SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Gardiens du temps > Scénarios > Explosion de temps
Contribuer
Les rubriques liées

Gardiens du temps

Explosion de temps

lundi 30 mai 2005, par Istel

Ce scénario est, en quelque sorte, une aventure d’introduction dans l’univers des Gardiens du Temps. Une fois l’équipe formée, les P.J. sont conduits devant le Lieutenant Galloway qui dirige le service de recrutement des Messagers (voir P.N.J.) pour qu’il leur confie leur première mission.

Sur la Terre numéro 14297, un Messager permanent a disparu sans laisser aucun message le 11 novembre 1998. La mission des P.J. consiste à retrouver ce Messager et à découvrir ce qui a pu arriver avant sa disparition.

Les P.J. ont droit à une compétence en psycho-instruction pour cette mission (voir Les Technologies).

Les P.J. peuvent choisir le matériel qui leur plaît, mais le meneur devra peut-être les limiter à des armes de poing et des téléphones portables, ce qui est suffisant pour leur couverture. Un véhicule serait un plus : au meneur de décider. De toute façon, les P.J. peuvent toujours essayer de s’en procurer un au bâtiment du F.B.I.

La Terre 14297

Ses caractéristiques
A l’époque où vont être envoyés les personnages, cette Terre possède un niveau technologique similaire au nôtre. Toutefois, de grandes avancées technologiques ont permis la création de diamants synthétiques qui permettent le stockage d’énergie électrique. Ainsi, ces diamants sont utilisés dans différents domaines comme le transport, avec l’utilisation des moteurs électriques, la médecine, avec l’amélioration de l’utilisation des lasers chirurgicaux, les communications, les diamants améliorant aussi la transmission d’ondes, mais également l’armement, avec l’invention de l’électrofusil qui utilise de petits condensés d’électricité comme projectiles.

Krystel Hammelin
Cette Messagère, en place depuis plus de deux ans, avait pour mission la surveillance d’un caïd local, spécialisé dans le racket et le recel de marchandises volées.
Directrice du service "Bandes dessinées" de la maison d’éditions FIREWORKS, située à Manhattan, elle exerçait sa surveillance, pendant la nuit, de la propriété de Stephen Ryan, qui se faisait appeler dans le milieu le Maître du Temps.
Et pour cause, il était soupçonné, par les Gardiens du Temps, de développer un appareil permettant le voyage entre les mondes parallèles. Inquiets des conséquences d’une telle découverte entre les mains d’un homme tel que ce Ryan, le Grand Maître en personne chargea donc Krystel Hammelin de découvrir la vérité.

Krystel Hammelin

Force

11

Dextérité

13

QI

12

Santé

11

Désavantages

Sens du devoir ( Gardiens du Temps ).

Avantages

Acuité auditive +2 , Chance niv. 1.

Description

Femme blonde, élancée, de 32 ans, Krystel est
très douée en dessin. C’était son métier sur
son monde d’origine et c’est pourquoi elle a choisi cet emploi de directrice
de publication du service BD de la maison d’éditions FIREWORKS.

Compétences

Armes à feu 14 , Artiste peintre 17 , Combat à
mains nues 13 , Criminologie 15 , Crochetage / NT8 15 , Dégainer
rapidement 14 , Démolition 15 , Ecrivain 14 , Epée énergétique
16 , Equipement de plongée 13 , Escalade 14 , Filature 13 , Furtivité
14 , Ingénierie électronique /NT10 - Systèmes de sécurité
15 , Lecture sur les lèvres 13 , Mathématiques 12.

La vérité si je mens
Régulièrement, Krystel faisait des incursions dans les différents bâtiments qui composent la propriété de Stephen Ryan. Elle faisait ses rapports sur ces missions directement au Grand Maître tous les deux jours. Un soir, alors qu’elle avait réussi à descendre dans les sous-sols du laboratoire, elle découvrit que Ryan s’était associé avec un homme que tous les personnels de la Forteresse GT appelaient le Traître.

Patrick Thomson
Cet homme, ancien Messager du Temps, s’était montré une excellente recrue : très compétent, il remplissait ses missions avec un zèle non dissimulé. Pourtant, il profita d’une mission pour disparaître, emportant avec lui - ce qui fut découvert plus tard - un échantillon du Cristal Majeur. Malgré les recherches entreprises, les Gardiens du Temps ne parvinrent pas à le retrouver. Force fut d’admettre qu’il avait la possibilité de voyager entre les mondes avec son seul morceau de Cristal.

