SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Fading suns > Aides de jeu > Occulte > Une liste de stigmates
Contribuer

Fading suns

Une liste de stigmates

mardi 31 mars 2009, par Lionel Rudling

Lorsqu’un stigmate est défini comme « grave » ou « mal perçu » dans sa description, il s’agit uniquement de l’avis de l’opinion commune des Mondes Connus d’après des préjugés qui pourront alors amener une communauté à prendre peur face au psychomancien/théurge voire à ameuter au plus vite les forces de l’Église ou de la noblesse...

Stigmates théurgiques génériques

- Albinos (grave - permanent).

- Androgynie (en permanence).

- Marque de naissance caractéristique (qu’il s’agisse de la couleur ou de la forme).

- Catatonie/Épilepsie (grave - suite à l’utilisation d’un rite).

- Cécité (temporaire ou permanente).

- Clignement des yeux incontrôlable (suite à l’utilisation d’un rite).

- Yeux injectés de sang (suite à l’utilisation d’un rite).

- Strabisme (suite à l’utilisation d’un rite).

- Palais fendu (permanent).

- Pied-bot (permanent).

- Nanisme (permanent).

- Troisième téton (perçu comme un signe démoniaque - permanent).

- Doigt ou orteil supplémentaire (permanent).

- Touffe de cheveux entre les sourcils (permanent).

- Absence de pilosité (permanente).

- Migraine (suite à l’utilisation d’un rite).

- Hermaphrodisme (permanent).

- Pilosité surabondante (permanente).

- Bossu(e) (en permanence).

- Victime d’insomnies (en permanence).

- Tic nerveux (suite à l’utilisation d’un rite).

- Absence de clignement des yeux (permanente).

- Saignements du nez (suite à l’utilisation d’un rite).

- Yeux vairons (permanents).

- Veines saillantes (suite à l’utilisation d’un rite).

- Glandes malodorantes (permanentes).

- Oreilles en pointes ou dépourvues de lobes (permanentes).

- Murmures incontrôlés (suite à l’utilisation d’un rite - surtout s’il s’agit d’une injonction ou d’un commandement).

- Bègue (temporairement ou en permanence).

Stigmates zuranites

- Androgynie.

- Yeux injectés de sang (en permanence - influence de Sainte Kali).

- Peau bleuâtre (en permanence - influence de plusieurs Saints hindous, cependant ce stigmate est associé à certains démons par les paysans).

- Marques de crucifixion (les paumes, les pieds et les flancs du théurge saignent par intermittence - influence de Saint Jésus).

- Lobes allongés (influence de Saint Bouddha).

- Bras éthérés (le théurge est entouré de plusieurs paires de bras d’où émane une aura, suite à l’utilisation d’un rite).

- Visage dédoublé (influence de certains Saints védiques).

- Pousse des cheveux (à raison de 30cm par jour).

- Halo lumineux (entourant le visage lors de l’utilisation d’un rite).

- Hermaphrodisme.

- Ébauche de cornes (au sommet du crâne - permanente).

- Langue allongée (d’au moins plusieurs centimètres - influence de Saint Coyote).

- Priapisme (le théurge souffre d’une érection permanente).

- Exhalaisons (une odeur de myrrhe, de fleurs de lotus ou d’encens émane du théurge lorsqu’il utilise un rite).

- Troisième œil (grave - un œil s’ouvre au beau milieu du front et scintille lorsque le théurge emploie un rite).

Stigmates propres à l’Église Universelle

Étant donné la nature bien particulière de ces stigmates, perçus comme la marque même du Pancréateur et de l’Empyrée, ceux-ci suscitent l’étonnement – et non la crainte ou l’animosité, à l’inverse des stigmates propres aux psychomanciens et aux xénomorphes.

- Émoi (les personnes entourant le théurge au moment où celui-ci emploie un rite sont saisies d’un sentiment diffus de joie, de tristesse ou d’euphorie).

- Marques sanglantes (les habits du théurge sont constamment tachés de sang - influence de Saint Mantius).

- Cri de souffrance (le théurge hurle de douleur dès qu’il emploie ses pouvoirs - empathie avec la Passion du Prophète).

- Marque de naissante sacrée (le théurge porte la marque de la croix du Portail sur sa peau).

- Voix éthérée (la voix du théurge résonne comme si elle provenait d’un ailleurs mystérieux, lors de l’utilisation d’un rite).

- Halo (la tête du théurge est couronnée d’une lueur nébuleuse lors de l’utilisation d’un pouvoir).

- Cicatrice (le théurge porte une cicatrice en forme de croix du Portail, qui se mettra à saigner lors de l’utilisation d’un pouvoir).

