Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

background Cyberpunk

Rubrique Cyberpunk (CP 2013, 2020, 203X, etc.)

Modérateur: Modérateurs

background Cyberpunk

Message par Aeropostal » Mar 09 Oct 2007, 18:27

Bonjour!
Le decors d'un cyberpunk est toujours celui d'un univers désolé par la guerre, la polution la dérive technologique, les crash boursiers, la guerre civile, le clivage social.
Ce poste à donc comme objectif de mettre en commun des idées/concept de faits marquants politiques, sociaux ou economiques servant a l'élaboration de background d'univers cyberpunk.
Ces faits devront être en lien avec notre monde contemporain pour ainsi fournir une ouverture vers les bases d'un cyberpunk... dans la plus pure tradition du genre.

allez hop! a vos plumes.
Bordelais en recherche de tables conviviale. :)
Aeropostal
 
Message(s) : 6
Inscription : Jeu 04 Oct 2007, 16:29

Message par LeFélis » Mar 09 Oct 2007, 22:35

Tu proposes que l'on mette en commun des faits inventés qui sont à peu près crédibles et qui pourraient servir de base à un univers de type cyberpunk ?

Par exemple trouvé une idée de cataclysme pour expliquer une montée de la violence, qui ne serait pas l'explication de cyberpunk 2020 selon laquel l'europe se serait senti attaqué par la NSA/CIA/FBI
LeFélis
 
Message(s) : 223
Inscription : Mar 01 Mars 2005, 21:02

Message par Hida Kekkai » Jeu 11 Oct 2007, 00:57

il suffit de lire ce qui se passe en Irak où des corporatiosn privées font la guerre à la place des USA et sans que le gouvernement puisse les limiter ;)
What il you slept? And what if, in your sleep, you dreamed? And what if, in your dream, you went ta heaven and there plucked a strange and beautiful flower? and what if, when you awoke, you had the flower in your hand? ha, what then?
Hida Kekkai
 
Message(s) : 181
Inscription : Lun 28 Juin 2004, 18:31

Message par Leodgardi » Jeu 11 Oct 2007, 14:06

je ne suis pas tout à fait d'accord avec cette vision de la guerre en Irak. Si elle a des objectifs économiques, elle est faite par l'Etat, comme les puissances européennes à l'époque coloniale.

Par contre, je sais qu'il y a eu une résolution des Nations Unis qui voulait faire des multi-nationales des sujets de droit international. Cela a été rejeté par les pays du Tiers Monde, mais un jour cela reviendra dans les dossiers.

Actuellement, il n'y a que les Etats ou les Organisations Internationales (OMC, FMI, OMS, etc...) qui sont des sujets de DI. L'accorder aux entreprises se seraient leur donner une nouvelle puissance face aux pays les plus pauvres.
Leodgardi
 
Message(s) : 118
Inscription : Dim 24 Déc 2006, 12:26
Localisation : Alpes Maritimes

Message par LeFélis » Jeu 11 Oct 2007, 20:45

Elles ne font pas réèllement la guerre à la place. Elles fournissent juste des hommes : elles ne disposent pas de matériel militaire lourd. Et les militaires des US ont l'avantage d'avoir une motivation autre que pécuniaire.
LeFélis
 
Message(s) : 223
Inscription : Mar 01 Mars 2005, 21:02

Message par rollytroll » Mer 31 Oct 2007, 06:08

## L'armée US engage des mercenaires issus de milices privées. Ces types sont mieux payés que les militaires US traditionnels, utilisent un équipement de base fourni par l'armée auquel s'ajoute l'équipement fourni par leur corpo d'origine, et se coltinent des missions autrement plus risquées que celles des G.I. habituels.

## par contre, ils n'ont accès qu'à un certain niveau d'accréditation de mission. Certaines missions vraiment sensibles sont encore l'apanage des SEALS ou de commandos spécialisés.