Patrick Thomson

Force

12

Dextérité

13

QI

13

Santé

12

Désavantages

Entêtement , Jalousie , Mégalomanie , Orgueil.

Avantages

Acuité visuelle +3 , Charisme , Don pour les langues
+2 , Chance niv. 2 , Résistance à la douleur , Résistance
à la magie +3, Vision périphérique.

Description

De taille moyenne, il a un aspect plutôt banal. Il porte
une cicatrice en forme de U au dessus du sourcil gauche de 1 cm. Il est
brun avec des yeux verts et porte une petite moustache qu’il soigne particulièrement.

Compétences

Zéro G 14 , Pilotage - Jet militaire 17 , Analyse d’informations
secrètes 13 , Arbalète 14 , Armes à feu 16 , Armes
énergétiques 16 , Astrogation 14 , Chargement rapide 14 ,
Conduite - Véhicules de course 15 , Connaissance électronique
/NT10 - Médecine 16 , Dégainer rapidement 14 , Dissimulatioin
15 , Epée courte 14 , Grimer 14 , Ingénierie /NT 11 - Bombes
et pièges 16 , Pièges /NT 11 14 , Ingénierie électronique
/NT 11 - Armes 16 , Karaté 17.

Stephen Ryan
Issu des bas-fonds de New York, cet ex-receleur a acquis sa fortune sur le dos de plusieurs caïds du milieu. Maintenant, pour le protéger d’éventuelles représailles, il s’est monté une véritable petit armée personnelle. Tourné vers le futur, il a pensé qu’il serait intéressant d’engager des scientifiques pour faire des recherches sur différents sujets qui lui tenaient à cœur. Lorsque l’un de ces chercheurs vint lui apprendre qu’il existait un passage entre les réalités alternatives, il mit en place un laboratoire spécialisé dans les sous-sols de sa propriété Timelock, située à Norwalk dans la banlieue nord de New York.
La proposition d’une association avec Thomson vint à point nommé relancer les recherches qui piétinaient par manque de matériel.

Stephen Ryan

Force

12

Dextérité

12

QI

14

Santé

10

Désavantages

Entêtement , Mauvaise vue.

Avantages

Magerie +1 , Réflexes de combat , Sixième sens.

Description

C’est un homme de haute stature assez peu musclé. Il
porte des lunettes, et possède une petite moustache. Il est brun.
Il a 35 ans. Sous sa forme tigre-garou : F 36 , DX 14 , QI 14 , S 12 , DP
1 , RD 3 , Vit 10 (voir Magie page 100).

Compétences

Administration 15 , Armes à feu 15 , Baratin 14 , Combat
à mains nues 14 , Commandement 14 , Commerce 14 , Connaissance de
la rue 14 , Contrôle du souffle 13 , Escrime 12 , Falsification 13
, Informatique 13 , Sciences occultes 14. Magiques : Transformation
tigre-garou 16 , Perception des ennemis 15 , Démangeaison 15 , Spasme
16 , Douleur 16 , Sonné 15 , Simple illusion 15 , Hâte 16.

La disparition
Le soir du 9 novembre, parvenant enfin à pénétrer dans les sous-sols du laboratoire de la propriété, Krystel surprit une conversation entre Ryan et Thomson. Ce qu’elle apprit alors la subjugua : Patrick Thomson avait passé un marché avec Stephen Ryan. Il fournirait une partie du Cristal - ce qui lui manquait pour finir sa machine - et Ryan lui donnerait les moyens de fabriquer une bombe à partir de ce même Cristal : une bombe temporelle. Celle-ci serait capable de détruire un monde non seulement dans le présent, mais aussi dans le passé et dans le futur, comme si ce monde n’avait jamais existé et n’existera jamais. Les conséquences en seraient naturellement catastrophiques.
Pour éviter ce dénouement, Krystel décida d’agir le soir suivant, sans en référer au Grand Maître, afin de détruire au plus vite les installations.

Le soir du 10 novembre, donc, elle repartit vers le laboratoire mais alors qu’elle croyait avoir réussi à passer tous les systèmes de sécurité, elle fut confrontée à une résistance imprévue. Elle s’en sortit vivante, mais pas indemne. Elle s’enfuit pour se réfugier dans un lieu connue d’elle seule... ou presque.