- Marques de fouet (ces marques zèbrent en permanence les bras et le dos du théurge ou apparaissent et se mettent à saigner lors de l’utilisation d’un pouvoir - empathie avec la Passion du Prophète).

- Luxia (le théurge verse des larmes de lumière dès qu’il pleure ou utilise ses pouvoirs - stigmate extrêmement rare, identique en tous points à celui de Sainte Amalthée, tenu en très grand respect par le Sanctuaire Éternel).

- Prophétie (le théurge murmure de terribles oracles, sans qu’il puisse se contrôler, dès qu’il utilise ses pouvoirs).

- Luminescence (les sources de lumière gagnent légèrement en intensité en présence du théurge, surtout s’il utilise ses pouvoirs).

- Marques de fers (le cou et les poignets du théurge portent les marques de chaînes et de fers en permanence ou apparaissent lorsqu’il utilise ses pouvoirs - influence de Sainte Miya).

- Somnambulisme (influence de Saint Paulus).

- Sabir (le théurge s’exprime dans de multiples langues lorsqu’il utilise ses pouvoirs).

- Symphonie céleste (tout un tumulte sonore accompagne l’utilisation d’un rite : prières, murmures, carillons, chœurs déchaînés, grondements de tonnerre, cors angéliques, etc.).

- Fragrance (de puissantes effluves émanent du théurge lorsqu’il utilise ses pouvoirs : senteur de fleurs, d’encens, etc.).

- Larmes de sang (le théurge verse des larmes sanglantes dès qu’il pleure ou utilise ses pouvoirs - influence de Sainte Amalthée).

- Sanglots (le théurge pleure à chaudes larmes dès qu’il emploie ses pouvoirs - influence de Sainte Amalthée).

- Plaies béantes (des plaies apparaissent sur la peau du théurge dès qu’il utilise ses pouvoirs - influence de Saint Hombor. A noter que si ce stigmate est permanent, il sera très mal perçu par la communauté, par crainte d’une épidémie !).

- Ailes luminescentes (une paire d’ailes resplendissantes apparaît dans le dos du théurge, lorsqu’il emploie ses pouvoirs - la tradition prétend qu’il s’agit là de la manifestation d’un esprit protecteur de l’Empyrée).

- Barbe du Sage (le théurge, y compris certaines femmes, porte une barbe anormalement longue, qui repousse en moins d’un jour si jamais elle est coupée - influence de Saint Horace).

- Peau dorée/marbrée (la peau du théurge reproduit la surface des statues sacrées).

- Orbites vides (très "sibyllin", stigmate typiquement eskatonique).

- Larmes de miel (stigmate amalthéen).

- Transfiguration (lors de l’utilisation d’un rite, le corps du théurge se met à rajeunir puis traverse tous les stades de la vie en quelques secondes).

- Aura lumineuse (des ondes lumineuses flottent et ondulent au-dessus de la peau du théurge lorsqu’il utilise ses pouvoirs).

Stigmates avestites

- Canicule (des ondes de chaleur semblent émaner du théurge dès qu’il utilise ses pouvoirs).

- Peau calcinée (le peau du théurge semble en permanence noirâtre, comme si elle avait été brûlée par une intense chaleur - particulièrement effrayant).

- Catalyse (les flammes brûlant aux environs se font bien plus intenses en présence du théurge).

- Flamme intérieure (une flamme blanche apparaît visiblement à l’emplacement du cœur du théurge lorsqu’il utilise ses pouvoirs).

- Brasier intérieur (la peau du théurge est anormalement brûlante, mais pas au point d’être dangereuse ou douloureuse).

Stigmates eskatoniques

- Lumière intérieure (une vive lueur blanche apparaît au sein du théurge dès qu’il utilise ses pouvoirs).

- Troisième œil (influence de Saint Deimos - ce stigmate n’en est pas moins très mal perçu par l’opinion commune).

- Miroir du Pancréateur (le corps du théurge prend une consistance argentée au moment de l’utilisation d’un rite, qui laisse transparaître toutes les imperfections physiques).

Stigmates obun

Les stigmates suivants peuvent être employés aussi bien par les disciples de la religion bintaru que par les croyants de la secte voavenlohjun, en raison des similitudes mythologiques des deux croyances. Cependant, si ces stigmates sont perçus comme des signes de sainteté par les Obun, les humains lambdas risqueront d’opter pour un point de vue sensiblement moins amical...

- Barbe (en dépit du fait que les Obun naissent imberbes - influence de Sizha l’Androgyne).

