SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Sden > Le Blog > La Terrible Rédaction (3)
Contribuer

 Sden

La Terrible Rédaction (3)

samedi 1er février 2003, par Arnok, Wenlock

Concert de gémissements, plaintes du bois vert-moulu et cliquetis des
vieilles chaînes dans la douceur du soir, le pont-levis s’abaisse
lentement au-dessus des douves boueuses avant de frapper la pierre du
chemin.

Aprés une pensée fugitive pour sa mob abandonnée sur le boulevard,
là-bas, si loin, notre brave coursier n’écoutant que son courage
(autrement dit dans un silence pesant) s’avance prudemment sur les
planches, passe sous la herse rouillée avec une appréhension
compréhensible pour pénétrer dans un jardinet à l’anglaise doublement
orné d’un mausolée commémoratif des "Knights who say Ni" et d’un couple
de grands arbres dont les fûts verdâtres s’élèvent vers l’azur pour s’y
rejoindre en une masse compacte de feillage et de branches que ceint une
grosse ceinture surplombée d’un nombril de la taille d’une assiette à
soupe. (Tatatin !)

"_Petit-Piment regarder sous pagne de Gurk ! Petit-Piment être apéricube
pervers, mais Gurk vert aussi alors ça pas grave" gronda le géant des
forêts en tendant ses doigts gourmands vers la petite chose rouge vif
qui se pelotonnait derrière son casque et son gros paquet en beuglant
"Naaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan ! ! ! ! Gé Unpaké ! Gé
Unpaké !"

Le gigantesque front du géant se plissa de rides circonspectes :
"Rhoooooooooo, Petit-Piment pas drôle. Gurk pas avoir droit de manger
apéricubes "Gé Unpaké", sinon ’Juro trés fâché et couper orteils de
Gurk. Petit-Piment doit passer porte rouge. Petit-Piment revenir aprés ?
Parce que Gurk a pu ’cahuètes pour finir sa bière..."

Le coursier ne se le fait pas dire deux fois et s’enfuit à travers la
cour jusqu’à la porte rouge marquée "Accueil. Aprés minuit, voir avec le
Portier" qu’il claqua derrière lui avec un soulagement non-feint.

"C’est pourquoi ?" lui demanda un bureau second-empire trés encombré
surmonté d’une liseuse. "Heu... qui me parle ? _Moi !"

De sous un monceau de papier sort un schtroumpf de taille et couleur
standards, portant la culotte blanche réglementaire et le bonnet
phrygien assorti prouvant que même une espèce de porte-clé vivant et
bleuâtre peut-être attaché aux valeurs républicaines. Il s’époussète
briévement avant de venir s’accouder à la plaque de cuivre indiquant
"Archiviste : réceptionniste niv2, documentaliste niv7, PdV 1D4". "Gé
Unpaké !" couine le coursier, qui a compris qu’en ces lieux sa survie
dépend de cette seule formule. "Ben donne."

Alors, en s’approchant le moins possible du bureau mais en allongeant
trés fort les bras, notre vaillant héros tend, enfin, son paquet au
schtroumpf et laisse échapper un profond soupir de soulagement, car dès
cet instant il est à nouveau un homme libre, il va pouvoir quitter cet
endroit de tarés et rentrer à la maison, il posera sa démission demain
pour dépression aggravée et contactera le bon Dr Abgrall qui le ménera
doucement par la main sur les sentiers fleuris de la guérison et...

"Mais c’est pour le Chef ! « A remettre en mains propres », c’est
marqué. Vous prenez le couloir de gauche là, vous avancez sur 54 mètres
puis à droite par l’escalier, couloir sud sur 132m puis plein ouest
jusqu’aux bureaux du Conseil de Rédaction, vous verrez on vous indiquera...

_Maismaismais, non, je peux pas moi, les sentiers fleuris de la guérison
tout ça...

_Tu veux vraiment repartir par la cour sans paquet ? Parce que les
rouges au piment, c’est ses préférés. Alors tu me les casses pas et tu
fais ton job. Couloir de gauche, donc."

Evidemment, le pauvre être proteste, se plaint, geint et supplie, mais
l’Archiviste est plus intraitable que Pierre Martinet et c’est un
apéricube bien désespéré qui s’avance par les corridors sombres et
humides où raisonnent des bruits inhumains et les murmurent de langues
inconnues :

"_Mézilu, mézilu, hou-son mézilu !

_Ubi Rhal Ankhor !

_Ona Nikébax Tab !

_Gé fin !

_Sellbor Dael !

_Unpaké, unpaké !

_Hi-La Unpaké ! !

