Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

Eleckase 2eme edition

Rubrique Eléckasë

Modérateur: Auberon

Message par sk8bcn » Mer 08 Nov 2006, 22:59

eh bien, jusqu'à un certain point, non? Mais à ce moment, comment évaluer l'hérédité d'un système par rapport à un autre?

Par exemple, Eleckase lui meme est héritié du système chaosium+ un peu de DD +de l'originalité. Mais bon, le texte est de moi, ça c'est sur!
sk8bcn
 
Message(s) : 325
Inscription : Dim 26 Sep 2004, 12:45

Message par Sanjuro » Mer 08 Nov 2006, 23:10

Bon l'hérédité, ça va être dure, mais si c'est juste le système ça devrait aller ;)
- Et la cantatrice chauve ?
- Elle se coiffe toujours de la même façon !


Sanjuro parlant à bernic qu'on sort :
Nous tendons tous les deux vers un chaos à somme nulle
Homo Insula Oya
Avatar de l’utilisateur
Sanjuro
Rōnin
 
Message(s) : 6276
Inscription : Ven 22 Mars 2002, 02:00
Localisation : Paris et d'ailleurs

Message par sk8bcn » Dim 12 Nov 2006, 22:28

Allons pour la description sommaire des races. Vous me direz si vous voyez une erreur majeure:

Code : Tout sélectionner
1-Les races : partie 1 ; description sommaire

Cette section couvre une description sommaire, quoique suffisante, pour que le joueur puisse choisir sa race. Il pourra trouver des informations supplémentaires sur sa race. Le but est avant tout de permettre au joueur de se faire un choix préliminaire.

Description des races :

Humain : Il s’agit de la race majoritaire d’Eléckäse (50% de la population), divisé en un grand nombre de cultures et royaumes. S’il s’agit de votre premier personnage, choisir pour origine les jeunes alleux permet de choisir un grand spectre de croyance. Mais vous pouvez aussi vous pencher sur d’autres cultures et choisir par exemple d’incarner un templier de l’Empire catholique de Galïnn, un marin du royaume de Bhrïl, un rebelle de la dictature du royaume d’Azathe ou un nordique du royaume de Kvorn, etc. Les options sont vraiment multiples.
[/code]
sk8bcn
 
Message(s) : 325
Inscription : Dim 26 Sep 2004, 12:45

Message par sk8bcn » Dim 12 Nov 2006, 22:29

Code : Tout sélectionner
Nain : Les nains sont des humanoïdes de petite taille (entre 1m20 et 1m50) mais trapus et robustes. Extrêmement massifs, ils ont aussi une tendance à l’embonpoint et aiment porter la barbe. Leur espérance de vie atteint les deux cents ans.
Les nains vivent en clans et aiment les milieux montagneux. Leurs cités sont souterraines ou sur les flans de montagnes, et généralement reliés par des réseaux labyrinthiques. Quand leurs clans ne vivent pas dans les royaumes souterrains ils occupent alors des collines ou des monts. D’autres encore s’installent dans les villes, mettant à profit leur art du forgeage, l’architecture ou leur art du combat.

La plupart des nains sont francs, têtus et combatifs. Leurs relations sont très directes. Il y a peu de faux semblants entre eux, bien que cela se finisse souvent en pugilat. Toutefois, cela ne leur cause pas de rancœur. En revanche, mentir, trahir sa parole est grave pour un nain. Ceux des cités se sont plus habitués aux cultures humaines et à leurs comportements différents. Les humains les qualifieraient de plus sociable, quoiqu’ils restent bien plus rustres que les humains.
Les nains des montagnes sont très naïfs (tout comme ceux des villes, mais dans une moindre mesure). En effet, le mensonge ne fait pas parti de leurs habitudes alors ils ne sont pas réellement sensibles à les distinguer de la vérité. Les nains ne sont pas roublards non plus. Presque tous sont portés sur l’alcool, fédérateur social.
Les nains ont une « Quête de Maturité » à remplir à 33 ans, marquant le passage à le reconnaissance sociale de ses pairs en égal.

