Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

Les différents types de scénario

Débats, conseils et réflexions sur le jeu de rôle.

Modérateur: Modérateurs

Les différents types de scénario

Message par rodi » Jeu 30 Sep 2010, 20:35

Salut

je me demandais pour agrandir ma palette quels étaient les différents types de scénario... J'ai beaucoup de mal à faire autre chose que de l'enquête...

J'ai écrit un scénario action / réflexion dans lequel les personnages infiltrent un groupe terroriste pour le neutraliser (scénario "Infiltration" sur la rub' Polaris) mais je retombe dans mes travers d'écriture... Je fais à nouveau de l'enquête :pleure:

Merci de vos réponses
Une fois y a un déterré qui m'a dit : "ce qui ne tue pas rend plus fort"
Membre des Team Deadlands et Polaris et Hordien du Contreshankr !
Utopia 2.0 is watching you !
Avatar de l’utilisateur
rodi
Plus rapide que son ombre
 
Message(s) : 7072
Inscription : Sam 22 Fév 2003, 22:23
Localisation : Caen (calvados) / Denver / Equinoxe / Okhaen

Re: Les différents types de scénario

Message par Wenlock » Jeu 30 Sep 2010, 22:05

Mmh.
Est-ce que tu entends plutôt ta question d'un point de vue "scénarisation/narration/intrigue" ou du point de vue du "mode de jeu", de ce que les PJ vont y faire (explorer, latter, gérer, intriguer, enquêter...) ?

Si comme je le crois il s'agit plutôt de "mode de jeu" que de scénario, alors j'ai tendance à croire qu'ils sont très variés, mais pas très distincts, et que la plupart des scénarios en mêlent plusieurs : un peu d'enquête, un peu de diplomatie, un peu d'intrigue (au sens "magouiller"), un peu de casse-tête, un peu d'action endiablée, un peu d'intrusion...
Et à mon avis, ça dépend presque autant des systèmes que des univers et des joueurs, car "ce qu'on va pouvoir jouer" dépend de ce que les personnages peuvent faire et de ce qui peut amuser leurs joueurs au moins autant que des scénarii. *

Le mode de jeu n'est fréquemment que la "tendance majoritaire" des différentes situations ludiques que l'histoire amènera à rencontrer, même si certaines choses s'assemblent naturellement et d'autres moins (en général, lorsqu'un scénar d'investigation implique de l'action, c'est plus souvent de la poursuite ou de brèves empoignades que des batailles rangées et des exploits physiques). Néanmoins, des scénarii un peu plus travaillés que la moyenne peuvent s'offrir l'originalité de mêler de manière intéressante des modes de jeux très différents : si les PJ sont à la recherche d'un espion au sein de leur forteresse assiégée par l'ennemi, il tout à fait possible que les phases d'investigation habituelles (relevés d'indices, documentation, interrogatoires...) s'entrecoupent de combats de masse, de scène de "catastrophe" (incendie, explosion...) et de duels à mort, mais aussi d'éventuelles négociations diplomatiques et même quelques exploits physiques (sauter du pont sur le camion en marche, courir pour échapper à l'effondrement du rempart...).

