Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

Les déboires des Stormtroopers of Khalid

Rubrique INS/MV

Modérateur: Modérateurs

Les déboires des Stormtroopers of Khalid

Message par Lame » Mar 16 Juil 2013, 19:29

Jérusalem, correspondant. Le subterfuge est devenu, pour certains, une nécessité vitale : se cacher dans des toilettes publiques une fois sortis de la base militaire, retirer l'uniforme pour enfiler aussitôt le traditionnel costume noir des ultraorthodoxes. Impensable pour de nombreux soldats haredim (les "craignant Dieu" en hébreu) de porter les attributs de l'armée israélienne lorsqu'ils rentrent chez eux, dans les quartiers ultraorthodoxes de Jérusalem, Bnei Brak (banlieue de Tel-Aviv) ou encore Beit Shemesh.

Pour ceux qui s'y risquent, la sanction est sévère. Dans la soirée du mardi 9 juillet, un soldat ultraorthodoxe, en uniforme, a échappé de justesse à un lynchage en règle par une centaine de haredim regroupés dans le quartier de Mea Shearim, le sanctuaire des "hommes en noir" à Jérusalem. Agressions, insultes, crachats, jets de pierre... Les exactions se multiplient à l'encontre des "porteurs de haillons" militaires, devenus des traîtres aux yeux de leur propre communauté. Le phénomène a pris une telle ampleur que l'armée israélienne a mis en place un numéro d'appel d'urgence pour les soldats ultraorthodoxes "en détresse".

"CHASSE OUVERTE AUX 'COLLABOS' DE L'INTÉRIEUR"

Les tensions ne risquent pas de s'apaiser. Dimanche 7 juillet, le gouvernement israélien a approuvé un projet de loi mettant fin au système d'exemptions militaires dont bénéficiaient, jusqu'à présent, les haredim. A l'horizon 2017, l'écrasante majorité des jeunes ultraorthodoxes sera tenue d'effectuer un service militaire ou civil, sous peine de poursuites judiciaires. A ce jour, près de 7 000 jeunes haredim échappaient, chaque année, à la conscription pour étudier à plein temps la Torah. Ce privilège garanti par la loi Tal, adoptée en 2002, mais jugée inconstitutionnelle par la Cour suprême dix ans plus tard, a ravivé l'affrontement entre un Etat construit autour de son armée et un monde ultraorthodoxe qui ne reconnaît qu'une patrie divine.

Mais, derrière l'appel à la révolte de la communauté ultraorthodoxe contre le "service militaire pour tous", se joue également une redoutable guerre culturelle interne à la communauté haredim. Entre ceux, définitivement opposés à toute participation dans l'Etat israélien, et ceux qui présentent des velléités d'intégration : "Cet affrontement a une intensité inédite. Le noyau dur ultraorthodoxe fait aujourd'hui une chasse ouverte aux 'collabos' de l'intérieur qui pactisent avec l'ennemi, l'armée", analyse Yaïr Ettinger, journaliste au quotidien israélien Haaretz.

Ces "ennemis de l'intérieur", qui endossent l'uniforme israélien, ont reçu un surnom : les "hardakim", un sobriquet très péjoratif formé à partir des mots haredim et harakim (insectes) : "Ces soldats, portant barbe et papillotes, sont perçus comme un véritable cancer par le leadership ultraorthodoxe, car ils sapent les fondations du seul modèle de vie qu'il revendique : la société de l'étude ", explique Yaacov Lupo, sociologue israélien, spécialiste des ultraorthodoxes.

Pourtant, le modèle se fissure : "On estime que 20 % à 30 % des jeunes haredim ne désirent plus étudier la Torah toute leur vie. Ils aspirent à faire l'armée et à trouver un travail pour échapper à la pauvreté. Mais la pression sociale est si forte que peu d'entre eux se risquent à sauter le pas, de peur de discréditer leurs familles", explique Yaacov Lupo. Néanmoins, les multiples appels du pied de l'armée ont créé une brèche dans l'édifice ultraorthodoxe.