Elfe gris : Les elfes se divisent en cinq sous catégories : Les hauts elfes, les elfes ära, les elfes noirs, les elfes gris et les elfes blancs. L’ensemble des elfes représente 10% de l’ensemble des habitants du continent.
Les elfes gris sont plutôt petits (entre 1m30 et 1m70) et particulièrement sveltes (une quinzaine de kilos de moins que leurs cousins humains). Leurs visages sont beaux et raffinés et leurs oreilles pointus. Leur couleur de peau est grisâtre. On dit des elfes qu’ils sont éternels.
Les elfes gris se concentrent essentiellement dans les collines sauvages des Jeunes Alleux au Sud de la contrée des Brumes. Les Armagedons leur ont imprimé un comportement secret et ils refusent le contact des autres races. Les elfes gris sont hautains et aiment faire étalage de leur culture riche. Ils sont amicaux envers ceux qui parviennent à acquérir leur confiance. Leur humour est acerbe et ils sont plutôt sarcastiques. L’intelligence est prisée parmi les elfes gris et on les décrit comme pacifiques.
Depuis les Armagedon, on ne rencontre presque plus d’elfes qui se sont drapés de mystères et de légendes.

Elfe blanc : Les elfes blancs partagent presque toutes les caractéristiques physiques de leurs cousins elfes gris : ils sont plutôt petits (entre 1m30 et 1m70) et particulièrement sveltes (une quinzaine de kilos de moins que leurs cousins humains). Leurs visages sont beaux et raffinés et leurs oreilles pointus. Leur couleur de peau est en revanche diaphane et laiteuse. On dit des elfes qu’ils sont éternels.
Les elfes blancs vivent dans les anciennes forêts d’Eléckasë. Ils vivent à l’état sauvage mais certains colporteurs prétendent qu’ils se sont aménagés des cavités souterraines naturelles s’étendant sur des dizaines de kilomètres. Les elfes blancs ayant quittés les leurs sont exceptionnels, probablement pour avoir été bannis ou à causes de convictions particulières. Les elfes blancs ne recherchent pas le contact avec les autres races préférant rester en communion avec la nature.

Huruk : Les huruk occupent le royaume de Thanrk, royaume s’étendant le long des steppes bordant l’océan du Sud. Ils représentent 10% de la population du continent.
L’huruk ne dort plus de six heures, mange cinq fois par jour et la femme accouche en moyenne de cinq enfants.
Les huruks consentent à des efforts pour intégrer les étrangers dans un but de développement du commerce, ceux-ci ayant des difficultés à s’adapter aux journées beaucoup plus longues des huruks (ils se lèvent tôt et se couchent tard et ne mangent pas toujours aux horaires humains), de plus leurs lois sont sévères et l’alimentation ne correspond que peu aux standards humains (herbes et steppes, algues et poissons.).
L’huruk est de taille humaine, mais il est large et gros avec une peau cendrée fripée sur tout le corps. Au mieux a t’il quelques mèches noires sur le crâne, mais plus généralement, il est chauve. Il n’a pas d’oreilles mais des orifices d’écoute et ses yeux sont petits et ronds, blancs et sans iris. Ses yeux lui permettent de voir dans la nuit. Il a un museau avec deux narines et pas de nez.
L’huruk n’est pas agressif, sadique ou méchant. Il est souvent indolent et indifférent aux autres, et doit éprouver une forte émotion pour intervenir ou défendre quelqu’un. Ces attitudes sont induites par la faiblesse de leurs émotions. Ils éprouvent des sentiments, mais celles-ci sont souvent faibles. L’huruk, par convention sociale, se montre joviale et sympathique. Cette façon d’agir ne garanti pas que l’huruk éprouve quelque chose pour ses congénères.
Les huruks ne vénèrent que deux dieux, le dieu de la mer et le dieu du soleil, qui n’ont pas de traduction dans le langage commun.

