SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Diesel & dust 2035 > Inspirations > Inspirations
Contribuer

Diesel & dust 2035

Inspirations

dimanche 31 mai 2009

En cinéma, BD, jeux vidéos et littérature.

Voici la liste des inspirations que j’ai pu récolter ici et là. N’ayant pas la prétention d’avoir tout lu et tout vu, je vous laisse le soin de compléter cette liste avec vos propres trouvailles. Si vous trouvez que quelque chose manque, n’a pas sa place ici ou mérite quelques éclaircissements, n’hésitez pas à m’envoyer un e-mail.

Au cinéma

- Mad Max
- Mad Max 2 The road warrior
- Mad Max 3 Au-delà du dôme du tonnerre

Les trois films de Georges Miller sont assez différents dans leur présentation. Le premier épisode dispose de peu de moyens, le contexte post-apocalyptique n’est pas vraiment présent. Il s’agit juste d’une confrontation entre la famille d’un policier et une bande de bikers. Le deuxième volet est beaucoup plus intéressant du point de vue de l’intrigue. On colle relativement bien avec l’ambiance de Diesel and Dust (qui d’ailleurs s’en est largement inspiré). Ici, une communauté disposant d’importantes ressources en carburant se bat contre un gang de pillards sans scrupules.
Le troisième volet est dans la même ligne que le deuxième, mais on a l’impression d’avoir fait un bon dans le délabrement de la société : ici plus de communauté pacifique, le monde ambiant semble livré aux bandes organisées de bandits. Intéressant, mais on est allé un peu trop loin à mon goût dans le post-apocalyptique et dans le grand spectacle.
Vers un Mad Max 4 ?
Mel Gibson a récemment révélé qu’il étudiait une possibilité de tourner un nouveau Mad Max. George Miller le presse dans ce sens depuis près de 17 ans, alors peut-être l’acteur qui passe pour être un des mieux payés d’Hollywood se laissera t-il finalement tenter. Toujours est-il que les rumeurs sur la suite de la trilogie courent depuis plusieurs années, on l’annonce même en tournage pour l’année 2002...

Postman 2013

Cette région des états-unis a été ravagée par la bombe, est divisée en multiples communautés isolées, et un groupe de malfrats dirigé par le cruel colonel Bethlehem y impose sa loi.
Un vagabond, artiste de scène à ses heures, enrolé de force dans l’armée de Bethlehem va dans un premier temps fausser compagnie à ses supérieurs.

Découvrant un uniforme de postier et quelques vieilles lettres oubliées dans une fourgonnette, il va s’improviser facteur, se déclarant employé par le nouveau gouvernement reformé des Etats-Unis. Ce qui n’était au début qu’une escroquerie pour un peu de nourriture va se transformer petit à petit en lame de fond qui fera renaître l’espoir au sein des communautés, et attisera la haine du colonel contre ce défi à son autorité.
Un film plaisant qui met en avant l’humanité et l’héroisme, opposés à la barbarerie et la brutalité. Une bonne leçon de choses pour Diesel and Dust.
Ce film est tiré du roman du même nom de David Brin.

Le nuage pourpre (purple cloud)
Avec Harry Belafonte, un classique de la science fiction des années 50. Les trois survivants à une catastrophe planétaires sont confrontés aux problèmes typiquement humains : la concupiscence, le racisme...
Tank Girl
Tiré d’un comics américain, cette comédie déjantée met en scène une conductrice de char, quelques mutants déglingués et bonne dose d’autodérision. A regarder pour le fun.

Dans la bande-dessinée

Hombre, de Ortiz et Segura

La civilisation s’est effondrée à la suite d’une pénurie énergétique. Le monde est devenu une sorte de jungle où la seule loi qui domine est celle du plus rusé ou du plus fort. Un homme plus dur, plus impitoyable que les autres trace sa route sanglante dans ce monde sauvage.

La série se compose de cinq tomes (regroupés dans un recueil "Hombre, l’intégrale"). Trois tomes, "Hombre la genèse" sont désormais indisponibles, et peuvent être trouvés chez les bouquinistes d’occasion.