- Assombrissement (la peau du théurge se noircit sensiblement lors de l’utilisation d’un pouvoir - influence de Sizha l’Androgyne).

- Peau dorée (la peau du théurge se couvre de reflets dorés lorsqu’il utilise ses pouvoirs, à moins que ce stigmate ne soit permanent - influence de Dhiyana l’Hermaphrodite).

- Ailes lumineuses (des ailes apparaissent et enveloppent le théurge lors de l’utilisation d’un pouvoir - influence de Dhiyana l’Hermaphrodite et/ou de Vhem le Guerrier).

- Transparence (une grande partie du corps du théurge devient comme transparente, laissant la lumière le traverser lors de l’utilisation d’un pouvoir - réservé à la secte voavenlohjun).

Stigmates ukar

Ces stigmates concernent avant tout les Ukar disciples du Banjak - à l’instar des stigmates obun, ceux-ci seront très bien perçus par les croyants ukar, alors que les humains seront beaucoup plus réservés, voire hostiles.

- Aura ténébreuse (très mal perçue - des filets et lacis noirâtres couvrent la peau du théurge lorsqu’il emploie ses pouvoirs).

- Larmes de sang (le théurge verse des larmes sanglantes d’un seul œil lorsqu’il utilise ses pouvoirs - influence d’Anikrunta, Seigneur des dieux).

- Crinière flamboyante (les cheveux du théurge semblent s’embraser lorsqu’il utilise ses pouvoirs - influence de Sukara, Gardien des Portes des enfers).

- Hermaphrodisme (influence de Liwong Dhyan, dieu/déesse hermaphrodite du Foyer).

- Ronge-lumière (très mal perçu - les sources lumineuses baissent sensiblement en intensité en présence du théurge, surtout s’il utilise ses pouvoirs).

- Rictus (le théurge se met à glousser soudainement lorsqu’il utilise ses pouvoirs - influence de Glanglun-Untya, dieu de la souffrance, et d’Uysadda le dieu masqué).

- Masque des âges (grave - le visage du théurge se transforme lorsqu’il emploie ses pouvoirs, régressant jusqu’à l’enfance pour ensuite passer à l’âge adulte puis à l’âge de la vieillesse - influence de Sapa, déesse tricéphale de la Destinée).

- Maigreur cadavérique (le théurge n’a guère que la peau sur les os - influence de Sukara, Gardien des Portes des enfers).

- Bafouillage symptomatique (le théurge se met à bégayer et à bafouiller sans pouvoir se contrôler dès qu’il essaie de mentir - influence de Sapa, déesse tricéphale de la Destinée).

- Ailes ténébreuses (des ailes couleur noire enveloppent le théurge lorsque celui-ci emploie ses pouvoirs - influence de Dzwornga, déesse bicéphale et ailée de la Sagesse).

- Ailes lumineuses (idem, mais avec des ailes couleur or - influence de Saddereaper, déesse ailée de l’Invention).

Stigmates gjarti

- Yeux animaux (effrayants et très mal perçus - les pupilles du théurge sont identiques à celles d’un chat, d’un loup, etc.).

- Magnétisme (les animaux sont irrésistiblement attirés par le théurge et le suivent en tous lieux).

- Peau animale (effrayante et très mal perçue - la peau du théurge est couverte de fourrure, d’écailles, etc.).

- Voix animale (la voix du théurge présente une caractéristique typiquement animale : ronronnement, grondement, mugissement, sifflement, etc.).

- Carnivore (le théurge se nourrit exclusivement de viande - crue si possible).

- Crocs (la dentition du théurge se compose de crocs dignes d’un prédateur et non de dents humaines)

- Plumage (les poils du théurge ont laissé la place à de petites plumes).

- Langue fourchue (très mal perçue - la langue du théurge est celle d’un serpent).

- Toison (les poils du théurge ont laissé la place à une couche de fourrure).

- Absence de pilosité (le corps du théurge est dénué de tout poil).

- Oreilles velues (les oreilles du théurge sont recouvertes d’un duvet).

- Paumes velues.

- Herbivore (le théurge ne peut se nourrir qu’à base de végétaux, herbes et feuilles y compris, si possible sans la moindre cuisson).

- Hirsute.

- Foisonnement (les végétaux croissent à une vitesse inouïe en présence du théurge, lorsque celui-ci utilise ses pouvoirs).

- Sourcil unique (les deux sourcils du théurge se joignent et n’en forment plus qu’un seul).

- Oreilles en forme de pointes.

- Queue (le dos du théurge se termine sur une queue, qu’il s’agisse d’un moignon ou d’une queue entièrement développée).