L’enquête

Pour plus de facilité, les P.J. adoptent des identités d’agents du F.B.I.. Les Gardiens du Temps sont très doués pour inventer et créer de fausses identités. Ils sont envoyés le 11 novembre 1998 au soir, à proximité de l’appartement de Krystel Hammelin (ou tout autre lieu qu’ils auront choisi).

L’appartement

Krystel possède un appartement au deuxième étage du 213, Roosevelt Avenue à New York. C’est un appartement modeste mais très propre et bien entretenu.

Plutôt bien meublé, il comporte :

- Dans la chambre : un lit deux places, deux tables de chevet avec deux lampes, une armoire, une penderie, un bureau avec un ordinateur..
- Dans la salle-à-manger : Une grande table ovale, six chaises à haut dossier, un buffet, un vaisselier, deux bibliothèques, un meuble hifi avec quatre enceintes.
- Sur le balcon : quelques jardinières.
- Dans le salon : un canapé trois places, un fauteuil, une télévision, une table basse, une bibliothèque.
- Dans le hall : un meuble à chaussures, une bibliothèque, un meuble téléphone.
- Dans les WC : euh... des WC.
- Dans la cuisine : la cuisine est équipée de tous les appareils électroménagers courants, et de nombreux rangements.
- Dans la salle de bains : une baignoire, une douche, un lavabo, un bidet et une machine à laver et sécher, ainsi qu’une pharmacie.

Visiblement, l’appartement n’a pas été fouillé puisque tout est resté en ordre, tel que Krystel l’a laissé en partant. Les P.J. peuvent s’apercevoir qu’il contient beaucoup de bibliothèques, celles-ci renferment en majorité des bandes dessinées des auteurs de la maison d’éditions FIREWORKS où elle travaille. Ces bandes dessinées sont classées par numéro, et par une brillante déduction, on peut s’apercevoir que tous les numéros sont présents dans l’appartement, sauf un. Celui-ci est caché dans le téléviseur. Il suffit de taper le numéro du volume manquant sur la télécommande pour faire coulisser un panneau derrière la télévision, révélant ainsi la cache. Les P.J. peuvent être amenés à faire cette déduction par le simple fait que la télécommande ne se trouve pas dans le salon mais dans l’entrée. De plus, si on y regarde de plus près, il semble qu’elle ait été ouverte et mal refermée. Un jet en Ingénierie électronique en Communication pourra aidé à comprendre que le système électronique de la télécommance a été modifié.

La bande dessinée en question ("L’espadon" de Blake et Mortimer ) a toutefois l’air tout à fait normale. Cependant, la dernière page a été remplacée par un dessin qui n’a rien à voir avec l’histoire : un chalet au pied d’une montagne. Pas très explicite et pour le moins très vague. Mais, si on lit l’avant-dernière page, on apprend que ce volume a une suite. Là, il va falloir que les P.J. se trifouillent les méninges pour comprendre que le second épisode est sans doute classé dans les archives de la maison d’éditions.

En sortant de l’appartement, les personnages sont pris en filature par deux hommes de main de Ryan, car eux aussi sont à la recherche de Mlle Hammelin. Il n’est pas très difficile de les repérer car ils ne sont pas très discrets (Duel de Compétences). Si les P.J. leur tendent une embuscade dans une ruelle isolée, ces hommes ne leur diront absolument rien, car ils ont trop peur de leur patron. Si les P.J. ne les détectent pas (faudrait peut-être qu’ils ouvrent les yeux déjà...), ils continueront à les suivre tant que cela durera, ou tant qu’il n’auraont pas retrouvé Krystel Hammelin.

Les hommes de main de Ryan

Force

*

Dextérité

*

QI

*

Santé

*

Désavantages

Brute ou Cleptomanie ou Daltonisme ou Disgrâce sociale.

Avantages

Ambidextrie ou Charisme ou Acuité visuelle +1 ou Nyctalopie
ou Réflexes de combat ou Résistance à la douleur.

Description

* Caractéristiques moyennes 11.

Compétences

Armes à feu 17 , Baratin 15 , Combat à mains nues 15 ,
Connaissance de la rue 14 , Evasion 14 , Interrogatoire** 14 , Judo**
15 , Système D** 13.

** Quelques-uns seulement.

La maison d’éditions FIREWORKS
Située en plein cœur de Manhattan, cette maison d’éditions est regroupée dans un seul immeuble d’une dizaine d’étages. A force de persuasion, de diplomatie, et aidés par leurs plaques du F.B.I. (et d’un bon jet de réaction), les P.J. obtiennent ce qu’ils veulent.

