Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

Mu, la Lémurie et Zealandia

Des inspirations historiques ou scientifiques à usage rôlistique

Modérateur: darkbaron

Mu, la Lémurie et Zealandia

Message par Lame » Lun 20 Fév 2017, 14:01

Le Mythe de Mu

Mu, le continent de Mu ou encore le continent perdu de Mu, quelquefois confondu avec la Lémurie, est un continent englouti mythique dont l'existence fut proposée au XIXe siècle par le mayaniste Augustus Le Plongeon, qui se fondait sur la traduction — ultérieurement contestée — du Codex tro-cortesianus par Brasseur de Bourbourg. Il le situait dans l'Océan Atlantique1 et avançait que cette civilisation disparue il y a plusieurs millénaires aurait propagé sa technologie avancée dans le monde entier ; elle aurait notamment permis l'édification des grandes pyramides éparpillées sur le globe. Comme l'Atlantide, il aurait été détruit il y a 12 000 ans par les dieux pour punir une civilisation décadente, comme c'est souvent le cas dans ce type de légende. Mu fut ensuite popularisé par les écrits de James Churchward, qui lui le situait dans le Pacifique2.

Bien que l'hypothèse de l'existence de tels continents soit rejetée par les géologues et que les archéologues ne reconnaissent pas de parenté entre les cultures amérindiennes et celles du bassin méditerranéen, du Moyen-Orient ou de l'Inde – comme le suggéraient les promoteurs de Mu – l'existence de ce continent est soutenue par des courants ésotériques ou New Age, s'appuyant sur des découvertes comme celle de la structure sous-marine de Yonaguni.


Source: Wikipedia

L'hypothèse "Lémurie"

Au XIXe siècle, à une époque où la dérive des continents n'était pas encore connue des géologues, le zoologiste Philip Lutley Sclater cherche à expliquer la distribution de certains mammifères, dont les lémuriens, dans des zones géographiques éloignées. Il forge alors le mot « Lémurie » pour désigner un continent hypothétique situé dans l'océan indien, qui aurait autrefois été un « pont » par delà l'océan Indien.

Alfred Russel Wallace n'accepte pas l'idée de Philip Lutley Sclater, et même la combat car il établit que l'hypothèse d'un tel continent n'a pas de raison d'être, si l'on se base sur de prétendues raisons zoologiques. Il admet cependant qu'un voisinage plus immédiat entre les Indes et l'Australie a dû certainement exister et cela à une époque si lointaine qu'elle était « certainement pré-tertiaire » et « qu'aucun nom n'a été donné à ce supposé continent »1.

Le naturaliste allemand Ernst Haeckel (1834–1919) popularise cette hypothèse en 1870 : il induit de la présence de lémuriens à Madagascar et en Malaisie l'existence d'une Lémurie dans l'océan Indien. Le scientifique français Jules Hermann reprend également cette idée dans Les Révélations du Grand Océan, publié à titre posthume en 1927.

Les connaissances en géologie infirment aujourd'hui cette hypothèse.


Source: Wikipedia

Et finalement, Zealandia?

Zealandia : un possible huitième continent découvert sous la Nouvelle-Zélande

Des chercheurs australiens ont, semble-t-il, découvert un huitième continent, immergé à 94%, au large de l'Australie et dont ferait partie la Nouvelle-Zélande.

Et s'il existait un huitième continent ? C'est en tout cas ce qu'affirment des chercheurs australiens dans un article de la revue The Geological society of America. Baptisé "Zealandia", ce continent situé à proximité de l'Australie et vaste de cinq millions de kilomètres carrés (dix fois la superficie de la France métropolitaine) serait à 94% immergé.

Trois îles visibles et habitées. Seuls trois espaces de ce possible nouveau continent dépassent la surface de l'océan Pacifique : les îles nord et sud de la Nouvelle-Zélande ainsi que la collectivité française d'Outre-mer de la Nouvelle-Calédonie. C'est peu mais cela pourrait être suffisant pour qualifier pour de bon Zelandia de continent. En effet, pour qu'une terre hérite de ce qualificatif, il faut réunir quatre critères. D'abord, présenter une hauteur élevée par rapport au niveau de la mer, précise la revue. "Partout, Zealandia est substantiellement plus élevé que le niveau de la mer", affirment les chercheurs, avec un point culminant à 3.724 mètres (le mont Aoraki en Nouvelle-Zélande).

Il faut également que le nouveau continent soit entièrement séparé des autres continents. Or, selon les chercheurs "la séparation tectonique et spatiale (entre l'Australie et Zealandia) signifie que la croûte continentale de Zealandia est physiquement séparée de l'Australie". "la Nouvelle Zélande et la Nouvelle-Calédonie sont des îles immenses et isolées, elles n'ont jamais été considérées comme faisant partie du continent australien". D'après les chercheurs, Zealandia serait donc le "septième continent géologique le plus grand" et le "plus jeune et plus immergé" des continents.


Source: Europe1
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Site recommandé: PocheSF
Sujet fétiche: Le coin des dés
Lame
 
Message(s) : 1615
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Retour vers Histoire et sciences

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.