SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Space Operas > Space Operas
Contribuer

Space Operas

Space Operas

mercredi 22 août 2012, par Guigs

Cette nouvelle permet de vous présenter prologue du background de Space Operas. Il décrit l’arrivée des différents peuples extraterrestres sur terre et le début des conflits.

Décembre 1999

Il y a des jours où la vie semble aussi terne que... Que quelque chose de très très terne. Il y a des jours où l’on ne trouve plus assez de mots pour s’exprimer. Il y a des jours comme aujourd’hui et il y a des jours tous les jours.

Mais non, aujourd’hui, ça va. Après tout je suis LE chef de projet. Celui qui dirige, coordonne, prends les décisions. Bref celui qui les commande !

Je sens leurs regards, même s’ils ne posent pas leurs yeux sur moi.

Oui aujourd’hui ça va, car aujourd’hui est un grand jour. Après tout ce n’est pas tous les jours que l’on pose une sonde sur Mars. C’est même une grande première ! Enfin presque, mais cette fois ci c’est la bonne même si MCO s’est lamentablement désintégrée. Une erreur d’étudiant... Ne pas convertir les mètres en yard, dans notre métier... Eh bien, cela conduit à une désintégration lors de l’entrée dans l’atmosphère...

Erreur qu’ils m’imputent tous... Je le sens à chaque moment, dans leur condescendance, dans leur hypocrisie... Je le sais au plus profond de mon être. Ils me méprisent ou ont pitié de moi, je les vois bien. Je le sais.

Le voyage s’est bien déroulé, aucun problème. Limite ennuyant pour les équipes chargées de surveiller notre bébé. Alors que certaines sondes précédentes n’avaient même pas daigné quitté notre atmosphère.

Ils me dévisagent dès que je mens. Ils rient dès que je suis victime d une maladresse. Ils voient tout et entendent tout. A croire que quelque chose en moi leur dit tout

Les hauts parleurs nous alertent que amerrissage se fera dans 2 heures piles. Ed vient d’ailleurs d’arriver. Il vient jeter un coup d’œil. Il doit être tout aussi anxieux que moi

Ou alors c’est pour me surveiller, il n’a pas confiance. Comment pourrait-il avoir confiance en un directeur de projet déjà responsable d’un cuisant échec. MAIS CE N’ÉTAIT PAS DE MA FAUTE ED, BORDEL, CE N’ÉTAIT PAS MOI...

Tout est relatif. Je comprends mieux ce qu’Einstein voulait dire ou plutôt je le vis maintenant. Passez une soirée avec la femme de votre vie et vous aurez l’impression que 5 petites minutes se seront écoulées. Passez 2 heures au centre de la N.A.S.A à Cap Canaveral a surveiller Mars Polar Lander dans sa phase d’approche de la planète rouge et vous aurez l’impression d’y être resté 10 ans.

La nuit tombe, je sens que même le soleil me trahit...

Ces maudits hauts parleurs viennent me casser les oreilles avec leur alerte à +5 minutes. Il faudra que je pense à changer de place ou à faire diminuer leur volume. Les techniciens et ingénieurs s’affairent. La N.A.S.A n’est plus qu’une fourmilière et j’en suis la reine, du moins après Ed... La fourmilière vient de s’arrêter net. Pourquoi ?

La princesse regrette sa fonction, elle souhaiterait n’être qu’une simple ouvrière : La sonde a disparu et ne réponds plus. La reine s’affaire et tente de comprendre mais on ne lui donne que des suppositions, des embryons d’idées... Ni réponses ni de solutions. La princesse est bouche bée. Elle, ..., je ne dis rien car j’ai déjà vécu cela il y a 3 mois, il n’y a rien à dire ni rien à faire. Je me nomme Richard et 165 Millions de dollars viennent de s’évanouir quelque part dans le cosmos.

Paranoïa, tu es tout ce qu’il me reste...

Chapitre Premier

Quelques jours plus tard

Les jours suivants furent un cauchemar pour Richard et pour toute la N.A.S.A. Après une dizaine de jours passés à tenter de rentrer en contact avec MPL, ils durent faire face à d’autres problèmes. Ce fut au tour de Mars Global Surveyor de disparaître sans aucune explication. Richard fût aussitôt démis de ses fonctions, mais son remplaçant ne put ni arranger les choses ni les empêcher de s’aggraver. Le jour suivant, Hubble subit le même sort. Tout s’enchaîna alors à une vitesse folle.

