SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Monde des ténèbres > Aides de jeu > Highlander : l’Assemblée > Traditions des Immortels
Contribuer

Monde des ténèbres

Traditions des Immortels

vendredi 15 janvier 2010

Si les Immortels existent depuis des temps quasi immémoriaux et font preuve de capacités exceptionnelles, ils n’en sont pas moins "humains".
De fait, malgré l’obligation qui leur est faite de se battre entre eux pour remporter le Prix (quel qu’il puisse être), les Immortels ont donc établi quelques règles élémentaires de vie en société. Ces règles sont connues sous le nom de « Traditions » et sont au nombre de cinq.

Si les Immortels existent depuis des temps quasi immémoriaux et font preuve de capacités exceptionnelles, ils n’en sont pas moins humains, au moins à la base. De fait, malgré « l’obligation » qui leur est faite de se battre entre eux pour remporter le Prix (quel qu’il puisse être), les Immortels en tant qu’humains, sont donc des animaux sociaux.

Au cours des siècles, Ils ont donc établi quelques règles élémentaires de vie en société. Ces règles sont connues sous le nom de « Traditions » et sont au nombre de cinq.

La Présentation

Quand deux immortels se rencontrent pour la première fois, il sont tenus de se présenter l’un à l’autre de manière formelle et de ne pas se combattre immédiatement mais de se donner rendez-vous en un lieu donné pour se battre comme il convient.

Par extrapolation, cette coutume fait du duel formel la méthode de combat la plus courante, les embuscades et autres pièges étant considérés comme particulièrement déloyaux.

De toutes les coutumes, celle-ci est la moins rigoureusement respectée. Car si attaquer un autre Immortel à vue est extrêmement mal vu par les autres Immortels, cela ne tire généralement pas à conséquences pour le coupable, excepté, bien sûr, pour sa réputation.

Reste que les immortels ne se battent JAMAIS en public, ce qui amène à un respect de facto de cette Coutume, au moins partiellement.

Le Sanctuaire

Les Immortels ont pour principe absolu de ne jamais se battre en terre consacrée.

Ce n’est pas une simple superstition des temps anciens : de par la nature même du Quickening, les risques encourus par les Immortels à cette occasion sont tels que tout lieu susceptible d’être ou d’avoir été « consacré », même dans un lointain passé, est scrupuleusement respecté.

Même un lieu semblant totalement anodin mais présenté comme « sacré » par un immortel se verra octroyer le bénéfice du doute plutôt que de prendre le moindre risque. Sachant que les lieux de pouvoir peuvent prendre une forme des plus inattendues, tout Immortel préférera remettre le duel à un autre jour plutôt que de violer la Coutume du Sanctuaire.

Ce fait a contribué à sauver la vie de maints immortels désespérés au point d’inventer le pire des mensonges pour sauver leur existence. Mais même un menteur notoire ne sera jamais inquiété, au cas où.

Combat Individuel

Le combat entre Immortels doit toujours s’effectuer à un contre un. Cette règle a été mise en place pour éviter que les Immortels les plus anciens ne soient attaqués par des regroupements d’Immortels plus jeunes, alléchés par la réserve de puissance brute qu’ils représentent.

Cette Coutume est scrupuleusement respectée, car tout Immortel la violant devient automatiquement l’objet d’une traque acharnée et sans merci de la part des immortels les plus anciens. Bien sûr, le coupable ne peut plus bénéficier de la Coutume de Noblesse oblige ( voir en dessous).

Noblesse oblige

De par cette Coutume un Immortel ne peut pas se battre en duel contre un Immortel à priori moins puissant que lui, sans son consentement explicite.

Si le jeune Immortel accepte, alors le duel a lieu dans les règles, chacun étant supposé en assumer librement les risques, sinon, le jeune Immortel doit pouvoir refuser l’affrontement et partir librement. Recourir trop souvent à cette Coutume peut amener à l’Immortel une réputation de couard.

Un corollaire de cette coutume est qu’un jeune Immortel peut se faire représenter par un Immortel plus ancien (son Mentor par exemple) qui se battra à sa place.

Un immortel Ancien qui viole cette coutume n’est plus considéré comme protégé par la règle du Combat individuel (voir au-dessus).

L’Initiation

Un Immortel qui en découvre un autre, non encore au fait des coutumes des Immortels, ou, tout simplement, de son état d’Immortel, doit obligatoirement lui servir de Mentor, au mieux de ses capacités.

S’il se juge incapable de faire face à cette tâche, il doit alors rechercher un autre mentor plus apte que lui à remplir ce rôle.

De fait, certain Immortels se sont rendus célèbres pour avoir formé de nombreux disciples au risque d’avoir à les affronter un jour.


Ces cinq traditions sont les seules lois auxquelles il est obligatoire de se plier pour tout Immortel.

Pour le reste, chaque Immortel agit strictement à sa guise, sans que quiconque, immortel ou autre, ait le droit de s’en mêler. Les immortels se considèrent comme libres de toute attache ou devoir envers qui ou quoi que ce soit !

C’est la contrepartie d’une longue existence vouée à se battre, encore et toujours, jusqu’au jour fatal où un de leurs pairs prendra leur tête.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.