Honyss : Les honyss ont vu le jour lors du premier ou du deuxième Armagedon, et ne constituent pas en cela une race à part entière (0,7% de la population).
On dit des honyss qu’ils ont été crée par le mage Kragor, l’instigateur des deux Armagedons. 
L’honyss est en général un nomade plutôt solitaire. Il est indéniable que les honyss partagent des traits de caractères communs, quelque soient leurs éducations. Cela constitue pour certains, une preuve de leur origine magique. L’honyss est renfermé et indépendant. Il est jugé cruel, vénal, et n’a aucune parole. Toutefois, sa fidélité est extrême pour quelqu’un d’estimé.
L’honyss ressemble en morphologie a un humain, mais a des oreilles pointues. Il voit dans le noir et ces cheveux sont noirs, striées de mèches grises sur les tempes.
L’honyss accepte mal, en général, la théorie de son existence. Cette théorie lui vaut le rejet des humains, et lorsqu’un bébé honyss apparaît, il est souvent abandonné. Beaucoup d’honyss prétendent vivre leur vie nomade et aventureuse pour pouvoir avoir une chance d’invalider la théorie de leur existence. Parmi eux circulent une légende d’un élu qui trouverait une réponse aux mystères de leurs origines.
sk8bcn
 
Message(s) : 325
Inscription : Dim 26 Sep 2004, 12:45

Message par Alkand » Lun 13 Nov 2006, 20:30

L’huruk n’est pas agressif, sadique ou méchant. Il est souvent indolent et indifférent aux autres

Euh non... Ils sont pacifiques mais pas indolents ni indifférents. Ils ont des lois draconniènes et quand on va sur leur territoire vaut mieux éviter de faire un pas de travers.
Les huruks ne vénèrent que deux dieux, le dieu de la mer et le dieu du soleil, qui n’ont pas de traduction dans le langage commun.
??? D'où tiens-tu ça? Leurs noms sont Uzthark et Gurundy et sont également vénérés par les Elfes arä qui ne parlent pourtant pas Huruk...

En ce qui concerne les nains je crois que tu as oublié les nains nordiques qui sont quand même très différents de ceux de Kalian Karth.
Ensuite, tu dis que les nains sont "Extrêmement massifs". L'adjectif est un peu fort je pense. Il sont en général plus massif que les humains mais pas tant que ça. J'aime bien l'image du nain page 47 du prophète et le dragon où il parait presque svelte.
VLPA !!! VLBA !!!
Alkand
 
Message(s) : 2055
Inscription : Ven 09 Nov 2001, 02:00
Localisation : Paris XIIème

Message par sk8bcn » Mar 14 Nov 2006, 00:14

ok noté. Je corrigerai mon texte sous peu :)
sk8bcn
 
Message(s) : 325
Inscription : Dim 26 Sep 2004, 12:45

Message par sk8bcn » Mar 14 Nov 2006, 18:06

Passons à des précisions diverses:

1-d'ordre organisationnel:

Je veux proposer un ruleset qui approfondi et poli la version de base d'Eleckase. Je compte y inclure assez peu de background et il se peut que cela change des options de base du jeu. Je les poste ici en cours de fabrication. Ainsi, si certains anciens se prennent d'envi de ce servir de ce que je fournirai, ils ont leur petit renouveau de règles.

Dans un second temps, je m'attacherai à travailler sur le background. Là, pour les ancien, je ferai je pense des crimes de lèse-majesté. Je pense qu'on efface pas 15 ans de jeu comme ça et la plupart de mes modifications ne plairons pas au ancien. Je me deplacerai hors sden à ce moment là. Je ne me leurre pas, ça ne plaira pas forcément (alors que je crois dur comme fer que je pourrai sortir de bonnes règles pour le jeu). Après tout, je n'aime pas moi-même le changement radical d'ambiance de warhammer par exemple. Pk les autres aimeraient les miens?