Le bureau de Krystel Hammelin
Son bureau est situé au cinquième étage de l’immeuble. Il n’est pas très grand, mais très harmonieusement décoré. Un fauteuil, un bureau (assez grand) sur lequel repose un terminal, deux autres fauteuils pour accueillir les clients composent le seul mobilier de cette pièce. Les murs sont décorés de cadres renfermant des lithographies ou des planches de bandes dessinées. Même en cherchant très méticuleusement, les personnages ne pourront rien trouver d’intéressant pour leur enquête.
Questionner la secrétaire n’apportera pas plus de renseignements. Un seul peut-être : Krystel voyait de temps en temps un homme, un financier de Wall Street. Malheureusement, elle n’en connaît pas le nom.

Les archives
Loin de représenter le summum de propreté, les archives, situées au sous-sol, sont très bien agencées et rangées. Trouver le rayon des bandes dessinées est très aisé. Trouver le deuxième épisode l’est tout autant. Dans celui-ci, les P.J. découvrent une photo d’un couple sur fond montagneux. La femme est sans nul doute Krystel, mais l’homme... mystère. Un petit tour au F.B.I. serait peut-être le bienvenu. Aux personnages d’en juger.

Le Bureau Fédéral d’Investigation
L’accès y est réglementé bien entendu, mais on ne leur pose pas de problèmes puisque ce sont des agents, on ne vérifie même pas leurs identités. Il leur suffit alors de se diriger vers le service des identités pour essayer de faire identifier l’homme sur la photo. S’ils sont toujours suivis par les deux hommes de main de Ryan, ceux-ci attendent dans leur voiture bien à l’écart du bâtiment, pour ne pas se faire repérer.
La reconnaissance de l’identité de l’homme prendra un certain temps, temps pendant lequel les P.J. peuvent vaquer à diverses occupations, comme préparer un voyage en montagnes si ils ont déjà une petite idée de leur prochaine destination. Ils seront prévenus par téléphone de l’avancée des recherches.

Quelques heures après, la recherche est terminée : l’homme sur la photo est Peter Grason, un financier qui travaille à la Federal Bank of Investissment (tiens ça fait FBI aussi !). Il possède un dossier pour une plainte de harcèlement sexuel qui n’a pas eu de suites. A part ça, pas de problèmes. Il possède un appartement à Jersey City ainsi qu’un chalet dans les montagnes rocheuses près de Boulder dans le Colorado. Aux P.J. d’en faire les conclusions qui s’imposent...

Recherche Krystel désespérément

Il fait froid à cette époque à Boulder, petite bourgade à l’ouest de Denver dans le Colorado. Quelques vêtements chauds seraient les bienvenus. Un vol régulier les emmènera jusqu’à Denver où ils pourront louer un 4X4 et se diriger vers Boulder. Là ils peuvent apprendre à l’épicier de la ville que Krystel est bien passée prendre des provisions pour une semaine. Le chalet de Grason se trouve à environ quinze kilomètres au nord-ouest sur une petite route peu fréquentée.

Leur arrivée au chalet se déroule de cette façon : sans doute avertie par le moteur de leur voiture, Krystel les accueille par un coup de feu de semonce. "N’approchez pas où la prochaine sera dans votre tête !" Krystel ne plaisante absolument pas. Un simple "Nous sommes des Messagers, envoyés par les Gardiens du Temps !" calmera Krystel. Mais elle demandera des preuves : "Qu’est-ce qui me dit que vous n’êtes pas envoyés par le Traître ?". Bien sûr, les P.J. ne sont pas au courant de cette affaire, et ce sera la preuve de leur bonne foi. "Bon Dieu, ils m’ont envoyés des jeunots, allez-y entrez !".

La vérité, toute la vérité, rien que la vérité
"Alors comme ça, on vous a envoyés pour me retrouver.".

Krystel leur raconte l’épisode sur le marché conclut entre le Traître et Ryan, ainsi que les implications de celui-ci. Elle leur apprend aussi qui est le Traître.
Elle essaie de les convaincre de retourner avec elle faire ce qu’elle n’a pas pu faire toute seule. Les P.J. sont seuls maîtres de leur volonté. Si ils font un rapport aux G.T., ils recevront, de toute façon, l’ordre d’aider Krystel dans son action. Cet ordre proviendra du Grand Maître lui-même.