Mais puisque ta question semble plutôt être "qu'est-ce que je peux faire pour changer vraiment de mode de jeu ?", la réponse est alors : n'importe quoi qui ne consiste pas à résoudre une situation par des investigations et déductions successives. Un scénario où la recherche d'information ne soit pas centrale, voire carrément une situation où l'on sait dès le départ tout ce qu'il y a à savoir mais où ce n'est pas ça qui fera avancer le schmilblik :
_un "survival" où les PJ tentent surtout d'échapper à un danger mortel qui peut être aussi bien "paumés sur une île déserte" que "pursuivis par un monstre horrible" ou "piégés dans l'immeuble en flammes",
_une bataille essentiellement stratégique et tactique avec des objectifs complexes, des opérations commandos, des phases de consolidation ou de positionnement, des otages, des blufs...
_une situation de crise diplomatique qui ne se résoudra que par la négociation, c'est à dire par la conviction, des choix difficiles et des concessions (et pas parce que les PJ auront déterré les sales petits secrets des uns ou des autres),
_une chasse au fauve où il s'agit d'affronter la nature, de débusquer et d'anticiper les actions de la bête autant que de se préparer à la combattre,
_un pur "actioner" où les joueurs vont passer leur temps à sauter d'un avion vers une moto, faire exploser des trucs, désactiver des rayons de la mort, se castagner, cavaler devant un ennemi en surnombre, poursuivre des ennemis en fuite, etc.
_le bon vieux casse-tête, où les PJ sont confrontés à une série d'énigme ou à un problème technique complexe dont la résolution presque exclusivement intellectuelle sera moins une question d'investigation et de déduction que d'imagination, de sens pratique, de choix techniques, de risques calculés...
_un scénar d'horreur psychologique où, plutôt que d'enquêter, les PJ vont devoir naviguer entre différentes situations toutes plus affreuses les unes que les autres et se commettre eux-mêmes dans des trucs atroces pour espérer s'en sortir,
_un grand drame reposant d'avantage sur le roleplay et la charge émotionnelle des situations que sur une véritable intrigue, à coups de dilemmes moraux et de grands déchirements,
_un jeu de "gestion" comme ça se pratique avec Reign, Guildes, Ars Magica et quelques autres : les PJ ont un domaine à exploiter, à améliorer et à défendre et si l'enquête peut intervenir de temps en temps, il s'agit surtout de prendre des décisions et de tâcher de les appliquer,
_le bon gros délire parodique pour se lâcher la tête, où même l'avancée du scénar est secondaire sur le plaisir pris à faire les couillons pendant quelques heures,
_le mélange de plusieurs de ces idées comme le "survival diplomatique" (coincés dans une situation mortelle avec les émissaires adverses), le "casse-tête dramatique" (si même la meilleure solution technique ne peut sauver tout le monde et qu'il faille faire le choix déchirant de sacrifier des gens), la "bataille magouillarde diplomatique" (un petit exemple sur Casus No), le "grand drame parodique" (parce que sur une base tragique, on prend tout au deuxième degré, façon René)
...
En revanche, les scénar d'intrigues (magouilles et manipulation) reposent en partie sur de l'enquête, nombre de situations "criminelles" (arnaques, cambriolages, guerre des gangs...) impliquent pas mal d'investigation, de même que la plupart des histoires d'espionnage (même largement teintées d'action ou de magouille) ou la diplomatie magouillarde.

Si les possibilités sont en faîtes assez vastes (malgré les apparences, nombre de jeux se focalisant sur une gamme de situations finalement restreintes), de mon expérience, se débarrasser d'une habitude de jeu qui revient chroniquement nécessite plus qu'un changement d'approche à l'écriture du scénar : il faut généralement "débrayer" et marquer le coup en bousculant au passage des aspects plus importants du jeu (changement de perso, changement d'univers, changement de joueurs, changements de décor...), sans quoi on prend le risque de reproduire quasiment les mêmes comportements dans une situation finalement pas assez éloignées des habitudes.

Et magnolia, encore un pavé.... :roll:

*il est d'ailleurs des tas d'actions, de conflits et de situations que la plupart des systèmes "classiques" rendent médiocrement, sans grand intérêt ludique et qui ne prennent de l'intérêt pour les joueurs que par le roleplay et tout ce qui échappe traditionnellement au système (à tort, à mon avis). Par exemple, des enquêtes jouées sans réelle gestion "ludiques" des investigations (criminalistique, interrogatoire, surveillance, contacts, documentation et déduction, notamment), c'est toujours un peu sous-exploiter le mode de jeu : en théorie un scénario d'enquête ne devrait être pratiquement constitué que de scène d'investigation, donc se focaliser sur l'exploitation "ludique" des scènes d'interrogatoire, de recherche d'indices ou de renseignement.
L'évolution ou la disparition, pas la continuation.
Demandez le Di6dent !
Un forum pour causer de théories, mises en scène et créations rôlistes.
Avatar de l’utilisateur
Wenlock
Oya Merboldus
 
Message(s) : 8405
Inscription : Mer 30 Mai 2001, 02:00
Localisation : Lille

Re: Les différents types de scénario

Message par rodi » Jeu 30 Sep 2010, 22:12

Tu ne pouvais pas mieux répondre à ma question à ce que tu ne l'as fait :D . Tu as même réussi à y répondre alors qu'elle n'était pas posé clairement :smile:

Merci
Une fois y a un déterré qui m'a dit : "ce qui ne tue pas rend plus fort"
Membre des Team Deadlands et Polaris et Hordien du Contreshankr !
Utopia 2.0 is watching you !
Avatar de l’utilisateur
rodi
Plus rapide que son ombre
 
Message(s) : 7072
Inscription : Sam 22 Fév 2003, 22:23
Localisation : Caen (calvados) / Denver / Equinoxe / Okhaen