Mais à ce moment là, ma cible sera différente. Je crois qu'Eleckase est un bon jeu, mais qui s'est construit sur des influences trop marqués pour finalement former un fourre-tout. La réalité (catholiscime) Moorcook (la balance) Star wars (gobelour? wookie?) Donj' etc. Comme je compte gommer/modifier les influences, JE VAIS dénaturer le jeu pour autre chose.

Comme je ne suis pas A.B. ma version n'aura rien d'officielle.

La cible du background serait des nouveaux joueurs p-e intéréssé par l'histoire d'un jeu. J'aimerai aussi pouvoir pointer le différences/ajouts/changements par rapport à la communauté, la VO et la mienne.

2-d'ordre redactionnel:

Je suis un peu ce que je lis dans le background. Les dieux Huruk ne figuraient pas à ce moment dans le background de création de perso, c'est pourquoi g mis un truc naze. Qd je tomberai dessus dans le background je modifierai, si personne ne me pointe mon erreur avant. Si je modifie, je le signalerai aussi.
sk8bcn
 
Message(s) : 325
Inscription : Dim 26 Sep 2004, 12:45

Message par sk8bcn » Mar 14 Nov 2006, 18:12

quelques autres choses: l'indifférence des huruks, c'est écrit dans la création de perso.

Indolent, je viens de regarder dans le dico et je me rend compte que je comprends ça comme un mix de la définition viellie et celle actuelle.

Vieilli. Qui est sans passion; que rien ne peut affecter
Qui manque de vivacité.

Je me figure bien les huruks plutot indolents, selon ces définitions.

celle-ci il est vrai convient moins:

Qui manifeste peu de vitalité, évite de se donner de la peine, agit avec lenteur et mollesse

quoique....

Avis?
sk8bcn
 
Message(s) : 325
Inscription : Dim 26 Sep 2004, 12:45

Message par sk8bcn » Mar 14 Nov 2006, 20:43

Alkand a écrit :Leurs noms sont Uzthark et Gurundy et sont également vénérés par les Elfes arä qui ne parlent pourtant pas Huruk...


qui est celui de la mer et qui celui du soleil?

En ce qui concerne les nains je crois que tu as oublié les nains nordiques qui sont quand même très différents de ceux de Kalian Karth.


dans quel supplément se trouvent-ils (pour m'éviter la recherche)

Ensuite, tu dis que les nains sont "Extrêmement massifs". L'adjectif est un peu fort je pense. Il sont en général plus massif que les humains mais pas tant que ça. J'aime bien l'image du nain page 47 du prophète et le dragon où il parait presque svelte.


"paraphrase" de la robustesse et l'abdomaine large, que j'ai décidé de décrire comme massif. Pas bon?
sk8bcn
 
Message(s) : 325
Inscription : Dim 26 Sep 2004, 12:45

Message par Alkand » Mar 14 Nov 2006, 20:52

L'indifférence des Huruks est envers les autres croyances et dans le fait qu'ils ne s'impliquent pas si ce n'est pas nécessaire.

Les Huruks sont très croyants et leur religion fait beaucoup penser au Boudhisme. Ils ne chercheront jamais à imposer leur foi aux autres comme le font beaucoup d'autres religions.

Dans Armagedon il est écrit : "Les huruks ne sont pas indifférents à ce qui les entoure et le passé et son lot d'évenements sont là pour le rappeler."

Pour moi on ne peut considérer comme indolente la philosophie bouddhique par exemple.

