SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Rogue trader > Aides de jeu > La Lune d’Arbalan
Contribuer

Rogue trader

La Lune d’Arbalan

jeudi 22 avril 2010, par Fredraider

Les Libre-Marchands ont souvent besoin d’un lieu discret pour mener leurs affaires et dresser leurs plans. La Lune d’Arbalan est l’endroit tout indiqué. Le Meneur du Jeu peut introduire ce lieu entre deux aventures ou dans le cadre d’une campagne.

La Lune d’Arbalan

« L’Imperium est impuissant, là où ne peut s’exercer la contrainte » (Dicton Rogue Trader)

Un havre pour les Libre-Marchands

Extrait de l’interrogatoire d’Arbalan par le Légat Investigateur, Xavius Baiho – 7.235.815M41 – Aucune charge ne fut retenue par l’Inquisition Calixienne, les talents et accréditions d’Arbalan sont tout bonnement stupéfiant…

Question : Arbalan, pourquoi avoir choisit ce monde isolé au-delà de la Lumière de l’Empereur ?

Réponse : Isolé… J’ai quatre femmes, 12 enfants et huit cent serfs.

Q. – Qu’est ce qui vous a conduit à vous installer ici ?

R – La beauté est partout et l’Empereur dans mon cœur où que je sois. J’ai fait pas mal de boulots sur bien des planètes, mais j’apprécie ma retraite et le fait de diriger un établissement de divertissement et de restauration.

Q. – Quel genre de gens fréquente votre hôtel ?

R.- Des gens qui recherchent la tranquillité et un endroit pour se reposer. Mes tarifs sont assez chers mais trouvez un hôtel parmi ces étoiles est un privilège. Les gens y trouvent un endroit pour s’y reposer. Il n’y a pas toujours foule mais des fois je fais le plein !

Q. – J’ai entendu dire qu’une partie de votre clientèle était assez turbulente. Pour parler franc, on pense généralement que votre hôtel est fréquenté par des libre-marchands les plus notoires de la Marche de Koronus.

R. – Je présume que tout Libre Marchand a besoin de se reposer de temps en temps, lui aussi !

Q.- Certains d’entre-eux sont connus pour leur faible respect pour l’ordre… De plus, ils sont souvent accompagnés des pires racailles. N’avez-vous pas de difficultés pour maintenir la sécurité dans votre hôtel ?

R. – Non pas le moins du monde, la plupart des clients connaissent les règles de la maison et je les invite à la modération pour le salut de l’harmonie dans mon hôtel. J’ai quelques serviteurs d’armes pour la sécurité mais je considère leur présence comme obsolète.

Q. – C’est donc que les libre-marchands vous obéissent ?

R. – En général, ils ne créent aucun problème.

Q.- Dans le cas contraire ?

R.- Je les jette dehors.

Arbalan, un homme mystérieux :

Arbalan est un homme discret. Rare sont ceux qui pourraient affirmer d’où vient la richesse d’Arbalan… Est-il un Libre Marchand, lassé des étoiles ? Un noble voulant se cacher d’une vendetta ? Un seigneur du crime s’étant fait tellement d’ennemis, qu’il a voulut vivre en paix, au-delà de la Lumière de l’Empereur ? Ce qui est certain, il connait très bien le secteur Calixis. Difficile de lui mentir sur les mondes principaux du secteur. Il a toujours des anecdotes sur tel ou tel évènement du secteur. Ces connaissances ne s’arrêtent pas à Calixis, la Marche de Koronus n’a pas de secret pour lui. Il est une véritable mine d’information concernant les secrets et trésors de Koronus. Bien des Libre-Marchands souhaiteraient avoir une longue conversation avec Arbalan.

