SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Shade > Aides de Jeu > Décrire les ombres
Contribuer

Shade

Décrire les ombres

jeudi 31 mars 2011, par FX

Dans le monde de Shade, les ombres ne sont pas uniquement liées à la physique, elles peuvent être animées par le Maelström. Du coup, la perception des ombres pour les PJs devra différer de la vision cartésienne de leur joueur ayant bien assimilé à l’école les principes de réfraction de la lumière. Un petit article pour revenir sur les difficultés de l’exercice.

Dans le monde de Shade, la Tapisserie rassemble toutes les ombres d’un endroit, celles des objets, des vêtements, de toutes les ombres inanimées, "vulgaires". Sur cette toile habituelle pour l’œil se projette les ombres des êtres vivantes, qui présentent parfois de subtiles différences, surtout dans l’entourage de nos PJs, n’est-ce pas ?

L’exercice d’équilibriste que le jeu nous propose vise à décrire les ombres suffisamment pour que nos PJs puissent les interpréter, mais pas systématiquement et pas trop précisément afin que l’information n’arrive pas toute cuite dans leur caboche feignante. En gros, nous allons avoir besoin d’éveiller leur désir de percevoir les moindres détails, et piéger les joueurs quand ils n’auront pas accordés suffisamment d’attention aux descriptions. Mais pour punir, il faut être irréprochable.

Considérons les cas particuliers.

  • le PNJ est au service de la Lumière. Ses serments ont détruit son ombre. Au crépuscule, ce détail ne peut pas échapper à un Tenebroso. Par contre, sur les coups de midi en pleine foule, il y a de grandes chances pour que le PJ ne s’amuse pas à distinguer les serviteurs de la Lumière, et que son ombre soit trop suppliciée pour analyser les passants. Dans une scène publique (taverne, marché, etc...), les sens du Tenebrosi sont accaparés par la scène, en revanche son Ombre a le temps d’observer, même si son alter-ego ne lui a pas expressément demandé de jeter un œil. A moins qu’elle ne soit de nature distraite, ou affairée à un autre sujet de préoccupation, nous devrions donner à cette Ombre la chance de rapporter l’information.
  • le PNJ possède une ombre primordiale. Les ombres se reconnaissent entre elles, mais là encore tout est une histoire d’attention. Si celle-ci est en train de récupérer sa noirceur, considérons qu’observer ses consœurs n’est alors pas sa priorité. D’autres Tenebroso passeront inaperçus, à moins que la victime soit en état de stress ou d’alerte, auquel cas son ombre, même distraite, va tout de même être conscience et rester en alerte (si sa personnalité ne s’y oppose pas). A l’inverse, pas besoin de pioche si une ombre primordiale rencontre une autre ombre en état sournois : elle est automatiquement détectée.

Les nébuleuses et la sorcellerie permettent à nos PNJs de se cacher de leurs confrères, néanmoins afin de garder cette obsession constante pour la clarté, il est préférable d’insérer dans l’équation les perceptions profanes des PJs et de leurs Ombres. Ainsi, les joueurs s’habitueront à essayer de noter les détails, à observer les ombres de vos PNJs pour voir si l’une d’elle joue avec son chapeau ou vagabonde ailleurs que derrière son propriétaire. La pioche et la caractéristique Perception seront alors les derniers recours d’un PJ en proie au doute, et pas les prémices d’une pioche réflexe, mathématique, rassurante.

La seconde partie de l’équation, ce sont les bonnes dispositions de l’Ombre face à son Tenebrosi. Pour illustrer mon propos, je prendrais une référence très éloignée de Shade : Death Note. Dans ce manga, les dieux de la Mort viennent sur terre pour surveiller les propriétaires des Death Note. L’analogie prend forme lorsqu’on voit des dieux de la Mort volontairement omettre des règles de base de l’utilisation du Death Note. Comme les Ombres, ils peuvent parler dans la tête des propriétaires, et si les propriétaires parlent en retour, ils sont entendus par leur entourage, et doivent être très prudents. De la même manière, les dieux de la Mort peuvent voir les autres dieux de la Mort qui surveillent d’autres Death Note mais sans en avertir le propriétaire qu’ils suivent.

A moins que le Tenebroso soit très sympa avec son Ombre, il est probable que dans les premiers temps l’ombre soit sujet aux mensonges par omission, aux farces et ne soit pas spécialement pressée de révéler tous ses secrets. Comme les dieux de la Mort, elles peuvent voir d’autres ombres primordiales dans la pièce, et cacher cette information, soit pour garder des billes pour une négociation future, soit ne pas risquer une réaction immédiate de son Tenebrosi et ainsi faire fuir d’éventuelles chances d’en apprendre plus (ou d’évaluer le danger). A nous MJs de faire ressentir au PJ qu’il n’obtiendra les informations que par des négociations astucieuses avec son Ombre. Avec l’expérience, les liens avec l’ombre primordiale se tissant, on donnera beaucoup plus rapidement et spontanément les informations sensorielles au PJ. Avant... c’est à lui de faire les efforts.

Ces cachoteries ne doivent être un prétexte à tout cacher aux joueurs. Ils doivent garder l’impression que vous êtes juste dans vos choix de révéler ou non les informations, car vous êtes aussi leur seule perception du monde imaginaire dans la partie. Mais Death Note peut vous apprendre beaucoup pour jouer une ombre retorse qui veut extirper à son maître des actions ou des récompenses.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.