SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Rokugan 2000 > Inspirations > Episodes de l’Empire de Diamant > ?
Contribuer

Rokugan 2000

Episode XXVI

?

L’Empire de Diamant, par Rich Wulf - traduit par Daidoji Kyome

jeudi 22 juillet 2010, par Captain Bug, Daidoji Kyome, Rich Wulf

L’Empire de Diamant Episode XXVI, par Rich Wulf - traduit par Daidoji Kyome

"Toutes les ombres n’obéissent pas aux ordres du Briseur d’Orage, mais l’enfer a de nombreux visages. Toute puissance a un prix."
- la Voie de l’Ombre.


"Oracle. Accordez-moi un peu de votre temps."

Jared Carfax se détourna de l’évier, s’arrêtant suffisamment longtemps pour passer ses mains sous le séchoir électrique et les essuyer sur son pantalon blanc. A l’entrée des toilettes se tenait une silhouette en costume noir, qui était en violent contraste avec celui de Carfax. Son visage était dissimulé derrière un masque de porcelaine fine - peint en rouge avec un scorpion noir, la queue enroulée autour d’un œil. Ses bras étaient croisés devant sa poitrine. Il semblait détendu, à son aise. Carfax n’avait pas besoin de la perception d’un Oracle pour remarquer les deux bosses sous la veste de l’homme.

"Bayushi Oroki," dit Carfax. "L’homme qui a envoyé des gardes du corps pour garder un œil sur moi. Je suppose que je dois vous remercier."

"Ce n’est pas nécessaire," dit Oroki. "Ils vous protègent pour le bien de l’Empire, pas pour le vôtre. Si vous faites quelque chose de stupide comme vous avez fait avec le Naga, ils ont pour ordre de vous neutraliser. Mes hommes peuvent vous rendre la vie impossible sans toucher à un seul de vos cheveux blancs, Jared Carfax. Ils s’assureront que vous allez rester en vie jusqu’au Jour des Tonnerres, et que vous n’allez plus mettre stupidement l’Empire en danger à nouveau. Est-ce clair ?"

"Vous êtes en train de me menacer," dit Carfax, stupéfait. "Vous êtes en train de menacer un Oracle."

"Je n’ai pas peur des Oracles," dit Oroki. Il décroisa les bras, laissant sa veste s’entrouvrir. Deux holsters contenant des pistolets d’un noir d’encre pouvaient être distingués à l’intérieur.

"Les Migi Hidari," dit gravement Carfax.

"Du calme, gaijin. Je ne vais pas vous descendre," dit Oroki. "Nous avons encore besoin de vous."

"Donc vous êtes simplement venu pour me menacer, alors," dit Carfax.

"Et bien, pas seulement ça," répondit Oroki. "Je suis également venu pour vous donner un conseil."

Carfax toussa. "Pardon ?" Dit-il. "N’est-ce pas sensé être l’inverse, normalement ?"

Oroki hocha très légèrement la tête. "Je ne sais pas si vous avez remarqué, Carfax, mais un tas de gens par ici commencent à en avoir marre des prophéties. Nous sommes à une époque moderne. Les gens sont habitués à l’idée qu’ils ont le contrôle de leur propre vie. Nous ne voulons pas du destin que vous nous offrez, Carfax. Cette guerre entre le Briseur d’Orage et les Tonnerres ? Ishak et les Oracles ? Quel est le sens de tout ça ?"

"Le bien et le mal," dit Carfax.

"Et qu’est-ce que ça veut dire ?" Dit Oroki. "Si nous gagnons, les gens ne seront plus méchants ? Si nous perdons, plus personne ne sera bon ? Je ne sais pas si vous avez vraiment regardé autour de vous le monde dans lequel vous vivez depuis un siècle, Oracle, mais plus personne ne se soucie plus de ça. Le monde continuera de tourner quoi qu’il arrive. Vous tous, les personnages célestes, n’êtes rien de plus que des emmerdeurs, et c’est tout ce que vous avez jamais été."

Carfax sourit. "Vous êtes un Kolat, n’est-ce pas ?"

"Qu’est-ce que ça change si je le suis ?" Dit Oroki, les yeux se resserrant derrière son masque. "Qu’est-ce que ça change si je suis une des dernières personnes dans le monde qui ait une vue d’ensemble sur ces conneries célestes ? Si je suis un de ces gens qui réalisent qu’il est mieux que les humains pensent par eux-mêmes ? Vous prétendez être un des derniers obstacles debout entre Rokugan et l’Oracle Noir du Vide. Pourquoi devrais-je vous croire ?" Oroki glissa ses mains derrière son dos, exposant à nouveau les crosses de ses pistolets. "Pourquoi avons-nous besoin de vous, Oracle du Tonnerre ?" Demanda Oroki.