Dans le livre de base l'indifférence est utilisée dans le sens de "non interventionniste".
"Seul (...) un intérêt particulier peut pousser un huruk à intervenir ou défendre quelqu'un."
VLPA !!! VLBA !!!
Alkand
 
Message(s) : 2055
Inscription : Ven 09 Nov 2001, 02:00
Localisation : Paris XIIème

Message par Alkand » Mar 14 Nov 2006, 21:10

sk8bcn a écrit : qui est celui de la mer et qui celui du soleil?
Uzthark, dieu du soleil et des plantes.
Gurundy, dieu de la mer et des esprits.

sk8bcn a écrit :les nains nordiques
dans quel supplément se trouvent-ils (pour m'éviter la recherche)

- Livre de base : p5 "Les autres nains s'établissent en petits clans, sur des collines ou des monts, et se distinguent par leur croyance nordique."
- Sources externes : Les nains sont très présents dans la mythologie nordique.

sk8bcn a écrit :"paraphrase" de la robustesse et l'abdomaine large, que j'ai décidé de décrire comme massif. Pas bon?
C'est surtout l'adjectif "extremement" qui me paraissait bizarre. Parce qu'un nain c'est juste 10 de plus en puissance qu'un humain et 10 de moins en Force bras...
VLPA !!! VLBA !!!
Alkand
 
Message(s) : 2055
Inscription : Ven 09 Nov 2001, 02:00
Localisation : Paris XIIème

Message par sk8bcn » Lun 20 Nov 2006, 13:52

J'ai pris note de ces remarques et vais les intégrer. J'ai avancé sur les races jusqu'à l'horpy mais ils sont sur mon ordi perso. Je donnerai aussi la base des caracs et la dépense des points après. Il faut voir si je reste conforme à l'esprit de l'ancienne édition ET si les races s'équilibrent.

Que dire de plus?

Tiens passons sur quelques idées:

->La magie: Je voudrais développer les options intéressantes du jeu comme l'invocation, la divination et la cartomancie et accentuer leur coté ludique et brider leur utilisation.
->Je veux aussi modifier l'augmentation de la puissance des sorts (discuter en forum): Outre le fait que les sorts de hauts cercles deviennent plus faibles que ceux bas niveaux (parce qu'ils ont gagné plus de niveaux car acquis plus tot), l'éfficacité du magicien est plus tributaire du rythme de progression imposé par le MJ que ne le sont d'autres classes.

Du coup je pense ajouter un système de maitrise. Un sort aura une puissance de base. Cette puissance peut-être amélioré par trois maitrises: La Pratique, l'Assimilation et le Raffinement.

La Pratique: Un certain nombre d'utilisations de sorts permet d'amélorier sa maîtrise du sortilège.

L'Assimilation: comparons cela à l'enseignement: Il y a des connaissances qu'on travaille et sur lesquels on s'entraine. ça nous semble difficile. Mais on se rend compte, x temps après qu'on a finalement bien compris. Il faut le temps d'assimiler, entrainement régulier ou non. L'assimilation s'acquière après X niveaux (dépend du sort). Par exemple, un sort pourrait requerir 4 niveaux avant Assimilation. Si vous l'acquérez au niveau 2, il sera Assimilé au niveau 6.

Le Raffinement: Une fois un sort Assimilé et Pratiqué, vous savez tout de ses arcanes. Maintenant vous êtes pret a l'épurer de ses lourdeurs et passages inutiles, toutefois nécéssaire à sa compréhension initiale. Une semaine d'études à réviser son sort puis sa retransformation par un nouveau passage dans les plans permet d'acquérir la nouvelle version du sort raffiné.
sk8bcn
 
Message(s) : 325
Inscription : Dim 26 Sep 2004, 12:45

Message par Parsi » Lun 20 Nov 2006, 15:16

désolé de ma petite digression en matière de droits d'auteurs. quelques petites précisions en toute sympathie.

l'arrêt d'une production ne signifie pas l'abandon des droit, les ayants-droit les gardent donc, à priori l'auteur, qui n'a sans doute signé qu'un contrat de cession de droit d'exploitation.

