SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Paorn > Introduction aux Terres très anciennes
Contribuer
Les participants

Paorn

Introduction aux Terres très anciennes

2 votes

vendredi 6 janvier 2012, par Sigfrid

Publié par Casus Belli, Paorn est originellement un cadre d’aventures génériques dans un environnement médieval-fantastique. Le monde a été survolé et décrit au fil des numéros avec d’avoir été compilés au sein d’un numéro spécial. Un continent, des empires antagonistes et des lieux hauts en couleur pour y faire crapahuter vos équipes d’aventuriers.

Le monde

Paorn, c’est 4 empires aux touches et saveurs des peuplades de notre bonne vieille Terre.

Ainsi la Burgonnie verse dans le goût acre des poisons vénitiens de la Renaissance. Les terres y sont riches et pourraient être agréables à vivre, à l’image de la Toscane, si la soif de pouvoir des burgons ne venait pas tout gâcher.

L’Althusia quant à elle donne dans un mélange d’Egypte ancienne et du peuple Aztec, aux terres désertiques et dont le fleuve central nous rappelle le Nil. Un système de castres rigide impose une ségrégation entre les diverses peuplades et le mysticisme y est prédominant.

La Tsovranie pour sa part, c’est des cités-états qui ont été unies par la force sous le joug d’une famille dominante. La Tsovranie c’est la Russie aux terres blanchies par la neige, aux vastes steppes peuplées de nomades et c’est aussi des luttes intestines afin de savoir qui sera le maître absolu.

Le Salthar enfin, avec ses montagnes et ses vallées encaissées plongées dans la brume, pour une ambiance digne des Carpathes. Ses peuplades étranges et une population saisie d’une paranoïa telle qu’elle fera passer les luttes internes des autres empires pour de simples désagréments. Ici vous êtes coupables par le simple fait d’être présent !

Paorn, c’est aussi quelques lieux majestueux, comme Port-Ebène la citée au faîte des arbres de l’Océan Vert ; la mystérieuse Cicatrice qui balafre le paysage sur des centaines de kilomètres ; le Pays Noir avec ses immenses volcans, ses Kookélés et un lieu vers lequel vous ne voudrez certainement pas aller.

Cela ne vous suffit toujours pas ? Parcequ’il vous reste encore les ïles du Tarot, le franchissement des Sinistérias, une escapade à Majistra sur l’autre continent… Mais chaque chose en son temps.

Le système de jeu

Il n’y en a pas, enfin pas directement. Paorn n’est livré avec aucun système de jeu.

Le but de Paorn était de pouvoir fournir à moindre frais, au sein de Casus Belli, un univers de jeu jouable aux amateurs de jeux n’ayant pas forcément d’univers livrés avec le système de règles. Il pouvait donc s’adresser aux joueurs utilisant BaSIC, Simulacres (tous deux également réalisés par Casus Belli), mais aussi comme contexte de campagne pour AD&D, Rolemaster et autres.

Postulat de départ

Ici, je vais m’adresser un peu plus spécifiquement aux Meneurs de Jeu que vous êtes.

Paorn étant un système utilisable avec n’importe quel système de jeu générique, libre à vous de l’insérer comme continent à part entière sur l’un de vos mondes. Ou pas…

Même s’il peut s’agir d’un monde de support pour BaSIC (ou autre), et même si le descriptif de Paorn se veut assez neutre vis-à-vis d’un environnement mythologique quelconque, vous changerez peut-être d’avis si vous avez la possibilité de lire « Les chroniques du ChaOs », une grande campagne qui s’est étalée dans les encarts scénarios de 3 numéros de Casus Belli.

En lisant cette campagne, on peut y voir les fortes références à l’environnement AD&D. Je ne parle pas ici des alignements ou autres mécaniques du système de jeu, mais bel et bien à la cosmogonie. On y reconnait l’Ether, le plan Astral et l’on y fait même une incursion sur les Plans.

Si l’on ne joue pas avec D&D (toutes éditions confondues), c’est sûr que l’on pourrait être tenté d’isoler le monde. Cela dit, en y repensant, c’est aussi se priver d’une partie des possibilités, de plaisirs et d’inspiration. A ceux qui sont allergiques aux alignements et aux classes rigides, je leur recommande de se tourner vers le DK Système, de la sorte vous n’aurez plus d’excuses valables.

Si je dis que c’est se couper d’une source de plaisirs, c’est qu’en transformant Paorn en un monde Primaire, vous avez une cosmogonie déjà écrite et qui va être en cohérence avec cette fameuse campagne si vous la faite jouer. En plus de cela, vous avez aussi les Plans vous ouvrent leurs portes ! Que dis-je, leurs portails ! Ce qui vous ouvre un nombre intéressant de possibilités pour des escapades exotiques. Sans compter que pour les amateurs de Planescape, vous allez pouvoir faire des aventures croisées entre Planescape et Paorn pour le plus grand plaisir de vos joueurs.

Paorn, en tant que monde Primaire de la cosmogonie D&D, c’est ce postulat que je retiendrais. Une mention sera précisée dans les articles qui prendront cet environnement en charge.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.