## c'est vrai que de loin, ça ressemble un peu aux euroguerres de Cpk, tout ça.

bon, comme evenement cpk, je propose :

1. Crash du système monétaire (avec retour au troc pour les denrées de base) car l'inflation galopante faisant que les produits de base sont hors de prix alors que dans le même temps la haute-technologie devient abordable (comme maintenant mais en pire !)

2. Robotisation extrême aboutissant à un chomage massif et un accroissement explosif de la population de "zonnard". apparition d'androîde, discrimination des androîdes (après tout, ils volent le travail des honnêtes humanoides ? :P ) (=> animatrix / metropolis version manga.)

3. Fin des énergies fossiles peu chères. (crise du carburant, recherche de carburant alternatif, bataille pour les derniers reservoirs, véhicules de recup "madmaxiens" allégés fonctionnant au solaire ou éolien "waterworld")

4. Faillite du système carcéral, des villes sont isolées pour cloitrer les condamnés. Ceux-ci y sont abandonnés à une loi de la jungle sans gardien. Ces zones deviennent des nomansland, des zones de non droit.

5. Faillite du système de santé. Le trou de la sécu finit par devenir tellement béant, que celle-ci est tout simplement abolie. Les médicaments deviennent une denrée du marché noir, tout comme les soins médicaux.

6. Crash du système informatique mondial. Reboot général d'Internet (probablement suite à un virus mondial à propagation rapide) avec mise en quarantaine de certaines zones. recours à des transporteurs d'information pour traverser certaines zones 'johnny mnemonnic'?

7. Crise génétique des denrées alimentaires. Finalement, les anti-OGM avaient peut-être raison ? Mutation alimentaire (comme en amérique du sud avec les bananes Monsanto). Bonjour les solutions nutritives à base de bactéries crées en milieu controlé et au parfum artificiel !

bon, ça fait un bon début, non ?
En stage à la banque Gringotts.
- Trésorier du sden -
Avatar de l’utilisateur
rollytroll
 
Message(s) : 911
Inscription : Ven 04 Mars 2005, 16:28
Localisation : Bordeaux

Message par LeFélis » Jeu 01 Nov 2007, 04:23

Plein de bonnes idées !

rollytroll a écrit :1. Crash du système monétaire (avec retour au troc pour les denrées de base) car l'inflation galopante faisant que les produits de base sont hors de prix alors que dans le même temps la haute-technologie devient abordable (comme maintenant mais en pire !)

Je pense que l'inflation touche tous les produits. Mais on peut introduire une pénurie alimentaire (de vrais goinfres ces chinois :) ) . Seul les algues et le plancton/kryll reste a un prix négligeable.

rollytroll a écrit :2. Robotisation extrême aboutissant à un chomage massif et un accroissement explosif de la population de "zonnard". apparition d'androîde, discrimination des androîdes (après tout, ils volent le travail des honnêtes humanoides ? :P ) (=> animatrix / metropolis version manga.)

Oui et non. La robotisation est une idée classique et qui explique facilement la montée du chomage. Par contre l'arrivé d'androïde dépasse le cadre de 'mon cyberpunk' ( Fan de manga, mais je veux pas tout mélanger)

rollytroll a écrit :3. Fin des énergies fossiles peu chères. (crise du carburant, recherche de carburant alternatif, bataille pour les derniers reservoirs, véhicules de recup "madmaxiens" allégés fonctionnant au solaire ou éolien "waterworld")

La on vire post-apo ... Ou alors on a une société/corpo soucieuse de l'économie d'énergie. C'est pas fun :(

rollytroll a écrit :4. Faillite du système carcéral, des villes sont isolées pour cloitrer les condamnés. Ceux-ci y sont abandonnés à une loi de la jungle sans gardien. Ces zones deviennent des nomansland, des zones de non droit.

Idée intéressante pour un scénario (voir une campagne). Mais les new-tech pour les prisonniers peuvent aussi avoir une place : un cadre qui continue de bosser dans sa corpo avec un bracelet de prisonnier, un ganger qui refuse toute violence car une puce policières lui envoi du 220V chaque fois qu'il touche à un flingue, etc

rollytroll a écrit :5. Faillite du système de santé. Le trou de la sécu finit par devenir tellement béant, que celle-ci est tout simplement abolie. Les médicaments deviennent une denrée du marché noir, tout comme les soins médicaux.