Re: Les différents types de scénario

Message par Wenlock » Jeu 30 Sep 2010, 22:38

C'est l'enseignement, ça : on y apprend les bases du décryptage et de la télépathie. :smile:
L'évolution ou la disparition, pas la continuation.
Demandez le Di6dent !
Un forum pour causer de théories, mises en scène et créations rôlistes.
Avatar de l’utilisateur
Wenlock
Oya Merboldus
 
Message(s) : 8405
Inscription : Mer 30 Mai 2001, 02:00
Localisation : Lille

Re: Les différents types de scénario

Message par rodi » Jeu 30 Sep 2010, 22:40

je vous tiendrais au courant :smile: :yua: :yua:
Une fois y a un déterré qui m'a dit : "ce qui ne tue pas rend plus fort"
Membre des Team Deadlands et Polaris et Hordien du Contreshankr !
Utopia 2.0 is watching you !
Avatar de l’utilisateur
rodi
Plus rapide que son ombre
 
Message(s) : 7072
Inscription : Sam 22 Fév 2003, 22:23
Localisation : Caen (calvados) / Denver / Equinoxe / Okhaen

Re: Les différents types de scénario

Message par Fafi » Ven 01 Oct 2010, 09:59

Un changement facile a apporter a une table qui est d'habitude centre sur l'enquete: la poursuite.
( voir post plus bas pour de plus amples renseignements )

En gros, lors de leur derniere enquete( ou prochaine si tu veux preparer les relations a la poursuite), les PJs derangent des personnalites importantes indirectement concernees. le plus classique etant un parrain. Le gars, evidemment bien protege par des contacts haut places, ordonne la "mise en quarantaine" des joueurs. S'ensuit donc un serie continue de chasse a l'homme pour les faire "disparaitre".
La ou ca change, c'est que durant cette partie la, il va te falloir soutenir un rythme. Ils ne vont pas pouvoir prendre leur temps pour enqueter, s'ils se font reperer dans des endroits trop visibles, ca sera direct course poursuite, s'ils retournent a des endroits familiers (labos, chez eux, commissariat...) aussitot ils se heurtent a des collaborateurs ou des hommes de main deja sur place. Et chaque fois, ils doivent s'en sortir par maintes peripeties en prenant des risques et s'en tirant de justesse. Le rythme doit toujours etre maintenu tambour battant question d'insuffler la "peur de la traque, l'impression de danger et d 'imminence". Bien evidemment, il te faudra trouver a tout ceci un moyen pour eux de s'en tirer, d'ailleurs pas forcement honorable comme "s'allier" a une autre mafieux qui se servira d'eux du coup pour faire tomber celui qui les poursuit. Charge bien evidemment au final de leur rappeler que c'est a lui qu'ils doivent leur survie, et que quelques menus services en echange...
Elevons un peu le debats messieurs, ne nous en tenons pas a ces insultes de tavernes, faites preuve d'intelligence et reglons ce different a la pointe de notre verve
Avatar de l’utilisateur
Fafi
 
Message(s) : 900
Inscription : Lun 21 Sep 2009, 09:56
Localisation : Nice

Re: Les différents types de scénario

Message par Mespheber » Lun 04 Oct 2010, 10:52

Selon Serge Le Perron, il existe trois thématiques fondamentales à tout scénario qui s'articule autour d'un d'entre eux, dominant quand il n'est pas exclusif: quête, conquête et vengeance.
  • Quête: c'est ici le cas présenté: enquête, quête de l'être perdu, de la vérité, de sa bagnole, d'un trésor ou d'un meurtrier...
  • Conquête: Un territoire, un prix, un être aimé, une élection... La dynamique est assez proche du scénario de quête, avec cependant un objectif qui n'est plus abstrait. On sait ce qu'on cherche et où le trouver. C'est d'ailleurs parfois la mécanique de fin des scénars de quête.
  • Vengeance: ou revanche. Je pense que le terme est assez explicite pour ne pas nécessiter de commentaires
Ces trois axes vont être soit la motivation d'un personnage, soit le thème du film.
Mespheber
 
Message(s) : 439
Inscription : Jeu 11 Août 2005, 14:51

Re: Les différents types de scénario

Message par Menhir » Lun 04 Oct 2010, 12:15

1- Action / Bagarre
2- Exploration / Exotisme
3- Délire / Humour
4- Enquète / Reflexion
5- Relations humaines / Psychologie
6- Sentiments / Romantisme
Atelier Rêves de Menhir
Création de jeux amateurs
Avatar de l’utilisateur
Menhir
 
Message(s) : 274
Inscription : Mar 18 Jan 2005, 21:05
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...


Retour vers Créations & Théories

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.