"Est-ce qu’il s’agit de votre question ?" Demanda Carfax.

"Allez-vous y répondre ?" Dit Oroki.

"Je ne sais pas si je le peux," dit l’Oracle. "Toutefois, je suis plutôt bon juge du caractère. Je pense l’être après avoir guidé des gens vers leur destin pendant une centaine d’années. J’ai vu quelques personnes mauvaises. J’ai vu quelques personnes bonnes. J’ai vu quelques héros, bien que pas autant que je l’aurais voulu. Je ne vous connais pas, Oroki, mais je ne pense pas que vous soyez le genre de personne à tuer un homme innocent de sang froid."

"Et vous êtes innocent ?" Demanda Oroki. "Le Szash semblait penser différemment."

"La vendetta de Szash est personnelle. Il a mal interprété mon conseil," répondit Carfax.

"Et que se passera-t-il si nous faisons de même ?" Demanda Oroki. "Peut-être que je rendrais service à l’Empire si je m’occupais de vous. Car alors, nous pourrions enfin avoir ce Jour des Tonnerres et en finir avec tout ceci."

"J’espère que vous allez y réfléchir," dit Carfax. "Etes-vous prêt à risquer la survie de l’Empire sur cette petite théorie ?"

Les regards de Jared Carfax et Bayushi Oroki restèrent bloqués l’un à l’autre pendant presque une minute.

"Un Oracle et un Scorpion se rencontrent dans des toilettes publiques," dit Carfax avec un sourire en coin. "Ça ressemble au début d’une mauvaise blague. Vous savez ce que je-"

"Gardez ça pour vous, Oracle du Tonnerre," l’interrompit sèchement Oroki. "Lorsque tout ceci sera terminé, nous nous reparlerons."

Bayushi Oroki se retourna et quitta les toilettes sans un bruit. Un instant plus tard, un garde du corps masqué et en tenue sombre entra dans la pièce en s’inclinant, regarda tout autour de lui et retourna à son poste.

Jared Carfax expira et sortit ses mains de ses poches. Elles tremblaient. "Bon sang," murmura-t-il, en ouvrant le robinet et en éclaboussant son visage avec de l’eau. "Je ne crois pas que les Oracles Noirs m’aient fait aussi peur." Il regarda son visage dans le miroir, les profondeurs de l’infini dans ses propres yeux. Quelque part, au plus profond d’eux, il s’imagina pouvoir voir l’immortel Dragon du Tonnerre qui l’observait.

"J’espère que vous êtes toujours avec moi," marmonna-t-il, en regardant les kanji sur ses paumes. "Je pense que je vais avoir besoin de beaucoup d’aide, sur ce coup-là."


Et bien voila, c’est fini…

Au grand déplaisir de tous les amateurs de cet univers, Rokugan 2000 n’a pas de fin. Son auteur, Rich Wulf, ayant été remarqué par AEG pour son grand talent d’écrivain a rejoint l’équipe d’AEG en 2001 en tant que responsable de la Storyline pour le jeu de cartes Legends of the Five Rings, au début de l’ère Gold. Depuis lors, il occupe toujours cette place et s’occupe à présent de la Storyline du jeu pour l’ère Diamond.

L’histoire de l’Empire de Diamant continuera-t-elle un jour ? Nous l’espérons tous… Ca fait plus de trois ans que les fans attendent la fin de cette histoire avec impatience. La dernière mise à jour du site R2K en anglais remonte au mois d’avril 2001. Il existe toutes sortes de rumeurs qui traînent au sujet des projets de Rich : Une extension pour le jeu de cartes similaire à "One Thousand Years of Darkness" mais avec Rokugan 2000 comme thème, ou encore une extension pour le jeu de rôles parlant de cette époque, mais il ne s’agit, malheureusement, que de rumeurs.

Quoi qu’il en soit, il ne tient qu’à nous, fans de la dernière heure, de continuer à faire vivre cet univers en créant d’autres histoires aussi palpitantes, que ça soit à nos tables de jeux de rôles, dans des Fan Fictions, des aides de jeux, du background ou simplement dans notre imagination.

Merci d’avoir lu cette histoire jusqu’ici. J’espère que vous avez eu autant de plaisir en la lisant que j’ai eu en traduisant ces nombreuses pages.

A bientôt.
- Daidoji Kyome



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.