SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Livre des cinq anneaux > Aides de jeu > Nouvelles factions et écoles > Clans mineurs > Le clan du Cerisier
Contribuer

Livre des cinq anneaux

Le clan du Cerisier

vendredi 20 janvier 2006, par archiviste

Le clan du Cerisier est né 250 ans après la chute des Kamis sur Rokugan. Un samouraï du clan du Dragon, Mirumoto Aka, sentant qu’il devenait trop vieux pour rester un bushi, prit sa retraite dans un monastère au pieds des Marches du Dragon. Ayant atteint l’âge vénérable des 40 ans, Aka croyait terminer sa vie en étudiant le Tao de Shinsei. Mais c’était sans compter sur les invasions récurrentes de l’Outremonde dans Rokugan.

Un Oni du nom de Oni no Guname avait combattu aux côtés de Fu Leng pendant la grande guerre contre l’Empire d’Emeraude. Il avait en particulier rencontré Mirumoto et engagé un duel contre lui. En plein milieu du duel, Togashi en personne était intervenu et avait pris la suite de son yojimbo. L’Oni n’avait pas pu résister au Kami et avait dû abandonner le combat. Mais Oni no Guname avait appris au cours des siècles les morts successives des Kami et avait deviné que Togashi était encore en vie. Fou de colère et assoiffé de vengeance, il avait élaboré un plan : rassembler des Oni, attaquer les terres du Dragon, en prendre possession, puis trouver et vaincre le Kami. Tout cela le plus vite possible pour que l’attaque de Shiro Togashi se fasse dans la plus grande surprise.

Pendant 9 jours, le plan fonctionna à merveille : Shiro Mirumoto et Shiro Agasha tombèrent si vite qu’aucun des autres clans majeurs n’en surent rien. Arrivé au Monastère du Cerisier Blanc, l’Oni tint à entrer en personne pour massacrer les moines et profaner le sanctuaire de Shinsei. Celui-ci se trouvait alors au pied d’un monumental Cerisier en fleur, présent immortel du Kami Shiba à son frère Togashi. Aka prit avec lui une vingtaine des moines les plus fervents, quel que soit leur âge, et les conduisit au pied de l’arbre. Alors que la confrérie se battait contre les monstrueux séides de l’Oni no Guname, Aka et ses vingt compagnons se mirent en prière et parvinrent à garder le sanctuaire pur de toute corruption 3 jours durant. Le troisième jour, alors que les défenseurs n’étaient plus qu’une poignée, un cri s’éleva de l’arrière de l’armée du monstre. Oni no Guname avait trop tardé au sanctuaire et, par son obstination, avait permis à Togashi d’être mis au courant de l’attaque. Comme aucune armée humaine ne pouvait intervenir à temps, le Kami intervint en personne. Les vingt compagnons d’Aka, concentrés dans leurs prières, ne virent rien de l’intervention mais Aka, qui s’était levé pour accueillir son seigneur, put voir Togashi dans toute sa splendeur et toute sa puissance. Une fois l’armée de l’Oni no Guname vaincue et dispersée, Togashi Shurima, daimyo du Clan du Dragon, prit Aka à part.

"Sûrement le sais-tu déjà, Aka, mais nul mortel n’a jamais vu la puissance d’un Kami sans le payer de sa vie...
- Pardonnez mon audace, Togashi-sama", lui répondit Aka, "mais Shinsei lui-même n’était qu’un mortel... Pourtant il put voir votre grandeur sans jamais être inquiété.
- Fort bien", dit Togashi, amusé par l’audace du moine, "tu vivras et prospéreras à l’ombre du Cerisier, toi ainsi que tous tes descendants. Mais ne t’écarte pas du chemin de Shinsei car alors, tu devras payer cet écart de ta vie."

Aka prit avec lui son plus fidèle compagnon, un jeune apprenti du nom de Shiryu. Ensemble, ils traversèrent les terres du Dragon jusqu’à l’endroit que leur avait indiqué Togashi Shiruma.
Ils fondèrent un monastère et y vécurent ainsi un an, rejoint par 50 moines et disciples qui voulait suivre la voie de Celui qui avait vu la lumière. L’année suivante, au printemps, Aka fut convié par un magistrat à la Cour de l’Empereur. Intrigué, il suivit l’homme jusqu’à Otosan Uchi et rencontra l’Empereur Hanteï VIII en personne. Celui-ci était accompagné du daimyo Togashi Shiruma. Hanteï, bienveillant, le félicita pour sa bravoure et lui dit que Shiruma lui avait tout conté jusqu’au moindre détail. Togashi Shiruma se tourna vers Aka et, enlevant son masque de façon que seul Aka puisse le voir, lui sourit et lui dit :