Le système de sécu américain marche bien. Il revient plus chère, mais ceux qui peuvent payer on une bonne couverture. Les assurances étant privées, elles ne peuvent pas être déficitaire bien longtemps : elles vont augmenter les cotisations.

rollytroll a écrit :6. Crash du système informatique mondial. Reboot général d'Internet (probablement suite à un virus mondial à propagation rapide) avec mise en quarantaine de certaines zones. recours à des transporteurs d'information pour traverser certaines zones 'johnny mnemonnic'?

Bonne idée, mais faudrait trouver mieux que le classique virus pour avoir une réelle saveur cyberpunk.

rollytroll a écrit :7. Crise génétique des denrées alimentaires. Finalement, les anti-OGM avaient peut-être raison ? Mutation alimentaire (comme en amérique du sud avec les bananes Monsanto). Bonjour les solutions nutritives à base de bactéries crées en milieu controlé et au parfum artificiel !


Les bactéries nutritives .... Yep c'est encore plus dégoutant que les algues !
Des bactéries qui se nourrissent de champignons et de lumière solaire .... Je vais y réfléchir dès demain pour la campagne de pub de .... Biotechnica... "BactériaPlus ! Le repas plus rapide et le moins chère ! " ..." Ouvrez l'emballage et les bactéries s'auto-réchaffent pour une dégustation à température idéale."

rollytroll a écrit :bon, ça fait un bon début, non ?

C'est pas encore une trame alternative complète, mais ca fournit de bonne base :D
LeFélis
 
Message(s) : 223
Inscription : Mar 01 Mars 2005, 21:02

Message par rollytroll » Jeu 01 Nov 2007, 07:32

1. Crise alimentaire
Je pense que l'inflation touche tous les produits. Mais on peut introduire une pénurie alimentaire (de vrais goinfres ces chinois :) ) . Seul les algues et le plancton/kryll reste a un prix négligeable.

## En fait, ça dépend. tu as deux types de crise liées à l'inflation, les crises structurelles et les crises conjoncturelles. Là en ce moment irl, on entre dans une crise structurelle, ce sont les produits de base qui sont le plus touché. Et le premier besoin de l'homme, c'est se nourrir. Par contre, tu l'auras remarqué, les produits de haute-technologie ont des prix qui dégringolent très rapidement. Cette situation a déjà été évaluée par certains visionnaires comme W.GIBSON (le père du cyberpunk!) à travers leurs romans.

2. Robotisation
Oui et non. La robotisation est une idée classique et qui explique facilement la montée du chomage. Par contre l'arrivé d'androïde dépasse le cadre de 'mon cyberpunk' ( Fan de manga, mais je veux pas tout mélanger)

## Je comprend que l'on veuille éviter le recours aux androîdes. Mais bon, fatalement là où il y a du cyber... les cybered-up, cyberpsycho, armures intégrales de classe alpha ou gamma sont comprises dans le jeu cpk. Je ne les ai pas inventés. Maintenant, je vois mal des corporations se passer de la formidable main d'oeuvre que constitue les androîdes, et je doute que l'automatisation qui pousse tant d'employés à la porte encore de nos jours s'arrête miraculeusement dans le monde cpk. En fait, je pense que ce sera pire...

3. Fin des énergies fossiles peu chères.
La on vire post-apo ... Ou alors on a une société/corpo soucieuse de l'économie d'énergie. C'est pas fun :(

## La fin des énergies fossiles est une réalité (encore), elle nous touchera d'ici 10 ans. Tu n'as pas remarqué que le prix de l'essence a légèrement augmenté en 10 ans ? (il a triplé!).


