SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Mage : l'éveil > Inspirations > Chronique bostonienne > Chapitre II
Contribuer

Mage : l'éveil

Chapitre II

lundi 29 mars 2010, par Nemesis

Suite des péripéties de ce cercle. Après la première partie et l’aparté, les voilà partis pour résoudre leurs problèmes... Et s’en faire de nouveaux...

Installation

Suite des péripéties de ce cercle. Après la première partie et l’aparté, les voilà partis pour résoudre leurs problèmes... Et s’en faire de nouveaux...

L’équipe se compose de :
- Erzebet Tepes (jouée par Morphaie), étudiante
- John (joué par Nelyus), geek
- Père Kalahan (joué par Badzack), prêtre lubrique, très lubrique, si je ne relève pas ses avances dans le texte c’est parce que c’est un comportement général...

Partie

Erzebet est raccompagnée chez elle par un Michael soulagé. Sans un moment pour souffler, Erzebet est appelée par Ephrett qui s’inquiétait du sort qui était le sien. Il en sort que le cercle prévoit de se rassembler le lendemain afin de faire le point sur les derniers événements et la situation actuelle. Lors de cette rencontre, ils revoient une connaissance qui revient d’un périple au Vatican, le père Kalahan. La mise au point effectuée, chacun regagne ses pénates pour prendre un peu de repos.

Cependant, on ne peut empêcher la rumeur de courir et les universitaires de se montrer plus cruels que taquins. La vie d’Erzebet sur le campus devint alors très vite insoutenable. Ne pouvant plus supporter une telle chose, elle fait appel à Michael qui parvient à lui trouver un petit 20 m² non loin et l’aide à emménager. Reconnaissante, elle lui laisse ses doigts... euh... non oubliez cette phrase... Elle décore ensuite son appartement selon un style « forêt dense ». On peut ensuite assister à une scène des plus torride au bout de laquelle Erzebet se tenant sur Michael, couché sur le lit et à moitié déshabillé, l’embrasse et le laisse en plan, chauffé à blanc.

Sur ces entrefaites, Erzebet reçoit un paquet et une lettre adressée à l’ancienne locataire, parti brusquement en laissant plusieurs mois d’impayés.

Ma très chère Kathie,

Mon amour, je souffre de ne pouvoir te voir. Je sais que je t’ai blessée et je le regrette bien amèrement. Je ne sais exactement ce qui a pu ainsi m’éloigner de toi mais c’est une malédiction insoutenable car chaque jour loin de toi est plus déchirant que milles tortures infernales.

T’avoir trompée avec Nina Kalahan me semble être la seule vraie erreur, voir le seul acte de toute ma vie tant j’en constate la vilenie et qu’il obsède mes pensées. Je te prie humblement et à genoux de trouver en toi et en notre amour la force de pouvoir me pardonner. J’ai bien cerné le cœur du problème et j’espère pouvoir te le prouver par ce présent.

De toute mon âme,
Ben.

Après quelques tentations et recherches, le paquet finit par être ouvert et révèle son contenu à Erzebet, Michael, le père Kalahan et John. Ces derniers font alors la découverte macabre d’un petit cœur humain en décomposition. Horrifiés, ils attendent la venue de la police afin d’en savoir davantage mais à part les informations que Michael avaient trouvé, très peu de choses refont surface. Quelques tentatives de divination plus tard, Erzebet laisse exploser sa colère et son désespoir auprès d’un Michael près à être présent et à la soutenir malgré tout. La découverte d’un médaillon vient changer la donne. Ce dernier comporte plusieurs photos et notamment celle du présumé auteur de la lettre, un certain Ben.

