SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Magazine > Les barbares
Contribuer
Dossiers

 Magazine

Les barbares

mercredi 14 avril 2010, par Sigfrid

S’il en est un qu’il n’est à priori plus nécessaire de présenter c’est bien notre ami le barbare. Je vais vous passer tous les stéréotypes, je suis sur que vous les avez déjà en tête et qui plus est vous vous demandez peut-être ce qu’il est encore possible de raconter de nouveau à leur sujet.

Et pourtant, sous sa peau de bête dont on veut bien l’affubler se cache aussi un être et des peuplades dont la richesse culturelle n’a rien à envier aux peuples autoproclamés civilisées. C’est sous la civilisation grecque que cette terminologie est apparue, désignant initialement les peuples étrangers à leur culture et à leur langue. Notion déjà péjorative s’il en est car visant essentiellement les peuples asiatiques, slaves et germaniques. Les romains étendirent le concept à tous les peuples qui n’appartenaient pas à Rome. Étaient-ils plus rustres et plus stupides ces peuples dont les invasions ont forgé les bases de notre Europe moderne ? Il n’en est rien. Oh certes, l’attrait pour les abondantes ressources de leurs voisins plus établis les a peut-être motivé à aller y regarder de plus près. Pas toujours de la plus paisible des manières, mais quel que soit le continent et quelle que soit l’époque, ils ont supplanté des empires décadents pour insuffler un souffle nouveau aux civilisations auxquelles ils ont pris le contrôle pour mieux s’y fondre. Ils se sont adaptés et ont apporté une vision neuve sans forcément faire table rase du passé.

De l’adaptation. La conscience de sa propre valeur. Du pragmatisme devant les difficultés de la vie en territoires difficiles. C’est peut-être ce qui a conduit nos amis les barbares à cette image un peu réductrice de bête sauvage humanoïde, combative et un peu basse du front. Ne vous laissez pas enfermer dans ce stéréotype. La civilisation n’est pas uniquement définie par une certaine forme d’organisation matérielle ou culturelle. Et de plus elle peut profondément dépendre du point de vue. Qui est barbare aux yeux de qui ? Celui qui organise des tueries dans une arène pour se divertir ou celui qui pille pour pouvoir passer l’hiver ? Celui qui habillé de peau de bêtes organise des danses autour d’un feu ou celui qui y jette des femmes pour paraît-il y purifier leurs âmes ? Que d’artisans réputés, de navigateurs talentueux, d’éleveurs émérites vivants dans leur présent, à leur époque et vénérant tout simplement le vivant, se retrouvent derrière ces barbares ?

Repartons à la (re)découverte, stéréotypes inclus, de l’un des plus fameux archétypes du jeu de rôle.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.