4. Faillite du système carcéral,
Idée intéressante pour un scénario (voir une campagne). Mais les new-tech pour les prisonniers peuvent aussi avoir une place : un cadre qui continue de bosser dans sa corpo avec un bracelet de prisonnier, un ganger qui refuse toute violence car une puce policières lui envoi du 220V chaque fois qu'il touche à un flingue, etc

## Tu vas rire, mais les premières puces de comportement (inauguré aux USA) ont servi pour oter toutes pulsions aux prisonniers. Malheureusement, ça en fait des légumes inexpressifs et assez peu productifs en somme. Quoiqu'il en soit, le quotidien est de plus en plus difficile, aboutissant à une augmentation de la délinquance, un surpeuplement des prisons, et fatalement le problème va se poser. (En fait, il se pose déjà, les prisons accueillant 2.5 fois plus de détenus qu'elle ne le devrait en France).

5. Faillite du système de santé.
Le système de sécu américain marche bien. Il revient plus chère, mais ceux qui peuvent payer on une bonne couverture. Les assurances étant privées, elles ne peuvent pas être déficitaire bien longtemps : elles vont augmenter les cotisations.

## ça marche bien pour les riches. Pour les pauvres, c'est la misère. Certains boulots proposent une couverture sociale professionnelle, pour d'autres, vous ne pouvez pas travailler si vous n'avez pas de couverture (couverture que vous ne pouvez obtenir qu'en travaillant bien sur). le serpent qui se mord la queue ! (voir "sicko" de Michael Moore... mais avec du recul)

6. Crash du système informatique mondial.
Bonne idée, mais faudrait trouver mieux que le classique virus pour avoir une réelle saveur cyberpunk.

## Actuellement, on parle de web2.0, de web intelligent. Certains parlent d'une refonte complète du réseau cablé mondial (dont les capacités physiques hétérogènes limitent le débit). Ce qui est sûr c'est qu'on peut pas passer au tout hertzien (implique trop de sattelites, et tout un tas d'ondes supplémentaires en l'air. Déjà qu'on a du mal à évaluer celles qui circulent actuellement sur notre santé et sur le réchauffement de la planète)...


7. Crise génétique des denrées alimentaires.
Les bactéries nutritives .... Yep c'est encore plus dégoutant que les algues !
Des bactéries qui se nourrissent de champignons et de lumière solaire .... Je vais y réfléchir dès demain pour la campagne de pub de .... Biotechnica... "BactériaPlus ! Le repas plus rapide et le moins chère ! " ..." Ouvrez l'emballage et les bactéries s'auto-réchaffent pour une dégustation à température idéale."

## Pour te donner une idée + précise : on passera petite à petit des rations militaires (aliments en boite déjà à peine identifiables) aux rations de porridge / poolish façon "matrix".
En stage à la banque Gringotts.
- Trésorier du sden -
Avatar de l’utilisateur
rollytroll
 
Message(s) : 911
Inscription : Ven 04 Mars 2005, 16:28
Localisation : Bordeaux

Message par Lame » Ven 25 Jan 2008, 18:20

"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Message par Lame » Ven 06 Juin 2008, 17:45

Crépuscule Ville" le nouveau roman de Lolita Pille : premier aperçu

Source: http://www.buzz-litteraire.com

Présentation de l'éditeur :
Bienvenue à Clair-Monde ! Ici, quelque part dans un futur proche, sous une épaisse couche de nuages et de brumes, vivent les citoyens d'une cité idéale où l'on vous interdit pour votre bien tout ce qui pourrait vous faire du mal... "Avec Clair-Monde le bonheur n'est plus une utopie." Sauf qu'il y a Syd Paradine... Un flic cabochard, en instance de divorce, et qui refuse de se plier aux législations du bonheur obligé, aux oukases du SPS. C'est en enquêtant sur un suicide collectif d'obèses (double aberration dans ce monde normalisé !) qu'il comprend les mensonges et les trahisons de Clair Monde. Flanqué d'une étrangement belle créature du nom de Blue, il est bien décidé à semer la zizannie, résoudre le mystère et sauver leur peau sur fond de chaos planétaire... Entre la satire d'une société utopique et le polar chandlerien, entre l'emprunt au cinéma et à la littérature de genre, Crépuscule Ville est un roman ambitieux et ample qui se joue des conventions.

