuis le début de l’été Gaïnas, chef des fédérés Goths, qui, ayant investi la ville, dévalise les banques, brûle le palais impérial et - il est Arien - tente de s’emparer d’une église catholique, ce qui provoque la colère de la population qui massacre la moitié de ses troupes. L’autre moitié s’enfuit sur la rive gauche du Danube.
    • 23 décembre : Dans leur refuge au-delà du Danube, après leur fuite de Constantinople, Gaïnas et ses Goths sont attaqués par les Huns, qui le massacrent avec ce qui restait de son armée. Sa tête est envoyée par le chef Hun Uldin comme cadeau à Constantinople.
  • Dates non renseignées ou inconnues :
    • Les Francs s’établissent dans le pays de Waes au nord de la Hollande.
    • Le concile de Tolède condamne le priscillianisme.
    • Les Wisigoths d’Alaric envahissent l’Italie du Nord, avancent jusqu’à Milan où ils assiègent Honorius. Le consul Stilicon accourt à la tête de l’armée de Gaule pour délivrer l’empereur. Il est victorieux à Pollentia et à Vérone et contraint Alaric à regagner l’Illyricum par une convention militaire.
    • Arcadius épouse Eudoxie, qui soutient les ariens contre les orthodoxes. L’impératrice Eudoxie gouverne en Orient avec les ministres Rufin et Eutrope.
    • Le mausolée de Galère à Salonique est transformé en église.
    • Gymnase des Géants, à Athènes.
  • Asie
    • L’arrivée des Huns forcent les Vandales à se rabattre sur le Rhin moyen.

401

  • Les Wisigoths pénètrent au nord de l’Italie. L’empereur d’occident Honorius s’enferme dans Ravenne.
  • 3 janvier : Après sa victoire sur Gaïnas et ses fédérés Goths, réfugiés sur la rive gauche du Danube après leur fuite de Constantinople, le chef Hun Uldin envoie la tête de Gaïnas comme cadeau à Constantinople.
  • L’empereur d’Orient Arcadius envoie de riches présents au chef Hun Uldin en remerciement de sa victoire sur le Goth Gaïnas et s’allie ouvertement avec les Huns.
  • 18 novembre : Les Wisigoths d’Alaric envahissent l’Italie.
  • Dates non renseignes ou inconnues :
    • Début du pontificat de Saint Innocent Ier. >417
    • Le pape Innocent Ier proclame son pouvoir universel sur la chrétienté.
    • Les Wisigoths d’Alaric sont installés comme fédérés en Illyrie.
    • Début de la Quatrième guerre des Goths. >413
    • Les Huns, avec comme avant-garde leurs alliés les Ostrogoths, attaquent les Vandales, les Suèves, les Quades et les Gépides dans le bassin des Carpates. Les Barbares réfugiés submergent l’empire d’Occident. Le déferlement commence avec la fuite des Vandales conduits par la dynastie des Hasdings (qui fondera le royaume de Carthage), en compagnie de groupes alliés d’Alains et de Gépides. Dans leur sillage progressent les Suèves-Quades et l’autre branche des Vandales conduite par la dynastie des Silings ; ils se déplacent dans la vallée du Danube, dans la direction du Rhin (401-405), rejoint par des bandes de pillards de Pannonie et Norique.
    • Les Vandales d’Hasding, fuyant les Huns, entrent en Norique, puis avancent en Rhétie avant de traverser le Rhin à la fin de 406.
    • Certains peuples ne participent pas, ou très peu, à la fuite généralisée en 401-405 : les Gépides dans la partie nord des territoires à l’est de la Tisza, les Sarmates entre le Danube et la Tisza et les Suèves.
    • En Hongrie, les Huns s’installent sur les rives du Danube dans les fortins romains abandonnés, puis en Pannonie sur une ligne de défense en arc de cercle entre les champs moraves, le lac Balaton et Sirmium.
    • L’épopée indienne du Mahâbhârata trouve sa forme définitive.
  • Naissance de :
    • Théodose II le Jeune, empereur d’Orient.> 450
    • Léon Ier le Grand, empereur d’Orient. >474

402

  • Les Wisigoths sont battus par le général romain d’origine vandale Stilicon et rejettés hors d’Italie.
  • Pour échapper à la menace des Wisigoths, la cour impériale est à nouveau déplacée de Milan à Ravenne, un site plus facile à défendre.
    • Les Wisigoths sont rejetés hors d’Italie.
      Les Wisigoths sont battus par Stilicon à Pollenza (402) et à Vérone (403).
  • Les troupes d’Alaric sont estimés à 100 000 hommes.
  • Mesrob invente l’alphabet arménien (date officielle 405).

403

  • L’impératrice d’Orient Eudoxie, blâmée pour adultère par le patriarche de Constantinople saint Jean Chrysostome, le fait exiler (conciliabule du Chêne).

404

  • 24 juin : Nouvel exil du patriarche Jean Chrysostome, banni de Constantinople sous l’influence de l’impératrice Eudoxie, épouse d’Arcadius. Ses partisans incendient la cathédrale Sainte-Sophie. Le patriarche est rappelé, puis exilé de nouveau.
  • Dates non renseignées ou inconnues :
    • Le moine Honorat, futur évêque d’Arles, fonde le monastère de Lérins dans le diocèse de Grasse où se fait ressentir l’influence de l’ascétisme égyptien.
    • Les jeux publics de gladiateurs sont interdits à Rome.
    • Le dôme de Ravenne est construit par toute la population de la ville.

405

  • Niall des Neuf Otages, premier roi d’Irlande.
  • Les Huns parviennent en Pannonie.
  • Stilicon, nommé consul, est chargé de défendre l’Italie envahie par une armée de Germains (Burgondes, Suèves, Vandales), de Slaves (Alains) et de Celtes conduits par le chef germain Radagaise. Florence est assiégée (405-406). -*Stilicon doit demander l’aide du chef hun Uldin, lui promettant argent et butin.
  • Stilicon dispose de seulement 30 000 hommes pour battre Radagaise. Pour sauver l’Italie, il a dû dégarnir les provinces, ce qui entraînera l’évacuation de la Bretagne (410) et l’affaiblissement de la frontière rhénane, qui rendra possible la ruée de 406.
  • Saint Jérôme achève la traduction de la Bible en latin (Vulgate).
  • En Afrique, Augustin parvient à faire admettre que le donatisme est une hérésie.
  • Invention de l’alphabet arménien par le moine Saint Mesrob Machtots. Auparavant, les Arméniens utilisaient le grec comme langue littéraire et le persan comme langue administrative. Le premier ouvrage original écrit en arménien est la vie de Mesrob Machtots.

406

  • Les Vandales, les suèves, les Alains et les Burgondes traversent le Rhin gelé par l’hiver rigoureux de cette année. 150000 entrent dans l’empire Romain en déclin. Les peuples germaniques déjà établis à la frontière - dont les Francs - luttent aux côtés des Romains contre les nouveaux venus.
  • Stilicon écrase une armée de 200 000 Barbares conduits par le roi Radagaise.
  • Victorieux à Fésules (Fiesole) avec l’aide des Huns d’Uldin, Stilicon fait exécuter Radagaise (23 août). Les Barbares survivants sont incorporés dans l’armée romaine ou vendus comme esclaves.
  • Gel du Rhin le 31 décembre
  • Stilicon ne peut contenir les premières infiltrations, facilités par le gel du Rhin, des Germains en Gaule (Vandales, Suèves, Alains, Burgondes, venus de la vallée de la Tisza et de la Silésie, chassés par les Huns). Les Francs, qui défendaient le secteur, se font rapidement déborder par le nombre. Mayence, Cologne et les autres places fortes de la frontière sont prises et mises à sac. Quelques-uns uns des Barbares se fixent sur le Rhin. Les autres ravagent la Gaule pendant deux ans, puis passent en Espagne en 409 (Suèves, Vandales).
  • La majorité des Quades, chassés de Slovaquie par les Huns, partent vers l’Ouest en se joignant aux Vandales. Les autres restent sur place jusqu’en 568 où ils se joindront aux Lombards pour envahir l’Italie.
  • Tentatives d’invasion des Ostrogoths en Italie (405-406). Aetius est otage chez les Wisigoths (avant 406) puis chez les Huns (après 406).
  • Trésor d’Arain, découvert en 1876 à Moult-Argence en Normandie.
  • On commence à utiliser des vitraux pour les églises à Rome.

407

  • Invasion générale de la Gaule par les Germains : Vandales, Alains, Suèves.
  • Usurpations de Marcus et de Gratien en Grande-Bretagne.
  • L’usurpateur Constantin III quitte la Grande-Bretagne où il a été déclaré empereur par l’armée et se propose de libérer la Gaule des Barbares.
  • Il débarque à Boulogne et colmate la frontière avec l’aide des Francs fédérés. Vandales et Suèves sont bloqués dans l’Empire. Les Alamans prennent pied dans le Palatinat et en Alsace, puis en Franche-Comté et en Suisse alémanique.
  • Marcus puis Marcianus, se font proclamer empereur par leurs troupes en Bretagne, puis tombent successivement sous les coups de leurs propres soldats.
  • Le préfet des Gaules (Espagne, Gaule, Bretagne) quitte Trèves pour Arles à la suite des invasions de Vandales, Suèves, Burgondes et Alains.
  • Prise de Bordeaux par les Vandales.
  • Mort de :
    • Saint Jean Chrysostome, docteur de l’Église en exil ( né en 344 ou 354).
    • Saint Nicaise, évêque de Reims, est massacré par les Vandales sur le parvis de sa cathédrale.
    • Marie, épouse de l’empereur Honorius et fille de Stilicon.

408

  • Les huns font des raids dans l’empire romain au sud du Danube. L’empire d’orient cessent leur entente.
  • Début du règne de Théodose II le Jeune, empereur byzantin. >450. En réalité du fait du jeune âge de l’empereur c’est le préfet du prétoire Anthémius qui exerce le pouvoir. >414. Son long règne sera marqué par l’influence de sa sœur Pulchérie et de sa femme Eudoxie. Sa minorité est troublée par les rivalités opposant les chefs mercenaires, les querelles religieuses et le réveil des nationalités (Égypte et Syrie). Byzance demeure néanmoins en dehors des migrations.
  • Les Huns d’Uldin attaquent l’Empire d’Orient. Ils occupent et incendient les contre-fortins romains orientaux de la rive nord du bas Danube, de l’embouchure de l’Olt jusqu’à la Porte de Fer (mai-juin). Puis ils traversent le bas Danube et commencent une guerre pour la possession de Castra Martis (Kula, Bulgarie) que les auxiliaires skires occupent par la ruse. Les Romains tentent de négocier, mais Uldin réclame un tribut annuel en or trop important pour se retirer. Finalement, les Romains orientaux chassent les Skires de Castras Martis puis rejettent Uldin au nord du Danube (409).
  • Théodose II empereur d’Orient restaure l’administration et rédige son Code.
  • Avec l’empereur Honorius, l’aristocratie et les troupes romaines contre lui, Stilicon est arrêté et exécuté.
  • Stilicon achète le départ des Wisigoths d’Alaric d’Italie pour 4000 livres d’or et les envoie contre Arcadius en Orient. A la mort d’Arcadius en mai, la rumeur se répand que Stilicon veut faire de son fils, Eucher, un empereur.
    • Il se fait assassiner à Ravenne sur ordre de son gendre, Honorius (24 août). Le pouvoir tombe entre les mains des favoris de l’empereur, Olympius, Jovius, Eusèbe, Allobichius. Alaric reprend le chemin de l’Italie. Il pille Aquilée et Crémone, puis marche sur Rome (octobre).
      Les troupes romaines massacrent stupidement les familles des mercenaires barbares qui avaient rejoint l’armée d’Alaric Ier.
  • Constantin III déplace la capitale de la Gaule de Trèves à Arles et étend son autorité sur l’Espagne.
  • Alaric, Roi des Wisigoth, s’avance aux portes de Rome et obtient un lourd tribut.
  • Mort de :
    • 1er mai : Arcadius, premier empereur byzantin.
    • 24 août : Stilicon et son fils Eucher, assassinés.
    • Novembre : Serena, épouse de Stilicon étranglée.
    • Claudien poète païen né à Alexandrie en 365, assassiné peut être en même temps que Stilicon, son protecteur.

409

  • les Vandales (Suèves et Alains) envahissent l’Espagne.
  • Famine en Espagne, en Gaule et en Italie.
  • Les envahisseurs Vandales, Alains et Suèves se partagent l’Espagne en tirant au sort. Les Vandales obtiennent l’Andalousie, les Suèves la Galice et les Alains la Lusitanie.
  • Alaric, rejoint par son beau-frère Athaulf avec les forces gothiques du nord de la Pannonie, rompt les négociations de Rimini avec Honorius et investit les magasins à grains du Portus près de Rome. Il fait proclamer empereur le sénateur Priscus Attalus qui le hausse au grade de Magister utriusque militiae praesentialis (maître de la milice). Alaric installe ses cantonnements en Etrurie, trahit Attalus pour se rapprocher d’Honorius, lui demandant un établissement en Norique pour son peuple. Honorius refuse.
  • Les Romains quittent la Pannonie, en Europe centrale.
  • Emeute à Constantinople.