Jeremiah, de Hermann 20 tomes chez Dupuis

Dans une Amérique retournée deux siècles en arrière à la suite d’une guerre civile, l’histoire d’un jeune paysan partant à la recherche de la population de son village, enlevée par des vendeurs d’esclaves. Il fait la connaissance de Kurdy, un baroudeur intrépide et immoral à la détente facile, qui va partager son errance.

A noter que Jeremiah est sur le point d’être adapté en série télé.

Autres bandes dessinées post-apocalyptiques

Ne les connaissant pas en détail, je ne sais pas dans quelle mesure ils peuvent être utiles en tant qu’inspiration pour le jeu...

- le Transperceneige (casterman) de Rochette / Legrand
- Après la Bombe de Franco Bonvicini (Bonvi)
- Hans (11 tomes) de Rosinski / Duchateau / Kas
- Vixit, tueur de ville (vents d’ouest) de Kisler / Ralph
- Neige de Gine et Convard
- Les eaux de Mortelune (Glenat) de Gothias / Adamov
- Dragon head de Mochizuki
- Ardeur de Alex et Daniel de Varenne
- Simon du fleuve de Auclair
- Armalite 16 (Les humanoïdes associés) de Crespin
- Shelter de Chantal Montellier
- Petit d’homme (Soleil) de Crisse / N’Guessan
- Le monde d’Arkadi de Caza
- Les mémoires mortes de Bajram
- Le temps des chiens (Erko) de Rennie / Wilson
- Les quatre voyages de Juan Buscamares (Casterman) de Felix Vega
- Mother Sarah (Delcourt) de Otomo / Nagayasu

La littérature

Route 66, Roger Zelasny Présence du futur, Denoel

Dans un monde au climat totalement déréglé, où les vents très forts empêchent tout transport aérien, un repris de justice est envoyé en mission suicide dans un véhicule blindé et surarmé pour acheminer des médicaments à l’autre bout du pays, pour contrecarrer une épidémie de peste. Mais le pays est devenu tellement hostile que personne n’ose plus tenter ce genre d’aventure.

Dr Bloodmoney, Philip K Dick J’ai lu SF

Avant et après la bombe, la vie s’organise, faite des tracas quotidiens, de la lutte pour les ressources et pour ceux qui détiennent encore quelques connaissances techniques, afin de faire durer aussi longtemps que possibles les derniers restes d’une civilisation perdue. Une sorte de patchwork de vies brisées par la guerre et la catastrophe, par un des maîtres de la science fiction.

Le fléau de Stephen King

A la faveur d’une manipulation maladroite dans un laboratoire, un virus se répand dans le monde. Une part infime de la population y réchappe. Une bonne partie de l’oeuvre décrit les efforts des survivants pour se retrouver et s’organiser.
Au bout de quelques centaines de pages (l’oeuvre complète en compte quelques 1500), on découvre que la situation est en fait un combat entre le bien et le mal, l’antéchrist ayant fait son apparition dans une cité proche du lieu où évoluent les héros. En résumé, un très bon bouquin d’où a été tiré un film TV (photo ci-contre) qui comme d’habitude avec les oeuvres de Stephen King perd beaucoup par rapport à l’original.

Un cantique pour Leibovitz, Walter M. Miller Jr

Dans un futur lointain ravagé par la guerre, une confrérie de moines suivant les principes de Saint Leibowitz, savant des temps ancien, tente de sauver ce qu’ils peuvent du savoir de l’humanité, afin que celle-ci retrouve la voie du progrès. Sur fond de bataille politicienne pour la maîtrise du continent, cette fable philosophique en plusieurs actes, non dénuée d’humour et d’autodérision grinçante, et s’étalant sur 600 ans pose une réflexion sur le sens du devoir et du rôle de la science.

Les derniers Hommes, Pierre Bordage

Ce recueil en six petits volumes (chez Lybrio 1,6 euros le tome) décrit comment le peuple aquariote et son "voyant", un jeune homme doué de pouvoirs télépathiques, affrontent dans une Europe rendue invivable par une guerre bactériologique, une menace semblant d’origine surnaturelle qui cherche visiblement à éradiquer toute présence humaine de la surface de la planète.
Des hordes de chiens sauvages aux insectes génétiquement modifiés à la piqure mortelle, des nappes d’eau empoisonnées aux peuples barbares surarmés, le peuple aquariote, peuple nomade vivant dans des camions de l’avant guerre qui détient le monoppole de la recherche et du commerce d’eau potable, tente tant bien que mal de survivre. Un roman à l’action soutenue, souvent cru et sanglant, qui se lit d’une traite.