Arbalan est un homme grand, à la stature large et épaisse, avec une peau d’albâtre semblant avoir été blanchie par un produit chimique et des cheveux d’un noir de jais. Ses quatre femmes vivent en bonne harmonie, ses enfants sont beaux et bien éduqués. Arbalan se comporte toujours avec une affabilité irréprochable, qu’on soit Ruchard, ou Libre Marchand. Néanmoins, ses tarifs sont élevés mais son hospitalité est magnanime. Celui qui peut payer et paie est considéré comme un client de renom. Celui qui ne le peut, doit se considérer comme l’hôte de l’hôtel.

Les clients d’Arbalan sont très éclectiques : il y a des explorateurs, des mécamanciens, des chasseurs de primes, des Libre-Marchands à la recherche de richesse et de renommée, plus rarement des agents de l’Inquisition. D’autres sont des personnes plus terribles, qui se classent dans des catégories recensées plus séditieuses, érudits ténébreux, démagogue, flibustiers et pirates, Eldars de la voie de l’errance. Faisant de la nécessité une vertu, Arbalan présentait à tous le même visage accueillant.

La Lune d’Arbalan :

C’est en l’année 789M41, qu’Arbalan voyagea dans la Marche de Koronus, abandonnant à jamais le secteur Calixis pour les ténèbres des Etoiles du Halo. Il fit l’acquisition de la dixième lune, d’une géante gazeuse orangée, nommée Sirius B se trouvant dans un système stellaire à la périphérie de la nébuleuse, du Royaume des Écailles Hivernales. La lune d’Arbalan est l’unique planétoïde à l’atmosphère respirable de la géante gazeuse. Elle est éclairée par une naine blanche esseulée, se situant dans une région relativement clairsemée du cosmos. Pour d’obscures raisons, Arbalan emporta dans un vieux vaisseau cargo, tout un équipement pour bâtir un somptueux hôtel. Et là, avec le concours d’une vingtaine d’artisans sous contrat et plus de huit cent serfs, il construisit l’Hôtel d’Arbalan.

La lune était un petit monde océanique, dont un seul continent rocheux, relativement minuscule se trouvait au niveau de l’équateur. Le vaste océan était fortement salinisé, et peu enfoncé (150 mètres de profondeur pour les fosses océaniques.) Les concrétions salines, telles de magnifiques fleurs blanches, aux corolles ouvertes ont des tailles gigantesques, certaines sont visibles en orbite basse. La biocénose dans l’océan est plus que pauvre, seul des petits poissons et de simples protozoaires survivent dans un tel environnement salé.

Le minuscule continent n’est pas mieux loti. Il est couvert uniquement de bruyères, de lichens et d’une prairie brunie battue par les vents secs et salés. La faune est inexistante à par quelques petits insectes volant ou rampant. Les modifications amenées par Arbalan, ne pouvaient être considérées comme nuisible au vue de la vie rudimentaire de cette lune.

L’Hôtel d’Arbalan :

Il construisit son hôtel sur une plage oblong, protégée par les rares petits reliefs rocheux du continent. Des nappes phréatiques d’eau douce peu profonde assurent les besoins en eau. Son établissement s’apparentait à un modeste gratte-ciel par la taille, haut de 100 mètres, comptant vingt-cinq étages. Le bâtiment est en lithobéton, avec une roche blanche locale. De nombreuses gargouilles parsèment les façades de l’édifice.

Derrière l’établissement des jardins d’agrément se mariait parfaitement avec la plage et le paysage. Dans une vallée toute proche, se tenait le village des serfs, avec ses champs de fourrage, ses plantations maraîchères, et ses enclos à ruminants et sa volaille. La vie n’est pas facile mais bien plus appréciable que sur des mondes ruches toxiques et asphyxiés. Sans labeur, animaux et plantes importés ne semblent vouloir se développer en dehors des enclos. Sur un plateau situé à 800 mètres de l’hôtel, se tient des aires d’atterrissage pour les navettes de transport, rien n’y est surveiller et Arbalan décline toute responsabilité à ce niveau.