410

  • Le 24 août, Alaric roi des Wisigoths pille Rome.
  • Les romains quittent la Grande-Bretagne.
  • Naissance d’Attila, futur roi des Huns.
  • Avec les erreurs d’Abdas de Suse, le régime sassanide change de position vis à vis des Chrétiens en Perse, et les persécutions commencent.
  • Concile de Séleucie : les chrétiens d’Iran s’organisent en Eglise à moitié nationale. Ils adoptent le credo de Nicée.
  • Sac de Rome : Les Wisigoths conduits par Alaric Ier prennent et pillent Rome, qui n’avait pas été prise depuis 390 avant J.-C. Cet évènement marquant est, selon les acceptations, une fin de l’Antiquité et un passage au Haut Moyen Âge.
    • Les Wisigoths d’Alaric, maîtres de la côte, réduisent Rome à la famine, puis entrent dans la ville par la porte Salaria, peut-être grâce à la trahison. Rome est pillée, avec la recommandation d’Alaric d’épargner la vie des hommes et l’honneur des femmes (24 août). Défense est faite de brûler les édifices religieux (les basiliques de Saint-Paul et de Saint-Pierre sont érigés en asile inviolable). Cependant une partie de la ville est brûlée. De nombreux Romains s’enfuient en Afrique, en Égypte et jusqu’en Palestine. Alaric quitte la ville en emmenant avec lui Galla Placidia, sœur de l’empereur. Il avance vers le sud de l’Italie, qui reste à piller, comptant passer en Afrique. Il prend Naples, mais meurt à la fin de l’année, en tentant de passer en Sicile. Son beau-frère Athaulf lui succède et repart vers le nord.
  • Constance, général élevé au rang de maître de la milice, prend la direction du gouvernement en Occident.
  • Alaric exige une raçon de 3000 livres de poivre pour évacuer Rome.
  • Les Wisigoths s’emparent d’Orange.
  • Départ définitif des Romains de Bretagne. Les Calédoniens en profitent pour renouveler leurs attaques.
  • Suite au sac de Rome par Alaric, de nombreux Romains se réfugient en Orient et en Afrique. Augustin intervient personnellement en faveur des réfugiés et fait appel à la générosité de ses diocésains d’Hippone.
  • Les invasions barbares en Espagne (409) provoquent également le repli en Afrique de nombreux Romains, dont des évêques.
  • L’hérésiarque Pélage en Afrique.
  • Mort de :
    • Alaric Ier, roi des Wisigoths.
    • Kumarajiva, religieux bouddhiste ( né v. 350) qui contribua à introduire le bouddhisme en Chine et au Cachemire.
    • Diophante, mathématicien grec de l’école d’Alexandrie (v.325-v.410). Auteur d’un traité Sur les nombres polygones et d’une Arithmétique, premier exposé méthodique d’algèbre qui exercera une grande influence sur les arabes et sur les mathématiciens de la renaissance.
    • Prudence, poète chrétien, en Espagne (348-410).
    • Constant, fils de Constantin III, exécuté par Gerontius à Vienne.

411

  • Famine en Espagne, en Gaule et en Italie.
  • L’usurpateur Constantin III est assiégé à Arles par des troupes loyales à l’empereur Honorius.
  • Les Alains fondent leur royaume au Portugal.
  • Les Suèves fondent leur royaume en Espagne.
  • Touchés par la famine, les Barbares négocient leur installation comme fédérés avec Honorius :
    • royaume des Suèves en Galice et au nord du Tage avec Braga pour capitale (411-585),
    • des Vandales Silingues au Nord du Douro,
    • des Alains dans le centre de l’Espagne,
    • des Vandales Asdingues en Andalousie (409-429).
  • Concile de Carthage en 411 ou 412.
  • Condamnation du Pélagianisme et du Donatisme par Augustin.
  • Il reste alors deux cent soixante-dix-neuf évêques donatistes. Ceux qui résistent sont pourchassés impitoyablement. La répression est féroce, et en 413, l’Église latine triomphe.
  • L’évêque Cyrille d’Alexandrie voit en la philosophie une hérésie.

412

*-*Athaulf, beau-frère et nouveau roi Wisigoth, remonte en Gaule jusqu’à Bordeaux.

  • L’usurpateur Jovin prend le pouvoir en Gaule.
  • Les Wisigoths pénètrent dans le sud de la Gaule, mais se cantonnent en Aquitaine dès 418.
  • Athaulf conduit les Wisigoths en Gaule (100 000 personnes) où il s’empare de la Provence et de l’Aquitaine. Narbonne, Toulouse et Bordeaux sont ravagées.
  • Edit d’Honorius contre les Donatistes.
  • Emeute à Constantinople. Incendie du siège du préfet de la ville, Monaxios.
  • Les Romains restaurent les fortins de la rive droite du Danube détruits par les Huns et créent une nouvelle flotte danubienne au printemps.
  • Olympiodore signe un armistice avec le roi des Huns Karaton, dans la région du Don (fleuve).
  • Cyrille succède à son oncle Théophile comme patriarche d’Alexandrie (414-444). Il s’opposera au patriarche de Constantinople, Nestorius, au nom de l’orthodoxie chrétienne (430).
  • Basilique Saint Démétrios à Salonique. Concile de Carthage en 411 ou 412.
  • Mort de :
    • Alaric Ier, roi des Wisigoths en Lucanie.
    • Sarus, général goth au service de Rome, tué au combat.

413

  • Europe
    • Le préfet du prétoire Anthémius termine les fortifications de Constantinople, connues sous le nom de Mur Théodosien.
    • Jovin, usurpateur en Gaule, est tué.
    • Règne de Gondicaire, roi des Burgondes (fin en 436)
    • Les Burgondes, vaincus après avoir soutenus un usurpateur romain malheureux, s’installent entre Rhin et Alpes (Royaume de Worms).
    • Les Burgondes semblent compter 25 000 âmes dont 5000 guerriers.
    • Athaulf, roi des Wisigoths tente en vain de prendre Marseille.
    • Saint Jean Cassien, moine à Bethléem puis en Égypte et à Constantinople fonde l’abbaye Saint-Victor de Marseille.
  • Afrique du Nord
    • Saint Augustin justifie la persécution des hérétiques.
      H-**éraclien, comte d’Afrique, se rebelle et débarque en Italie. Son armée est écrasée à Otricoli.
    • Janvier : Athaulf, roi des Wisigoths, épouse à Narbonne Galla Placidia, sœur de l’empereur Honorius, qui refuse de traiter avec lui. Athaulf, incapable de se faire conférer à lui-même la dignité impériale refait Attalus empereur d’occident pour reconstruire l’empire avec lui.
    • Le gaulois Rutilius Namatianus devient préfet de Rome.
    • À l’âge de 15 ans, Pulchérie, la sœur de l’empereur de Théodose II devient régente de l’Empire d’Orient pour son frère faible de caractère (et qui n’a que 13 ans).
    • Saint Jérôme écrit un pamphlet contre les ennemis de l’église.
  • Mort de :
    • Synésius, alchimiste né à Cyrène en 370. Converti au christianisme, il était évêque de Ptolémaïs.

415

  • Le roi wisigoth Athaulf est assassiné. Wallia lui succède.
  • Guerre des Huns contre la Perse dans les années 415-420.
  • Des objets d’orfèvrerie sassanide et des monnaies d’or sassanides, kouchanes, bactriennes et même indiennes, trouvés dans les établissements hunniques du bassin des Carpates, prouvent que les Huns pénétrants dans la vallée du Danube sont les mêmes que ceux qui guerroyait précédemment en Asie centrale.
  • Règne de Wallia, roi des Wisigoths.
  • Les Wisigoths, pourchassés par les Romains d’Honorius, entrent en Espagne. Ils sont soumis par le blocus naval de Barcelone où leur roi Athaulf est assassiné par l’un de ses officiers. Son frère Wallia lui succède. Affamé par le blocus des ports, Wallia cherche à passer en Afrique, mais est rejeté par une tempête.
  • Adversum Paganos du polygraphe espagnol Paulus Orosius (415-417).
  • Mort de :
    • Hypatie, philosophe et mathématicienne grecque, « martyre païenne » assassinée dans une église par des chrétiens.
    • Athaulf, roi Wisigoths, assassiné par un écuyer de Sarus à Barcelone.
    • Sigéric, roi Wisigoths, assassiné par les hommes de Wallia.

416

  • Les Romains concèdent par traité (foedus) l’Aquitaine aux Wisigoths qui s’y installe (100000 personnes dont 20000 guerriers).
  • Les Wisigoths continuent leur invasion de l’Espagne. Leur roi Wallia, payé par l’empereur (600 000 mesures de blé) et à la tête de 100 000 hommes, combat les Alains et les Vandales (416-429). Les Vandales Silingues sont exterminés, tandis que les Alains, les Suèves et les Vandales Hasdingues sont regroupés dans le nord-ouest de la péninsule. Les Suèves en profitent pour étendre leur domination vers le sud, mettant en place un état d’une extrême brutalité.
  • L’hérésiarque pélagianiste Julien devient évêque d’Eclanum en Campanie (mort en Orient v. 445).

417

  • Début du pontificat de saint Zosime. >418
    • Zosime, abusé, accorde l’absolution à Pélage et à son disciple Caelestius.
    • Le pape rejette le dogme du péché originel.
    • Les évêques d’Arles obtiennent du pape Zosime la primauté sur les autres évêques de Gaule.
  • Galla Placidia, sœur de l’empereur Honorius, épouse le général Constance.
  • Les Wisigoths battent les Germains et les Alains en Espagne.
  • Fin du royaume des Alains au Portugal.
  • Rébellion provisoirement écrasée dans le nord-ouest de la Gaule (Armorique).
  • Fondation des premiers monastères de Provence aux îles de Lérins et à Saint-Victor de Marseille.
  • Année probable de la rédaction du De reditu de Rutilius Namatianus.

418

  • La branche Silings des Vandales est anéantie par les Wisigoths de Wallia envoyé par l’empire.
  • Le pape Zosime condamne le Pélagianisme au concile de Carthage.
  • Début du pontificat de saint Boniface Ier. >422
  • Début du pontificat de l’antipape saint Eulalius. >419
  • Le pape se rallie au dogme du péché originel.
  • Brève restauration du pouvoir romain en Bretagne (418-427).
  • Conversion forcée en masse de Juifs par l’évêque de Mahon, à Minorque.
  • Règne de Théodoric Ier roi des Wisigoths (fin en 451)
  • Les Wisigoths obtiennent de Rome des parties de la Gaule.
  • Ils s’établissent comme fédérés en Aquitaine Seconde.
  • Assemblée des Gaules, réunie à Arles.
  • Saint Germain, évêque d’Auxerre (418-448).
  • Fondation du monastère Saint-Victor à Marseille par Cassien.

419

  • Les Hasgings, seconde branche Vandale, se rend en Bétique et sonde l’Afrique romaine.
  • Les Wisigoths s’installent en Espagne.
  • Pontificat de saint Boniface (fin en 422).
  • Mort de :
    • Wallia, roi des Wisigoths.

420

  • En Perse, Vahram V monte sur le trône. Il entre en guerre immédiatement contre l’empire romain d’Orient pour des questions religieuses.
  • Les Huns atteignent le Danube.
  • Saint Augustin recommande d’appliquer le châtiment corporel aux hérétiques.
  • Le général Constance est nommé Auguste.
  • Mort de :
    • Saint Jérôme, traducteur de la Bible de l’Hébreu en Latin (vulgate).
    • Sulpice-Sévère, écrivain chrétien, en Gaule (365-420).
    • Yazdgard Ier, roi sassanide de Perse.

421

  • Règne de Bahrâm V Gôr, roi de Perse (fin en 438). Il lutte contre l’invasion des Huns Hephtalites ou Khionites.
    Constance III rétablit l’autorité impériale en Occident. Il meurt la même année.
  • Règne du roi breton Salomon Ier en Grande Bretagne (fin en 435)
  • Fondation de Venise le jour de l’Ascension, selon la légende.
  • Mort de :
    • Constance III, quelques mois après avoir été proclamé co-empereur de l’Occident par Honorius.
    • Saint Paulin de Nole.

422

  • Les Huns attaquent la Dacie Ripuaire et la Mésie Seconde (l’actuelle région bulgare du bas Danube). Le grand-roi Rugas, profitant de l’absence des forces romaines, fait une incursion dévastatrice en Thrace.
  • L’empereur Théodose II accepte de payer un tribut aux Huns en échange de la paix.
  • Théodose II, l’empereur romain d’Orient, et le roi Vahram V signent un traité de paix pour cent ans. Les chrétiens sont tolérés en Perse et les zoroastriens dans l’empire d’Orient.
  • Début du pontificat de saint Célestin Ier. >432
  • Saint Célestin combat le pélagianisme.
  • Eglise Sainte-Sabine à Rome (422-440).
  • Naissance supposée de sainte Geneviève
  • Mort de :
    • Pélage, moine hérésiarque, en Égypte (né en Bretagne v.360). Il enseignait que chaque homme pouvait gagner son salut par ses efforts individuels et ses propres forces.
    • Maxime, usurpateur , exécuté au cirque de Ravenne.

423

  • 40 000 Huns sont incorporés comme mercenaires dans l’armée romaine.
  • Rome cède aux Huns la province de Savie.
  • Printemps : Honorius fait exiler Galla Placidia et ses enfants à Constantinople.
  • Décembre : Le sénat nomme empereur Jean le chef des notaires impériaux.
  • A la mort d’Honorius, un usurpateur, le sénateur italien Jean, prend l’empire à Ravenne (20 novembre). Aetius (né en 390), qui a passé une partie de sa jeunesse comme otage chez les Wisigoths et les Huns, se rallie à sa cause et va recruter une armée chez les Huns. Quand il revient avec une forte armée, Jean a déjà succombé aux attaques de Galla Placidia, fille de Théodose Ier, soutenue par son neveu Théodose II (mai 425).
  • Quatre-vingt mille Vandales passent le détroit de Gibraltar.
  • Eglise Saint Jean l’Evangéliste à Ravenne (423-424).
  • Mort de :
    • 15 août : Honorius, premier empereur romain d’Occident, sans doute d’hydropsie.

424

  • Le roi des Huns Rugas déplace son siège dans la région de la Tisza médiane (vers 424).
  • Traité de paix entre Rugas et les Romains orientaux (après 424). Rugas obtient le versement d’un tribut annuel de 350 livres d’or.
  • Soumission des Gépides par les Huns, qui exterminent les familles royales et dirigeantes qui ne se sont pas rendues sans condition.
  • Trésors cachés par la noblesse gépide en fuite (Szilágysomlyó, Brestov, Gelénes). Les trésors de Szilágysomlyó (Transylvanie), composés de fibules d’or et d’argent ornées de pierreries, sont attribué aux Gépides installés depuis le IIIe siècle dans les vallées de la Tisza supérieure, du Szamos et de la Kraszna.
  • Découverte d’offrandes funéraires destinées à de haut dignitaires huns en Hongrie (sites de Pécs-Üszögpuszta, Bátaszék et Pannanhalma) : pièces de harnachement (ferrets et pendentifs de bride, mors en fer à aiguille dorées, garnitures de selle en or), armes (pointes de flèches à trois ailettes, pointe de lance en fer, longue épée, petits arcs de parade couverts de tôles d’or), plaques-boucles cloisonnées (de ceinture, de bottes, de suspension d’épée).
  • Trésor de la tombe de Nagyszéksos (non datée exactement) : torque d’or massif de 401 g, plaques-boucles, vêtements cousus de fil d’or et paillettes d’or, garniture en or d’un fourreau d’épée, d’un arc d’apparat, d’un carquois, de selles, récipients (coupes d’électrum...).