Une investigation du père Kalahan et de John auprès de la mère de Nina ne révèle qu’une seule chose intéressante, des sucettes étranges dissimulées précautionneusement dans une maison de poupée. Ces dernières finissent chez Michael afin qu’il les transmettent pour analyse. Mais ce dernier ne semble pas vouloir laisser seule une Erzebet pour le moins secouée par les événements, tout comme il ne peut confier la pièce à conviction qu’est le médaillon à ces inconnus. L’investigation se poursuit chez la concierge au profil latine mais surtout très âgée et très commère... Et la piste se resserre. Une enquête à l’école de Nina ne révélera malheureusement que peu de choses. Pendant ce temps, Erzebet, souhaitant absolument garder Michael auprès d’elle, finit par le droguer avant qu’il ne s’en aille et le laisse dans sa chambre pendant qu’elle va mener l’enquête avec John et le père Kalahan et surtout le médaillon. Trouvant des informations sur Benchez les vendeurs de sucreries autour du parc, le groupe commence à reconstituer ce qui a pu se passer et commencent à entrevoir le profil du dit suspect. La nuit tombant, ils décident ensuite d’aller dormir pour reprendre l’enquête le lendemain matin. Erzebet rejoint quant à elle Michael avant qu’il ne se réveille.

Le lendemain arrive une nouvelle lettre (je souffre que tu sois aussi loin de ces yeux qui sont miens) et le paquet allant avec. Cette fois ci, Michael ne peut faire autrement qu’aller au commissariat déposer toutes les pièces à conviction et même Erzebet n’a pas le cœur à le retenir. Il promet cependant de revenir au plus vite et revient effectivement assez rapidement. Erzebet accueille son retour trempée du bain dont elle sort et vêtue d’un déshabillé de soie qui, trempé lui aussi, ne voile à vrai dire plus grand-chose. Erzebet reprend alors son petit jeu de la veille mais décidée cette fois ci à le pousser beaucoup plus loin et leurs ébats torrides finissent de combler Michael. Ils s’endorment alors paisiblement enlacés.

Leur réveil est cependant plus brutal. Ben, venu pour au choix interroger l’occupante/voir Kathie, l’ancienne locataire/persuader ses ravisseurs de la lui rendre/... tombe en entrant (personne n’a changé les serrures) sur un Michael dans le lit et semble le prendre pour l’amant de Kathie. Il s’attaque à lui et le blesse gravement avant que ce dernier ne puisse réagir. Michael parvient pourtant à tenir bon face à Ben et Erzebet, se réveillant, constate la scène avec horreur. Durant la confrontation, Michael prend l’avantage et Erzebet se précipite sur Ben. Malheureusement ce dernier la blesse en lui lançant son couteau avant de prendre la fuite. A ce moment, un Michael terrifié de voir Erzebet blessée se précipite pour lui porter assistance et l’emmener à l’hôpital, laissant Ben s’enfuir et oubliant pour un temps la grave blessure dont il a été victime et son sang qui s’écoule au sol puis dans sa voiture.

Pendant ce laps de temps, le père Kalahan, une fois n’est pas coutume, manque de se faire agresser sexuellement par la vieille concierge alors qu’il venait confesser. Il était également en quête d’informations supplémentaires. L’habitude l’ayant plutôt habitué à la situation inverse il finit par s’élancer et sauter par la fenêtre pour échapper aux assiduités de la concierge. John arrive devant la fenêtre au moment où le père Kalahan saute au travers et s’en trouve assez étonné. Tous les deux décident de monter voir Erzebet mais ils n’ont le temps que de s’écarter dans l’escalier pour laisser passer un Michael portant à toute allure une Erzebet vers la voiture afin de la conduire à l’hôpital.

Ils se retrouvent ensuite à l’hôpital où les médecins(informent Michael qu’il se vide de son sang sur le sol et que c’est moyennement hygiénique...) soignent comme ils peuvent les deux blessés avant que les policiers ne les interrogent sur ce qui s’est passé. Ces derniers font ensuite une enquête de voisinage chez les commerçants du coin et apprennent que Ben s’était enfui vers l’ouest du coté des Fens mais perdent pour le moment sa trace.

Un peu plus tard, chez Erzebet, cette dernière trouve un papier s’étant échappé d’une poche de Ben durant la confrontation.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.