En une vingtaine de minutes la quasi totalité des satellites géostationnaires disparurent, puis MIR, bien que ne disparaissant pas, ne donna plus aucun contact, malgré les diverses tentatives pour communiquer avec l’équipage. Une heure plus tard, les radars spatiaux s’affolèrent. Du néant surgît une myriade de points blancs disparates : l’Entente Cordiale. Cordiale peut être, mais uniquement envers les trois peuples la composant alors, car ce qu’ils proposèrent aux terriens fut la reddition ou la mort ! L’O.N.U désigna un interlocuteur chargé de parlementer avec les envahisseurs. Mais une dissension régnait au sein de l’organisation : si les occidentaux étaient partisans de gagner du temps pour analyser les forces ennemies et organiser une possible riposte, les orientaux, et les chinois en particulier, préconisaient avec force une frappe préventive. Mais l’erreur de l’organisation terrienne fut d’assimiler cette menace à quelque chose de connu, et de croire que le temps jouait pour eux. Ce à quoi ils étaient confrontés était tout sauf connu, et l’Entente Cordiale était tout sauf patiente, la lenteur de réaction des humains fut durement éprouvée.En deux jours la conquête de près de la moitie du globe était confirmée et officielle. Tandis que les barbares GROBIANS massacrèrent tout ce qu’ils purent en Afrique du nord, c’est à dire tout ce qui se trouvait là, les DIMEDROTES s’emparèrent, par la ruse, de la cote Est de l’Amérique du nord. Enfin les BLAKKLOUDS utilisèrent des armes jugées non conventionnelles en Europe...

Chapitre deuxième

Un an plus tard

Protège moi de ce que je désire. C’est ce que disait un poème ou une fable, je ne sais plus trop. Sûrement une morale arabe des Mille et une nuit, à moins que ce ne soit un poète anglais. Après tout cela m’importe peu. Paradoxal non ? Désirer quelque chose et demander une protection contre ce désir... A se demander ce qu’est un désir... Si le désir conscient et inconscient sont compatibles ou non ? Et là ici, dans ce cas, mon désir est, ..., était conscient ou inconscient ? Conscient sûrement car je peux l’identifier, l’exprimer, le désirer... Enfin je le désirais. Et cette envie de ne pas le voir se réaliser, consciente ou pas ? Car elle aussi je peux l’exprimer, la désirer... Intéressant n’est ce pas ? Intéressant, mais je me connais trop bien. Je recule. Et pas pour mieux sauter. Arabe ou français celui ci ?

Arrête Joseph et reviens sur terre ! Enfin si l’on peut dire... Cesse de changer de sujet. Ce que tu as à leur dire est assez compliqué comme ça. Assez grave surtout, enfin peut être ... Après tout ce n’est qu’une question de point de vue. Les militaires surtout, c’est inouï ce que ça peu être buté un militaire. Et pourtant je devrais y être habitué, mais non rien n’y fait. Enfin il est humain lui au moins. Pas comme les autres. Quel est le plus buté ? Un militaire humain ou un scientifique MESSYEN ? Pas facile, le premier n’a qu’une envie, jouer à la guéguerre et fait le sourd dès que l’on va à l’inverse et pour le second nous sommes comparables à des singes qui viendraient juste de découvrir le feu. Il n’a pas totalement tort en plus. Mais avec ce que je leur prépare, il va falloir convaincre, non seulement les MESSYENS mais aussi ceux d’en face, les BLAKKLOUDS et les DIMEDROTES. A moins qu’ils ne sachent déjà ... Mais là encore ce n’est pas mon problème, du moins pas dans l’immédiat. Ne t’éparpilles pas mon petit Joseph, prends sur toi. Les portes du conseil s’ouvrent. C’est a toi ! Lets Get Ready To Rumble ! Ca, j en suis sur, c’est du Catch américain, pas une fable...

Ils me regardent, me dévisagent tous, se demandent pourquoi un petit astrophysicien les dérange et surtout comment j’ai pu réussir à arriver là. Mais quelle tête vont ils faire quand je vais leur apprendre que le Soleil se meure, ou plutôt qu’il va imploser ? Tout ça à cause de la proximité et de la fréquence d’utilisation de leur fameux principe de MAZE. Leur foutu moyen de transport. Ca y est j’ai commencé et si la moitié me prend pour un fou, l’autre moitié est prête à me tuer pour trahison. Pas de ma faute à moi si le fait de replier l’univers sur lui même pour voyager instantanément a besoin de vide autour des points de départ et d’arrivée. Pas de ma faute non plus si le temps leur a manqué pour trouver ce vide à l’arrivée.