425

  • L’empire des huns commence à se former sur le Danube moyen.
  • Fondation de l’université de Constantinople. Fondation de l’université de Beyrouth. Fondation de l’université de Rome.
  • Encouragé par son épouse Eudoxie, Théodose II fonde des universités à Constantinople Beyrouth et Rome, employant un grand nombre de professeurs rémunérés par l’État et leur donnant le monopole de l’éducation supérieure. Aux matières traditionnelles de la rhétorique (éloquence, grammaire latine et grecque, sophistique), s’ajoutent la philosophie et le droit. Une bibliothèque (120 000 volumes à Constantinople) accompagne ces universités.
  • A la mort du patriarche du sanhédrin Rabban Gamaliel IV, le patriarcat de Palestine est aboli par l’empereur d’Orient.
  • Théodose II envoie une armée dirigée par le général Ardabur et son fils Aspar en Italie afin de rétablir la dynastie officielle représenté par Valentinien III.
  • Aspar prend Aquilée. Son père tente de prendre Ravenne, est fait prisonnier mais en profite pour retourner les troupes de l’usurpateur Jean. Celui-ci est fait prisonnier et décapité.
  • 23 octobre, a Rome. Valentinien III est proclamé empereur, empereur romain d’Occident. >455
  • Galla Placidia, sa mère, gouverne l’empire d’Occident. -*Le général Aetius se rallie à la cause du nouvel empereur, Valentinien III, reçoit le titre de comte et la dignité de maître de la milice en Gaule.
  • Succès d’Aetius et de ses auxiliaires Huns sur les Wisigoths et les Francs en Gaule (425-428).
  • Abandon progressif du limes rhénan aux infiltrations germaniques (425-460).
  • Les Vandales, les Ostrogoths et les Wisigoths s’installent dans les anciennes provinces romaines.
  • Les Vandales sont maîtres de l’Espagne méridionale (Andalousie).
  • Les Vandales construisent une flotte méditerranéenne.
  • Les Vandales s’emparent des Îles Baléares.
  • Aetius demande et reçoit l’aide de Rugas, roi des Huns (fin 424). Les Huns traversent la Valérie (mai).
  • Le gouvernement romain occidental déplace la population et le gouvernement de la Valérie (en Hongrie, à l’ouest du Danube) dans la province nouvellement organisée de la Valérie Moyenne, au sud de la Save, et cède la Valérie Ripuaire aux Huns. L’archéologie et la toponymie étayent la supposition du déplacement de l’administration et de la population romaine de Valérie au sud-ouest de la Save. Les Huns ne détruisent pas comme à leur habitude les fortifications romaines sur la Drave et le Danube, qui sont abandonnées, ce qui est argument pour soutenir que la province évacuée est donnée aux Huns par un acte officiel. Il est possible que la Valérie soit cédée à Ruga en contrepartie de l’aide militaire donnée à Aetius, ou comme le prix payé pour l’évacuation de l’Italie par le gouvernement de Valentinien III.
  • Découverte de quelques 25 chaudrons hunnique de bronze ou fragments du fleuve Ob jusqu’à Troyes, dans l’aire d’expansion des Huns. Leur technologie et leur ornementation sont d’origine chinoise. Les plus nombreux ont été retrouvés dans les plaines de la rive gauche du bas Danube et dans le bassin de Tisza et du Danube en Hongrie, les deux centres du pouvoir hunnique. Ces chaudrons, hauts de 35 cm à un mètre, sont tenus pour des récipients sacrificiels, utilisés pour des offrandes, parfois liés à des inhumations.

426

  • L’empereur romain d’Orient Théodose II fait incendier les installations sportives et religieuses d’Olympie.
  • La Loi des citations est publiée au nom de Théodose II, empereur romain d’orient et Valentinien III, empereur romain d’occident.
  • Les Wisigoths assiègent Arles sans succès. Aetius libère la ville avec l’appui de troupes hunniques.
  • Saint Loup, évêque de Troyes (426-479).
  • La Cité de Dieu de Saint Augustin (426-429).
  • Naissance de :
    • Zénon, empereur byzantin.
    • Sainte Geneviève à Nanterre.

427

  • Rome sollicite l’alliance des Huns contre les Wisigoths, les Francs (428) et les Burgondes (430).
  • L’Empire d’Orient annexe la Pannonie Seconde, appartenant à l’Empire occidental. Il avance sur la ligne du Danube, plus facile à défendre contre les Huns, occupant la ville impériale de Sirmium qui protége un gué important sur la Save.
  • L’empereur d’occident Valentinien III ne ratifiera cette annexion qu’en octobre 437, à l’occasion de son mariage à Constantinople.
  • L’Alain Arbaburius est nommé consul à Byzance.
  • En Perse, le roi sassanide Vahram V repousse les attaques des Huns Hephtalites venues d’Asie centrale.

428

  • Règne supposé de Clodion le Chevelu, roi des Francs Saliens (Toxandrie). Il reçoit le titre de légat par Valentinien III.
  • Les troupes d’Aetius obligent une partie des Francs ripuaires à se soumettre ou à retraverser le Rhin.
  • Raids anglo-saxons en Bretagne.
  • Les Vandales de Genséric s’emparent de Séville et de Carthagène et d’une partie de la flotte romaine.
  • Jean Ier patriarche d’Antioche (428-442).
  • L’hérésiarque Nestorius patriarche de Constantinople (428-431).
  • Nestorius ne veut voir dans le Christ qu’un homme en qui le Verbe de Dieu à résidé. Marie n’est pas mère de Dieu (Théotokos), mais mère du [2] (Christotokos).
  • L’évêque de Rome Célestin condamne la doctrine nestorienne. Le patriarche d’Alexandrie Cyrille fait aussitôt rédiger par un concile égyptien une mise en demeure qu’il transmet à Nestorius.
  • En Orient, le roi sassanide de Perse Vahram V s’empare de l’Arménie.

429

  • Les Vandales embarquent avec quelques Alains à Gibraltar pour l’Afrique romaine.
  • 80 000 Vandales conduits par leur roi Genséric (Gaiséric) traversent le détroit de Gibraltar grâce aux bateaux de Carthagène pour se répandre en Afrique du Nord à l’appel du comte Boniface dans sa lutte contre Aetius.
  • Boniface, inquiet du succès des Vandales, cherche à limiter le dommage par la cession de la Maurétanie.
  • Genséric refuse de s’arrêter. Il dévaste la Numidie et une partie de la Proconsulaire. Il dépasse Hippone et tente sans succès de prendre Carthage, puis revient sur ses pas et met le siège devant Hippone.
  • Les tribus réunies des Vandales et des Alains comptent 80 000 âmes. La population romaine en Afrique était alors de 7 à 8 millions d’habitants.
  • Oktar, frère et chef de guerre du roi des Huns Rugas, attaque les Burgondes sur la rive droite du Rhin. Il meurt pendant la campagne (429-430).
  • Aetius, vainqueur des Wisigoths et des Francs est nommé commandant des armées de l’empire d’Occident.
  • Aetius est révoqué et rappelé en Italie à la fin de l’année.
  • Saint Germain d’Auxerre, Saint Loup de Troyes et Sévère de Trèves sont envoyés par le pape en Grande-Bretagne pour combattre le pélagianisme.
  • Les Huns Hephtalites envahissent la Perse.

430

  • Proche-Orient & monde arabe
    • Les Huns hephtalites, établis en Asie centrale, attaquent la Perse.
    • Byzance paie un tribut annuel de 113 kg d’or aux Huns.
    • En Arménie, les nakharars (nobles) déposent le dernier roi arsacide Artachir et exigent l’abolition de la royauté, estimant qu’ils jouiraient de plus d’autonomie sous la direction d’un gouvernement perse que sous la conduite d’un roi arménien. Une petite partie du pays est déjà soumise à des gouverneurs byzantins, les Gomes ; le reste devient la Persarménie, administrée par des marzpans sassanides.
  • Europe
    • L’évêque Nestorius conteste le caractère divin du Christ. Nestorius est condamné par le pape au synode de Rome.
    • Le Patriarche d’Alexandrie Cyrille, s’appuyant sur un fort mouvement populaire contre le nestorianisme, force Théodose II à convoquer le concile d’Éphèse (431).
    • En Irlande, la christianisme est introduit par saint Patrick qui deviendra le saint patron de l’île.
    • Les Francs Saliens s’avancent jusqu’à Tournai et Cambrai (430-440).
    • Nouvel échec des Wisigoths devant Arles.
    • Campagne sans succès d’Oktar, frère du roi des Huns Rugas, contre les Burgondes (avant 430).
    • Le patrice Flavius Felix échoue dans ses plans de neutraliser Aetius (mai).
    • Félix, ministre tout puissant de Galla Placidia est assassiné sur ordre d’Aetius après une tentative d’assassinat ratée contre ce dernier.
    • Église San Lorenzo de Milan.
  • Afrique
    • Saint Augustin, évêque d’Hippone, meurt le 28 août durant le siège de sa ville par les Vandales.
  • Naissance de :
    • Anastase Ier, empereur byzantin.
    • Zénon Ier, empereur byzantin à Rosumblada dans le sud est de l’Asie Mineure.
  • Mort de :
    • Saint Augustin, Père de l’Église meurt à Hippone, son évéché, lors du siège de la ville par les Vandales.
    • Saint-Honorat, évêque d’Arles meurt le 6 janvier 430.

431

  • Le premier concile œcuménique qui se tient à Éphèse condamne le nestorianisme comme une hérésie, définit Marie comme étant vraiment la « Mère de Dieu ».
  • Après son succès sur Nestorius au concile d’Ephèse, le patriarche d’Alexandrie Cyrille est accueilli triomphalement en Égypte, et Alexandrie est considérée pendant un temps comme la capitale de la chrétienté d’Orient.
  • Un grand nombre des partisans de Nestorius se réfugient en Perse, et Nestorius meurt dans le désert de Libye en 440.
  • Le pape Célestin Ier envoie son diacre Palladius en Irlande qui en devient le premier évêque.
  • Aetius bat les Juthunges, Germains qui se sont introduits dans l’Empire, et rétablit le pouvoir romain dans les deux Rhéties et en Norique. Les frontières du Rhin et du Danube supérieur sont confortées.
  • Hippone tombe au mains des Vandales .
  • Boniface, appuyé par des secours venus de Rome et de Constantinople, essaie de sauver l’Afrique. Battu par Genséric à Hippone, il rentre en Italie (432).
  • Construction de Sainte-Sabine et de Sainte-Marie-Majeure à Rome.
  • Mort de :
    • Saint Paulin de Nole, poète chrétien (né à Bordeaux en 353).

432

  • Apparition de la première représentation du Christ crucifié sur le portail de l’église Sainte-Sabine à Rome.
  • Début de la christianisation de l’Irlande par saint Patrick (fin en 444).
  • L’écriture est introduite en Irlande avec le christianisme. La littérature témoigne de l’héritage oral des bardes celtes.
  • 31 juillet : Début du pontificat de saint Sixte III (fin en 440).
  • Le roi des Huns Rugas obtient un tribut annuel considérable de la part de Rome.
  • Rugas partage l’empire des Huns entre ses deux neveux Attila et son frère Bleda.
  • Début du règne d’Attila, roi des Huns (fin en 453).
  • Conflit entre la régente Galla Placidia et le général Aetius. Galla Placidia dépossède Aetius de ses hautes fonctions au profit du comte d’Afrique Boniface. La guerre éclate entre les deux rivaux.
  • Bataille de Rimini (Ariminum) entre le comte Boniface, soutien de Galla Placidia et de son fils Valentinien III et les troupes d’Aetius. Boniface est vainqueur mais blessé dans le combat, il meurt trois mois plus tard.
  • Aetius s’enfuit chez Rugas à la fin de l’année.
  • Fondation du royaume des Vandales en Afrique du Nord.
  • Mort de :
    • 27 juillet : Célestin Ier, pape depuis 422.

433

  • Aetius, qui avait cherché refuge successivement à Rome, en Dalmatie, en Pannonie et enfin chez les Huns, revient à la tête d’une armée hunnique et contraint Galla Placidia à le rétablir dans ses dignités.
  • Maxime Pétrone, consul en occident.
  • L’Empire d’Orient cherche des alliances de revers contre les Huns parmi les tribus Amilzur, Itimar, Tonsur et Boïque. Rugas proteste et envoi son représentant à Constantinople. En même temps, il attaque la Thrace (433-automne 434). Il meurt pendant l’expédition.

434

  • Début du règne d’Attila, roi des huns. Ruga partage l’empire des huns entre ses deux neveux Attila et son frère Bléda avant de mourir. Les huns doublent le tribut d’or de Rome (226 kg d’or). Théodose II, empereur romain, est défait par les huns en Thrace.
  • Avènement d’Attila comme chef des Huns.
  • Mort du roi des Huns Rugas, qui avait fait l’unité de la nation hunnique. Ses neveux Attila et Bleda, fils de Moundzouk, lui succèdent. Attila gouverne les territoires orientaux et le Danube inférieur, où il installe sa capitale (aux environs de l’actuelle Buzău). Bleda s’installe sur la Tisza, dans l’ordu de Rugas.
    Alliance des Huns avec l’Empire occidental à Rome. La Pannonie Première passe sous domination hunnique (434-435).
  • Les Huns doublent le tribut de Constantinople (226 kg d’or).
  • Aspar, fils d’Arbaburius, est nommé consul en Occident.
  • Aetius est vainqueur, grâce à ses troupes composées de nombreux barbares (dont des Huns), de Sébastien gendre de Boniface et qui soutient Valentinien III et Galla Placidia. Sébastien est tué et Aetius épouse la veuve de Boniface. Un modus vivendi s’installe cependant entre Aetius et Galla Placidia.
  • Eucher, évêque de Lyon (434-450), célèbre pour ses exégèses.
  • Maxime, évêque de Riez, en Provence (434-460).
  • Traité de l’hérésie, de Vincent de Lérins.