- Griffes/Serres (effrayantes - les doigts du théurge se terminent sur des ongles en forme de griffes ou de serres, parfois rétractables).

- Senteur insolite (le théurge exhale une odeur diffuse, mais pas au point de passer inaperçue, lorsqu’il utilise ses pouvoirs - il peut d’agir d’une senteur de pin, de fleur, de terreau, de fourrure mouillée, de musc, etc.).

- Doigts/Pieds palmés (ce stigmate est particulièrement répandu chez les théurges issus de planètes aquatiques comme Madoc).

- Moignons d’ailes (les omoplates du théurge se terminent sur une paire d’ailes rabougries - et inutiles - de chauve-souris, d’oiseau ou d’insecte).

- Texture étrange (la peau du théurge est recouverte d’une épaisse couche de cuir râpeux ou d’écailles).

- Cornes (le crâne du théurge est surmonté de deux embryons de cornes, ou dans certains cas de cornes complètes voire de bois - très mal perçu dans ces deux derniers cas).

- Membrane (les aisselles du théurge sont recouvertes d’une fine membrane de peau).

Stigmates impies

Il va de soit que ces stigmates correspondent particulièrement aux cultes antinomiques...

- Épouvantail (les animaux aboient, mugissent, sifflent en présence de l’antinomiste et cherchent à s’échapper ou à le mordre).

- Queue barbelée (dans le prolongement du dos de l’antinomiste).

- Peau bleuâtre (les Zuranites prendront par mégarde l’antinomiste pour l’un des leurs...).

- Furoncles (la peau de l’antinomiste est littéralement recouverte de furoncles et de bubons répugnants).

- Symphonie infernale (l’emploi d’un rite est accompagné de tout un vacarme : murmures moqueurs, rires démoniaques, cris de damnés, hurlements effrénés, etc.).

- Cadavérique (l’antinomiste est blanc comme un linge, le corps décharné et les yeux enfoncés et rougis).

- Oeil de chat (les pupilles de l’antinomiste sont celles d’un chat - perçu comme l’influence d’une succube ou d’un incube).

- Griffes (les mains de l’antinomiste se terminent sur des griffes acérées).

- Ombre animée (l’ombre de l’antinomiste a un aspect particulièrement inhumain, bouge de son propre gré, et/ou est bien plus sombre qu’elle ne devrait l’être).

- Voix démoniaque (pensez à l’Exorciste !).

- Orbites vides (les orbites de l’antinomiste ne sont rien de plus que deux puits ténébreux).

- Regard démoniaque (quiconque fixera l’antinomiste droit dans les yeux y verra l’image de scènes particulièrement sordides - à moins qu’il ne s’agisse de sa propre sombre destinée...).

- Téton supplémentaire (signe renommé du pacte avec les démons - du sang peut parfois s’écouler de ce téton).

- Langue fourchue (la langue de l’antinomiste ressemble à s’y méprendre à celle d’un serpent).

- Pestilence (une odeur de décomposition ou de soufre émane de l’antinomiste).

- Regard scintillant (les yeux de l’antinomiste brillent d’un rouge glauque et malsain lorsqu’il utilise ses pouvoirs).

- Mains velues (les mains de l’antinomiste, paumes y compris, sont couvertes de poils durs et graisseux).

- Flammes de l’enfer (les yeux de l’antinomiste brillent d’un bleu glacial, ou son corps est enveloppé d’un feu bleuâtre, lorsqu’il utilise ses pouvoirs).

- Sabots (les pieds de l’antinomiste se sont transformés en sabots, à l’instar d’une chèvre ou d’un cheval).

- Cornes (le crâne de l’antinomiste est surmonté de deux solides cornes).

- Ronge-lumière (les sources de lumières perdent en intensité en présence de l’antinomiste, d’autant plus s’il utilise ses pouvoirs).

- Cauchemars (toute personne dormant à moins de 10m. de l’antinomiste fera l’expérience de terribles cauchemars de tourments et de souffrance - l’antinomiste lui-même n’échappe pas à cet effet).

- Yeux reptiliens.

- Peau reptilienne.

- Ailes reptiliennes (deux ailes rachitiques enveloppent le dos de l’antinomiste - influence draconique).

- Putréfaction (le corps tout entier de l’antinomiste est en décomposition, lui donnant l’apparence d’un craquenuit, sans oublier les odeurs...).

- Vision de cauchemar (l’antinomiste prend une apparence démoniaque lorsqu’il utilise ses pouvoirs, tous ses péchés prennent forme - pensez au Portrait de Dorian Grey).