Le plan de bataille

"Pénétrer dans les souterrains de la propriété de Ryan ne sera pas une grande difficulté, mais s’introduire dans la section réservée aux recherches particulières sera une autre paire de manches. La zone est surveillée par deux séries de trois gardes armés d’automatiques Uzi. Il faudra neutraliser au moins une de ces patrouilles pour avoir un champ de manœuvres suffisant pour poursuivre plus avant."
Krystel leur fait un croquis des lieux.

Robots de protection

Force

N/A

Dextérité

N/A

QI

12

Santé

12

Désavantages

Néant.

Avantages

Nyctalopie.

Description

Robots fixes et pivotants utilisant deux Uzis
(qui ne peuvent être rechargés que par l’homme). RD=3.

Compétences

Armes à feu 15.

Il existe donc deux accès au périmètre de sécurité. Celui-ci mesure 30 mètres de long sur 18 mètres de large. Les deux points à l’extérieur sont les patrouilles des gardes,. L’une des deux patrouilles devra donc être éliminée avec un maximum de discrétion surtout, mais aussi en un minimum de temps pour que l’autre patrouille ne s’aperçoive de rien (en terme de jeu, en moins de dix assauts). Une fois à l’intérieur, il y a encore un obstacle à franchir. Deux robots (représentés par les deux points blancs à l’intérieur de la pièce) gardent le laboratoire, ils sont eux aussi équipés de pistolets-mitrailleurs et détectent le moindre mouvement. Si ils ne sont déconnectés par le mot "synopsis" (ce que les PJ pourront découvrir s’ils fouillent les gardes éliminés précédemment, l’un d’eux portant sur lui un papier avec ce seul mot), les robots tirent sur tout ce qui bouge. Les robots éliminés, il ne restera plus qu’à placer les explosifs et sortir.

En route pour New York
Le retour vers New York ne posera aucun problème. Et Krystel les emmènera directement à son appartement ou plus exactement dans sa cave. A l’intérieur, elle a caché quelques armes et des explosifs. Les PJ n’ont qu’à se servir : pistolets-mitrailleurs, fusils, pistolets automatiques, grenades, explosifs C4, et le fameux électrofusil.

Voici le détail de cet arsenal :

Les pistolets-mitrailleurs : 2 M&K MP5 et 1 IMI Uzi (voir RdB page 250)
Les fusils : 2 M16 (voir RdB page 250)
Les pistolets : 2 Beretta 92, 1 IMI Eagle (voir RdB page 249)
Les grenades : 4 US M59 Off (voir RdB page 250)
Electrofusil : 6 exemplaires.

Type
DEG
TI
Prec
1/2 D
Max.
Pds
VdT
Coups
Fmin
Rcl
Spc *
4d+2
13
6
200
450
2,5
40
9
0

* En plus des dégâts de Taille (4d+2), la particule électrique envoyée par le fusil peut sonner la victime, qui fait un jet de Santé-2. Ce jet se transforme en jet de Santé-4 si la cible porte un vêtement en partie métallique.

Belle soirée en perspective

Krystel les emmène vers la propriété de Stephen Ryan dont vous pouvez voir le plan ici.

Seuls les routes et les chemins marqués sont éclairés la nuit. Ils existent d’autres chemins à travers la propriété mais, lors de leur patrouille, les gardes utilisent des lampes-torches. Habituellement, il y a deux patrouilles de deux gardes en même temps dans la propriété. Sauf avis contraire du MJ, c’est dans ces conditions que Krystel et les PJ tenteront leur escapade nocturne. La ronde des patrouilles est aléatoire mais si les PJ savent se faire discrets, rien ne pourra les empêcher d’atteindre le laboratoire secondaire. En effet, c’est dans ce bâtiment que se trouve l’entrée du laboratoire secret de Ryan.

La nuit, ce bâtiment est désert, mis à part les gardes qui patrouillent à l’intérieur, bien sûr. Mais ceux-ci ne se situent qu’à l’entrée du souterrain (quatre gardes), et une seule patrouille de quatre gardes sillonne les couloirs. Voici le plan du laboratoire. Comme vous pouvez le constater, la sécurité de ce lieu ne tient pas qu’à la patrouille. Des caméras surveillent certains angles de couloirs ce qui rend difficile toute circulation. La pièce de vidéosurveillance se situe dans le bâtiment réservé aux gardes. Autant ne pas penser à essayer de les déconnecter de là-bas, tous les gardes n’étant pas de patrouilles se retrouvent dans ce bâtiment. Krystel saura les convaincre de ne pas tenter l’expérience.

