SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Sden > Le Blog > Le retour des cartes ?
Contribuer

 Sden

Le retour des cartes ?

dimanche 5 janvier 2014, par Sigfrid

Bien que ce billet paraisse à la période des vœux, il ne sera pas question des jolies cartes de fin d’année dont la tradition se perd doucement. Pas de Magic ou dérivé non plus, mais on se rapproche doucement de la problématique de ce billet. C’est que l’on parle de JdR sur le SDEN.

Les cartes dont il va être question ici sont les cartes à jouer classiques ou cartes personnalisées en support de partie.

Je ne sais pas si vous avez eu l’occasion de le remarquer, mais depuis quelques temps, on constate chez certains éditeurs une présence de plus en plus accrue de cartes venant en support de partie et pleinement incluses dans la mécanique de jeu.

La présence est manifeste chez John Doe depuis les Mille-Marches et les fameux MUSAR, dans Donjon de Poche (librement téléchargeable) et plus récemment avec Oltréé où un set de plus de 100 cartes personnalisées tient un rôle central dans la mécanique de jeu. Quelques hacks ont été proposés par des fans pour inclure des cartes au dK², notamment pour la gestion des critiques ou des voyages.

Cette gestion des critiques et fumbles par un set de cartes est également utilisée par Paizo (en option) pour Pathfinder avec le bien nommé « Critical Fumble Deck ».
Le tout bien rangé dans une boite de 54 cartes.

Du côté de Pinnacle, même son de cloche avec Savage World qui utilise un jeu de cartes à jouer classique pour la gestion des initiatives et certaines règles de situation (poursuites, rencontres, interludes). Bien entendu, Deadlands version Savage hérite également de cette caractéristique de l’usage des cartes de poker.

Au chapitre des curiosités, on peut également noter chez les XII Singes la présence d’une aide de jeu nommé Imagia, composée de 50 cartes illustrées sans aucune annotation. Générique et destinée à servir de support en cours de jeu, ou en phase de préparation, le but de ces illustrations est de titiller l’imagination en procédant par association d’images.

Alors pourquoi parler de retour ? Après tout, ce serait presque une nouveauté... Presque.

Les plus anciens se rappelleront surement de Miles Christi, édité dans les années ’90 par Sans Peur et Sans Reproche, qui se basait également sur un jeu de poker standard. Contrairement aux jeux récents pour qui les cartes viennent en support de jeu, Miles Christi avait fait le pari de remplacer les dés par un jeu de cartes par personne. Oui, carrément. La subtilité consistait en une main de 10 cartes qu’il fallait gérer. On choisissait en quelque sorte son jet parmi les 10 valeurs de sa main. Le problème c’est qu’une fois joué, la carte ne reparaissait plus avant d’avoir fait le tour complet de toutes les autres cartes du paquet. Autant dire qu’une fois un Roi joué, vous pouviez être sûr de ne pas le revoir avant longtemps. Je suis conscient pour la plupart des joueurs fétichistes, remplacer les précieux polyèdres par des cartes a quelque chose d’hérétique, mais c’était un pari qui avait aussi quelques bons côtés.

Alors certes, même si j’oublie certainement quelques jeux dans le lot (j’ai la connaissance de mon budget), vous êtes certainement en train de vous demander ce que c’est que ce délire. C’est vrai qu’au regard du nombre de jeu existants, ils sont peu nombreux à utiliser des cartes en support de partie. Ce qui est intéressant c’est la tendance et surtout l’usage qui en est fait.

L’éditeur qui exploite le mieux l’usage des cartes est à mon sens John Doe, que ce soit dans les Mille-Marches ou dans Oltréé. Les Mille-Marches les intègre pour la partie combat et animation des scènes d’action en présentant des situations de manière cinématique, mais inclus également des cartes d’inspiration pour la gestion des voyages. Ce même principe de gestion des voyages sera repris pour Oltréé, puisqu’il s’agit d’un jeu d’exploration, en étendant le principe à la construction de donjons à la volée grâce aux cartes. Gestion des bonus et capacités temporaires, comme des malheurs, s’activent par l’usage des cartes. C’est propre, agréable et pratique.

La manipulation et l’usage de ces cartes avant ou en cours de partie amène rapidement la réflexion suivante : à bien y réfléchir, n’est-ce pas plus élégant d’utiliser des cartes plutôt que des tables aléatoires ?

Des évènements où tout est marqué sur la carte, sans avoir besoin de compulser une règle dans un livre. L’information est visuellement présente tout de suite et non pas à la page 87 de tel ou tel supplément. Des possibilités, surprises et fantaisies dans la gestion des voyages, c’est une autre façon de faire et qui peut s’ouvrir sur une construction participative ou un partage de narration avec les joueurs. Sans oublier le petit côté fun (c’est important le côté fun dans un jeu) de retourner et découvrir les cartes qui arrivent.

Les cartes offrent finalement pas mal d’avantages, que ce soit pour remplacer des tables aléatoires, pour apporter une dimension imaginative supplémentaire et en incluant la rapidité d’utilisation.

Alors on aime ou pas, mais franchement il y a matière à s’habituer à cette aide supplémentaire. Certes, du point de vue d’un éditeur cela complique un peu la chose, car en plus du livre il y a un objet à produire sous forme de cartes, qui plus est, qui n’est pas aussi réutilisable qu’un set de dés à partir du moment où l’on choisit l’option de la personnalisation. Mais honnêtement, quel confort !

Quant à savoir si c’est une tendance à venir ou un simple feu de paille...



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.