_Paké bon-miam !

_Gé fiiiiiiiiin ! !

_Padnouh Veldégo !

_Gééééé fiiiiiiiiiiiiin !

_Latub Ru-Hit !

_Unpaké ! ! !

_Allath-Ak ! ! !"

Subitement, plusieurs dizaines de petites mains griffues l’assaillent de
toutes parts ! Il esquive à droite, contre à gauche, esquive encore,
beau jeu de jambes, oui, ton gauche là, ’ttention...vas-y ! ! !
Vas-y ! ! Mais vas-y-euh ! Rhaaaaah, bran ! Encore perdu.

Notre héros git lamentablement dans les restes de son beau blouson
rouge-piment. Plus que blessé, il est abasourdi : le paké (oups, pardon)
le paquet, son précieux, son trésor, son anneau unique à lui, son sauf
conduit et sa raison d’être, son beau paquet en craft a disparu !

(Tatatin !) Alors même qu’il pousse sur ses petits bras musclés pour se
redresser, une ombre terrible glisse vers lui sur le sol inégal et
poussiéreux, bientôt suivie par une autre voix, non-moins terrible :
"_Que fais-tu là, eta ?"

L’eta en question lève les yeux pour découvrir un grand samouraï
pathibulaire mais presque, dont le crâne rasé à la mode monastique
reflète la lueur des rares torches, mais quand même moins que la lame de
son grand katana dégainé qui fait vachement trés peur.

"_On m’a piqué mon paquet...... (gémit-il lamentablement).

_Par tous les kamis, les Voleurs d’Articles se seraient-ils
diversifiés ? As-tu vu tes agresseurs, eta ?

_Pas trop non, mais je les ai bien senti passer... C’est quoi les
Voleurs d’Articles ?

_Hum,.......ce sont des bandits qui vivent dans les recoins les moins
sûrs de la rédaction et qui sont l’unique cause de retard de parution à
"MJ". Nul n’a jamais vu leurs visages, mais tous ont subi leurs
exactions et peuvent en témoigner. Bien des rédacteurs n’ont pu se
soumettre à leur juste devoir et rendre leurs articles dans les délais,
et ma mission est de les trouver pour les pourfendre !

_Et vous n’envisagez pas que peut-être, éventuellement, sait-on jamais,
on pourrait imaginer que vos rédacteurs sont juste vaguement à la bourre
et...

_QUOI ? ? ? ? ? ? ? ! ! ! ! ! ! !

_Non rien, moi je disais ça comme ça, pardonpardonpardon... Bon ben donc
si vous les retrouvez, vous retrouverez aussi le paquet, c’est pour
votre rédac’chef, moi je vais peut-être pas m’attarder plus longtemps,
je voudrais pas vous déranger, vous avez l’air trés occupés, tout ça...
Faudrait juste que vous m’indiquiez comment rejoindre la sortie en
évitant l’autre Géant Vert et les loups, si ça ne vous dérange pas...

_QUOI ? ? ? ! ! ! Tu avais un paquet pour le Rédacteur en Chef et tu
l’as laisé perdre ? ? ! ! Et tu espères de plus échapper à ton devoir en
filant lâchement par la porte de service ? ? ! ! Tu ne mérites même pas
de te faire honorablement sepuku ! ! Je vais t’occire immédiatement !

_Heu, c’est pas tout à fait comme ça que je vois le problème, c’est que
je voulais prendre rendez-vous chez un psy et, enfin, les sentiers de la
guérison machin bidule... Non ? Vous fâchez pas, c’est bon. Ne me tuez
pas, pitié, c’est salissant, je peux encore être utile, j’ai une
grand-tante à charge et un Plan Epargne Logement, que vont-ils devenir
sans moi ? Pitié !

_Hum........aide-moi donc à réparer les conséquences de ta faiblesse et
à éradiquer les Voleurs d’Articles et je serais plus enclin à une
hypothétique clémence...

_Ha oui voilà, trés bonne idée, vous êtes un homme d’action vous, ça se
voit tout de suite, bienbienbien. Par quoi on commence, je suis trés
enthousiaste, tout d’un coup, ça durera pas, autant s’y mettre tout de
suite.

_Commence donc par te relever, eta ! Puis nous suivrons cette belle
piste de pieds griffus qui courent dans la poussière de ce couloir mal
entretenu. Ensuite, on les encercle, on les massacre, tu récupères ton
paquet et moi j’irai faire une réclammation au service de nettoyage...

P.-S.

Merci à Mrs. Peyo et Franquin pour l’invention des schtroumpfs.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.