Comme nous vous l'annoncions en septembre dernier, le prochain et troisième roman de Lolita Pille, "Crépuscule Ville", à paraître le 13 mai 2008 se place sous le signe de l'anticipation sociale. Un thriller d'action qui répond aux codes du genre et qui tente malgré tout d'apporter sa propre originalité, ce qui reste périlleux dans un genre fortement marqué par des références poids lourds (Orwell, Huxley, Gibson, K.Dick ou même un Dantec en littérature ou des films comme "Minority report", "Bienvenue à Gattaca" ou encore "Brazil" pour ne citer qu'eux...). Références qui hantent l'imaginaire des lecteurs dés que sont abordés les thèmes du totalitarisme, de l'eugénisme, de la désinformation, de l'apocalypse, la surveillance "big brother" ou encore les cyber-technologies.

Ces deux dernières années ont d'ailleurs été marquées par plusieurs tentatives plus ou moins réussies des jeunes romanciers (Céline Minard, Céline Curiol, Anna Borrel, Elise Fontenaille, Benjamin Berton, Antoine Bello, Julien Capron, Mathieu Terence...) de créer la "french touch" de l'anticipation. La petite Pille (qui devient grande assurément), n'en déplaise à ses détracteurs, ne s'y casse pas les dents, et fait même preuve d'une belle imagination...

Si elle reprend certaines lois du genre, elle injecte aussi, sous une forme novatrice les dérives modernes : de la téléréalité aux cyber-rencontres amoureuses (à saluer au passage son excellente idée de "traceur" qui permet par exemple de traquer à la place des gens les profils correspondant à leurs préférences : "Sur 100 bulletins envoyés 60 donnent lieu à un rapport sexuel effectif."), la surconsommation (elle imagine notamment des implants bancaires qui surveillent les dépenses ou encore des noms de rues ou d'hôtels portant des noms de marques), le culte de l'apparence (elle crée un "Ministère de l'apparence") et la tyrannie de la minceur, la vente libre de psychotropes (suite à la "guerre narcotique" !) ou encore politiques ("l'hyperdémocratie", ville expurgée de toute la "racaille" et autres indésirables -obèses...- confinés dans des "non zones"...), pédophilie érigée au rang des beaux-arts et surtout les menaces écologiques (le roman se déroule après "l'ère solaire", suite au grand "black-out" : la ville "Clair monde" est éclairée par "hélioprojecteurs" et peuplée de "gratte-brouillards").

Plus attendue et peut-être pas des plus futuristes son idée de "S.P.S" ("Service de protection contre soi-même") qui lutte contre les accès dépressifs et le suicide rigoureusement interdits dans une société qui prône "le bonheur obligatoire" : on pourrait en effet penser qu'à l'heure où l'on parle de plus en puis de suicide assisté et d'euthanasie, le futur évolue plutôt dans l'autre sens...

Un livre à l'intrigue complexe (voire confuse), sous influence américaine, qui fourmille de trouvailles et ne manque pas de faire un petit clin d'œil à un certain Frédéric (son héros bénit "le type qui avait restreint le mariage à trois ans" !). C'est aussi un roman d'atmosphère aux ambiances hallucinées et aux paysages urbains apocalyptiques particulièrement travaillés. Lolita Pille casse son image d'ado superficielle et de "pétasse du XVIe" comme elle a été étiquetée suite à son premier roman "Hell". On pourra néanmoins regretter que le foisonnement d'idées et de gadgets futuristes ne fassent perdre en crédibilité et en rythme l'intrigue policière (cavale) qu'elle essaie d'installer. Un pari qui reste courageux et audacieux servi par une écriture nerveuse et haletante qui déroutera peut-être ses lecteurs habituels...
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Message par rollytroll » Lun 16 Juin 2008, 05:06

Les liens en intranet sauvage sont intéressants même si les choses évoquées sont plutôt très "propres" puisqu'ils listent des "progrès". Dans le monde cyberpunk, on y trouve du cyber (de la haute-technologie, donc) mais aussi du punk: un certain désespoir lié à un futur sombre voir inexistant.