DES PARASITES QU'IL FAUT ÉRADIQUER

En 1999, le bataillon Netzah Yehuda a été fondé pour répondre spécifiquement aux besoins des soldats haredim : nourriture casher, étude de la Torah, absence d'éléments féminins, respect strict du shabbat... Un autre programme militaire, intitulé "Shahar", assouplit également les contraintes du service militaire pour attirer les haredim. En conséquence, le nombre de conscrits au sein de la communauté ultraorthodoxe s'est accru d'année en année. Près de 1 500 haredim se sont engagés en 2012, 12,5 % de plus qu'en 2011.

Le projet de loi coercitif, porté par le ministre des finances, Yaïr Lapid (Yesh Atid, parti centriste laïque), ne risque-t-il pas de ruiner les patients efforts de l'armée israélienne ? On le redoute au sein de l'état-major. Surtout que l'étau social ultraorthodoxe s'est encore resserré, dernièrement, sur les "brebis égarées" qui pourraient être tentées par l'uniforme militaire.

Les ultras ont lancé une campagne d'affichage virulente contre les soldats "hardakim". Représentés avec une barbe rousse – symbole très péjoratif –, ils sont associés à l'image du parasite qu'il faut éradiquer : "Zone nettoyée de hardakim", peut-on lire sur certains murs des quartiers haredim. – (Intérim.)


Source: http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/07/11/les-soldats-haredim-ennemis-des-juifs-ultraorthodoxes-d-israel_3446219_3218.html

Imaginez le dessous des cartes. Imaginez la guerre occulte que doivent se livrer Khalid (archange juif de la Foi), Dajjâl (prince musulman de la contestation), Zanag (impliqué dans la corruption des humains au service du seigneur) et les Mekoubals (des témoins gênants traités de manière inappropriée).
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Les déboires des Stormtroopers of Khalid

Message par gnoll » Ven 02 Août 2013, 10:24

Juste une chose
Khalid est musulman
La religion juive n a jamais eu d archange specifique

[ Post made via Android ]
faire court c est mieux( sauf pour le sexe)
conçi c est un mode de vie

écuyer robotiquie de la Vieille Garde
Tueur de quizz professionel
gnoll
 
Message(s) : 2492
Inscription : Mar 16 Déc 2003, 12:57
Localisation : pres du frigo

Re: Les déboires des Stormtroopers of Khalid

Message par Lame » Mer 07 Août 2013, 20:54

gnoll a écrit :Juste une chose
Khalid est musulman
La religion juive n a jamais eu d archange specifique

[ Post made via Android ]


Tu es en retard d'une guerre.

ELI
Il a pris une forme féminine et passe beaucoup, mais vraiment beaucoup de temps chez Régis. Même après les heures de fermeture, en fait. Ils doivent travailler au rapprochement entre les religions, quelque chose de ce genre.

- Supplément "On ferme" (Bonusville, p 156)

HASSAN
Découragés par la stupidité des hommes, Hassan s'est retiré sur un pilier pour attendre que çà passe. Il a dû le reconstruire trois fois, ayant été victime de "dommages collatéraux" de "frappes chirurgicales".

- Supplément "On ferme" (Bonusville, p 157)

KHALID
Déçus par l'immobilisme de la Ligue arabe et de l'inaptitude crasse des Palestiniens à prendre leur destin en main, il s'est converti au Judaïsme et fait depuis son service militaire dans les territoires occupés.

- Supplément "On ferme" (Bonusville, p 157)

On est donc bien d'accord que dans le background officiel:
-Les archanges "musulmans", comme tous les archanges renégats ou "renégats", ont été réintégré au Conseil divin par ordre de Dieu.
-Le judaïsme a eu plein d'archanges jusqu'au Footing en Palestine et il a de nouveau un archange en 2006: Khalid, l'archange juif de la foi.
-l'islam "standard" n'a plus d'archanges: Khalid est juif à tendance Colonisation, Hassan dépressif à tendance soufi et Eli ... on va dire qu'il est devenu plutôt bahaïste.
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48


Retour vers In nomine satanis / Magna veritas (INS/MV)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.