435

  • Genséric, roi des Vandales, traite avec les autorités romaines, on lui laisse l’Afrique romaine de l’ouest.
  • Règne du roi breton Grallon en Grande Bretagne (fin en 437).
  • Révolte des Bagaudes, conduits par Tibatto, en Gaule (435-437).
  • Le roi des Burgondes Gundachar, ayant voulu s’étendre en Belgique, est écrasé par Aetius à deux reprises (435-436).
  • L’armée burgonde sera massacrée avec son roi par les Huns à l’automne 436.
  • 5 septembre : Le consul Flavius Aetius est nommé patrice à Ravenne. Il sera le maître de l’Empire d’Occident pendant plus de vingt ans.
  • Construction du mausolée de Galla Placidia à Ravenne, du baptistère octogonal de Saint Jean de Latran à Rome.
  • En Afrique, les Vandales obtiennent de Tigretius le statut de fédérés contre le paiement d’un tribut à l’empereur Valentinien III. Genséric profite de la paix pour se constituer une puissante flotte.
  • Restauration de l’administration en Orient. Code théodosien (435-438).
  • Traité de paix de Margus (actuel Orašje, à l’embouchure de la Morava), dicté par Bleda et Attila aux envoyés de l’Empire d’Orient, Plinta et Epigènes. Ces derniers acceptent de ne plus s’allier aux ennemis « barbares » des Huns, doublent le tribut annuel qui est porté 700 livres d’or (229 Kg), acceptent de payer 8 solidi par captifs (le double de la somme jusqu’alors convenue) même s’ils s’étaient évadés. Ils s’engagent à ouvrir un marché, dont la sécurité sera garantie par les deux partis, et s’engagent à extrader les déserteurs qui viendrait chez eux en provenance du territoire des Huns.
  • Bleda et Attila ont les mains libres pour régler leur compte aux tribus alliées des Romains, puis étendrent leur Empire jusqu’aux Alpes, au Rhin et à la Vistule.
  • Deux princes Huns, Mama et Atakam, se sont enfui à Constantinople après la mort de Rugas. Ils sont peut-être les fils d’un frère de Rugas, ou de Rugas lui-même. Après le traité de Margus, ils sont remis par les Romains à Attila qui les fait empaler. Après cela, les membres de la dysnatie royale s’enfuient avec encore plus d’empressement.

436

  • Les burgondes sont battus par les mercenaires huns de l’empire romain.
  • Le royaume burgonde du Rhin est anéanti.
  • Les Burgondes sont battus à Worms par les Huns mercenaires de l’empire romain.
  • Construction de ce qui deviendra le Centre Hospitalier Louis Pasteur à Cherbourg par le premier évêque de Coutance.

437

  • 29 octobre : Valentinien III, l’empereur d’Occident, épouse Licinia Eudoxia dit Eudoxie la Jeune, la fille de Théodose II, l’empereur d’Orient.
  • Les Wisigoths de Théodoric prennent Narbonne (fin 436). Litorius, avec l’aide des Huns, libère la ville au début de l’année.
  • Gondioc, roi des Burgondes est maître de la milice des Gaules.
  • Aetius, consul

438

  • Publication du code théodosien en Orient, qui rassemble toutes les lois impériales décrétées depuis Constantin Ier le Grand.
  • Règne de Yazdgard II, roi de Perse (fin en 457).
  • Massacre des Juifs assemblés à Jérusalem pour la fête des Cabanes par la bande des quarante, dirigée par Barsauma.

439

- Genséric, roi des Vandales, prend Carthages et crée le royaume de Carthage.

  • Les Vandales sous Genséric (Gaiséric) s’emparent de Carthage, de la Sardaigne et de la Corse.
  • Genséric prend Carthage par surprise et y établit sa capitale (19 octobre). Peu après, il investit la Corse, la Sardaigne (456), les Baléares et la Sicile (440). Le ravitaillement de Rome est en péril. Valentinien III fait restaurer les murailles de Naples et de Rome et promet sa fille en mariage au fils de Genséric.
  • Les Vandales exproprient les grands domaines autour de Carthage et exilent leurs propriétaires en Maurétanie.
  • Genséric installe aussitôt une église arienne dans Carthage et impose la langue vandale comme langue officielle.
    • « Trésor de Carthage », découvert dans une tombe de Koudiat-Zateur en Tunisie, dans un sarcophage romain remployé, identifiée comme sarmate ou alaine de l’époque vandale et datée d’après 439 (plaque-boucle de ceinture cloisonnée en or, de type de Kertch, en Crimée, paillettes de voile de type hunnique).
  • Les Wisigoths s’emparent de Toulouse. Litorius et ses Huns assiègent la ville, mais Litorius tombe entre les mains de l’ennemi, et l’armée romaine restée sans chef perd la bataille devant Toulouse. L’empereur reconnaît l’indépendance des Wisigoths.
  • Concile interprovincial de Riez (Provence).
  • Un évêque est nommé à Vence et à Cimiez.
  • « Sur le gouvernement de dieu », de Salvien (439-451).

440

  • Offensive perse sur l’Arménie. (fin en 441)
  • Début de la guerre des Vandales contre la Sicile
  • Campagne du roi des Huns Bleda contre l’Empire d’Orient en Pannonie Seconde (440-441). Bleda occupe Castra Constantia et y capture des négociants romains, ce qui provoque la guerre. A l’automne, son armée franchit le Danube à Viminacium (Kostolac), qu’elle détruit, puis marche vers l’ouest pour occuper Margus grâce à la trahison de son évêque. Les Huns assiègent et occupent Singidunum (Belgrade) et emmènent ses habitants en captivité.
  • Les Romains orientaux offrent à l’aristocratie hunnique des produits de luxe : pourpre, maroquinerie rouge, dattes de Phénicie, poivre indien et autres épices, vaisselle d’or et d’argent, robes de soie, perles et pierres précieuses.
  • Les Francs de Clodion le Chevelu prennent Cambrai et Arras et dominent la Somme.
  • L’empereur d’Occident Valentinien II menace de peines sévères les marchands qui ne se conforment pas au tarif officiel.
  • Début du pontificat de Saint Léon Ier le Grand (fin en 461).
  • Ecriture de l’histoire ecclésiastique par Socrate de Constantinople.
  • Eglise Saint Pierre aux Liens, fondée par l’impératrice Eudoxie à Rome.
  • Attila écarte son frère Bléda et devient le seul roi des huns.

441

  • Retour d’Aetius en Italie.
  • Concile d’Orange.
  • Des mercenaires saxons puis angles et jutes s’établissent en Grande Bretagne à l’appel du chef celte Vortigen pour lutter contre les Scots et les Pictes (441-442).
  • les troupes de l’empereur Théodose II repoussent les perses en Arménie.
  • Echec d’une expédition navale conjointe des empereurs d’Orient et d’Occident contre les Vandales en Sicile (été).
    Guerre commune de Bleda et d’Attila contre l’Empire d’Orient (441-442).
  • Bleda occupe Sirmium et emmène ses habitants en captivité, puis marche vers le nord. La Pannonie Seconde passe sous domination hunnique.
  • Attila, qui a entamé des pourparler avec Senator, le représentant de l’Empire d’Orient, pour négocier sa non-intervention, finit par rallier son frère Bleda. Il traverse le bas Danube, prend Ratiaria (Arčar) et rejoint les troupes de Bleda pour assiéger et prendre Naissus (Niš), Serdica (Sofia), puis en Thrace Philippopolis (Plovdiv) et Arcadiopolis. En l’absence de l’armée impériale, leur attaque n’est repoussée qu’à Hadrianopolis (Edirne) et Heracleia (Iregli), alors qu’ils menacent Constantinople.
  • L’évêque de Sirmium réussit à faire passer pendant le siège de la ville les saintes vaisselles de la cathédrale à travers les lignes hunniques avec la complicité de Constantius, secrétaire de Bleda originaire de la Gaule. Celui-ci les emmènent à Rome à l’occasion d’un voyage officiel et les met en gage auprès du banquier Silvanus. Il sera empalé plus tard par Bleda pour trahison. Attila réclamera son « trésor » lors des négociations avec l’Empire d’Occident vers 450.
  • Le ministre de Bleda d’origine gréco-latine Onégèse (Hunigis) fait construire des thermes près de son palais après la prise de Sirmium.

442

  • Guerre entre la Perse et Byzance en Arménie. Au nord-est, luttes des Perses contre la tribu hunnique des Kidarites.
  • Victoire d’Attila et de Bleda sur le général Aspar, rappelé de Sicile, sur la Chersonèse (presqu’île de Gallipoli), première bataille rangée entre les Huns et les Romains (été).
  • Théodose II demande la paix.
  • Le comique Zerkon, un nain mauritanien appartenant à la suite d’Aspar, est capturé par Bleda, qui apprécie son humour. Attila ne l’aime pas, et s’en débarrassera à la mort de Bleda en l’offrant à Aetius, qui le renvoie chez Aspar. Conseillé par Edika, Zerkon revient en 449 à la cour d’Attila avec la délégation romaine, pour essayer de récupérer (sans succès) la femme hunnique qu’il avait reçu de Bleda.
  • Les Vandales rendent la Sicile, récemment envahie, en échange de la Numidie et les deux provinces de Mauritanie (Maroc et Algérie).
  • Le roi Genséric (Gaiséric) des Vandales signe un traite de paix avec Valentinien III, avec l’approbation de Théodose II.
  • Les Vandales reçoivent les pleins droits pour diriger la province romaine d’Afrique (Tunisie et Libye occidentale).
  • Peste inguinale en Italie.
  • Concile de Vaison-la-Romaine.
  • Un évêque est nommé à Antibes.
  • Angles et Saxons conquièrent la Bretagne, chassant les Bretons en Armorique.

443

  • Installation des Burgondes en Savoie.
  • Les Burgondes commencent à quitter le Rhin moyen et se voient proposer une terre impériale dans la région de Genève par Aetius. Ils s’installent sur le Rhin supérieur, entre Alpes et Jura.
  • Les Burgondes deviennent alliés de Rome par traité spécial, servant dans l’armée romaine.
  • Traité de paix entre les Huns et l’Empire d’Orient (Première paix d’Anatole, août). L’empereur verse 6000 livres d’or (1962 kg) pour le rachat des prisonniers et un tribut de 2100 livres d’or par an. Les Romains doivent extrader les fugitifs huns et il leur est interdit à l’avenir de les accueillir. Les Huns obtiendront, de 443 à 449, 20 700 livres d’or de l’Empire d’Orient.
  • Les habitants de la petite ville d’Asimus (Musalievo, Bulgarie), qui ont repoussé les attaques d’Attila, refusent de rendre les prisonniers Huns qu’ils ont fait et de payer la rançon des captifs romains qu’ils ont libérés, malgré l’intervention d’Anatole. Ils répondent qu’ils ont déjà libéré les captifs romains et tué les Huns, sauf deux, qu’ils rendraient en échange de deux garçons d’Asimus capturés par les Huns. Attila, qui menace de ne pas signer la paix tant qu’Asimus n’est pas châtiée, doit reculer (on cherche en vain les deux garçons) et céder quant ceux d’Asimus ont libéré les deux Huns.
  • Après la paix d’Anatole, devant l’insistance des ambassades d’Attila, les habitants de Constantinople abattent eux-mêmes les fugitifs princiers hunniques qui refusent de retourner chez eux sur l’ordre impérial, et qui menaçaient ainsi la paix.

444

  • Les Burgondes fédérés s’installent en Sapaudia (Savoie). Il forment ainsi obstacle aux attaques des Alamans sur la vallée du Rhône.
  • Maxime Pétrone, consul en Occident.
  • Mort du patriarche d’Alexandrie Cyrille. Dioscore lui succède jusqu’en 451. Il réussit à se faire nommer patriarche œcuménique en 450, mais se heurte à l’hostilité de nombreux évêques d’Orient.

445

  • Attila assassine Bleda (fin 444 ou début 445) et arrive au pouvoir. Le roi des Skires Edika et le roi des Gépides Adaric participent avec leurs forces auxiliaires à cette entreprise. Attila a aussi à la cour le soutient des partisans de la guerre : deux frères, Onégèse et Scottas, des Barbares hellénisés de la région du Pont ; Elsa, le lieutenant de Rugas et Eskam, grand propriétaire dans les plaines méridionales. Parmi les ralliés, il y a aussi des Romains, comme le pannonien Constantiolus et l’affranchi de Mésie Première Rusticus, qui se partagent le secrétariat d’Attila. Un certain Berichus, d’origine inconnue, l’oncle d’Attila Aïbars, et Laudarik, certainement roi d’un peuple germanique allié (Gépides ?), sont placés aux plus hauts rangs.
  • Le reste des fidèles de Bleda périssent en fuyant, comme ce dignitaire qui enterre à Szikáns un trésor de 1440 pièces d’or (20 livres romaines) provenant sans doute du traité de 443.
  • Négociations de Carpilio, fils d’Aetius, avec Attila.
  • Aetius cède la Pannonie-Savie à Attila qui devient magister militum de l’Empire d’Occident (445-446). Le centre de la défense occidentale se retire jusqu’aux Alpes, à Poetovio (Ptuj, sur la Save).
  • Oreste, un jeune aristocrate de Savie, offre ses services à Attila qui l’installe à la cour avec sa femme, la fille du dux de Norique Romulus. Il devient le plus influent des quatre secrétaires romains d’Attila.

446

  • L’empereur Honorius [mort en 423 ?!?] refuse de répondre à l’appel des Bretons qui réclament des secours.
  • Début de l’installation des Bretons en Armorique où ils effacent toute traces de la civilisation romaine.
  • Prise de Tournai par les Francs.
  • Majorien, un jeune officier d’Aetius, défend Tours contre les Bagaudes entre 446 et 448.

