SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Ji-herp > Ji-Herp
Contribuer

Ji-herp

Ji-Herp

"Les Misérables" du JdR

mardi 9 février 2010, par l’Archiviste

Ji-Herp, chronique d’un jeu mort-né... C’est dur la vie... très dur ! Mais alors imaginez ce que c’est d’être un petit JdR lancé par une toute jeune boite d’édition du sud-ouest et d’être abandonné au bout de quelques années seulement !

Genre : Médiéval-Fantastique

Editeur : Yggdrasil

Edition(s) :
- Premiere édition (1998)
- Deuxieme édition (1999)

Statut :
- Mort, gamme arreté, éditeur disparu
- communauté réduite de joueurs/MJ sur internet

Genèse

Au commencement, l’univers n’était qu’Ordre et Chaos, Lumière et Ténèbres.

Une conscience s’éleva de la Lumière et de cette formidable alchimie avec l’Ordre et le Chaos naquit le monde. Pour donner un sens à son existence, la Lumière créa la vie. Le Chaos donna la puissance de la création tandis que l’Ordre freina les élans du Chaos. Ainsi naquirent les Peuples Anciens. Mais la Pensée n’était pas encore satisfaite. Dans la Lumière, elle créa son Enfant à partir du Feu. Satan était son nom. Il était à l’image de son créateur, tout puissant. Il chanta dès son apparition les louanges de la Pensée et lui donna un nom : Dieu. Mais Dieu trouvait son Enfant trop puissant pour interférer dans sa Création alors il le plaça à sa droite, loin du monde. Puis il tira de la terre deux êtres qu’il appela Adam et Eve. Content de lui, Dieu créa un peuple à leur image.

Mais Satan n’était pas d’accord avec son Créateur. Pourquoi ces deux êtres et leur peuple devraient-ils être si faibles ? Pourquoi ses frères étaient-ils mortels alors que lui pouvait traverser l’espace et le temps d’une seule pensée ? Dieu tenta de le raisonner mais Satan s’éleva contre son créateur et fut banni dans les limbes. Là il créa son Royaume : l’Enfer. Le conflit qui opposa quelques secondes ces deux puissances eut des répercussions dans l’univers entier et dans les Ténèbres s’élevèrent cinq êtres, cinq puissances, cinq faces d’un même visage : le Mal Absolu.

Petit historique somme toute bien utile

Ji-Herp est une création d’Yggdrasil, petite boîte d’édition aujourd’hui disparue. Sa première édition date de 1998 et une deuxième édition a été sortie en 1999 pour palier aux faiblesse de la première.

Les seuls matériels disponibles dans le commerce à l’heure actuelle sont le livre de base de la deuxième édition, l’écran et un scénario livré avec l’écran. Et encore, si vous avez de la chance. Autant dire que tout ce petit lot est extrêmement rare à moins que vous n’habitiez la capitale ou le sud-ouest.

Médiéval ? Fantastique !

Pour tous les détails techniques et bassement matériels, je vous conseillerai la fiche du GROG, qui donne une vision générale du jeu.

Ji-Herp est un jeu médiéval fantastique rassemblant tout ce qui attire les amoureux du genre. Trois continents d’immense taille rassemblant peu ou prou toutes les cultures que la terre ait jamais porté (de l’Europe du XV° siècle à l’Afrique équatoriale en passant par la Chine impériale du premier millénaire ou les tribus sémites du Moyen-Orient), une diversité de races jouables proprement fabuleuse (15 races différentes comprenant en tout 24 ethnies), un mysticisme omniprésent (le système des religions est quasi-exhaustif et il est facile d’intégrer les machinations de divinités dans les parties), des possibilités d’aventures quasi-infinies,... Bref, si vous vous ennuyez avec Ji-Herp, c’est vraiment que vous avez une passion immodérée pour l’ennui. Le livre de base possède techniquement tout ce qu’un maître de jeu un tant soit peu inventif peu demander... et c’est là que le bât blesse.

C’est un peu court jeune homme

Si Ji-Herp possède tout ce qui fait le succès du genre médiéval-fantastique, il ne possède par contre presque rien d’original. Les races sont parfois étranges mais on retrouve bien les poncifs du genre avec les elfes, souvent sylvestres et au port altier, les nains, barbus et experts des minerais, les hobbits, pardon... lutins, petits et boute-en-train, etc... La magie est originale dans sa mise en forme mais Ars Magica propose plus de travail sur ce thème. Le système des religions est bien conçu mais on retrouve encore et toujours un dieu de la guerre, un dieu de la vengeance, un dieu de la guérison, etc... Le système de jeu, enfin, est d’une grande simplicité mais parfois incohérent avec le monde de Ji-Herp et permet des « optimisations » inadmissibles. On sent que les auteurs ont lu tout ce qui se fait de mieux en med-fan, qu’ils en ont tirés la substantifique moelle, mais qu’ils se sont arrêtés là.

Pour être un jeu de qualité, Ji-Herp manque d’une chose essentielle : du temps ! Je ne doute pas que les suppléments qu’auraient sortis Yggdrasil auraient comblé les lacunes gravissimes du background du livre de base (à peine 10% du monde clairement décrit !) et des règles (bourrinisme des runes), et qu’au fil du temps, Ji-Herp aurait pu devenir un concurrent sérieux à D&D. Mais non. Acculé dans un marché qui en avait assez du genre médiéval fantastique, Yggdrasil n’a pas eu le temps nécessaire pour se développer. Depuis 2001, le SdEN accueille le dernier site internet consacré à Ji-Herp, et ce dernier continue de fournir du matériel. Mais, même avec toute la bonne volonté que l’on peut y mettre, ce ne sont pas des créations professionnelles.