Il est formellement interdit de mettre tout ou partie de son travail à disposition publique, gratuitement ou non. seule exception: le droit de citation (très strict).

les ayants droit (à priori l'auteur dans ce cas) peuvent parfaitement porter plainte, et ils auront gain de cause à coup sûr.

L'oeuvre dite "d'inspiration" repose sur des règles très strictes que je vous invite à consulter.

quelques interprétation du code de la PLA (propriété littéraire et artistique)

. "La qualité d’auteur appartient, sauf preuve contraire, à celui ou à ceux sous le nom de qui l’œuvre est divulguée."

: "L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son œuvre." Ce droit moral est au centre de la grande majorité des litiges juridiques qui portent sur le droit d’auteur: Les tribunaux ont tendance à reconnaître aux auteurs (ou à leurs ayants droit) un droit qui peut s’opposer à toutes dénaturations relatives aux modifications d’aspect, de présentation ou de destination de leur œuvre dès lors que le nom de l'auteur est désigné.

Ce droit moral est "perpétuel, inaliénable et imprescriptible". En cas de décès, il est transmissible aux héritiers selon les règles de la dévolution successorale. Le droit de divulgation, celui de décider si l’œuvre doit ou non être communiquée au public, relève également du droit moral. que les descendants et, enfin, aux légataires universels. Les renonciations au droit moral ne sont pas valables en droit français.

La question de savoir si le "lien" vers l'œuvre prénommée dans un site Web est licite devrait se résoudre par l'affirmative. Il n'est pas reproduction sur le site lui-même mais une aide pour y accéder et ainsi à mieux faire connaître l'œuvre. On ne voit pas pourquoi cela serait interdit car l'intérêt de l'auteur est respecté, un auteur ne demandant qu'à être encore plus connu. En revanche l'impression directe dans le site lui-même d'une partie ou de la totalité de l'œuvre est irrégulière et exige autorisation préalable sauf bonne foi et impossibilité de retrouver le nom de l'auteur par exemple un photographe malgré des démarches sérieuses…à condition que le site fazsse état de cette difficulté et lance un appel public pour s'informer et accepte par avance de faire disparaître immédiatement toute mention sur demande sérieuse. Cela d'autant que le créateur du site web n'en tire généralement pas un profit d'ordre pécuniaire. On a vu toutefois qu'il pèse sur lui une obligation de précaution. Tel est nôtre avis qui n'est appuyé que sur une interprétation littérale personnelle sans s'appuyer sur une jurisprudence connue mais sur un usage qui semble se dessiner dans l'espace juridique.


si vous arrivez à demander une autorisation de l'auteur, un mail ne suffit pas vraiment, si vous le pouvez, faites une demande sur papier à entête et demandez une réponse manuscrite datée et signée, de préférence par recommandé. Un accord de principe par téléphone ne suffit pas non plus, sauf s'il est enregistré, mais il est illégal d'enregistrer quelqu'un sans son consentement.

pour plus d'infos, consultez moi, ou plutôt un juriste spécialisé...[/i]
on peut tout se permettre avec de la classe... (Nelson)
Parsi
 
Message(s) : 201
Inscription : Sam 10 Juin 2006, 01:19
Localisation : Paname

Message par sk8bcn » Ven 24 Nov 2006, 10:53

Parsi a écrit :désolé de ma petite digression en matière de droits d'auteurs. quelques petites précisions en toute sympathie.

l'arrêt d'une production ne signifie pas l'abandon des droit, les ayants-droit les gardent donc, à priori l'auteur, qui n'a sans doute signé qu'un contrat de cession de droit d'exploitation.


Je suis entièrement d'accord.


Il est formellement interdit de mettre tout ou partie de son travail à disposition publique, gratuitement ou non. seule exception: le droit de citation (très strict).

les ayants droit (à priori l'auteur dans ce cas) peuvent parfaitement porter plainte, et ils auront gain de cause à coup sûr.


la encore je suis d'accord.