447

  • Les huns traversent le Danube et envahissent la Thrace. *-Les huns forcent les romains à pays un lourd tribut (le triple du précédent) et les obligent à libérer une large bande de terre le long des berges du fleuve.
  • Règne supposé de Mérovée, roi légendaire des Francs.
  • Le pape demande l’exécution de tous les ennemis de l’église.
  • Anatole, patrice en Orient.
  • 27 janvier : tremblement de terre qui détruit une importante partie des murailles de Constantinople. Les murs théodosiens s’écroulent sur des longueurs importantes, 57 tours sont ruinées dont celles qui servent de grenier à céréales. La capitale dévastée est frappée par la famine et les épidémies. D’autres villes subissent d’importants dommages.
    • Guerre d’Attila contre l’Empire Oriental. Il utilise pour la première fois contre lui les peuples germaniques alliés. Les troupes impériales stationnées à Marcianopolis marchent à sa rencontre à travers la Mésie et parviennent à lui barrer la route au prix d’une bataille meurtrière sur la rivière Utus (le Vit, affluent du Danube, en Bulgarie). Après la bataille, l’armée romaine se déplace probablement en Scythie Mineure (Dobroudja), et menace sur ses flancs et l’arrière l’armée d’Attila qui doit progresser vers Constantinople en faisant un détour par Serdica (Sofia). Ce retard permet aux habitants de la capitale de réparer leurs fortifications détruites par un tremblement de terre au début de l’année. Les troupes d’Attila ravagent alors les villes de l’empire jusqu’aux Thermopyles, puis Attila doit retirer ses troupes.
  • Les Huns forcent les Romains à payer un lourd tribut (le triple de précédemment). En réalité les négociations pour le paiement du tribut traînent en longueur en n’aboutissent qu’en 449 pour être aussitôt mises en cause à l’arrivée de Marcien au pouvoir (450).
  • Les Huns obligent les Romains à se retirer d’une large bande de terre sur les bords du fleuve.

448

  • Aetius bat les Francs à Arras.
  • Mérovée devient roi des Francs.
  • Crise du monophysisme, qui durera 232 ans : Le pape Léon Ier condamne l’hérésiarque byzantin monophysite Eutychès.
  • Le patriarche d’Alexandrie Dioscore, qui soutient Eutychès, force l’empereur d’Orient Théodose II à convoquer un nouveau concile à Ephèse (449).
  • Pour les monophysites, le Christ ne possède qu’une seule nature, la nature divine sous l’apparence humaine.
  • Le patrice Anatole passe un traité de paix provisoire avec Attila, qui obtient le paiement des sommes déjà fixées.
  • Attila exige aussi la création d’une marche frontière en Mésie et l’établissement d’un marché à Naissus (Niš), ce que les Romains orientaux ne peuvent accepter. A Constantinople, le ministre de Théodose II Chrysaphius, se résout alors à corrompre le roi skire Edika pour faire assassiner Attila (été 449). Ce plan éventé par Oreste, Attila réclamera l’extradition de Chrysaphius directement à Théodose.
  • Les accords avec Anatole, puis avec Maximin en 449, interdisent l’exportation de chevaux hunniques vers l’Empire romain. Un système de poste d’échange pour chevaux doit exister chez les Huns, comme plus tard chez les Mongols.
  • Priscus, ambassadeur de Rome à la cour d’Attila (448-459).
  • Le médecin Eudoxe, chef des Bagaudes de la région de la Loire, s’enfuit chez Attila. Il lui aurait conseillé d’envahir la Gaule.

449

  • Les Jutes, les Angles et les Saxons commencent la conquête de la Grande-Bretagne.
  • À Ravenne, des colonnes de marbre commencent à être utilisées dans les églises chrétiennes.
  • Réhabilitation d’Eutychès lors du « brigandage d’Ephèse », concile orchestré par Théodose et Dioscore d’Alexandrie. Le pape Léon le Grand condamne le monophysisme avec vigueur.
  • Anatalios, patriarche de Constantinople (449-458).
  • L’augusta Honoria, co-impératrice, est forcée par son frère cadet Valentinien III de vivre chastement afin de sauvegarder l’unité du pouvoir. Mais Honoria prend un amant et le scandale éclate. Elle est envoyée à Constantinople pour y être mieux gardée.
  • La princesse romaine Honoria se fiance avec Attila.
  • Attila s’allie aux Vandales contre Rome.
  • L’empereur Théodose II envoie deux ambassadeurs, Priscus et Maximien négocier avec Attila. Les émissaires, jugés par Attila de rang trop peu élevé, n’obtiennent pas de résultats. Maximien tente en vain de convaincre le ministre d’Attila Onégèse de servir la cause romaine en se rendant auprès de l’empereur. Le récit de Priscus de cette ambassade est le témoignage le plus complet et le plus authentique sur Attila et la société hunnique.
  • Règne d’Ellac, roi des Akatzir (printemps).

450

  • D’autres Germains occidentaux, demeurés en Europe du nord, se firent connaître au Ve siècle en prenant possession de la majeure partie de l’île de Bretagne : ce sont les Angles, les Jutes et les Saxons qui y fondèrent de nombreux royaumes et repoussèrent les Bretons dans l’ouest et sur le continent, dans l’actuelle Bretagne française.
  • Proche orient
    • Révolte de l’Arménie. Le roi de Perse Yazdgard II entreprend de convertir les Arméniens au mazdéisme, pensant éloigner définitivement par cette conversion les Arméniens de Byzance. Les Arméniens réunissent une assemblée à laquelle participe, sous la présidence du catholicos, la noblesse et le clergé. Une résolution unanime communiquée au roi de Perse affirme l’attachement des Arméniens à la foi chrétienne tout en exprimant la soumission politique. Furieux, Yazdgard II convoque les nakharars (nobles arméniens) à Ctésiphon : ils se convertissent au mazdéisme et repartent pour l’Arménie accompagnés de 760 mages persans. Sitôt la frontière franchie, les mages sont attaqués et dispersés par le peuple indigné. Les nakharars renient la conversion qui leur avait été arraché par la menace. La résistance est confiée à Vardan, un Mamikonian, qui envoie en vain une ambassade à Byzance. Il réunit 60 000 hommes et se prépare au combat.
  • Europe orientale
    • Traité de paix d’Anatole et de Normus avec Attila (Deuxième paix d’Anatole, printemps). Attila renonce à ses exigences territoriales, promet de ne plus tracasser l’empereur avec ses demandes d’extraditions, libère le Goth Vigila, soupçonné d’avoir voulu l’assassiner pour la somme modique de 50 livres d’or, et laisse partir sans rançon de nombreux prisonniers romains.
    • Début du règne de Marcien, empereur byzantin (fin en 457).Il épouse Pulchérie la sœur de Théodose II son prédécesseur décédé des suites d’un accident de cheval le 28 juillet. L’une des premières mesures du couple impérial est de refuser de continuer à payer le tribut à Attila.
    • Marcien est un homme du parti « bleu » des sénateurs et aristocrates, qui ne veulent pas payer pour la paix. Le ministre « vert » de Théodose, Chrysaphius, est exécuté.
    • L’empereur arrête de payer le tribut payé aux Huns.
    • Attila, embourbé dans les affaires d’Occident, est impuissant.
    • Eglises Saint-Jean Stoudion et Sainte-Marie des Chalkopratéia à Constantinople. Église Saint Démétrios à Salonique.
    • L’empire d’Attila atteint sa plus grande extension, de la mer Caspienne à la Baltique, au Rhin et au Danube.
    • L’historien Priscus relate sa visite à Attila, visite effectuée en 449 pour le compte de l’empereur d’Orient Théodose II.
    • Avec la perte du tribut de l’Empire d’Orient et de celui d’Occident, l’empire hun connaît des difficultés financières. Attila émet des solidi d’or, imitant ceux de Théodose II, pour calmer ses alliés germaniques établis au nord de la zone hunnique avant sa campagne en Gaule.
      Europe occidentale
    • Au printemps, Honoria, sœur de l’empereur d’Occident Valentinien III, retenue à Constantinople, demande secrètement l’aide d’Attila et lui envoi sa bague. Attila accepte l’offre et réclame à Valentinien la Gaule comme dot. Honoria est rapatriée d’urgence à Rome où la cour s’est installée en 450, et après un mariage blanc, on la fait disparaître. Attila réclame le respect des intérêts de sa « protégée », ce que Valentinien refuse (automne).
    • Attila se prépare à envahir la Gaule. Comme il a envoyé sa cavalerie hunnique pour aider les Arméniens révoltés contre les Perses, il mobilise contre la Gaule ses alliés, à majorité germaniques : Gépides, Ostrogoths, Skires, Suèves, Alamans, Hérules, Thuringiens, ainsi que des Francs et des Burgondes.
    • Famine en Italie.
    • Effondrement progressif de l’autorité administrative impériale au profit de la hiérarchie ecclésiastique chrétienne.
    • Baptistère des Orthodoxes à Ravenne.
    • L’art de la mosaïque triomphe au mausolée que s’est fait construire Galla Placidia à Ravenne.
    • Division des Francs mentionnée par Priscus : à la mort de leur roi, ses deux fils luttent pour le pouvoir. L’aîné (peut-être Childéric) demande la protection d’Attila, le plus jeune celle d’Aetius. Priscus rencontre ce dernier à Rome à l’automne 450. Selon Grégoire de Tours, Childéric aurait du fuir en Thuringe, alors alliée aux Huns, pendant huit ans. Il serait rentré en Gaule vers 457. Il est peut-être le fils aîné de Mérovée, qui recherche l’alliance d’Attila à cause de la rébellion de son frère, et il combattra sans doute à la bataille de Mauriacum contre les Wisigoths.
    • Le roi goth Ermanaric oblige les Hérules à passer en Espagne vers 450.
    • La Rhétie est abandonnée aux Germains.
    • Monastère de Saint-Claude, dans le Jura, fondé par saint Romain et saint Lupicin.
    • Poésie épique en Germanie (légendes de Sigurd, Ingold, etc.)
    • Du Rhin à la Loire, entre 450 et 550, apparaît un nouveau type d’inhumation associant la pratique romaine du sarcophage et l’habitude germanique d’enterrer le mort habillé et armé (cimetières « à rangées »). Les objets déposés dans les tombes varient selon les régions.
    • Premières invasions germaniques en Angleterre selon la Chronique anglo-saxonne (Saxons, Angles et Jutes sont dirigés par Hengist et Horsa).
    • Saint Patrick fonde l’évêché d’Armagh en Irlande.
  • Naissance de :
    • Justin Ier, empereur byzantin.
    • Julius Nepos, empereur romain (décès 480)
  • Décés de :
    • Théodose II le Jeune, empereur byzantin, d’une chute de cheval.
    • 27 novembre - Galla Placidia mère de l’empereur Valentinien III et fille de Théodose Ier.

451

  • Europe occidentale
    • Attila, roi des Huns, envahit la Gaule avec une armée composée de Huns mais aussi de Burgondes, d’Alamans, de Thuringiens, de Gépides, de Suèves, de Ruges, de Skires, d’Hérules et même de Francs. Cette invasion est sans doute motivée par la décision l’année précédente de l’empereur d’Orient Marcien de refuser de continuer à payer le tribut à Attila. Celui-ci préfère alors se jeter sur l’empire d’Occident, proie en pleine déliquescence, plutôt que sur l’empire d’Orient.
    • Avril : Attila remonte le Danube puis entre dans l’Empire romain à hauteur de Mayence.
    • 7 avril : Pillage et incendie de Metz par Attila.
    • Destruction de Reims et de Troyes. Les Huns chassent devant eux les Germains terrorisés.
    • Geneviève, patronne de Paris convainct les habitants de Lutèce de ne pas abandonner leur cité aux Huns. Selon, la tradition chrétienne elle détourne la colère d’Attila par ses prières.
    • 16 juin : Les Huns subissent un revers devant Orléans défendue par Agrippinus et l’évêque Aignan. Ils rebroussent chemin, mais sont rattrapés par Aetius, arrivé d’Italie.
    • L’évêque de Troyes, saint Loup, arrête Attila sous les murs de la cité.
    • 20 juin : Attila est battu aux Champs Catalauniques (en réalité, campus mauriacus près de Troyes, dans la plaine de Moirey sur la commune de Dierrey-Saint-Julien) par les Romains du général Aetius, aidés par les Burgondes, les Francs, les Wisigoths d’Alaric Ier et les Saxons.
    • Attila après une incursion dans la plaine du Pô, se retire jusque dans la plaine de la Tisza, centre de son empire.
    • Rentré chez lui, Attila menace l’Empire d’Orient de recommencer la guerre s’il ne reçoit pas le tribut habituel. Il ne reçoit pas personnellement les émissaires orientaux conduits par Apollonius, mais réclame des cadeaux de l’empereur, ce qu’Apollonius refuse sans négociations.
    • Aetius, au sommet de sa gloire, fiance son fils Gaudentius à la fille de Valentinien III, Eudoxie, préparant pour sa descendance la dignité impériale. Cette perspective déchaîne les colères de la cour.
  • Europe orientale
    • 8 octobre : Ouverture du concile de Chalcédoine où siègent des représentants du pape. Le concile proclame qu’il existe deux natures en Jésus-Christ ; une nature divine et une nature humaine, qu’il est à la fois vrai Dieu et vrai homme. La doctrine monophysite est condamnée. Les patriarches de Rome et de Constantinople sont placés à égalité, interdiction de la simonie, reconnaissance du monachisme... Le patriarche d’Alexandrie Dioscore est déposé et exilé. Sa condamnation attise les luttes religieuses et oppose les monophysites d’Alexandrie, d’Antioche et d’Aksoum aux Grecs orthodoxes de Constantinople, appelés les melkites (de melk :roi).
  • Proche orient
    • Les Eglises d’Égypte et de Syrie acceptent mal la suprématie culturelle et politique de Constantinople en Orient. La doctrine monophysite, largement implantée, répondait au monothéisme intransigeant des orientaux. En réaction, après le concile de Chalcédoine, le copte et le syriaque remplacent le grec dans la liturgie en Égypte et en Syrie.
    • Prôtérios, patriarche d’Alexandrie (451-457). Maxime, patriarche d’Antioche (451-455).
      Théodose, évêque monophysite de Jérusalem (451-457).
    • 2 juin : Les Arméniens révoltés sont vaincus par la Perse dans la plaine d’Avarair. Vardan Mamikonian trouve la mort, mais les pertes perses sont considérables. Yazdgard II, qui doit soutenir au nord une guerre difficile contre les Huns Hephtalites, se montre relativement conciliant. Il fait arrêter et torturer quelques prêtres, donne à l’Arménie un nouveau marzpan, mais renonce à imposer le mazdéisme.
    • Les Arméniens, qui ont sauvé leur foi, célèbrent chaque année, au mois de février, la « fête de Vardan » pour commémorer la bataille d’Avarair.
  • Afrique
    • L’Éthiopie entre dans l’hérésie monophysite aux côtés de l’Église d’Alexandrie après le Concile de Chalcédoine. Les traditions situent ce schisme sous le règne de El-Amiéda II.
    • À cette époque, neuf moines (Abouna Alef, Tsahama, Arégaoui, Afetsié, Ghérima, Pantaléon, Likanos, Gouba et Yémata) introduisent le monachisme. Il est à peu près certains que ces moines, originaires d’Antioche, soient chalcédoniens et non monophysites.
    • En Ethiopie, littérature en langue guèze, dont le fond sabéen s’enrichit d’emprunts au grec, au syriaque et à l’hébreu. L’Ancien et le Nouveau Testament sont progressivement traduits du Ve au VIIe sur les textes d’Antioche, avec un certains nombre de textes apocryphes (l’Ascension d’Isaïe, les Jubilés, Hénoch, le Pasteur d’Hermas, une compilation d’Écrits théologiques (le Qérillos, attribué à Cyrille d’Alexandrie), la Règle de saint Pacôme, et un ouvrage didactique, le Physiologus.
  • Il semble que dans la seconde partie du Ve siècle, le royaume axoumite soit un moment vassal de princes yéménites.
  • Mort de :
    • Théodoric Ier aux Champs Mauriacus, tué après une chute de cheval par l’Ostrogoth Andages, fils d’Andela, de la dynastie des Amales.