"Pour ton dévouement et ton courage, je te délie de tes voeux monastiques et te permets, avec l’aval de notre Seigneur Hanteï VIII, de fonder ton clan sur les terres qu’occupe actuellement ton monastère."
Une courtisane de la Grue, parlant à Aka, demanda :
"Mais quel sera donc le nom de ce jeune clan ?"
Se tournant vers l’un des cerisiers en fleurs parsemant les jardins impériaux, Aka lui répondit :
" Le clan du Cerisier, Doji-san, en souvenir de la bataille contre l’Oni no Guname."

Familles

Le Clan du Cerisier est composé de deux familles : la famille Aka, qui forme les shugenja, et la famille Shiryu, qui forme les bushi.

Famille Aka

La famille Aka n’est composée que de moines. Tout comme les mystérieux Ise-zumi, les Aka ne sont que les enfants spirituels d’Aka. Celui-ci étant trop vieux pour avoir de nouveaux enfants quand il lui fut permis de fonder son clan, il ne pris avec lui que des disciples fidèles. Après sa mort, nombreux sont ceux qui prirent le nom d’Aka par respect pour l’ancien patriarche.
Aujourd’hui, les trois Sages Aka (nommés à vie par le daimyo Togashi) choisissent tous les ans parmi les prétendants ceux qui sont à leurs yeux dignes de devenir des Aka. En fait, les prétendants sont plus ou moins bien acceptés chaque année en fonction du taux de mortalité de l’année précédente. Le mon de la famille Aka est un cerisier blanc sur fond vert.
Bonus familial : +1 à un trait au choix

Famille Shiryu

La famille Shiryu est la descendance du jeune disciple qui en premier suivit Aka vers la Grande Faille. Shiryu était le dernier survivant de la bataille contre l’Oni no Guname, avec Aka. Après que l’Empereur eut accordé à Aka le statut de daimyo de clan, celui-ci donna à Shiryu la responsabilité de protéger les moines de la famille Aka, ceux-ci étant souvent trop tendres de part leur formation de moine. Shiryu et ses descendants ont toujours respecté leur parole et forment la classe guerrière d’un clan composé en majorité de moines pacifistes. Les bushi Shiryu sont eux-mêmes formés comme des moines et répugnent à utiliser la violence. Le clan du Cerisier n’ayant jamais été en conflit avec un autre clan, les bushi sont obligés d’apprendre le combat réel auprès d’autres clans, en général chez les bushi du clan Mirumoto. Le nom Shiryu signifie "cerisier en fleur", c’est pourquoi le mon de la famille est une fleur de cerisier blanc sur fond vert.
Bonus familial : +1 à un trait au choix

Ecoles

Ecole de Shugenja de la Famille Aka
Bonus : +1 à l’intelligence.
Sorts : de départ : Sensation, Communion, Invocation, 3 sorts d’eau, 2 sorts d’air et 1 sort de feu. Les shugenja bénéficient automatiquement d’une augmentation gratuite pour tous les sorts d’Eau.
Compétences : Calligraphie, Shintao, Théologie, Connaissance : ordre de Shinsei, 2 compétences au choix.
Honneur : 2, plus 3 cases

Ecole de Bushi de la Famille Shiryu :

Bonus : +1 à l’agilité
Compétences : Méditation, Shintao, Kaze-do, Connaissance : ordre de Shinsei, 2 compétences au choix
Techniques :

* Rang 1 : Le regard du Kami
Les bushi Shiryu n’ont recours à la violence qu’en dernier lieu. S’il y a un moyen de ne pas se battre, ils ne se battront pas. En se souvenant du sourire qu’eut Togashi pour Aka, la bushi peut puiser dans cette force et cette sagesse pour raisonner son adversaire d’un regard. Le joueur fait un jet de Volonté+Méditation contre une difficulté égale au rang d’honneur de l’adversaire multiplié par 5 (avec une base de 5). Si le jet est réussit, l’adversaire déclinera le combat et ne tentera plus aucune action offensive directe tant que le regard du bushi sera sur lui.