Et voila le bon militaire qui pense à ses hypothétiques renforts interstellaires, qui me sort du "Non impossible, pas question". Surprise il vient de se faire calmer. Mais ce n’est pas ça la surprise. La surprise c’est le petit bonhomme à l’origine de ce calme : un MAIKAN. Il lui a dit de laisser le Soleil imploser. Du coup notre "4 étoiles" n’émet plus aucun son. Ce qui m’inquiète, c’est l’absence de réactions du MESSYEN.... Comme si il savait quelque chose que je ne savais pas. Comme s’il savait déjà. Non ce n’est pas possible, ils nous auraient avertis... Ce sont nos alliés non ? Surtout qu’il y a eu d’importants arrivages cette semaine. Tiens le militaire viens de perdre son court mutisme. Il demande pour ceux d’en face. Seconde surprise le MESSYEN lui répond. Apparemment ce que je viens de leur dire explique l’absence totale d’arrivage pour ceux d’en face. Ils savaient déjà... Peut être avaient-ils déjà tiré des plans d’évacuation au cas où nous aurions continuer à tuer le soleil. Les salauds....

Plus de Maze. Plus d’arrivage en force. Il va falloir faire sans. Moi qui désirait juste que les E.T arrêtent leur venue, leur colonisation douce. Protège moi de ce que je désire. Ils n’arrivent plus. Ils y sont, ils y restent.

Chapitre Troisième

Cinq ans plus tard

Dix bonnes raisons de rester en vie. Dix bonnes raisons que je m’efforce de trouver chaque jour. Notre monde est cruel et ma race encore plus, mais elle aime ça et moi aussi. Fiers nous sommes. Du moins le laissons nous paraître. Les autres races ne sont que des sous races négligeables, mêmes nos "alliés". Ces GROBIANS sont trop stupides et ces DIMEDROTES trop doux, même si leur fourberie est réputée dans tout l’univers. C’est surtout leur polymorphie qui les rend dangereux. De toute façon, ils finiront tous esclaves et donc cobayes. Peut être même très prochainement, grâce à ma nouvelle invention. Je n’aurais plus rien à craindre pour ma survie et ça sera un beau coup porté à nos sœurs et à leur sorcellerie.

Elles se croient puissantes, au point d’être inattaquables. Elles nous traitent de pilleurs, de copieurs car pour elles, nous n’inventons rien, nous ne faisons que piller les technologies des races soumises. Mais elles font de même. Réveillant les forces magiques et paranormales de ce monde, les combinant aux nôtres, découvrant de puissants artefacts... Elles sont arrogantes, mais le Maître les tue aussi en cas d’échec. Il n’a jamais fait preuve d’une grande patience, et cela est pire depuis que nous sommes sur cette planète.

Mon portail sera prêt dès que j’aurais réussi à faire transporter plus d’une seule personne. Nous allons pouvoir ré-acheminer des renforts et bien plus encore. Le modèle B, quant à lui, est prêt. La production de masse devrait commencer à la fin de ce mois ci. Au début du prochain au plus tard. Mais ce modèle A ... Il nécessite trop d’énergie pour l’instant. J’envisage une solution et bientôt les missions temporelles pourront débuter. Dès lors, je n’aurais plus à m’inquiéter pour ma survie… Jamais. La gloire m’attend et le respect et la gratitude du chef suprême aussi. Ah ! Refaçonner ce monde dans les siècles passés pour mieux préparer notre arrivée. Les missions sont déjà planifiées... La destruction du continent Atlante, la construction d’une base secrète, au Nevada je crois, ainsi qu’une guerre dans le golfe persique dans les années 1990 et assassinat d’un certain John Fitzgerald Ken....

L’alarme ? L’alarme ?? L’ALARME ?!?... J’interpelle un homme de la sécurité. Ce morceau de chair sur pattes me dit qu’un intrus se serait introduit dans la salle des plans. Quelle bande d’incompétents ces humains ! Je ne comprends toujours pas pourquoi nous laissons ces collabos se charger de la sécurité de nos installations. Il faut que cela change. Et pendant que je pense à cela tout en me dirigeant vers la salle des plans, tout devient clair. Je me suis toujours intéressé à l’histoire des peuples que l’on éradiquait. Et cette race terrienne m’a toujours intrigué : les atlantes, le nombre important de prophètes ou de devins par rapport aux autres races de l’univers ??? La réponse me saute maintenant aux yeux : Les MESSYENS vont, eux aussi, voyager dans le temps.

Dix bonnes raisons de rester en vie. Dix bonnes raisons que je ne peux trouver.

Chapitre Quatrième

Quatre ans plus tard

Il parait que l’être humain a une formidable capacité d’adaptation ... Il parait... C’est ce qui lui a permis de survivre jusque là. Que dis-je survivre ? De dominer ! Et donc de se montrer irrespectueux envers le monde qui nous hébergeait. Calme toi ma fille, ce n’est pas le moment de repartir dans ce débat sans fin. Garde plutôt ton énergie pour remonter le moral à ces pauvres gens...

Quatre jours que nous sommes enfermés dans cette cellule sans fenêtre, ni porte. Quatre jours que je m’efforce de tenir un journal dans ma tête. Tout retenir, pour pouvoir raconter. Est-ce ainsi que les déportés ont réagi il y a 70 ans ? Pour tout raconter ou juste pour se dire qu’ils étaient encore en vie... Avec l’espoir de le rester... Savaient ils ce qui les attendaient ? Car nous nous n’en savons rien...