L'oeuvre dite "d'inspiration" repose sur des règles très strictes que je vous invite à consulter.

quelques interprétation du code de la PLA (propriété littéraire et artistique)

. "La qualité d’auteur appartient, sauf preuve contraire, à celui ou à ceux sous le nom de qui l’œuvre est divulguée."


je suis pas sur de comprendre.

: "L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son œuvre." Ce droit moral est au centre de la grande majorité des litiges juridiques qui portent sur le droit d’auteur: Les tribunaux ont tendance à reconnaître aux auteurs (ou à leurs ayants droit) un droit qui peut s’opposer à toutes dénaturations relatives aux modifications d’aspect, de présentation ou de destination de leur œuvre dès lors que le nom de l'auteur est désigné.

Ce droit moral est "perpétuel, inaliénable et imprescriptible". En cas de décès, il est transmissible aux héritiers selon les règles de la dévolution successorale. Le droit de divulgation, celui de décider si l’œuvre doit ou non être communiquée au public, relève également du droit moral. que les descendants et, enfin, aux légataires universels. Les renonciations au droit moral ne sont pas valables en droit français.


ok.

La question de savoir si le "lien" vers l'œuvre prénommée dans un site Web est licite devrait se résoudre par l'affirmative. Il n'est pas reproduction sur le site lui-même mais une aide pour y accéder et ainsi à mieux faire connaître l'œuvre. On ne voit pas pourquoi cela serait interdit car l'intérêt de l'auteur est respecté, un auteur ne demandant qu'à être encore plus connu.


on arrive au point litigieux

En revanche l'impression directe dans le site lui-même d'une partie ou de la totalité de l'œuvre est irrégulière et exige autorisation préalable sauf bonne foi et impossibilité de retrouver le nom de l'auteur par exemple un photographe malgré des démarches sérieuses…à condition que le site fasse état de cette difficulté et lance un appel public pour s'informer et accepte par avance de faire disparaître immédiatement toute mention sur demande sérieuse.


Donc sachant que, je ne reprend que le "fond" d'Eleckase (description des races etc.) et encore réécrit, que si j'essaye de le contacter mais que je n'y arrive pas, proposer une V2 ne serait pas illégal?


Cela d'autant que le créateur du site web n'en tire généralement pas un profit d'ordre pécuniaire. On a vu toutefois qu'il pèse sur lui une obligation de précaution. Tel est nôtre avis qui n'est appuyé que sur une interprétation littérale personnelle sans s'appuyer sur une jurisprudence connue mais sur un usage qui semble se dessiner dans l'espace juridique.


ok

si vous arrivez à demander une autorisation de l'auteur, un mail ne suffit pas vraiment, si vous le pouvez, faites une demande sur papier à entête et demandez une réponse manuscrite datée et signée, de préférence par recommandé. Un accord de principe par téléphone ne suffit pas non plus, sauf s'il est enregistré, mais il est illégal d'enregistrer quelqu'un sans son consentement.

pour plus d'infos, consultez moi, ou plutôt un juriste spécialisé...[/i]


Alors donc, il faut essayer de trouver Mr.Bidot, pour lui demander d'autoriser une publication sur le net. C'est bien ça?

Toutefois là ou je ne comprend pas. Un texte réécrit sur l'univers n'est pas correct et requiert une autorisation toutefois un compendium de monstres, c'est OK. Pourquoi? Ou est, dans le fond la différence?

On a vu des auteurs/éditeurs demander le retrait de contenus sur leurs jeux (cf.Issaries et Hero Wars). Je trouve normal que les sites y répondent en s'executant. Tout comme, si Alexandre Bidot demandait à retirer le matériel proposé à différents sites.

Par ailleurs, si la distinction est floue entre V2 réécrite et matériel original qui prolonge l'oeuvre de départ, admettons (pour l'exemple) qu'une V2 soit pire.