L’age de Cristal (Logan’s run), William Nolan

Un grand classique de la SF. Dans un futur lointain, après une guerre destructrice, les survivants vivent dans cités fermées isolés du monde extérieur et protégés par des dômes. Seul inconvénient de cette société : à l’age de trente ans, les individus, à qui l’ont fait croire une renaissance, sont euthanasiés. Logan est initialement un justicier chargé d’abattre les fugitifs qui veulent échapper à ce traitement. Il se retournera rapidement contre ses anciens supérieurs.

Un film et une série télé ont été tirés de ce roman dans les années 70. D’autres romans prennent place dans le même univers : "Quand ton cristal mourra" et sa suite, bien plus noire, "Retour à l’age de cristal".

Autres ouvrages, non résumés

Ces romans sont tous d’inspiration post-apocalyptique. J’attends de les avoir tous lu pour vous préciser leur trame, et dans quelle mesure ils s’inscrivent dans le background de Diesel and Dust 2035.

- Les Hommes sans Futur de Pierre Pelot
- Le rivage oublié de Kim Stanley Robinson
- Ravages de René Barjavel
- Cablé de WJ Williams
- La parabole du semeur de Octavia Butler
- Le facteur de David Brin
- Le palais du déviant (j’ai lu) de Tim Powers
- Le Choc des Mondes et Après le choc des mondes de E. Balmer et P. Wylie
- La compagnie des glaces de Georges-Jean Arnaud
- Hurleville (Lattès) de Michel Calonne
- Deus Irae de P. K Dick et R. Zelazny
- 48 de James Herbert
- La terre demeure de George R Stewart

D’autres références littéraires sur Post-apocalyptic Media. Beaucoup n’ont malheureusement pas été traduites...

Les jeux vidéos

Fallout ,Fallout 2, Fallout Tactics (interlock)

Il s’agit d’un grand classique parmi les jeux vidéo d’aventure. Dans le premier volet de la série, vous incarnez un habitant d’un abri souterrain construit pendant une guerre atomique. On vous envoie en mission dans le monde extérieur pour trouver une pièce permettant de réparer un mécanisme vital à la communauté. Vous aurez à trouver des alliés pour vous accompagner, découvrir le monde dont vous ignorez tout et comprendre quel est votre destin. Votre but final sera l’éradication d’une secte militariste qui vise la domination de tout le continent.

Le verset 2 se passe trois générations plus tard. Vous êtes un descendant du Héros de la première édition. Votre but premier sera de trouver un JEK, un "générateur d’oasis instantané". Après de longues, longues aventures, votre but final sera de détruire la base d’un groupuscule militariste cherchant à dominer tout le continent (décidément...).

Fallout tactics est quant à lui un jeu de stratégie. On garde le système de gestion des combats et des personnages, mais l’aspect aventure disparaît. Vous êtes ici le commandant d’un escadron de 6 guerriers de la confrérie de l’acier, une organisation composée de militaires et de scientifiques dont le but est de mettre de l’ordre, souvent par les armes, dans tout le bazar qui gangrène tout le continent (comme quoi avec le temps on apprend pas...). Les 20 missions que l’on vous propose sont assez simples, les choix inexistants, tout l’intérêt réside dans la gestion de l’équipe et de la stratégie des combats. Les amateurs de grosse artillerie seront satisfaits, bien que le jeu souffre de nombreux bugs inexistants dans les versions précédentes. Il nécessite également une configuration plus trapue (300 mhz, 160 Mo de Ram).

Fallout a été une des principales sources d’inspiration pour Diesel and Dust. L’ambiance post-apocalyptique, les étendues désertiques, les communautés disséminées, ceux que l’on appelle les "zombies" et les hordes de pillards lui doivent beaucoup. Les décors, les exemples de mission peuvent vous inspirer pour la maîtrise du jeu. A éviter toutefois : la profusion de bestioles mutantes, et l’omniprésence des armes à feu et des combats.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.