SDEN - Site de jeu de role
Accueil > In nomine Satanis / Magna veritas > Pitite nouvelle d’intro
Contribuer
Les participants

In nomine Satanis / Magna veritas

Pitite nouvelle d’intro

samedi 29 août 2009, par karkared

Un peu d’humour dans un monde qui en déborde déjà

Conseil Angélique - Lundi 11h08

"Y a-t-il quelque chose à rajouter sur ce dossier ? Non ? Bien ! Passons à la suite..."

Celui qui venait de parler ainsi trônait en bout de table, toisant les Archanges présents de son regard glacé. Son regard s’arrêta un instant sur Jésus qui se balançait sur sa chaise, tout en devisant tranquillement avec Novalis, qui écrasa un joint sous son talon avant de jeter un regard flou à celui qui venait de parler...

"Hein ?"

Dominique poussa un profond soupir et passa en revue le reste de ses troupes. Il n’y avait pas à dire, depuis la descente sur Terre de Daniel et Michel, on était beaucoup plus tranquille.

Lorsque son examen en arriva au tour de Laurent, la température de la pièce parut s’abaisser de plusieurs centaines de degrés... Quelqu’un se mit à siffloter pour tromper le silence. Dominique tourna la tête dans la direction du siffloteur mais ne put déterminer de qui il s’agissait, il se promit intérieurement de retrouver le coupable.

Soudain la porte du conseil s’ouvrit avec fracas, laissant passer un Christophe essoufflé et rougeaud.

"Un problème ?" interrogea Dominique.

"Oui ! Et un gros ! Lisez-moi ça !" dit Christophe, lançant un livre à couverture de cuir sur l’immense table du conseil.

Le livre en question, intitulé "Magna Veritas" sur une face et "In Nomine Satanis" sur l’autre, glissa jusqu’à Dominique qui s’en saisit. Il commença à le feuilleter, puis son regard fut attiré par une page particulière qu’il commença de lire. Malgré sa légendaire maîtrise, il eut un tressaillement. A ses côtés Yves esquissa un léger sourire.

"Veuillez m’excuser, j’ai des ordres importants à donner," dit Dominique, quittant le conseil le livre sous le bras, sans prêter attention aux murmures qui s’échangeaient autour de la table.

Le même lundi - 16h31

L’homme sortit de sa voiture en sifflotant gaiement, portant sous son bras un paquet de feuilles dactylographiées. Il était assez corpulent, vétu d’un jean élimé qui avait du voir plusieurs fois la poubelle de près, son crâne rasé luisait sous les néons du parking souterrain, mettant en valeur ses énormes bachantes. Il ferma les portières, traversa le parking et prit l’ascenseur, sans remarquer l’homme aux lunettes noires caché derrière l’un des montants de béton du parking.

Toujours sifflant, il engagea la clé dans la serrure de la porte de son appartement, ouvrit et referma derrière lui. Son sifflement s’étouffa dans sa gorge lorsque les lumières de son appartement s’allumèrent sans qu’il ait touché à quoi que ce soit. La voix qui l’accueillit lui fit lâcher ses documents, lesquels s’égayèrent dans toute la pièce.

"Bienvenue chez vous !"

La voix était glacée, avec un soupçon d’ironie qui laissait présager le pire.

"Mais je vous en prie, installez vous donc confortablement ! nous avons à parler et la discussion sera sans doute longue," reprit l’homme.

Lorsque le malheureux moustachu se retourna, il put détailler à loisir son interlocuteur : un homme de grande taille, vétu d’un complet gris passe-partout et pourvu de lunettes noires, qui lui souriait.

"Alors comme ça, on a recommencé ? Les avertissements ne t’ont pas suffit ?"

Tout en parlant il ramassa l’une des feuilles qui traînait au sol.

"Les cavaliers de l’apocalypse ! Ben tiens ! Pourquoi se priver !"

Il roula la feuille en boule et la lança adroitement dans une corbeille. "Mon gros, on va s’occuper de ton cas !"

Cette annonce ne laissait présager rien de bon, surtout venant de cet être, le gros moustachu en savait quelque chose. Seule la chance pourrait le sauver désormais, une chance minime... Comme pour contredire ses pensées, un acolyte de l’homme à lunettes, qu’il n’avait pas encore vu, apparut brusquement à côté de la chaîne hi-fi. Les premières notes de "si tu vas à Rio" retentirent dans l’appartement, alors que l’homme à lunettes contactait son supérieur pour l’informer du succès de la mission.

Conseil Angélique - 17h12

Dominique réapparut d’un coup et, chose étrange, il avait le sourire aux lèvres.

"Messieurs, reprenons !"

Appartement du moustachu - 17h30

Le gros homme était couvert de sang et implorait ses bourreaux entre deux sanglots. L’acolyte de l’homme aux lunettes replongea avec délectation la tête chauve dans la baignoire remplie d’eau rougie par le sang, la chaîne hi-fi diffusait maintenant le dernier rap à la mode. L’acolyte ressortit une nouvelle fois la tête de l’homme. Il n’eut pas le temps d’en faire plus : sa tête explosa littéralement, repeignant intégralement la salle de bains, déja fort mal en point. L’homme à lunettes eut le temps de se retourner avant qu’un jet de flammes ne le transforme en steak racorni et fumant...

"Connard ! La discrétion tu connais ?"

"Et toi gros plouc ?"

Ezarch, démon de Bélial de son état, jeta un regard mauvais à son compagnon avant de se décider à détacher le moustachu. Trazzwyz, le démon de Baal, se contenta de hausser les épaules devant l’insulte.

"Merci ! souffla le gros homme.

"Si ca ne tenait qu’à moi, je t’aurais bien laissé dans le bouillon, mais apparemment t’as des relations... Viens, on t’attends dans le salon."

Asmodée était confortablement installé dans le salon lorsque l’homme apparut, en piteux état. Le Prince Démon eut une moue de dégoût en contemplant ce spectacle, il écrasa son cigarillo et invita le rescapé à s’asseoir. "Il va falloir t’organiser une protection rapprochée."

L’homme prit place sans mot dire. Asmodée reprit : "Alors mon cher CROC, il parlera de quoi ce supplément ?"



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.