* Rang 2 : Harmonie de la pensée et du corps
A ce rang, le bushi peut utiliser ses compétences en Kaze-do pour combattre un adversaire armé. Non pas qu’avant il ne le pouvait pas mais en combat, le bushi peut utiliser sa compétence Kaze-do comme s’il utilisait la compétence Défense. Ce style de combat est très décontenançant pour la majorité des adversaires car le bushi est alors à même de bloquer ou de dévier une lame ou une masse grâce à ses propres mains.

* Rang 3 : Aussi rapide que le pétale
Le bushi comprend désormais la relation qui l’unit avec son ancêtre, qui mit sa vie en jeu pour protéger le grand Cerisier. Il perçoit les choses comme le faisait l’Arbre lui-même pendant la bataille : sa vue est large et dégagée. Il peut attaquer jusqu’à deux fois par tour.

* Rang 4 : Ta force est ma force
Atteindre ce rang de maîtrise est un grand honneur. Rares sont ceux qui parvinrent à apprendre ce secret de Shiryu. Celui-ci ne le livra que quelques jours avant sa mort. Shiryu, en protégeant le grand Cerisier, combattit nombre de monstres issus de l’Outremonde. Il apprit dans le feu de l’action à comprendre et intégrer le sens de la vie de son adversaire. Le bushi maîtrisant cette technique devient un redoutable adversaire. Il peut lors d’un combat, en même temps qu’attaquer, voler un point de vide à un adversaire. Le total de points de vide volés ne doit pas dépasser le rang de vide du bushi. Si le bushi utilise cette technique, il lui est impossible d’utiliser de points de vide pendant ce tour.

* Rang 5 : Splendeur du Kami
Seul Aka vit le Kami dans toute sa splendeur. Mais il était non violent et n’utilisa jamais les connaissances qu’il avait acquises lors de ce spectacle. Pourtant, il raconta de nombreuses fois cette histoire à son élève Shiryu et celui-ci, après la mort de son maître et ami, créa cette technique dévastatrice pour protéger du mieux possible le clan. Le bushi atteignant ce rang de maîtrise reçoit l’autorisation de lire la description du spectacle écrite par Shiryu lui-même. Sa compréhension de l’essence même du combat est telle qu’il peut choisir d’empêcher, par sa seule volonté (1 point de vide), son adversaire d’utiliser une technique de combat, quelle que soit l’école ou le rang de maîtrise.

Personnages Influents

Aka Muramate

Aka Muramate est le daimyo du clan du Cerisier, mais pas le champion du clan. A cause de sa santé fragile et de sa faiblesse physique, il a confié son titre à son frère Shiryu Kamae puis à son neveu Shiryu Katsumi. Muramate est le plus ancien des trois Sages choisit par Togashi Yokuni. Il est né sous le nom de Shiba Muramate au coeur des terres du Phoenix. Son frère, Shiba Kamae, partageait le même intérêt que lui, c’est à dire la passion du Tao de Shinsei. Quand ils entendirent parler du clan du Cerisier, ils décidèrent de passer quelque temps là-bas sous l’apparence de moines ambulants. Ils furent charmés par la philosophie du clan et, une fois revenus sur les terres du Phoenix, ils demandèrent à leur daimyo la permission de quitter le clan et leur nom pour suivre la voie du cerisier. Leur daimyo avait reçu en songe la visite de Shiba qui lui ordonna de laisser aller les deux jeunes samouraï sur la Voie que Shinsei avait tracé pour eux. Ils quittèrent ainsi les terres du Phoenix et demandèrent asile aux Sages du cerisier.
Muramate fut accepté pour son étonnante capacité à interpréter les textes de Shinsei mais Kamae fut refusé. Les deux frères se séparèrent donc. Muramate pris le nom d’Aka Muramate et Kamae devint mercenaire ambulant, ses talents pour le sabre étant bien supérieurs à ceux pour les textes. Très rapidement, Muramate fit parler de lui. Les Sages finirent par l’inviter à monter sur la montagne de Togashi pour rencontrer le Maître du Cerisier, Togashi. Après une très longue ascension, Muramate arriva au sommet de la montagne mais sa santé avait été profondément ébranlée. Les Ise-zumi prirent soin de lui et le conduisirent à l’infirmerie. Togashi vint lui-même prendre des nouvelles du blessé. Ils restèrent des heures à parler et quand Muramate descendit de la montagne, c’était un autre homme. Une prophétie lui avait été donnée : "Ce qui a été défait sera refait, ce qui a été détruit sera créé, toute fin est un commencement". Avec la bénédiction du seigneur Togashi, Il prit la place d’Aka Sinsumi, ancien Sage mort de vieillesse. Il est aujourd’hui le plus vieux des Sages.
Quelques années après être devenu un des Sages, il appris que la fille de Shiryu Naseo, daimyo de la famille Shiryu, avait été sauvée de bandits par un mercenaire. Il tint à rencontrer celui qui avait sauvé la vie de celle qu’il considérait presque comme sa fille. Sa surprise fut grande quand il vit entrer Kamae, son frère. Celui-ci se vit offrir de porter le nom Shiryu en remerciement. Quand Naseo mourut, son fils Zang-hui devint daimyo et permis à Kamae d’épouser sa soeur. Mais étrangement, quelques mois après, Zang-hui ressentit l’appel de la montagne Togashi et la gravit en laissant à l’époux de sa soeur le pouvoir. Muramate compris alors le sens de la prophétie : sa famille, brisée, avait été reconstituée et ils se retrouvaient de nouveau au même statut.
Anneaux : Terre : 1 (Volonté 3), Air : 5, Eau : 2 (Perception 3), Feu : 3 (Intelligence 5), Vide : 5
Compétences : Calligraphie 4, Shintao 5, Théologie 4, Courtisan 2, Sincérité 2, Nazodo 4, Héraldique 3, Connaissance : ordre de Shinsei 4, Connaissance : clan du Dragon 3, Connaissance : Kami 3.
Avantages : Alter Ego (Shiryu Katsumi), Grande destinée, Relation (Togashi Yokuni)
Désavantages : faible, Obligation (daimyo du clan du Phoenix), Petit
Sorts :
* Terre : Frappe de jade, Protection bienveillante de Shinsei
* Eau : Toucher de Jurojin, Paix de l’esprit
* Feu : Voie vers la paix intérieure, Glyphe de protection contre le Mal,
* Air : Commander à l’esprit, Révélation de Shorihotsu, Vents de murmures.