La meilleure façon de marcher c’est encore la nôtre...
Il y a deux possibilités pour s’introduire jusqu’au laboratoire secret. La première consiste à se débarrasser au plus vite et en silence de la patrouille puis de brouiller la transmission d’une caméra grâce à une des deux grenades, spécialement conçues à cet effet, que possède Krystel (ou dans le sens inverse puisque le brouillage de la caméra ne manquera pas d’attirer la patrouille sur les lieux). La seconde, et sans doute la meilleure comme le pensera Krystel (qui a expérimenté la première manière tout récemment), est de percer les parois des salles tout droit en direction du couloir qui les intéresse. Ce système a le mérite d’éviter toutes les caméras. Par contre, il est assez bruyant et, là encore, il faudra sans doute se débarrasser de la patrouille en premier lieu. Quelque soit la solution choisie, Krystel et les PJ atteindront (on l’espère) l’un des couloirs d’accès au laboratoire secret.

Le périmètre de sécuritéLà aussi, quelques surprises attendent les PJ. Tout d’abord, deux gardes seulement patrouillent dans le périmètre. Une fois éliminés (et même s’ils n’y parviennent qu’en plus de dix assauts), aucun autre garde ne viendra les gêner. Espérons que ces changements les mettront sur leur garde...

Le laboratoire

La porte conduisant au laboratoire et protégé par une serrure électronique mais Krystel a pu se procurer un exemplaire de la carte d’accès. Les PJ se préparent donc à détruire le dernier obstacle, c’est-à-dire les deux robots. La meilleure façon est la grenade mais quelque soit la méthode qu’ils auront choisie, ils vont avoir quelques surprises.

Tout d’abord, les gardes qui ne se trouvaient pas dans le périmètre, c’est-à-dire quatre, se trouvent à l’intérieur du laboratoire et se mettent à les canarder dès qu’ils pointent le bout de leur nez. Ensuite, Thomson et Ryan sont eux aussi présents dans la pièce, cachés derrière une série de bureaux métalliques. Si les PJ ne les aperçoivent pas du premier coup d’oeil, ils feront savoir qu’ils sont présents, l’un en encourageant ses hommes à les tuer, l’autre en narguant les PJ et Krystel.

Pour gérer ce combat, rien de mieux qu’un plan de la pièce n’est-ce pas ? Les gardes sont un peu débutants et se découvrent assez facilement. Si les choses tournent à l’avantage des PJ, ceux-ci verront alors un halo lumineux jaillir de derrière la cachette de Thomson, signe qu’il vient de s’enfuir à travers un passage interdimensionnel. A ce moment-là, Ryan entamera sa transformation en Tigre-Garou, ce qui laissera trois assauts aux PJ pour se débarrasser des derniers gardes et pourquoi pas intervenir avant la fin de sa transformation. Malgré une force spectaculaire, Le Tigre-Garou n’est pas invincible, il suffit de le tenir à distance. Aux PJ de se débrouiller.

Une fois vaincu, Ryan reprend sa véritable forme et rien ne pourra empêcher les PJ de poser les explosifs afin d’empêcher que ces expériences ne continuent. Malheureusement, le Traître s’est enfuit en emportant tout le nécessaire pour construire cette fameuse bombe temporelle. A charge de revanche...

Epilogue

Une fois cette mission terminée, les PJ et Krystel sont convoqués dans le bureau du Lieutenant Galloway pour leur rapport. Ils apprennent de sa bouche que les Gardiens ont pu détecter la signature énergétique du Traître et peuvent donc maintenant le suivre à chaque fois qu’il utilisera son cristal pour changer de monde. Au moins cette aventure n’aura pas servi à rien. Les PJ reçoivent leur insigne de Messager avec les félicitations du Grand Maître. Ils reçoivent aussi peu après un transmetteur qu’ils peuvent inclure dans n’importe quel objet qu’ils portent sur eux : médaillon, briquet, canne, montre... Ce transmetteur est en liaison directe avec un correspondant personnel dans la Forteresse.

Peut-être les PJ auront-ils l’occasion de poursuivre à nouveau Patrick Thomson...

P.-S.

Faites part de vos critiques et de vos idées sur cet article grâce au Droit du Scribe.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.