Pour conclure sur ce jeu mort-né, je dirais que Ji-Herp possède toutes les bases pour permettre à un maître de jeu inventif de créer un monde qui lui est propre. Il faut juste se souvenir que ce ne sont pas les bases qui assurent le succès, mais le développement.


Encadrement arrondi
Les commentaires sur cet article

2010-10-08 10:46:57 - archiviste

Ce qui est rigolo avec les commentaires que j’ai pu lire, c’est que vous me rejoigniez sur, pour ainsi dire, TOUS les points que je cite... Exhaustivité des religions, grande variété des races, monde vaste et inexploré,... j’ai jamais dit le contraire ! Simplement, Ji-Herp n’invente rien, ne présente aucune originalité (ou alors citez-m’en une, j’ai dû la rater...) et n’offre au meujeu qu’un seul intérêt : la liberté de création. Mais bon, un bon D&D boîte rouge offre les mêmes possibilités, et ça date quand même de 1983 ^^

2009-11-18 23:52:37 - Cygrid

MJ à ce jeux depuis 2000, je regrette d’être tombé sur un tel article... N’ayant pas trouvé de public pour se vendre correctement (comme Thoan), il n’a de se fait pas été développé. Pour les créateurs on encore dans leur besace les ébauches de supplément, dont un pour la Magie. Quoi qu’il en soit, et surtout grâce au fait qu’il ne soit pas terminé, il plaira au vieux MJ qui ressente le besoin de personnaliser leur monde en commençant d’une base. Certes les MJ en manque d’imagination ou ayant trop joué à D&D n’y trouverons pas leur compte, au contraire s’y trouverons perdu par le manque de données si chers à leur coeur. Mais en ce qui me concerne, et à ceux à qui j’ai refilé la fièvre au point de cherche le livre des règles, nous sommes des MJ expérimenté et à la recherche de nouveauté dans un secteur Med-Fan en forte perte de vitesse. Quelle aubaine pour nous de tomber sur un jeux attrayant et qui le deviens encore plus quand on vois qu’il est fait pour être customisé, pas volontairement, certes, mais ce défaut se transforme alors en avantage. Pour pouvoir critiquer ce jeux si l’on est pas MJ à ce dernier, il faut le tester avec au moins 3 MJ différent, sinon on ne peux pas se rendre compte de ses possibilité multiples... Quand aux Dieux, c’est le principe des Dieux Grecs, Celtes et Nordiques, c’est à dire des divinités multiples liées à une multitude infini de domaines. Mais là où c’est l’apothéose, c’est sa ressemblance avec la genèse de notre Christianisme, ses anges, ses démons, son Dieux unique à la grosse tête et aux chevilles enflées, sa hiérarchie de "soldats de Dieu", son Inquisition, ses 5 Rois démons, si chères aux yeux de Satan (dans notre Christianisme, pas dans le jeux). En gros, il a tout pour plaire à un MJ à l’imagination débordante et désireux de s’arracher aux carcan représenté par les règles et back ground des autres JDR Med-Fan. Amis MJ en quête de jeux vous rendant votre liberté, je vous le conseil. ;)

2009-11-18 23:25:41 - Yssia

Cela fait plus de 9 ans que je joue à Ji herp et je n’en suis pas lâssée, loin de là !
Ce jeu trouve certzes une certaine simplicité de règles dans un système chaosium mais à y regarder de plus pret il est assez aisé d’en rectifier les quelques défaillances.
Ce qui fait tout l’intéret de ce jeu et le fait qu’il ressort de toute la gamme des med-fan, c’est sa richesse des races, bien que reprenant les classiques, les créateurs ont sû ajouter une large gamme d’espèces hétéroclites et originales ce qui fait qu’à la création on n’a que l’empbarras du choix, on serait même tenté de se lancer dans 2 campagnes en parallèle histoire de varier les plaisirs.
Pour ce qui concerne la magie, c’est égalment un point fort étant donné son côté simplicime qui permet un jeu rapide et illimité dans les possibilités d’action ce qui laisse la pleine place à l’imagination du joueur (ou du MJ en cas d’échec critique). Quand au panthéon, très large car il reprend à peu pret tout ce qu’il est possible d’imaginer encore une fois,.. peut on lui reprocher que dans un panel aussi large certains classiques ne soient présents ?
En bref, les créateurs ont sû allier le meilleur du med fan : monde riche en environnements divers, un très large choix de créatures dont certaines qu’on ne retrouvera jouables nul part ailleurs, un système de magie alliant simplicité d’application et liberté d’expression. Le tout avec un système de jeu abordable par le premier débutant tout droit sorti de ses livres dont vous êtes le héros.
Un petit bijoux vers lequel je n’ai pas fini de me tourner. Et dans lequel le premier rôliste doté d’un minimum d’imagination devrait trouver son bonheur.

http://ji-herp.forumsactifs.com/

2007-01-18 13:45:06 - Elmoomix

Sa me fait bizarre de tomber sur cette article, car c’est apeu pres se que je pense aussi du jeu. et je l’ai personnelement qualifié de "bon tremplin" pour les MJ voulant créer leur propre RP. C’est un jeu ou tout est decris mais rien n’est complet donc avec de l’imagination et de la motivation on peut tout modifié pour en qq sorte se l’aproprier.
Et mçeme sa n’en reste pa moin un tres bon jeux mais qui en reprenant les particulier de plusieurs jeu n’a pas su trouver reelement la sienne.
Voila sur ce bon RP a tous$

Encadrement arrondi
Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.