- Absence de reflet (les miroirs ne parviennent pas à réfléchir l’image de l’antinomiste).

- Flétrissement (les plantes noircissent et se ratatinent en présence de l’antinomiste, d’autant plus s’il utilise ses pouvoirs).

- Aura malsaine (un sentiment de colère, de haine, d’envie, de désir, de dégoût ou de peur accompagne l’antinomiste lorsqu’il emploie ses pouvoirs).

Divers stigmates pour psychomanciens

Sueur rouge-sang Tics nerveux Doigt manquant
Décharges statiques Nausées Langue fourchue
Émet des ondes de chaleur Palais fendu Frissonnements
Ne cligne jamais des yeux Dents pointues Saignements du nez
Verrues Oreilles couvertes de poils drus Voix gazouillante
Incisives allongées Texture de peau étrange Croissance des poils dans la mauvaise direction
Oreilles difformes Yeux scintillants Une lueur semble émaner du corps du psychomancien
Croissance des ongles anormalement rapide Mauvaise haleine en permanence Odeur particulière (fleurs, soufre, sang, etc.)
Hermaphrodisme Androgynie Entouré d’un halo lumineux
Larmes de sang Téton supplémentaire Doigts/Pieds palmés
Plaies béantes Oreilles recouvertes d’un duvet Menstruations déréglées
Troisième Oeil Marques/Cicatrice/Tatouage occulte ou en forme de croix de Portail Veines saillant sur la tempe
Murmure inconsciemment d’étranges prophéties Ombre à la mauvaise place Yeux injectés de sang
Petites cornes Pied-bot Pupilles étrangement colorées
Cadavérique, voire en décomposition Cécité Évanouissements/Épilepsie
Doigt/Orteil supplémentaire Bubons/Furoncles Cheveux étrangement colorés
Dépourvu(e) d’ongles Griffes ou serres à la place des ongles Hirsute
Absence de toute pilosité Crocs à la place des dents Langue fourchue
Nanisme Bossu(e) Hurle de douleur au moment d’utiliser un pouvoir
Voix inhabituelle (voix de fausset ou étrangement rauque, ou ne peut que hurler/murmurer) Oeil s’ouvrant au creux d’une paume Absence de tétons
Somnambulisme Souffre d’insomnies Touffe de poils entre les sourcils
Paumes velues Blanc comme un linge Marque de naissance étrange
Pleure/Rit sans se contrôler S’exprime dans une langue inconnue/incompréhensible Rage de dents (suite à l’utilisation d’un pouvoir)
Barbe/Chevelure incroyablement longue (repousse en quelques jours si coupée) Marques de fouet sur le dos et les avant-bras Vêtements tachés de sang
Phobie/Manie soudaine et incontrôlable Ne peut avaler ou boire un type bien précis d’aliment/boisson Sourcil unique
Absence de reflet dans les miroirs Peau anormalement huileuse/sèche Transparence (au moment de l’utilisation d’un pouvoir)
Absence d’ombre Peau étrangement colorée/teintée Peau partiellement/entièrement animale (écailles, fourrure, etc.)
Ombre non synchrone Motif apparaissant sous le derme Glandes nauséabondes
Croissance/Flétrissement soudain des plantes en présence du psychomancien Toute personne fixant le psychomancien droit dans les yeux se remémore aussitôt son pire souvenir Le visage du psychomancien semble se métamorphoser de temps à autres... avant de soudainement revenir à la normale
L’entourage du psychomancien ressent de la pitié, de la colère, de la joie en interagissant avec ce dernier L’utilisation d’un pouvoir est accompagnée d’un grondement de tonnerre, d’un rire démoniaque, d’un hurlement, d’un carillon, d’une fanfare, etc. Murmures ou clignements des yeux incontrôlables (au moment d’utiliser un pouvoir)
Chevelure mouchetée - -

Stigmates sathraïstes

Ces stigmates ont bien entendu un rapport avec l’Effet Sathra et avec la symbolique des Portails de Sauts dans ce culte.

- Aura d’émotion (un sentiment diffus d’euphorie accompagne le psychomancien lorsqu’il utilise ses pouvoirs).

- Larmes d’extase (le psychomancien verse des larmes de joie lorsqu’il utilise ses pouvoirs).

- Marque en forme de Portail (le psychomancien porte en permanence sur sa peau la marque du Portail, qu’il s’agisse d’une marque de naissance, d’une cicatrice, d’un tatouage ou d’un halo de lumière qui se forme lorsqu’il utilise ses pouvoirs)

- Orgasme (le psychomancien parvient à la jouissance dès qu’il emploie ses pouvoirs).



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.