452

  • Les huns envahissent l’Italie et pillent plusieurs villes du nord de l’Italie dont Véronne et Padoue. La ville de Venise est fondé par des réfugié de Padoue et d’Aquilée qui fuient les huns.
  • Printemps-été : Les Huns envahissent l’Italie et mettent à sac plusieurs villes du Nord de l’Italie
  • 18 juillet : Attila prend Aquilée après trois mois de siège, puis il marche vers Rome par Padoue, Vicence, Vérone, Brescia, Bergame, Milan et Pavie. Les villes qui ne lui ouvrent pas leurs portes sont incendiées. Aetius n’ose pas livrer bataille.
  • Septembre : Les troupes de l’empereur d’Orient Marcien traversent le Danube et attaquent les Huns.
  • Automne : Valentinien III envoie une délégation, composée du pape Léon Ier, du consulaire Avienus et du préfet du prétoire Trigetius, qui signe un armistice avec Attila sur la rive du Mincio. Le pape Léon Ier persuade Attila de renoncer à Rome et à se retirer. Il obtient un arrangement favorable, probablement bien payé, au sujet des captifs.
  • La légende assure qu’ Attila, impressioné par le pape, fait demi-tour. La réalité est plus prosaïque. Attila rebrousse chemin car les troupes de l’empereur d’Orient traversent le Danube attaquant les Huns sur leur territoire. Il a subi de lourdes pertes au siège d’Aquilée et son armée est victime d’une épidémie.
  • La ville de Venise est fondée par des réfugiés de Padoue et d’Aquilée qui fuient les Huns.
  • Echec des Wisigoths devant Arles.
  • Concile d’Arles, qui condamne tous les cultes païens rendus à la nature (arbres, pierres, sources, fontaines, etc.).

453

  • Printemps : Attila meurt dans son sommeil, étouffé par un saignement de nez, la nuit de ses noces avec Ildiko. Il se préparait à une nouvelle action contre l’empire d’Orient. Il est enterré secrètement et les esclaves qui creusent sa tombe sont égorgés.
  • Son empire ne lui survit pas et les differents peuples fédérés par Attila se dispersent tandis que les Huns, en partie décimés par la peste, se replient sur la Volga.
  • Ses nombreux fils entrent en conflit les uns avec les autres. Ellac, né d’Arykan, devient le grand-roi des Huns sans difficultés avec l’appui d’Onégèse. Mais ses frères Ernac, le cadet, et Dengitzic réclament vite leur part de pouvoir. Ellac réussit dans un premier temps a vaincre ses cadets avec l’aide des peuples auxiliaires germaniques et iraniens.
  • Les Ostrogoths, à l’effondrement de l’empire d’Attila, refluent vers l’est ou sont fédérés en Mésie ou en Dobroudja, sous la suzeraineté nominale de l’empereur d’Orient, ce qui ne les empêche pas de piller les provinces de l’empire.
  • Les Gépides eux, emmenés par leur roi Ardaric, s’établissent dans les Balkans entre le Danube au sud, le Marosch au nord et la Tisza à l’est (actuelle Serbie).
  • Les Skires d’Edika s’installent au sud de la région entre Danube et Tisza.
  • Règne de Théodoric II (453-466) et Thorismond, rois des Wisigoths.
  • Le royaume de Toulouse est confirmé aux Wisigoths par un traité.
  • Les Basques envahissent la Novempopulanie (Gascogne).

454

  • Assassinat d’Aetius, « dernier des Romains ». Dislocation de l’Empire romain d’Occident.
  • Les Ostrogoths signe un traité de bon voisinage avec l’empire d’Orient. Le prince Théodoric reçoit son éducation à Constantinople.
  • À la suite de la scission dans l’Église de Rome, qui est devenue plus prononcée trois ans plus tôt après le concile de Chalcédoine, le royaume d’Aksoum (Axoum) décide de soutenir le patriarche copte d’Alexandrie qui suit la doctrine monophysite.
  • 21 septembre : Aetius est assassiné de la main de Valentinien III, jaloux de ses succès, sur les conseils de l’eunuque Héraclès et du consulaire Maxime Pétrone. Sa mort rend irrémédiable le morcellement de l’Occident.
  • Les Ostrogoths et les Gépides se révoltent contre les fils d’Attila qui sont vaincus à la bataille de Nedao. Les Ostrogoths s’établissent en Pannonie et en Thrace comme fédérés.

455

  • Skandagupta défait l’invasion des Huns et devient empereur des Indes. Fin du royaume des huns en Europe.
  • Les Vandalent pillent Rome.
    • Maxime Pétrone fait assassiner Valentinien par un bucellaire d’Aetius, Accila, et par Trasila, beau-frère de l’empereur. Il force Eudoxie, la veuve de Valentinien, à l’épouser et confère le titre de César à son fils Palladius. Eudoxie, pour venger Valentinien, appelle le Vandale Genséric qui débarque à Ostie et pille Rome pendant plus d’un mois (2 juin). Maxime est lapidé par le peuple pour avoir fui.
    • Les Vandales, partis d’Afrique du Nord et conduits par Gaiséric (Genséric), prennent et pillent Rome, puis se fixent en Sicile. Genséric retourne en Afrique avec un énorme butin et de nombreux otages dont la veuve et les filles de Valentinien.
  • 16 mars : Règne de Pétrone Maxime, empereur romain d’Occident, lapidé par le peuple de Rome.
  • 9 juillet : à Arles (à Beaucaire, d’après d’autres sources), Avitus est proclamé empereur d’occident (455-456). Avitus Eparchius, empereur romain d’Occident, est un sénateur arverne porté au pouvoir par les Wisigoths et les Burgondes.
  • Les Francs s’emparent de Trèves, qui est perdue pour Rome.
  • Le fils aîné d’Attila, Ellac, est tué par une coalition de peuples germaniques hostiles aux Huns, des Gépides et des Sarmates révoltés, conduite par le roi gépide Ardaric.
  • C’est la fin de l’Empire des Huns en Europe car les deux frères d’Ellac, Dengitzic et Ernac, s’enfuient vers l’est avec leur entourage et commencent à occuper les territoires pontiques des Ostrogoths. Irnik, un autre fils d’Attila tentera un raid sur Constantinople qui échouera.
  • Certains groupes de Huns sont engagés pour défendre l’Empire d’Orient contre les Germains orientaux. Emnetzur et Ultzindur sont installés en Dacie Ripuaire, dans les vallées de l’Utus, de l’Almus et de l’Oescus, face au royaume gépide. D’autres, sous la conduite de Kelkal, sont intégrés à l’armée d’Aspar comme cavaliers des unités mobiles.
  • Les Anglo-Saxons s’emparent de la Bretagne et attirent de nouveaux immigrants. Ils s’installent le long des côtes du Norfolk et du Kent vers 450-455 pour ensuite ravager les Midlands (les régions centrales du pays).
  • Le déplacement de populations nombreuses sur de petits bateaux à rame a pu s’étaler sur plusieurs générations. L’archéologie confirme l’installation des Saxons au Sud de l’Angleterre, et celle des Angles au Nord. Les Bretons de ces régions sont chassés ou complètement assimilés (la toponymie et la langue anglaise comporte très peu de mots à racine celtique).
  • L’Église chrétienne remplace la confession collective par la confession auriculaire.
  • Skandagupta défait l’invasion des Huns et devient empereur des Indes (fin en 467).
  • Skandagupta parvient à contenir les Huns de Toramâna, malgré sa défaite à la bataille d’Eran.
  • Destruction de Sirsukh (Taxila) par les Huns. Les kusâna fondent à proximité Purushapura, l’actuelle Peshawar.
  • Selon le pèlerin chinois du VIIe siècle Hsüan Tsang, le roi hun Toramâna persécute le bouddhisme.

456

  • Le puissant roi suève Rechiarus est défait et tué par les Wisigoths de Thorismond qui commencent à avoir la haute main sur l’Espagne. Ils ne laissent à l’Empire que le littoral méditerranéen. Les Suèves ne conservent plus que la Galice.
  • Le vandale Genséric ravage Capoue, Naples et Nole. Le maître de la milice Ricimer détruit une flotte vandale sur les côtes de Corse et une armée vandale près d’Agrigente, en Sicile.
  • Avitus est défait à la bataille de Placentia (Plaisance), en Italie du Nord et obligé à abdiquer par le général rebelle Ricimer, un barbare arien de la tribu des Suèves (17 octobre). Il devient évêque et meurt peu après. L’empire reste vacant pendant 18 mois.
  • Les Ostrogoths de Valamer s’établissent en Pannonie, sur le Danube inférieur (été-automne). Pendant l’hiver 456-457, les Huns de Dengitzic et d’Ernac, qui les considèrent comme des déserteurs, les attaquent. Valamer les repoussent au-delà du Dniepr.
  • L’évêque de Poitiers Hilaire est exilé en Phrygie pour sa position contre l’arianisme.
  • Massacre des moines monophysites de Nablus par les Samaritains, à l’instigation du patriarche de Jérusalem.

457

  • Le patrice Aspar (alain) choisit Léon Ier, Thrace de son entourage, comme empereur.
  • 7 février : Léon Ier devient empereur d’Orient après son mariage avec Aelia Verina, impératrice d’Orient. (fin du règne en 474).
  • Dates non renseignées ou inconnues :
    • Règne d’Ormizd III, roi de Perse (fin en 459).
    • Début du règne de Childéric Ier, roi des Francs Saliens (fin en 481).
    • Childéric épouse la princesse thuringienne Basine, fille du roi Bisin. Il tente vainement de prendre Paris.
    • Les Saxons s’installent en Gaule du nord.
    • Les Burgondes occupent la région rhodanienne et prennent Lyon (457-458).
    • Saint Rémi, évêque de Reims.
    • Début du règne de Majorien, empereur romain d’Occident (fin en 461).
    • Ricimer, nommé patrice par l’empereur d’Orient Léon Ier, installe un empereur fantoche, Majorien, avec l’intention de régner en son nom.
    • Majorien bat les Vandales sur les côtes de Campanie.
    • Majorien poursuit une politique de bonne administration et de réformes, allège le poids des impôts et s’efforce d’introduire un peu d’ordre.
  • Décés de :
    • Marcien, empereur byzantin.
    • Mérovée, roi des mérovingiens

458

  • Les Romains sont chassés de Germanie. Majorien passe en Gaule, repousse les Wisigoths devant Arles et contraint Théodoric II à traiter. Il reprend Lyon et la punit pour trahison (458-461).

459

  • Le roi des Ostrogoths Valamer attaque les Sadagars, peuple parent des Huns resté en Pannonie.
  • Dengitzic et Ernac réunissent les chefs de tribus hunniques (Ultzindur, Burtugur, Bittugur, Angiskir, Bardor ou Bardar), et assiègent Bassiana, la capitale des Goths. Valamer parvient à les repousser.
  • Le patrice Ricimer est nommé consul en Occident. Faustus, abbé de Lérins, devient évêque de Riez, en Provence (459-491).
  • Règne de Pérôz, roi de Perse (fin en 484). Révolté, il prend le pouvoir sur son frère Ormizd III.

460

  • Majorien passe les Pyrénées afin de gagner l’Afrique par Gibraltar avec une flotte de trois cent vaisseaux réunis à Carthagène, pour combattre Genséric et reprendre l’Afrique aux Vandales. La trahison de ses lieutenants, suivie de la capture de la flotte impériale dans la baie de Carthagène, fait échouer la tentative. Les généraux trahissent, et l’empereur doit conclure la paix.
  • Ricimer conspire contre lui et le contraint à abdiquer.
  • Cinq jours plus tard, il meurt assassiné en Espagne (461).
  • Début de la rivalité entre les Bleus et les Verts sur l’hippodrome de Constantinople (460-610).

461

  • Début du pontificat de saint Hilaire (fin en 468).
  • Règne de Libius Sévère (431-465), empereur d’Occident.
  • 7 octobre : Ricimer renverse et tue Majorien en Espagne. Il fait proclamer Libius Severus, un Italien de Lucanie, qui ne joue aucun rôle effectif.
  • Les Vandales ravagent l’Italie.
  • Les Burgondes s’emparent à nouveau de Lyon et en font la résidence de leurs rois. Il occupent toute la vallée du Rhône jusqu’à la Provence.
  • Echec du siège d’Arles par les Wisigoths.
  • Concile de Tours.
  • Code d’Euric (loi des Wisigoths).

462

  • Le général romain Ægidius, ne reconnaissant plus l’autorité de l’empereur d’Occident, se constitue un petit état autour de Soissons entre Somme et Loire (462-464).

463

  • Ægidius, allié de Childéric, arrête les Wisigoths en Arles et sur la Loire. Théodoric II, roi des Wisigoths, après son échec devant Arles, prend Narbonne. Règne de Gondemar Ier, roi des Burgondes.

464

  • La veuve de Valentinien III et ses filles, prisonnières de Genséric, roi de Vandales, depuis le sac de Rome en 455, sont libérées et retournent à Constantinople.
  • Ægidius envoie une ambassade auprès de Genséric, sans doute dans le but de former une alliance contre les Wisigoths ou contre Rome.
  • Mort d’Ægidius (le comte Gille). Son fils Syagrius lui succède sous la tutelle du comte Paul (mort en 469).
  • Royaume de Syagrius entre Loire et Somme (fin en 486).
    Les Saxons sont refoulés par deux fois à Angers (Gille, puis Paul).
  • Les Wisigoths envahissent la Tarraconaise.