L’hôtel en lui-même est tout simplement magnifique, les bois et les matériaux précieux ont été utilisés pour sa réalisation. Il comprend de magnifiques suites, une salle de bal, des salles de conférence, de nombreuses chambres et salle de restauration. Des serviteurs d’armes, avec des tabards, frappés d’un grand A, pour Arbalan, gardent les endroits fort fréquentés par les clients et l’étage de la famille d’Arbalan. Le service et la restauration sont réalisés par des humains sous la hiérarchie de la famille et du patriarche.

Arbalan, son histoire et son profil :

[Seul le Meneur du Jeu a l’accréditation nécessaire pour poursuivre la lecture, pour ne pas gâcher les surprises !]

Arbalan est un personnage de la noblesse Calixienne, de la fratrie Del Sheen. Rejeton prometteur de la lignée, la matriarche Viola décida d’en faire un héraut de la famille auprès des cours du secteur calixien. Arbalan avait toutes les qualités pour devenir un excellent émissaire : intelligence, sociabilité et forte personnalité. La vie d’émissaire de la maison Del Sheen ne fut pas de tout repos, ses périples furent souvent dangereux à travers le secteur.

Néanmoins, il fortifia ses talents de menteur, de dissimulateur et devint un intrigant de cour fort respecté. En effet, il du bien souvent avoir recours à de fausses identités et des couvertures fournies par la fratrie Del Sheen. Il évita de nombreuses tentatives d’assassinats et en à commanditer tout autant. Lui-même, se livra à des empoisonnements et à des homicides camouflés. Nonobstant, il se constitua un réseau d’alliance dans la noblesse et dans la pègre qui ferait pâlir d’envie de nombreux seigneurs du crime.

Il noua même des liens étroits avec l’Adeptus Mechanicus, les « têtes d’engrenage » le remercièrent en lui octroyant quelques artéfacts rares ! Lassé et blasé de quarante années d’une telle vie, Arbalan abandonna sa fratrie, ses relations et s’enfuit dans la Marche de Koronus en espérant bien que ses nombreux ennemis l’oublieraient. Âgé de soixante ans, il se rendit propriétaire d’un titre d’exploration, sa future lune, lieu de sa retraite. C’est là bas, dans les ténèbres de cette mer d’étoiles, qu’il fit la connaissance de Cazadan, un Ranger Eldar de la Voie de l’Errance, il fraternisa à ces risques et périls avec le xéno. Son hôtel devint un lieu neutre de rencontre entre Libre-Marchand et Eldar. Tout cela se fait dans une certaine discrétion tout de même !

ARBALAN DEL SHEEN :

CC CT F E Ag Int Per FM Soc
24 39 30 35 38 62 49 45 60

Déplacement : 3/6/9/18 Points de Blessure : 15 Folie : 25 Corruption : 15

Compétences : Charisme (x3) ; Conn. Scholastiques (commerce (x2), héraldique, légendes, philosophie) ; Duperie (x3) ; Evaluation (x2) ; Marchandage (x2) ; Psychologie ; Conn. Interdites (xenos, mutants) ; Langues (Eldars) ; Technomaîtrise ; Survie.

Talents : Talentueux (duperie & marchandage) ; Sur ses gardes ; Blasé ; Constitution solide (x2) ; Pairs (noblesse & pègre.)

Armes : Arme bionique dissimulée (pistolet à onde de choc) ; amulette de protection ; augure de sûreté ; Actipass (pour ses appartements.)



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.

Copyright © Games Workshop Limited 2010. Games Workshop, Warhammer 40,000, le jeu de rôle Warhammer 40,000, Dark Heresy, Rogue Trader, les logos de ces marques respectives, Rogue Trader, Dark Heresy et toutes les marques associées, ainsi que les logos, lieux, noms, créatures, races, ainsi que les insignes, logos et symboles de ces races, véhicules, armes, unités ainsi que les symboles de ces unités, personnages, produits et les illustrations des univers de Warhammer 40,000 et de Rogue Trader sont soit ®, TM et/ou © Games Workshop Ltd 2000-2010, enregistrés en Angleterre et dans d’autres pays du monde.