Shiryu Katsumi

Shiryu Katsumi est le neveu d’Aka Muramate. Il est le fils de Shiryu Kamae et de Shiryu Masako. Son oncle Shiryu Zang-hui laissa à son père le pouvoir alors qu’il n’avait que 5 ans. Muramate lui a expliqué qu’il ne devait sa place qu’à Togashi Yokuni. Pendant plusieurs années, son père l’a élevé dans l’optique qu’il est le seul maître de son destin et que seul lui peut faire de sa vie un chef-d’oeuvre ou un échec. Depuis la mort de son père et son accession au pouvoir, Katsumi vit, à cause des enseignements de son oncle Muramate, dans l’ombre de Yokuni. Il en a eu vite assez et se considère comme unique facteur déterminant dans sa vie. Il refuse entre-autre le fait que ce soit les descendants des Kami qui puissent détenir le pouvoir alors que son père, ancien rônin, a parfaitement prouvé que l’Ordre Céleste n’était qu’une vaste blague. Ses idées peu orthodoxes l’ont fait remarquer par le Kolat qui lui a donc proposé de travailler ensemble, au nom de leurs buts communs. Jusqu’ici Katsumi a toujours refusé et il suppose que c’est uniquement grâce à cela qu’il est encore à sa place et surtout en vie. Mais il a trouvé depuis peu le cadavre de l’Oni no Guname et a trouvé sur les os blanchis la Pierre de Coeur, par laquelle l’Oni cachait ses pensée à Togashi, et le Croc de Guname, seule arme capable de tuer Togashi. Avec ces reliques, il a pu cacher ses découvertes à Togashi et pense passer à l’acte dès qu’il sera assuré de la réussite de son plan.
Anneaux : Terre : 3 (Volonté 4), Air : 3 (Réflexes 4), Eau : 3 (Force 4), Feu : 3 (Intelligence 4), Vide : 3
Compétences : Méditation 4, Shintao 3, Kaze-do 5, Connaissance : ordre de Shinsei 3, Connaissance : Togashi, Calligraphie 3, Kenjutsu 5, Iaijutsu 5, Bojutsu 3, Défense 4, Courtisan 3, Equitation 1, Tir à l’arc 3, Sincérité 3
Avantages : Alter Ego (Aka Muramate), Eloquent, Force de la Terre, Bénédiction de Benten
Désavantages : Sombre Secret, Impétueux, Malchanceux, Obnubilé
Ecole : Bushi Shiryu rang 5



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.