465

  • Les Huns conquièrent la plaine de Gandhara en Inde du Nord.
  • Libius Severus, Sévère, l’empereur fantoche proclame par Ricimer pour succéder à Majorien, meurt après un règne de 4 ans.
  • Interrègne de dix huit mois en Occident. L’Italie aux abois se tourne vers l’empereur d’Orient, Léon, qui envoie Anthémius, gendre de Marcien, qui reçoit à Rome un accueil enthousiaste (466).
  • Concile de Vannes.

466

  • Règne d’Euric, roi des Wisigoths (fin en 484), après avoir assassiné son frère Théodoric II.
  • Euric rompt avec Rome le foedus.
  • Les Huns de Dengitzic et d’Ernac ont renforcé leur pouvoir dans la région pontique et au dessus du bas Danube. Ils envoient une ambassade à l’empereur d’Orient Léon Ier pour réparer les fautes du passé et faire un traité de paix, et établir un marché sur le bas Danube. L’empereur refuse d’autoriser le commerce avec les Huns.
  • La réponse divise les frères. Dengitzic veut répondre à l’affront par la guerre. Ernac s’y oppose, parce qu’à l’est, dans son pays, une guerre est en train d’éclater.
  • Dengitzic traverse le Danube gelé durant l’hiver 466-467 et entre en Dacie Ripuaire. Il exige à Léon Ier des terres et un tribut. Après une période de négociations, Dengitzic décide d’attaquer l’Empire. Une partie de son armée est battue à Serdica par le général Anthémius.
  • Le futur Zénon Ier repousse en Thrace les Huns, dirigés par l’un des fils d’Attila, Dengitzic. Zénon est nommé par l’empereur Léon Ier Magister Militum.
  • Le chef isaurien Zénon épouse Ariadne, fille de Léon Ier.

467

  • Europe
    • 12 avril : en échange d’une aide militaire, Ricimer accepte l’homme de Léon, le général Anthémius, comme empereur d’Occident.
    • Anthémius, gendre grec de l’empereur d’Orient Marcien, rejoint son territoire et est nommé Auguste.
    • Le patrice Ricimer épouse la fille d’Anthemius.
  • Asie
    • Règne de Budhagupta, empereur Gupta des Indes (fin en 495).
    • L’empire Gupta est divisé. Les Huns occupent le Rajputana, le Panjab et le Cachemire.
  • Proche-Orient & Monde arabe
    • L’empereur Léon Ier marie sa fille Ariane à Tarasicodissa, qui prend le nom de Zénon. C’est un Isaurien des montagnes de l’Asie Mineure méridionale.
  • Arts & cultures
    • De Viris Illustribus, du prêtre marseillais Gennadius (467-469).

468

  • Début de la conquête de l’Espagne par le roi wisigoth Euric. Début du pontificat de Saint Simplice (fin en 483).
  • Sidoine Apollinaire, préfet de Rome.
  • Victoire des Vandales sur Byzance au Cap Bon.
  • Campagne d’Anthémius et de Léon Ier contre les Vandales en Afrique. Tripoli est reconquise et une flotte de 1100 navires paraît devant Carthage. Mais l’affaire mal menée aboutit à un véritable désastre. Entassée près du promontoire de Mercure, la flotte, incendiée par les Vandales, se retire.
  • Léon aurait dépensé 9 millions de solidi et équipé 1113 vaisseaux montés par 100 000 soldats pour son expédition en Afrique.
  • Les Vandales s’emparent de la Sicile.
  • Anthémius s’entend avec les forces romaines du comte Paul et les Bretons, mais est trahi par Arvandus.
  • Conquête de l’Espagne par le roi Wisigoth Euric (468-477).
  • Victoire des Wisigoths sur les Suèves en Lusitanie (Portugal) qui devient partie intégrante de l’Empire wisigoth.
  • Le futur Zénon Ier épouse Ariane, fille de l’empereur Léon Ier et de Vérine.
  • En Perse, massacre des Juifs d’Ispahan, accusés d’avoir tué deux mages. Le représentant des exilés Juifs de Babylonie est assassiné sur ordre du roi sassanide. De nombreuses synagogues sont détruites, des enfants juifs sont enlevés pour devenir des prêtres de Mazda, l’étude de la Torah est interdite. Les persécutions se poursuivent jusqu’au règne de Khosrô Ier (531).

469

  • Le roi des Wisigoths, Euric, vainc les Bretons du roi Riothamus à Déols. Euric est maître de l’Aquitaine au sud de la Loire après sa victoire.
  • La coalition germanique contre le royaume des Ostrogoths subit une lourde défait près de la Bolia.
  • Le comte Paul et son allié Childéric repoussent les Wisigoths. Peu après ils combattent contre les Saxons et prennent Angers. Paul est tué (peut-être en 470), mais l’expédition continue.
  • Dernière reconstruction de voie romaine connue entre Toulouse et Javols.
  • « De Statu Animae », de Sidoine Apollinaire.
  • Le fils cadet d’Attila, Dengitzic est tué au combat par le général de Thrace Anagaste. Sa tête coupée est exposée à Constantinople. Son frère, Ernac, menacé par l’arrivée de nouveaux peuples Turcs (Protobulgares, Ogour, Saragours), demandera et obtiendra l’installation de son peuple dans l’Empire comme fédérés dans la partie nord de la Scythia Minor (actuelle Dobroudja) avec la charge de défendre les frontières.

470

  • Les Bavarois, peuple germain venu de Russie méridionale occupent le Tyrol, une partie des Alpes autrichiennes et la vallée du Danube.
  • Installation des Ostrogoths en Mésie inférieure.
  • Sidoine Apollinaire décrit à son ami Domicius l’entrée du prince barbare Sigismer à Lyon en 470.
  • Paulin de Périgueux met en vers la Vie de saint Martin de Sulpice-Sévère.
  • Cathédrale Saint-Jean à Lyon. Premiers vitraux connus.

471

  • Théodoric le Louche, parent d’Aspar, ravage la Thrace avec les Ostrogoths fédérés.
  • Le patrice Aspar tente de faire assassiner le gendre de l’empereur, Zénon, chef du parti isaurien, lors d’une expédition en Thrace. Zénon, le futur Zénon Ier, est nommé dans un premier temps en Orient mais très vite il s’installe à Chalcédoine, près de Constantinople. Des émeutes éclatent contre les ariens (dont Aspar fait partie) sans doute encouragées en sous-main par Zénon et avec la complicité, passive ou active ?, de Léon Ier. Lors de ces émeutes Aspar est tué ainsi que son fils Ardaburius.
  • L’Empereur Anthémius envoie en Provence contre les Wisigoths d’Euric une armée commandée par son fils Anthemiolus. Près d’Arles, cette armée est vaincue et anéantie.
  • Sidoine Apollinaire évêque de Clermont (471-483). Il tente de maintenir la culture latine face aux Wisigoths.

472

  • Le général barbare Ricimer, rompant avec Anthémius, proclame un nouvel empereur, Olybrius, gendre de Valentinien III, qui soutenu par les Vandales se présente devant [Rome] à la tête d’une armée. Anthémius tente de résister, mais fait prisonnier, il est mis à mort (par son beau-fils Gondebaud, futur roi de Burgondie, selon Jean d’Antioche). Gondebaud devient patrice d’Olybrius quarante jours plus tard.
  • Oreste, maître de la milice des Gaules.
  • Les Burgondes s’installent à Lyon.
  • Acace (Akakios), patriarche de Constantinople (472-489)

473

  • Le roi Théodoric, roi des Ostrogoth, mène son peuple en Macédoine et conclu un foedus pour mettre ses troupes aux services de l’empire.
  • 31 octobre : Léon (° en 467), le fils du beau-fils (le futur empereur Zénon Ier) de l’empereur byzantin Léon Ier, est nommé César.
  • 17 novembre : À Constantinople, Léon Ier, nomme un autre Léon, le fils de son beau-fils Zénon Ier, empereur byzantin associé.
  • Début du règne de Léon II le Jeune (° en 467), co-empereur (fin en 474).
  • Dates non renseignées ou inconnues :
    • Edit de l’ empereur byzantin Léon Ier, interdisant aux commerçants et aux industriels de constituer des cartels tendant à l’augmentation des prix.
    • Julius Nepos, soutenu par Léon Ier, marche sur Rome et évince Glycerius (Glycère) mis sur le trône d’Occident par Gondebaud et devient lui-même empereur d’Occident.
    • Les Gépides, installés en Roumanie et en Hongrie, occupent de vastes régions à la frontière nord de l’Empire d’Orient de 473 à 504, puis de 536 à 551.
      En Grande Bretagne, Les frères Hengist et Horsa fondent le royaume Jute du Kent.

474

  • 3 février : Début du règne de Léon II le Jeune (° en 467), petit-fils du précédent. (Fin le 10 novembre 474).
  • 24 juin : Flavius Julius Nepos est couronné à Rome empereur romain d’Occident.
  • Julius Nepos, bon général, apparenté à la famille impériale est désigné par l’empereur d’Orient. Glycère tente de résister, mais battu près de Rome, il est déposé et finit sa vie comme évêque de Salone. L’Italie et le reste de la Gaule restée romaine reconnaissent Nepos.
  • 10 novembre : Début du premier règne de Zénon Ier, empereur romain d’Orient, gendre de Léon Ier dont il a épousé la fille Aelia Ariadnè et père de Léon II le Jeune (fin en 475).
  • Dates non renseignées ou inconnues :
    • Règne de Théodoric le Grand, roi des Ostrogoths.
      Zénon adopte Théodoric, roi des Amales (Ostrogoths), qui épouse une princesse impériale. Il est promut consul et généralissime.
    • L’empereur Zénon confirme à Genséric la possession de l’Afrique.
    • Eglise du mont Garizim, en Palestine, consacrée à la Vierge.
    • Le patrice Ecdicius, fils d’Eparchius Avitus, devient chef militaire suprême de l’Empire d’Occident (automne). Il sera écarté par Oreste, aidé des Germains danubiens précédemment sous obédience hunnique, qui devient patrice et chef de l’armée.
    • Clermont Ferrand est détruite par les Wisigoths. Euric conquiert l’Auvergne 476.
  • Europe
    • Début du règne de Basiliscus, empereur byzantin usurpateur (fin en 476).
    • Verina, veuve de Léon Ier, pousse au pouvoir son amant puis son frère Basiliskos aux dépens de Zénon.
    • Incendie de la bibliothèque de Constantinople (120 000 volumes).
    • Le recueil des lois gothiques est achevé sous Euric.
    • Les Wisigoths contrôlent maintenant le sud-ouest de la Gaule et la plus grande partie de l’Espagne, hormis le royaume des Suèves au nord-ouest.
    • Julius Nepos accorde à Euric, roi des Wisigoths la concession légale des terres qu’il a conquises, notamment l’Auvergne.
    • Pour faire contrepoint aux Wisigoths, Julius Nepos accorde la Viennoise aux Burgondes.
    • Exil de Sidoine Apollinaire, évêque de Clermont, pendant un an.
    • Le commandant de l’armée romaine d’origine pannonienne Oreste, ancien secrétaire d’Attila, expulse Julius Nepos hors d’Italie et place son fils Romulus Augustule, un adolescent, sur le trône, avec l’aide d’Odoacre.
  • Asie
    • Les Huns battent les armées de l’Empire Gupta et mettent fin à cet empire.

476

  • Odoacre, chef barbare, dépose Romulus Augustulus, dernier empereur romain d’Occident. Chute de l’empire romain d’occident.
  • 23 août : Odoacre est proclamé roi des Hérules par ses troupes.
  • 4 septembre : Chute de l’Empire romain d’Occident : le roi Odoacre, chef germain des Hérules, occupe Rome mettant fin à l’Empire romain d’Occident. Il dépose le dernier empereur d’Occident, Romulus Augustule, qui est exilé en Campanie, et renvoie les insignes impériaux à Byzance, pour que Zénon le reconnaisse comme patrice. Zénon le renvoie à l’empereur légitime d’Occident, Julius Nepos, alors réfugié en Dalmatie. Odoacre refuse et les choses en restent là. En apparence, Odoacre gouverne au nom du seul empereur, celui d’Orient. En fait, l’Empire d’Occident a cessé d’exister.
  • Fin de la Pax romana. L’empire romain se disloque. Les hordes barbares fondent sur l’empire. Trois siècles de carnages vont suivre.
  • L’armée d’Italie est depuis longtemps composée de Barbares (Rugiens, Hérules, Skires, Turcilinges). Ils demandent, par extension à l’Italie du système de la tercia, le tiers des terres de la péninsule, à l’exemple des autres provinces. Le patrice Oreste refuse. La révolte, attisée par Odoacre, un Skire chef de l’armée romaine d’Italie, éclate. Oreste s’enferme dans Pavie, qui est prise. Il s’enfuit à Plaisance. Découvert, il a la tête tranchée.
  • Odoacre respecte les traditions romaines, maintient la vie politique dans le cadre des coutumes italiennes et recherche l’appui de la classe sénatoriale. Bien qu’arien, il conserve de bonnes relations avec le clergé catholique.
  • Odoacre, prince de la dynastie torcilingue [ou turcilinge ?!?], est le fils du roi skire Edika, ancien vassal d’Attila.
  • Dates non renseignées ou inconnues :
    • Début du second règne de Zénon Ier, empereur byzantin (fin en 491).
    • Euric, roi des Wisigoths, fait la conquête du reste du Sud de la Gaule jusqu’à la frontière italienne.
    • Les Goths occupent l’Istrie.
    • L’empereur Zénon confirme au roi des Vandales Genséric les droits sur les îles de la Méditerranée occidentale.
    • Le Berbère Masties, chef des tribus montagnardes des Aurès, se proclame imperator et règne une quarantaine d’années.
    • Massuna se proclame roi des Maures et des Romains après avoir pris la Maurétanie aux Vandales.

477

  • Fin de la conquête de l’Espagne par les wisigoths.
  • Sakala devient la capitale des Huns dans l’Inde du Nord.
  • Le roi vandale Genséric meurt en province d’Afrique.
  • Hunéric, fils de Genséric, un chrétien arien, lui succède et commence une politique de persécution de catholiques.
  • Les Wisigoths d’Euric traversent le Rhône et prennent la Provence (Arles, Avignon). Zénon Ier reconnaît leur royaume.