Si vous étiez son auteur, que feriez vous? Attaqueriez vous en justice? Si il y a préjudice, il n'est que d'ordre moral non?




Mon avis, c'est qu'il ne s'agit pas de publication du matériel d'Ormékiane, mais un nouveau système de règles (dont l'hérédité ce situe au niveau du feeling et de certains principes. De la meme façon que Nightprowler hérite de DD, Eleckase de Chaosium et donjon etc.). Et plus tard, un background nouveau avec avancé de la timeline de 10-15 ans.

Et si un jour, ces documents dérangent, il suffira de les retirer.


Que le SDEN dise: Non, on ne mettra pas à disposition ce type de matériel. Passe encore.
Qu'on me dise: non on ne discutte pas de ça sur le forum du SDEN est plus étrange. J'ai du mal à voir le mal à éprouver mes idées sur un forum?
sk8bcn
 
Message(s) : 325
Inscription : Dim 26 Sep 2004, 12:45

Message par sk8bcn » Lun 29 Jan 2007, 15:35

updatons un peu l'avancement du projet.

Presque toutes les races ont leur descriptions sommaires de faite (grosso modo équivalente à celle de l'ancienne édition). Leur caractéristiques sont réparties et la création à ce niveau est terminé (aux modifs de chiffres près pour égaliser certains avantages raciaux) .

Je peine à la liste des comp' innées et acquises.

Sur le papier, j'en suis au calcul d'équilibre des bonus (un bonus de +5 en défense c'est 25% de chances supplémentaires), la base du combat est faite, les finesses et options plus "cinématographiques" ne sont que réfléchies (et non écrites).

La magie a qq principes, mais il faudra s'y pencher soigneusement et notamment les options de divinations et invocations que je veux développer.

Je veux absolument un système réfléchi en terme d'équilibre de règles. Quand les compétences seront finies, je mettrai le fichier sur un site de sharing l'histoire d'avoir l'avis de certains.

Viendront ensuite les classes et leurs spécificités.
sk8bcn
 
Message(s) : 325
Inscription : Dim 26 Sep 2004, 12:45

Message par brissaud » Jeu 27 Sep 2007, 22:48

je te suis dans tes explications et c'est ton systeme que tu crées sur l'univers d'eleckase
brissaud
 
Message(s) : 23
Inscription : Mer 25 Avr 2007, 18:09
Localisation : Pau

Message par Alkand » Ven 12 Oct 2007, 20:44

Oui et ça devient donc un nouveau jeu.

Personnellement je n'aime pas trop dénaturer un jeu, mais bon, si ça permet à des personnes de continuer à faire vivre le jeu y'a rien de mal.
VLPA !!! VLBA !!!
Alkand
 
Message(s) : 2055
Inscription : Ven 09 Nov 2001, 02:00
Localisation : Paris XIIème

Message par brissaud » Sam 13 Oct 2007, 09:56

vivement que tu finisse ron systéme pour éleckasë et en plus le mieux c'est de le faire aprés le troisieme armageddon
brissaud
 
Message(s) : 23
Inscription : Mer 25 Avr 2007, 18:09
Localisation : Pau

Message par Alkand » Lun 15 Oct 2007, 21:22

Quel intérêt de le faire après l'armagedon? Jouer le conflit est bien plus stimulant.
VLPA !!! VLBA !!!
Alkand
 
Message(s) : 2055
Inscription : Ven 09 Nov 2001, 02:00
Localisation : Paris XIIème

Message par brissaud » Lun 15 Oct 2007, 22:13

c'est aussi stimulant que joué le conflit puisque on se tailler un royaume voir un empire
brissaud
 
Message(s) : 23
Inscription : Mer 25 Avr 2007, 18:09
Localisation : Pau

Précédent

Retour vers Eléckasë

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.