Je me suis prise d’amitié pour cette enfant. Elle doit avoir 6 ans. Je ne l’ai pas remarquée tout de suite. Il m’a fallu plusieurs heures... Plusieurs jours... Était- elle dans cette salle lorsque j’y suis entrée ? Elle parle peu, sanglote souvent. Je tente de la consoler comme je peux. Je lui fais des promesses irréalisables... Comment la rassurer quand j’ai très peur moi-même ?

Une semaine ou deux... Comment savoir ? Enfermés dans ce décor blanc sans mur, ni toit, ni sol. Enfin si, il y a un sol, nous nous y tenons... Normalement nous devrions avoir un repère temporel avec les repas, mais on ne nous en distribue aucun et pourtant la faim ne se fait pas sentir... La fatigue non plus pourtant nous dormons... Nous nous réveillons tous en même temps. Utilisent-ils une drogue ? Que font-ils quand nous dormons ?

Nous parlons très peu entre nous. De moins en moins en fait. Certes au début, ça jacassait et ça piaillait à coups de "Mon Dieu, où sommes-nous ?" "Libérez nous !" "Je veux sortir !" et autres conneries de circonstances. Après certains se sont racontés leurs vies pour savoir pourquoi eux ou juste pour passer le temps. Même ceux qui parlaient pour remonter le moral aux autres se sont tus peu à peu. Depuis on attend qu’il se passe quelque chose tout simplement...

Comment suis-je arrivée là ? Il me semble que mon dernier souvenir remonte à la file d’attente au magasin de rationnement. Notre région ne manque de rien mais nous sommes tout de même rationnés... Pourquoi ? Pourquoi nous traitent-ils comme des animaux ? Pourquoi avons-nous traité les animaux ainsi ? Expérimentation sur sujets vivants, mutilations, parties de chasses ou massacres en règle, traînés dans la boue, dans cette partie du monde il n’y a plus de différences entre un humain et un animal, du moins pas pour eux. Mais l’être humain peut s’adapter à tout, preuve en est qu’il collabore même... Comme en 1940... Quel pouvoir en tirent ils ? N’ont-ils pas la conscience qu’ils y passeront aussi ?

Elle a disparu... Hier (hier ?) encore elle était la et je la serrais dans mes bras lui racontant une histoire pour enfant de son âge, en prenant soin d’ôter tout le côté effrayant. Vu notre situation j’ai trouvé cela plus sage. Pas de méchant loup dans le placard ni de monstre sous le lit ou de méchante belle mère voulant tuer la gentille princesse. Juste un prince et une princesse éloignés l’un de l’autre qui font un joli voyage pour se retrouver. Mais elle n’est plus là. ELLE N’EST PLUS LA ! Je l’ai cherché parmi la centaine de personnes, leur demandant ou était ma fille (ma fille ??)... Je ne l’ai pas trouvée. Il s’est enfin passé quelque chose. Ils nous kidnappent une seconde fois !

La France quel beau pays autrefois... Tout le monde voulait y venir au moins une fois, pour ses paysages, son patrimoine, sa cuisine, ses produits de luxe, ses habitants et leurs manières soit disant très "particulières". Quand ils sont arrivés il y a dix ans, ils ont tout effacé en 2 jours. Plus de communication, plus de dirigeant, plus d’armée... Juste eux... L’entente cordiale. Un an pour s’établir, un de plus pour raser ce qui devait l’être et cinq pour construire leurs cités démentielles, les ZCC, immenses cubes montant jusqu’au ciel et à leur coté les Z.E : les zones des esclaves... Enfin, des humains... Mon habitat depuis... Mon bidonville... France zone occupée, comme toute l’Europe et une bonne partie du monde.

Je viens de me réveiller et je voudrais ne l’avoir jamais fait. Je ne suis plus dans la pièce blanche sans mur, ni toit, ni porte, ni fenêtre. Je suis allongée et sanglée. Ils sont au dessus de moi, ils me regardent et rient... BLAKKLOUDS... A force, on peut les reconnaître même avec leurs camouflage holographique, même lorsqu’ils parlent en humain... En français. Ils vont m’opérer, pas me tuer ("tuez-moi par pitié"). Ils veulent tester une idée qu’ils ont eu en regardant un documentaire terrien. J’arrive à tourner la tête. Parmi les instruments chirurgicaux et l’électronique alien, je peux distinguer un petit poste de télévision et un vieux magnétoscope. Une cassette est posée a coté. Son nom en lettres bleues me frappe comme un marteau : Terminator ! Il parait que l’être humain a une formidable capacité d’adaptation... Il parait...

Le livre de base est disponible ici.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.