pour ajouter quelques idées:
- Internet devient la nouvelle zone de guerre à la mode, où au-delà des guerres commerciales pour le contrôle des revenus générés par le spam et la publicité, on retrouve des pirates capables de prendre possession de toute l'électronique de votre appartement (dans un contexte où la domotique gère le fonctionnement de la plupart des appartements sous prétexte d'une gestion communautaire des dépenses énergétiques et probablement en évoquant un souci écologique),
- de gérer votre véhicule à distance, (en imaginant que les modules GPS sont plus que de simples cartracks et permettent en se couplant à l'ordinateur de bord d'emmener votre véhicule d'un endroit à un autre sans que vous ne touchiez au volant)
- de vous fondre le cerveau (en augmentant le niveau d'onde de votre téléphone portable, objet essentiel et dont personne ne se sépare plus car en plus de pouvoir payer vos courses chez Auchan (ce qu'on fait déjà), il contiendra également votre dossier médical (la carte vitale n'est qu'une puce au fond), votre identité (passeport électronique, et l'ensemble de vos papiers officiels)... On sait déjà que votre téléphone vous sert à bien plus que téléphoner (lire l'heure, lire des vidéos, voir la tv, écouter la radio, écouter des mp3, app.photo, caméra, internet, jeux video, microphone, calepin, planche de dessin, GPS, payer les courses à Auchan)... evidemment cela implique que chaque téléphone portable soit attaché à son propriétaire. Son design évoluera également (à quand des oreillettes réellement kawaï, on très androïde), à moins qu'il ne soit réellement mastoïdien permettant une subvocalisation et implanté en sous-dermal. (changer de téléphone impliquera une opération chirurgicale, mais vous ne vous le ferez plus voler à l'arrachée)..

- plus de drogues aux effets délirants (peut-être quelques inspirations à prendre du côté de la bd l'incal ou la caste des métabarons?)

- plus d'ingénierie génétique, et la mise en place de substituts organiques pour remplacer les animaux disparus ou en voir de disparition. Probablement avec quelques particularités physiques notables pour les distinguer des vrais. On a pas fini avec les OGM (ça commence juste), donc à priori, la nourriture (artificielle) ne devrait pas trop manquer. Ni son lot d'effets secondaires détestables.

- la mise en place de droîdes de compagnie (tellement plus parfaits qu'un véritable être humain, et puis un androide ne dit jamais non). On peut les envisager comme des poupées gonflables du type 'realdoll' en un peu plus évoluées. Il peut même s'agir avec l'encouragement de l'homosexualité par les gouvernements d'une des mesures prévues pour réguler la démographie mondiale galopante. De la même façon, la guerre, et la mise en place de zones de guérilla urbaine, sont envisagées comme des moyens de
1. canaliser la violence et le mal-être des populations
2. éliminer discrètement les couches les plus pauvres de la population
3. expérimenter produits OGM, nouvelles armes...

je sais, tout ça est plutôt très sombre (d'autant plus que le parallèle avec des situations réelles est assez facile) ... d'un autre côté ce sont des thèmes qui ont déjà été exploités dans des scénarios cyberpunk.
En stage à la banque Gringotts.
- Trésorier du sden -
Avatar de l’utilisateur
rollytroll
 
Message(s) : 911
Inscription : Ven 04 Mars 2005, 16:28
Localisation : Bordeaux

Message par Lame » Jeu 26 Juin 2008, 18:28

Rollytroll, en fait l'intranet sauvage n'est pas là à titre documentaire mais pour relier certains messages entre eux (je parodie les réseaux multimédia privés qui naissent dans le monde de cyberpunk après l'effondrement de la matrice).

De cette façon, les SDNautes peuvent encore découvrir ceux des messages reliés à l'intranet qui ne sont plus en p 1 de la rubrique où ils ont été posté. C'est une façon d'empêcher leur taux d'audience de tomber en-dessous d'un certain niveau.

C'était aussi un test technique en prévision d'utilisation future.
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48


Retour vers Cyberpunk

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.