478

  • Le médecin Grec Anthime est banni de Byzance. Il sera envoyé par Théodoric en ambassade auprès de Thierry Ier d’Austrasie.
  • Théodoric, roi des Ostrogoths, marche sur Constantinople.
  • Zénon lui attribue alors le titre de « maître des milices » et l’envoie conquérir l’Italie tenue par Odoacre pour la gouverner au nom de l’Empire.

479

  • Nouvelle révolte organisée contre l’empereur Zénon Ier. Elle est organisée par deux frères de l’ex-impératrice Vérine, Romulus et Procope et un de ses gendre Marcien. La révolte échoue grâce à l’intervention du général isaurien Illus.
  • Saint Salvien rédige ses instructions pour les prélats de Gaule.

480

  • Le royaume burgonde s’étend maintenant sur la plus grande partie de la Gaule orientale avec deux capitales, Lyon et Genève.
  • Le nestorianisme atteint l’Inde.
  • Le royaume de Sussex (Saxons du Sud) est établi.
  • Les Alpes Maritimes sont rattachés au royaume Wisigoth d’Aquitaine.
  • Les Saxons sous la conduite de Aelle débarquent dans le Sud de l’Angleterre et repoussent les Brittons (Bretons d’Angleterre) vers l’Ouest.
  • Gondebaud, le commandant des armées de l’Ouest, succède à son frère Chilpéric comme roi des Burgondes.
  • Odoacre occupe la Dalmatie à la mort de l’empereur destitué Julius Nepos qui la contrôlait.
  • Intensification du monachisme en Ethiopie.
  • Les Bulgares sont installés entre la Caspienne et le Danube. Les Bulgares (du turc bulga, les Mélangés) seraient formés des groupes de Huns refluant vers l’est et d’autres éléments venus d’Asie auparavant.
  • Naissances en 480
    • Boèce, philosophe et politicien romain.
  • Décès en 480
    • Asassinat de Julius Nepos

481

  • Clovis Ier, fils de Childéric Ier, devient roi des Francs Saliens de Tournai. Il fonde la dynastie des Mérovingiens.
  • Décès en 481
    • 26 décembre : Childéric Ier, roi des Francs à Tournai, sa capitale.

482

  • Le poète gallo-romain de Lyon Sidoine Apollinaire décrit les mœurs de son pays.
  • Pour éteindre le conflit entre les monophysites et les catholiques, l’empereur Zénon promulgue un édit de compromis connu sous le nom de Henotikon.
  • Les catholiques sont persécutés en Afrique par le roi des Vandales Hunéric (482-484). Certains d’entre eux se réfugient dans les oasis du désert, en Espagne, en Gaule ou en Italie, emportant avec eux de précieux manuscrits, dont ceux d’Augustin.
  • Naissances
    • Justinien Ier le Grand, empereur byzantin.

483

  • Début du pontificat de saint Félix III (fin en 492).
  • Zénon ferme l’école nestorienne d’Edesse. Les Pères chrétiens nestoriens fondent une Église nationale à Ctésiphon.
  • Naissances en 483
    • 11 mai : Justinien Ier, empereur byzantin de 527 à 565.

484

  • Mort d’Euric, roi Wisigoth.
  • Le pape Félix III refuse l’édit impérial Henotikon qu’il considère comme hérétique et accuse Acace, le patriarche de Constantinople d’en être le véritable auteur. Un schisme sépare les Églises de Rome et de Constantinople.
  • Révolte samaritaine à Césarée et à Nablus.
  • Les Huns défont les Perses commandés par le roi Péroz (Firuz) qui est tué.
  • Les Perses paient tribut à l’Empire Hun.
  • Alaric II, roi des Wisigoths (484-507).
  • Gunthamund, roi des Vandales (484-496). Edit contre les catholiques en Afrique.
  • Décès en 484
    • Vérine (Aelia Verina) : Impératrice d’Orient, veuve de Léon Ier puis belle-mère de Zénon Ier. Elle meurt lors de la révolte d’Illus, qu’elle soutient, contre son gendre.
    • Mort de l’historien Salvien à Marseille (né à Trèves v. 390).

485

  • Décès en 485
    • Mort du philosophe grec néoplatonicien Proclus à Athènes (né en 412). Elève de Syrianos, il enseignait la philosophie à Athènes. Auteur de Commentaires sur divers dialogues platoniciens.

486

  • bataille de Soissons. Victoire de Clovis sur le romain Syagrius.
  • Clovis Ier défait Syagrius, le dernier gouverneur romain à Soissons.
  • Clovis Ier fait la conquête de la majeure partie du Nord de la Gaule hormis la Bretagne.
  • Clovis Ier fonde le royaume franc mérovingien. Il exécute ses cousins et alliés : le roi Ragnacaire (Cambrais) et ses frères Richaire et Rigomer, le roi Chararic (Dispargum), son fils et ses parents.
  • Hérésie de Mazdak en Perse.
  • Deuxième concile de Séleucie. L’Église chrétienne de Perse adopte le nestorianisme.
  • Décès en 486
    • Syagrius, roi des Romains.

487

  • 1er mars : Épisode du vase de Soissons : au cours d’un partage de butin, Clovis Ier tranche la tête d’un soldat qui refusait qu’un vase soit restitué à saint Rémi, l’évêque de Reims, en dehors du partage.
  • Dates non renseignées ou inconnues :
    • Fondation du site de Sigirîya à Ceylan.
    • Le roi des Hérules, Odoacre bat et capture le roi des Ruges, Feuva, sur le Danube.
  • Naissances
    • 29 mars : Saint Malo (ou en latin Maclovius, Maclou), l’un des sept saints fondateurs de la Bretagne. († 16 novembre 565).
  • Décès en 487
    • Mort de l’évêque de Clermont Sidoine Apollinaire (Lyon, v. 430-Clermont, v. 487). Auteur de Lettres et de poèmes (épîtres, panégyriques).

488

  • Théodoric se fait donner la mission de reprendre l’Italie à Odoacre par l’empereur Zenon.
  • L’usurpateur catholique Léontius et le patricien isaurien Illus sont exécutés à Constantinople.
  • Le parti monophysite a gagné.
  • Les armées romaines et germaniques battent les Rugiens et mettent fin au royaume rugien en Autriche. Les Bavarois, issus des Marcomans et des Quades, s’installent sur la rive droite du Danube entre l’Iller et l’Enns jusqu’aux Alpes (488-539).
  • Zénon Ier est rétabli sur le trône d’Orient.
  • Zénon Ier met fin aux troubles qui ont marqué son règne en payant le roi ostrogoth, Théodoric le Grand pour qu’il quitte l’Empire d’Orient et chasse Odoacre d’Italie.
  • Kavadh, fils de Péroz, roi de Perse (488-531). Il a été élevé chez les Huns Hephtalites avec lesquels il a de bonnes relations. Il applique une partie du programme, jugé révolutionnaire, de la secte religieuse de Mazdak, le mazdakisme, et soulève l’opposition du peuple et des mobedhs (mages).
  • Décès
    • Hengist de Wessex

489

  • Les Ostrogoth forcent le passage de la Vénétie. Odoacre s’enferme dans Ravennes. Odoacre est battu sur l’Adige (28/08) puis à Vérone (30/09) par Théodoric qui maîtrise l’Italie du nord.
  • Les Lombards s’installent dans la plaine autrichienne et en Pannonie.

490

Théodoric, vainqueur sur l’Adda, assiège Odoacre dans Ravenne. Les Ostrogoths vont dominer l’Italie pendant une soixantaine d’années. Ils s’établissent autour de Vérone, à Pavie, dans les Apennins, les Marches et les Abruzzes.

  • Saint Césaire (né vers 470), issu d’une grande famille de Chalon-sur-Saône, trouve asile à Lérins.
  • Rupture entre les patriarches de Constantinople et d’Alexandrie.

491

  • 9 avril : mort de Zénon Ier empereur byzantin. Anastase Ier un haut fonctionnaire épouse sa veuve Ariane, fille de Léon Ier et de Vérine et lui succède (fin du règne 518).
  • Les Isauriens entrent en révolte contre Anastase Ier qui a mis fin à leur influence, prépondérante sous Zénon Ier, lui-même isaurien, à Constantinople. Ils sont écrasés à la bataille de Cotiæum.
  • Sainte Brigitte fonde un couvent de femmes en Irlande.
  • Campagne de Clovis en Thuringe.
  • Concile national de l’Église Arménienne à Vagharchapat :
    • le concile de Chalcédoine de 451, qui condamne le monophysisme, jugé en contradiction avec celui d’Ephèse (431), est anathématisé. L’Église Arménienne est depuis considérée comme schismatique par l’Église catholique.
  • Décès en 491
    • 9 avril : Zénon Ier, empereur byzantin.

492

  • Début du pontificat de saint Gélase Ier (fin en 496).
  • Concile de Rome : le port d’amulettes gravées de noms d’anges est spécifié démoniaque.
  • Décès en 492 1er mars : Décès du pape Félix III.

493

  • Odoacre capitule et est tué. les Ostrogoths conquièrent l’Italie.
  • Après plus de 2 ans de siège de Ravenne, Théodoric le Grand persuade Odoacre qui dirige l’empire d’Occident de se rendre et de partager le pouvoir avec lui. Pendant le banquet qui scelle cet accord, Théodoric assassine Odoacre. La légende dit que au cours du banquet dix mille Hérules et dix mille Goths étaient placés l’un à côté de l’autre. A un signal de Théodoric, avec une parfaite simultanéité, les dix mille Goths plantèrent leurs poignards dans le cœur de leurs voisins de gauche. Ainsi, en un instant, l’armée - et la nation - hérule disparut de l’Histoire au bénéfice des Goths et de Théodoric qui va devenir " le Grand".
  • Théodoric le Grand, le chef des Ostrogoths est maintenant roi d’Italie.
  • Mariage de Clovis Ier avec Clothilde.
  • Décès 15 mars :
    • Odoacre, assassiné par Théodoric le Grand.
    • Mort de Daniel le stylite qui passa 33 ans sur une colonne aux abords de Constantinople (409-493).

495

  • Le pape affirme que son autorité spirituelle est supérieure à l’autorité temporelle de l’empereur.
  • Le premier Index catholique des livres autorisés et des livres interdits est publié.
  • Les évêques d’Italie soutiennent le pape Gélase Ier contre l’empereur Anastase qui veut établir la doctrine monophysite.
  • Grande Bretagne : Victoire du chef Breton Ambrosius Aurelianus sur les Anglo-Saxons à Mons Badonicus, près de Cirencester. Emigration des Bretons en Armorique et en Irlande.
  • Naissances de Clodomir

496

  • bataille de Tolbiac et victoire de Clovis sur les Alamans.
  • 25 décembre : Clovis Ier, roi des Francs, est baptisé à Reims, France (peut-être en 498).
  • Début du pontificat d’Anastase II (fin en 498).
  • L’empereur d’Orient Anastase fait déposer le patriarche de Constantinople chalcédonien Euphemios.
  • Les Francs battent les Alamans sur le Neckar qui leur cèdent la région du Main-Neckar.
  • Clovis Ier fait alliance avec les Francs du Rhin pour défaire les Alamans à la bataille de Tolbiac sur Rhin.
  • Thrasamund, roi des vandales (496-523). Il épouse Amalafisa, fille de Théodoric, et persécute les catholiques. Il reçoit à sa cour de nombreux lettrés grecs et latins.
  • Décès en 496
    • 21 novembre : décès du pape Gélase Ier

497

  • Anastase envoie l’insigne impérial de l’Ouest à Théodoric le Grand, le reconnaissant comme son représentant en Occident.
  • Cassiodore (né vers 480), questeur et secrétaire de Théodoric, puis consul et préfet, administre Ravenne. Le livre sacré du jaïnisme, Siddantha, est achevé en Inde.
  • Naissances en 497 :
  • Clotaire Ier, futur roi mérovingien (décès 561) -*Childebert Ier, futur roi de Paris (décès 558)

498

  • Clovis Ier, roi des Francs, est baptisé à Reims, France (peut-être en 496).
  • Début du pontificat de saint Symmaque (fin en 514).
  • Début du pontificat de l’antipape Laurent (fin en 505).
  • La menace isaurienne sur l’empire d’Orient est éliminée.
  • Le mathématicien et astronome indien Âryabhata écrit un traité d’astronomie.
  • Les forteresses montagnardes des Isauriens sont pacifiées dans le Sud de l’Asie Mineure.
  • Décès en 498
    • Pape Anastase II

499

  • Le roi sassanide de Perse Kavadh se consacre à raffermir le pouvoir royal en réformant certaines fonctions palatines. Les pillages et les jacqueries suscités par les mazdakites le conduisent à une sévère répression qui lui vaut l’appui du clergé et la désignation de son fils Khosrô comme successeur.
  • La Géorgie tombe sous la domination sassanide.

500

  • Développement du mouvement social et religieux de Mazdak.
  • Vers cette année, les Brittons (Bretons d’Angleterre) arrêtent la progression vers l’Ouest des Saxons en les battant au mont Badon, à la suite de la formation récente du royaume des Saxons de l’Ouest, le Wessex.
  • Echec de Clovis lors du siège d’Avignon.
  • Gondebaud devient seul roi des Burgondes au terme de la guerre qui l’opposait à son frère Godigisil, allié avec Clovis, qui est tué.
  • Italie : Edit de Théodoric qui tente d’imposer le droit romain à tous ses sujets, quelle que soit leur origine.
  • L’organisation politique et administrative est restaurée (Sénat, préfet de la ville, gouverneur de province, curiales municipaux).
  • Grammaire de Priscien écrite en latin à Constantinople.
  • Elle deviendra une référence pour l’enseignement de la grammaire dans les écoles médiévales.
  • Migration des tribus hongroises de l’Oural à la région de la mer Noire (500-800).
  • Guerre civile pour la succession en Perse.
  • Naissances en 500
    • Naissance probable à Germania, en Illyrie de Bélisaire
    • Théodora future impératrice de Byzance, épouse de Justinien.

La plus grande partie de cette chronologie est une compilation des textes issus de wikipédia - Histoire. De ce fait, les dates n’ont pas été vérifiées et beaucoup d’entres-elles sont encore sujettes à contreverse. Si vous avez des remarques, je vous enjoins à aller sur le forum sur le droit du scribe.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.